Imagination, Inspiration, Intuition en Pratique

Répondre
Hors ligne Gemani
#1
Avatar du membre
Messages : 6792
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

Imagination, Inspiration, Intuition en Pratique

Message le 11 décembre 2010, 12:52

Nul doute qu'il existe, au-delà de l'Intellect, une autre Faculté de Cognition ; je veux me référer, cette fois-ci, avec insistance, à l'IMAGINATION. On a beaucoup sous-estimé cette faculté ; quelques-uns vont jusqu'à l'appeler dédaigneusement « la folle du logis », titre injuste, car, sans l'Imagination, nous n'aurions pas cet enregistreur, l'automobile n'existerait pas, le chemin de fer n'existerait pas, etc.

Le savant qui veut faire une invention doit en premier lieu l'imaginer et ensuite concrétiser son invention sur le papier. L'architecte qui veut faire une maison doit, en premier lieu, l'imaginer et ensuite il peut en tracer le plan. De sorte que l'imagination a permis de créer toute invention ; ce n'est donc pas quelque chose de méprisable...

Qu'il y ait plusieurs sortes d'Imagination ? Nous ne pouvons le nier. La première, nous pourrions l'appeler IMAGINATION MÉCANIQUE ; ce type d'imagination est la FANTAISIE même ; il est évident qu'elle est constituée par les résidus de la mémoire ; elle ne sert pas et elle est même nuisible.

Mais en vérité, il existe un autre type d'Imagination : en réalité, c'est l'IMAGINATION INTENTIONNELLE, c'est-à-dire l'IMAGINATION CONSCIENTE. Il est évident que celle-ci peut se développer de façon resplendissante et nous permettre d'accéder à l'Ultra de toutes choses.

La Nature elle-même possède l'Imagination, c'est évident. S'il n'y avait pas eu l'Imagination, toutes les créatures de la Nature seraient aveugles ; mais grâce à cette puissante Faculté, la perception existe. Les images se forment dans le Centre Perceptif du Cerveau ou Centre Perceptif des Sensations, et c'est ainsi que nous pouvons percevoir.

L'imagination Créatrice de la Nature est à l'origine des multiples formes existant dans tout ce qui est, tout ce qui a été et tout ce qui sera...

Je fais référence aux époques comme celles des Hyperboréens ou Pré-Lémuriens où on n'utilisait pas l'Intellect mais l'Imagination ; l'être humain était alors innocent et le merveilleux spectacle du Cosmos se reflétait, comme dans un lac cristallin, dans leur Imagination. C'était un autre type d'Humanité.

Aujourd'hui, il est douloureux de voir que beaucoup de gens ont perdu jusqu'à la plus petite parcelle d'Imagination, c'est-à-dire que cette précieuse Faculté a terriblement dégénéré.

Il est possible de développer l'Imagination. Et cela nous mènera au-delà du Mental Sensoriel ; cela nous apprendra à PENSER PSYCHOLOGIQUEMENT. Je vous l'ai déjà dit et je vous le répète : seul le « Penser Psychologique » peut nous ouvrir les portes du Mental Intérieur. Si quelqu'un développe l'Imagination, il peut apprendre à Penser Psychologiquement...

IMAGINATION, INSPIRATION et INTUITION sont les trois chemins obligatoires de l'INITIATION. Mais, si nous demeurons exclusivement embouteillés dans les fonctionnements Mystico-Sensoriels de l'appareil intellectuel, il ne nous sera nullement possible de gravir les échelons de l'Imagination, de l'Inspiration et de l'Intuition...

Je ne veux pas vous dire que l'Intellect ne sert pas. Je suis loin de faire une telle affirmation ; je suis en train d'expliquer des concepts.

Toute faculté est utile à l'intérieur de son orbite ; en dehors de son orbite, elle est inutile. Toute planète est utile à l'intérieur de son orbite, mais, en dehors de son orbite, elle est inutile et catastrophique. Il en va de même avec les Facultés de l'être humain : elles ont leur orbite, et vouloir sortir la raison de son orbite, qui est la Raison Sensorielle, est absurde.

