Le ouija

Répondre
Hors ligne Rem
#1
Messages : 111
Enregistré le : 03 mai 2015

Le ouija

Message le 14 juin 2015, 22:26

J'avais écrit ce texte il y a plusieurs années et j'ai décidé de le posté ici.


Le ouija

Image

J'ai déjà eu 2 différents Ouija il y a une vingtaine d'années, je l'ai souvent utilisé
avec 2 personnes et quelques fois avec plusieurs personnes. Le personnage dans le
Ouija a toujours un nom et une personnalité, il peut aussi répondre à des questions
que seulement nous connaît. :shock:

J'ai toujours pensé que si ce n'était pas une personne décédé, c'était un
personnage de l'inconscient(personnage de rêve).

Ça peut prendre parfois jusqu'à une heure avant qu'un personnage commence à
nous parler. On a déjà parlé avec un personnage durant 1 heure, elle disait
qu'elle était une prostituée de Montréal qui est morte d'un cancer, elle savait
des choses sur nous et elle était gentille et amusante. :arf:

Une fois, j'utilisais le Ouija avec un ami, mon ami avait le dos tourné et ne
regardait pas le Ouija(il mangeait du chocolat), le personnage Ouija me parlait
quand même et m'a dit que mon ami devait arrêter de manger du chocolat, je
lui ai demandé pourquoi et il m'a répondu qu'il allait grossir.

J'ai aussi parlé avec plein d'autres personnages du Ouija.
Que ce soit des esprits ou des personnages de l'inconscient(personnages de rêves),
une chose est certaine, le Ouija fonctionne vraiment si on a un peu de patience.

Voici des choses que j'ai remarqué en utilisant plusieurs fois le Ouija:

- On a pas besoin d'appeler un esprit, il faut seulement attendre que le petit
triangle commence à bouger et après, on peut poser des questions.

- Ça fonctionne très bien même si on touche(frôler) le petit triangle avec un seul doigt.
Quand je dis frôler, je veut dire qu'on ne le touche presque pas.

- Ce n'est pas notre main qui bouge le petit triangle, le petit triangle bouge tout seul
et on le suit volontairement avec notre main.(on a toujours le contrôle de notre main)

- Quand on demande au personnage ou l'esprit de nous montrer sa force, il bouge
le petit triangle très rapidement en faisant des cercles. Ça n'a rien à voir
avec des mouvements inconscients car on a toujours le contrôle de notre main.
(en frôlant le petit triangle avec un seul doigt)

- Le petit triangle ne bouge pas en étant poussé ou tiré, il bouge d'une autre façon
et j'aimerais bien savoir ce qui le fait bouger.(énergie ?, esprit ? ou autre chose ?) :???:

Ça été ma première preuve qu'il existe des choses mystérieuses que la science ne connaît pas.
Qu'en pensez-vous ?

Hors ligne Gemani
#2
Avatar du membre
Messages : 6792
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

Re: Le ouija

Message le 15 juin 2015, 06:44

Mon cher Rem,

je me permets de déplacer ton sujet dans le sous-forum : Autres techniques ou pratiques
je suis désolé mais c'est très dangereux de pratiquer le oui-ja.
je ne nie pas que cela fonctionne, mais Samael nous a mis en garde contre ces affaires-là de spiritisme.
Et pourtant...

je t'avoue que moi aussi, j'ai eu envie de communiquer avec les esprits, avec ma mère décédée en mars 2012.
Pour cela, je suis allé voir un médium en conférence publique en octobre 2012, ce qui m'a donné d'excellents résultats,
il m'a dit des choses que j'imagine qu'il n'aurait pas pu inventer : Médiums de qualité : Reynald Roussel et Henry Vignaud
Mais pourtant Samael nous met en garde aussi contre les médiums !

Mon père quand il était petit faisait tourner les guéridons et les tables avec sa grand-mère.

le problème d'appel des esprits, c'est qu'on ne sait pas la nature de ceux qui viennent,
ils peuvent facilement nous tromper ou se faire passer pour ce qu'ils ne sont pas.
et généralement, comme nous a dit Samael, ce qui vient à notre rencontre,
c'est la foule égotique de celui qu'on convoque, pas du tout l'Intime de la personne qu'on a connu.
Bien sûr, je faisais remarquer qu'on garde le souvenir d'une personne par les ego qu'elle manifestait..