Pourquoi beaucoup de gens tombent-ils dans le scepticisme matérialiste. Comment se fait-il que les étudiants du Pseudo-Ésotérisme et du Pseudo-Occultisme tellement en vogue ces temps-ci soient toujours en train de lutter contre les doutes ? Pourquoi nombre d'entre eux vivent-ils en « papillonnant » d'école en école pour arriver finalement à la vieillesse sans avoir rien réalisé ?

Avec l'expérience, j'ai pu observer que ceux qui restent embouteillés dans l'Intellect échouent ou que ceux qui veulent vérifier avec l'Intellect les vérités qui n'appartiennent pas à l'Intellect échouent. Ils commettent l'erreur de vouloir étudier l'astronomie (pour parler de façon symbolique) avec un microscope ou la bactériologie avec un télescope.

Laissons chaque Faculté à sa place, dans son orbite ; ne la sortons pas de son orbite. Nous devons Penser Psychologiquement et il est évident que nous devons carrément rejeter le Levain des Sadducéens et des Pharisiens et apprendre à Penser Psychologiquement.

Cela ne sera pas possible si nous continuons à être embouteillés dans l'Intellect. Alors, il vaut mieux que nous commencions à gravir l'échelle de l'Imagination ; ensuite, nous passerons au second échelon qui est celui de l'Inspiration et nous arriverons finalement à l'Intuition...

Mais, voyons comment se DÉVELOPPE L'IMAGINATION. On peut commencer avec un exercice simple ; je vous ai parlé bien des fois de l'exercice du verre d'eau ; un exercice facile : si on place un verre d'eau à une certaine distance, si on dépose un miroir au fond du verre, si on ajoute du mercure à l'eau (quelques gouttes) et si, ensuite, on se concentre sur le centre même du verre, tout au centre, c'est-à-dire sur l'eau, de telle manière que notre regard traverse le verre, alors, évidemment, on aura un exercice splendide pour le développement de l'Imagination.

On essaiera de voir, dans cette eau, la LUMIÈRE ASTRALE ; oui, on fera un grand effort pour la voir. Au début, on ne verra rien, c'est évident. Après quelque temps d'exercices, on verra des couleurs dans l'eau, on commencera à percevoir la Lumière Astrale.

Ce sens de l'AUTO-OBSERVATION PSYCHOLOGIQUE entrera en activité. Et, beaucoup plus tard, si une voiture passe dans la rue, par exemple, on verra, dans l'eau, un ruban de lumière et on verra la voiture rouler sur ce ruban de lumière. Cela indique que l'on commence à percevoir avec la Faculté transcendantale de l'Imagination.

Pour finir, le jour viendra où nous n'aurons plus du tout besoin du verre d'eau pour voir, on pourra voir l'air de différentes couleurs, on verra l'Aura des gens. Nous savons bien que chaque personne dégage une AURA DE LUMIÈRE autour d'elle.

Cette Aura a DIVERSES COULEURS. Le sceptique a toujours une aura de couleur verte, vert sale ; le dévot a une aura de couleur bleue ; le jaune révèle beaucoup d'intellectualisme ; le gris, la tristesse ; le gris plomb, beaucoup d'égoïsme ; le noir représente la haine ; le rouge sale, la luxure et la fornication ; le rouge brillant et scintillant, la colère, etc.

Il est évident que pour arriver à voir ainsi l'Aura des gens, il faut donc beaucoup travailler. Avec cet exercice, il faudra travailler au moins trois ans, dix minutes tous les jours sans omettre un seul jour de travail.

Évidemment, si on a la fermeté de pratiquer cet exercice dix minutes par jour, alors le moment viendra où devra se développer en nous la Faculté de l'IMAGINATION ou CLAIRVOYANCE, qui est un autre terme qui pourrait désigner l'Imagination...