En fait, pour convoquer l'Intime d'un défunt, Samael nous a donné la méthode : Comment Converser avec les Morts !
Tout ce jargon de type dogmatique, toute cette pseudo connaissance théorique des diverses écoles du pseudo-occultisme et du pseudo ésotérisme bon marché ont surgi, en réalité, comme conséquence ou corollaire de toutes ces pratiques « psychiques » antérieures : spiritisme, médiumnisme, tables parlantes, individus en transe, etc.

Alors ce jargon n'a pas réellement de bases solides, il n'a pas de systèmes d'investigation supérieure, parce qu'il ne me paraît absolument pas correct de vouloir baser nos expériences exclusivement sur des individus passifs médiums. On voit tant d'erreurs dans le « psychique » bon marché !

Il me semble que les hommes sérieux ne devraient en aucune façon s'occuper de ce type de phénomènes si ignorants.

En illustration, je dirai quelque chose de très intéressant : il y a peu de temps, dans un Lumisial de la belle République du Venezuela, une femme de type médiumnique tomba en transe, une dame qui n'avait pas encore dissout l'Ego et qui, par conséquent, n'était absolument pas prête à recevoir des desiderata cosmiques ou des messages transcendantaux de l'Être. Mais, ce qui est curieux, c'est qu'étant dans un état médiumnique, cela lui donna l'air d'être sage ; elle appela monsieur Untel et lui dit : « Toi, tu as reçu la Première Initiation des Mystères Majeurs ; toi, Untel, tu as la Quatrième ; toi, Untel, la Cinquième »...

Bref, tous les petits frères de ce Lumisial devinrent des « Mahatmas », de purs Hiérophantes ! Il n'y avait personne de petit, tous étaient des grands, des frères récemment arrivés étaient déjà des Hiérophantes. Heureusement, ce Lumisial fut fermé, grâce à Dieu, car ils étaient tombés dans un état de folie insupportable.

De temps en temps surviennent ces cas, dans les Lumisiaux, où une personne psychique, chargée de Mois, subjective à cent pour cent, tombe en transe et semble vraiment être devenue un sage... Tout cela nous indique, mes chers frères, que ce n'est pas la psychologie bon marché, ni la Médiumnité, ni les états incohérents et imprécis d'un mental désordonné, qui peuvent nous amener réellement à l'illumination ; évidemment, non !
passage extrait de CONFÉRENCE N°126 : MÉTAPHYSIQUE GNOSTIQUE RÉVOLUTIONNAIRE

Quant à ce à quoi je me réfère, j'ai également été témoin d'expériences insolites : j'ai connu une fois un homme qui allait partout en portant une CAISSETTE en bois. Sur cette caissette, on voyait toujours une CROIX peinte en NOIR...

Cet homme était un bon ami (un grand « copain », comme nous disons parfois), mais il n'ouvrait jamais sa caissette. Pour moi, c'était toujours, en soi-même, une énigme...

Un jour, il m'invita à son ranch ; j'y suis allé, évidemment, avec d'autres amis. Là-bas, à minuit, l'homme ouvrit sa caissette après avoir fait quelques prières plutôt exotiques et, à notre surprise, il en sortit un crâne. Il disait que « ce crâne était celui d'un indigène », d'un indien très sage...

Nous attendions donc pour voir ce qui allait se passer. À cet instant, le ciel se remplit de gros nuages noirs et la foudre commença à tomber ; les coups de tonnerre étaient épouvantables ; l'homme continuait ses prières...

La table se balança devant nous, mais qu'est-ce qui la faisait se soulever du sol ? Quelle chose rare, une table violant la Loi de la Gravité ! Et nous n'étions ni fascinés, ni fous, ni lunatiques, ni « bourrés », ni hypnotisés, nous jouissions de toutes nos facultés ; et la table était, cependant, suspendue au-dessus du sol...

Le crâne, qui était sur cette table, s'avança vers moi, s'arrêta d'un coup et se posa ensuite sur mes bras. Je n'eus pas la moindre peur...