Mais, ce n'est pas le seul exercice pour le développement de cette faculté ; on a besoin de quelque chose de plus, on a besoin de la Méditation.

Assis dans un fauteuil confortable, le corps parfaitement relaxé, ou couché dans son lit, le corps relaxé et la tête vers le Nord, on doit imaginer quelque chose : par exemple, la croissance d'une plante, d'un rosier. Il a été soigneusement semé dans une terre noire et fertile ; imaginons que nous l'arrosons avec l'eau pure de vie et en continuant ce processus imaginatif, transcendantal et transcendant à la fois, visualisons-le dans son processus de croissance : comment la tige pousse enfin, comment elle se développe merveilleusement ; comment surgissent les épines sur cette tige et comment, finalement, poussent plusieurs branches. Imaginons comment, à leur tour, ces branches se couvrent de feuilles, jusqu'à ce qu'enfin apparaisse un bouton qui s'entrouvre délicieusement (c'est la rose).

En « État de MANTEYA », comme disaient les Initiés d'Eleusis et pour parler « à la grecque » et peut-être même « à l'orphique », nous dirions qu'il convient même de sentir en nous-mêmes l'arôme délicieux qui s'échappe des pétales rouges ou blancs de la précieuse rose.

La seconde partie du travail imaginatif consiste à visualiser très clairement le processus de la mort de toutes les choses.

Il suffit d'imaginer comment ces pétales odorants vont peu à peu se faner et tomber, sans vie ; comment ces branches, autrefois fortes, deviennent, quelque temps après, un tas de bois mort, et finalement arrive l'ouragan, le vent, et il entraîne toutes les feuilles et toutes les branches.

C'est une Méditation profonde sur le processus de la naissance et de la mort de toute chose. Si cet exercice est pratiqué assidûment, tous les jours, il est clair qu'il arrivera, à la longue, à nous donner la Perception Intérieure Profonde de ce que nous pourrions appeler le MONDE ASTRAL.

Avant tout, il est bon d'avertir tous les étudiants que n'importe quel exercice ésotérique, y compris celui-ci, requiert de la part du disciple une CONTINUITÉ DE PROPOS, car si nous pratiquons aujourd'hui et demain non, nous commettons une très grave erreur. Ce n'est qu'en ayant vraiment de l'APPLICATION DANS LE TRAVAIL ÉSOTÉRIQUE qu'on peut développer cette faculté précieuse de l'imagination...

Si, une fois, pendant la Méditation, surgit dans notre Imagination quelque chose de nouveau, de différent de la rose, c'est le signe évident que nous sommes en train de progresser. Au début, les images manquent de couleurs, mais, à mesure que nous allons travailler, elles vont se revêtir de multiples enchantements et couleurs ; c'est ainsi que nous progresserons dans le développement intérieur profond. En avançant un peu plus en la matière, l'Imagination nous mènera vers le rappel de notre vie et de nos vies antérieures.

Il est indiscutable que celui qui a développé en lui-même la Faculté Imaginative pourra essayer de capter ou d'appréhender, avec ce « DIAPHANE » ou « TRANSLUCIDE », les derniers instants de son existence passée ; dans ce miroir translucide de son imagination se reflétera alors son lit de moribond s'il est mort dans son lit (car, entre parenthèses, quelqu'un peut mourir sur un champ de bataille ou dans un accident)...

Il sera intéressant pour lui de voir les êtres chers qui, dans son existence précédente, l'ont accompagné dans ses derniers instants, qui ont écouté ses cris de douleur à l'heure suprême.

En continuant ce processus si merveilleux relié à l'Imagination, il pourra essayer de connaître, non seulement les derniers instants de son existence précédente, mais les instants d'avant, bien avant, les dernières années, les avant-dernières, sa jeunesse, son adolescence, son enfance, et en venir ainsi à récapituler précisément toute son existence passée.