À ce moment-là, entra alors dans la maison, dans le ranch, un étrange fantôme (je compris que c'était le défunt lui-même, le propriétaire de ce crâne). Il passa près de moi ; je ne ressentis aucune peur car j'ai l'habitude de toutes les investigations de ce type. Mais il continuait à pleuvoir de façon épouvantable ; les éclairs devenaient de plus en plus forts ; les coups de tonnerre auraient fait fuir un mort...

Je fus très étonné de voir que mon ami (qui était l'invocateur) palissait de terreur et je dis immédiatement : « ça suffit, nous ne devons pas continuer cela, c'est dangereux ; la nuit est épouvantable »...

Je le vis prier, prier beaucoup, rempli d'une terreur infinie. Le crâne se posa de nouveau sur la table ; il prononça de nouvelles prières et, en fin de compte, il rangea à nouveau son crâne à l'intérieur de la caissette, il y mit un cadenas et dit : « Ça suffit, la session est terminée ! »...

Ce sont des faits que j'ai constatés par moi-même et si j'en rends témoignage c'est pour votre bien à tous. Car il me semble que lorsqu'un homme découvre quelque chose, il doit le partager avec ses semblables.

L'attitude égoïste n'est certainement pas la plus indiquée. Je ressens du plaisir à discuter, ici, avec vous tous ; vous êtes venus pour m'écouter et je suis ici pour vous parler, c'est pourquoi je dois donner un témoignage de ce que j'ai vu et entendu.

J'ai connu aussi un autre cas qui m'a paru assez intéressant : un jour, je suis allé dans une maison. On m'avait appelé là pour m'informer qu'ON AVAIT DÉCOUVERT UN TRÉSOR ; qu'une certaine dame (dont je ne mentionnerai pas le nom), voyait une défunte et que celle-ci lui indiquait le lieu où se trouvait le trésor.

Je suis arrivé chez eux et je ne pus m'empêcher d'être surpris en voyant qu'ils avaient fait un énorme trou dans le sol et que ces gens attendaient que je prenne une décision à ce sujet. Ce qui était curieux, dans tout ça, c'est qu'il y avait là une dame très moqueuse, qui riait et riait sans cesse à mesure qu'elle expliquait ces choses. Naturellement, sa moquerie me mettait un peu mal à l'aise ; mais j'eus de la patience...

Soudain, je me dis en moi-même quelque chose qui me surprit réellement : « Je vais hypnotiser cette moqueuse pour voir si elle arrête une bonne fois pour toutes de se moquer, car ma patience a des limites ». [...] la regardant fixement et je fis résolument un effort pour qu'elle entre en TRANSE HYPNOTIQUE. Son entourage était perplexe en voyant ce qui arrivait, car personne ne l'avait, jamais de la vie, hypnotisée, mais elle tomba franchement en transe, profondément endormie. Et, une fois dans cet état, elle aperçut la défunte, celle qui se disait être détentrice d'un riche trésor et l'avoir laissé enterré là depuis très longtemps, etc.

Selon ces indications, ils se mirent donc tous à travailler ; cependant, je pus, grâce à l'analyse psychologique et au sens de l'Auto-observation Intime, c'est-à-dire en utilisant mon pouvoir clairvoyant, me rendre compte qu'elle percevait alors (dans cet état de transe hypnotique), uniquement les FORMES MENTALES des assistants : tous pensaient qu'il y avait là réellement un trésor, et ces formes mentales étaient perçues par cette dame.

Quant à la défunte, elle était bien réelle, elle existait, j'ai pu le vérifier par Clairvoyance. Je leur ai dit ensuite à tous : « Ce que cette dame en état de transe hypnotique perçoit, ce sont uniquement vos formes mentales. Je ne vous conseille absolument pas de continuer les fouilles. Le trou que vous êtes en train de faire est si grand que, si vous continuez, de l'eau jaillira bientôt, et alors les murs de cette maison s'écrouleront. Il vaut mieux que vous renonciez, car cela n'a rien de sérieux »...

Ensuite, en faisant de grands efforts, je réussis à réveiller la dame, à la sortir de la transe hypnotique où elle se trouvait... C'est une autre affaire que j'ai également expérimentée par moi-même, et dont je viens donner le témoignage, ici, devant vous.

Il y eut un troisième cas qui m'a paru assez intéressant : c'est celui d'un forgeron. Cet homme ferrait des chevaux, c'était un homme très fort...

Un jour, nous discutions de sujets psychiques et il m'a déclaré qu'il était MÉDIUM DE SPIRITISME, et il m'a même invité à une session...

Il est évident que j'y ai assisté ; je voulais voir ça, le voir, pour voir à quoi il aboutissait ; je voulais observer des phénomènes pour faire des investigations, des analyses, car on doit vérifier clairement toutes ces choses.

Ainsi, en pleine session, après beaucoup de prières, cet homme est entré en transe hypnotique spirite. Il valait la peine d'admirer et de voir l'état dans lequel était cette créature : cet homme tremblait, bougeait les bras, les jambes, criait. Soudain, son visage se transforma totalement, et quelqu'un parla à travers son larynx d'une voix caverneuse. Nous l'interrogeâmes :

- Qui êtes-vous, vous qui venez de prendre ce corps physique, cette matière ? Il répondit :

- Je suis Belzébuth, Prince des Démons, que voulez-vous de moi ? Il prit ensuite la main du médium, saisit une plume et écrivit une phrase terrible, il dit : « Bel tengo mental la petra y que a el le anduve sedra, vao genizar le des ». Il signa ensuite (la signature de Belzébuth, Prince des Démons)...

Nous avons dû faire de suprêmes efforts pour conjurer le Ténébreux qui avait pris possession du pauvre médium : il le lançait contre les murs, contre le plafond, il le frappait de façon terrible... Nous avons fait des efforts surhumains, nous avons prié, nous avons supplié, et même quelques-uns pleuraient alors en contemplant la scène dantesque. Il a fallu faire de grands efforts pour pouvoir sortir le Ténébreux du corps de ce médium. Cela nous a coûté beaucoup. À la fin, nous sommes arrivés à triompher...

Tôt le matin, je suis allé le chercher dans sa forge. Diable ! Qu'était devenu ce pauvre homme ! Je l'ai trouvé couvert de grandes tâches noires sur tout le corps, terriblement abattu, secoué et endolori. Et, très repenti, il m'a dit : « Je ne rentrerai plus dans ces histoires, ce sont des entités ténébreuses ». J'ai pris congé de cet homme, je ne suis pas retourné pour prendre de ses nouvelles...

Je suis en train de vous parler de faits, car c'est ça qui nous intéresse : les faits, les faits concrets, clairs et décisifs.
extrait de N°122 : ÉVÈNEMENTS EXTRAORDINAIRES À LA LUMIÈRE DE LA GNOSE
Issu d'une civilisation décadente qui est plus admirative des pseudo-miracles de la science que du chemin emprunté par les alchimistes et Maîtres des écoles de régénération, comment puis-je me détourner des fausses valeurs ?
-----
Est-il possible de soulever le voile d'Isis avec une pure intention quand on est un animal intellectuel ?
-----
Pourquoi faut-il que la mystique me tente mais pas assez pour que je prenne le ciel d'assaut ?
-----
Quels egos me faut-il éliminer afin de pouvoir emprunter le chemin de l'intégration de L’Être ?

Hors ligne Rem
#3
Messages : 111
Enregistré le : 03 mai 2015

Re: Le ouija

Message le 16 juin 2015, 02:46

C'est vrai que des fois, les "esprits" se font passer pour d'autres personnes
et ils ne disent pas toujours la vérité.

Il y en a qui disent qu'ils sont Dieu, Satan, Lucifer, Nostradamus, etc...
La première fois que je l'ai utilisé, c'était chez un ami et il y avait 5-6 personnes,
on a tous eu un peu peur(surtout les filles) :lol: car l'esprit nous a dit qu'on allait tous mourrir ce soir là. :twisted:

Heureusement, personne n'est mort après cette nuit. :mrgreen:

Quand on parle avec un "esprit", après de quelques minutes à 1 heure, il devient plus faible
et il bouge le triangle de plus en plus lentement. Certain "esprits" disent qu'ils n'ont plus
beaucoup d'énergie et qu'ils doivent partir.

Hors ligne Bete intellectuelle
#4
Messages : 30
Enregistré le : 07 septembre 2014
Sexe :
Zodiaque :

Re: Le ouija

Message le 10 juillet 2015, 19:59

pourquoi certaines prédictions se réalisent ?

parce que les Djinns peuvent informer les voyants et les médiums de certains événements du futur en montant dans les Dimensions Supérieures. Le Prophète ( saw ) a décrit de quelle manière les Djinns obtiennent de l’information sur le futur. Il a relaté que les Djinns étaient capables d’atteindre les basses sphères du ciel et d’écouter certaines informations à propos du futur lorsque les Anges se les échangent entre eux. Ils retournent ensuite sur terre pour informer leurs contacts humains. ( Rapportés par al-Boukhari et Muslim )


« Les Djinns ont pour habitude de se passer l’information de haut en bas, jusqu'à ce qu’elles atteignent les lèvres d'un mage ou d’un voyant. Quelque fois un météore les rattrape avant qu’ils ne puissent transmettre l’information. Si l’information parvient sur terre avant qu’ils ne soient frappés par les météores, ils y ajouteront une centaine de mensonges.»

( Hadith recueilli par al-Boukhari )

Dans le Coran , Dieu rapporte les paroles des djinns :

« Nous avions frôlé le ciel et Nous l'avions trouvé plein d'une forte garde et de bolides. Nous y prenions place pour écouter. Mais quiconque prête l'oreille maintenant, trouve contre lui un bolide aux aguets. » [ Sourate 72 – Versets 8-9 ]

« Lorsque le Prophète et un groupe de ses compagnons sortirent pour aller au marché de Ukaadh, les djinns furent empêchés d’écouter les informations en provenance du ciel ; des météores les assaillirent de toutes parts et ils s’en retournèrent à leur peuple et l’informèrent de ce qu’il leur était arrivé. Quelques uns suggérèrent que quelque chose avait dû avoir lieu et ils se répandirent sur la terre à la recherche de cette chose. Certains d’entre eux croisèrent le Prophète et ses compagnons alors qu’ils accomplissaient la Salât et ils entendirent la récitation du Coran. Ils se dirent que ce devait être cela qui les avait empêché d’écouter aux portes du ciel. Lorsqu’ils retournèrent à leur peuple ils lui dirent : { Dis: ‹Il m'a été révélé qu'un groupe de djinns prêtèrent l'oreille, puis dirent: ‹Nous avons certes entendu une Lecture [le Coran] merveilleuse, qui guide vers la droiture. Nous y avons cru, et nous n'associerons jamais personne à notre Seigneur. } [Sourate 72 – Versets 1-2] ( Hadith recueilli par al-Boukhari )

« Nous avons effectivement embelli le ciel le plus proche avec des lampes [des étoiles] dont Nous avons fait des projectiles pour lapider les démons , et Nous leur avons préparé le châtiment de la Fournaise. » ( Sourate 67 Verset 5 )

Aïcha rapporte que lorsqu'elle s’informa auprès du Prophète( saw ) sur les diseurs de bonne aventure, il lui dit qu’ils n’étaient rien. Elle lui fit alors remarquer qu’ils disaient parfois des choses qui étaient vraies. Ce à quoi le Prophète ( saw ) répondit : « C’est une partie de la vérité que le Djinn vole et qu’il confie à l’oreille de son ami ; mais il y ajoute une centaine de mensonges. » ( Recueilli par al-Boukhari )

certains voyants peuvent dire a une personne inconnue qui les consultes le nom de ses parents, son lieu de naissance, des événements se rapportant à son enfance, etc.

C'est parce que chaque être humain est accompagné depuis le début de sa venue sur terre d'un Djinn mauvais qui l'incite a obéir aux désirs de son Nafs ( l'ego en arable ) .

Donc , quand le voyant informe une personne sur sont passé , c'est simplement son Djinn qui le lui a révélé .

Le Maitre Samaël avait bien raison de nous avertir contre ces gens la !!

et Même avec la pratique qu'il a donné pour contacter les morts , il faut faire attention , car les Ténébreux peuvent se déguisés . pour être sur , il faut récité la Conjuration De Jupiter .
« Par la sagesse et la bonne exhortation, appelle les gens au sentier de ton Seigneur. Et discute avec eux de la meilleure façon . » ( Sourate 16 : verset 125 )

Répondre

Retourner vers « Autres techniques ou pratiques »