De la même façon, et menant ce travail plus loin, cela nous permettra aussi de capter chacune de nos vies antérieures et ainsi pourrons-nous en venir, par expérience directe, à vérifier la réalité de la LOI DE L'ÉTERNEL RETOUR DE TOUTES LES CHOSES.

Mais, ce n'est pas précisément l'Intellect qui peut vérifier ces réalités. Avec l'Intellect, nous pouvons discuter sur un thème, l'affirmer ou le nier, mais cela n'est pas une vérification. Ainsi donc, je vous invite à la compréhension...

L'imagination vous ouvrira les portes des Paradis Élémentaux de la Nature. Si nous tentons, par l'Imagination, de percevoir un arbre, si nous méditons sur lui, nous verrons qu'il est composé d'une multitude de petites cellules ; nous percevrons sa physiologie, ses racines, ses fruits ; mais aussi, nous arriverons à approfondir un peu plus, et nous verrons directement la vie intime de l'arbre. Il n'y a pas de doute que celui-ci possède ce que nous pourrions appeler ESSENCE ou ÂME.

Lorsqu'une personne, en état de Manteya, de Samadhi, d'Extase ou de Ravissement perçoit la Conscience d'un végétal, elle découvre, avec une parfaite clarté, que celui-ci est assurément une CRÉATURE ÉLÉMENTALE, une créature qui a de la vie, non perceptible pour les cinq sens, non perceptible pour les capacités de l'Intellect, totalement exclue du domaine Mystique Sensoriel, mais par contre, parfaitement perceptible pour le Translucide.

Il s'avère intéressant de pouvoir arriver, dans des étapes ultérieures, à converser, à nous entretenir avec cet élémental.

Évidemment, dans la Quatrième Verticale, il y a des surprises insolites. L'Éden, dont nous parle la Bible, est indubitablement cette même Quatrième Dimension de la Nature ; le Paradis Terrestre est la Quatrième Coordonnée ; les Champs Élysées, la Terre Promise où lait et miel jaillissent des rivières d'eau pure de vie, voilà précisément la Quatrième Dimension de notre planète Terre.

L'Imagination Créatrice, le Translucide, le Miroir Mirifique de l'Âme, bien développé avec une efficience appropriée, au moyen de règles ésotériques exactes, nous permet indubitablement de vérifier ce que j'affirme ici avec insistance.

Je vous invite donc clairement à l'analyse superlative de tout cela. Je vous invite au développement de cette Faculté Cognitive, connue depuis toujours comme étant l'Imagination. C'est une faculté extraordinaire...

Dans la Quatrième Verticale, nous découvrons des temples extraordinaires ; ceci, parce que la VIE ÉLÉMENTALE est classifiée par le Logos ; par exemple, l'une est la famille des Orangers et l'autre celle des Eucalyptus. Il existe des Temples de la Nature pour chaque famille végétale.

Les DEVAS cités dans les textes théosophiques, pseudo-ésotériques ou occultistes gouvernent la vie élémentale. Ces Devas sont des Hommes parfaits, au sens le plus complet du terme, des Initiés qui savent manipuler les Lois de la Nature.

L'Imagination Créatrice permet donc à quelqu'un de vérifier par lui-même que la Terre n'est pas un organisme mort, quelque chose de rigide, une croûte physique dépourvue de vie. L'Imagination Créatrice lui permet de savoir par lui-même que la Terre est un organisme vivant.

À cet instant, il me vient en mémoire cette affirmation néo-platonicienne qui dit que « l'Âme du Monde est crucifiée sur la Terre »... Cette « Âme du Monde » est un ensemble d'Âmes, un ensemble de vies qui palpitent et qui ont une réalité.

Pour les Hyperboréens, les volcans, les mers profondes, les filons des métaux, les gorges des montagnes, le vent violent, le feu flamboyant, les bêtes féroces rugissantes ou les oiseaux n'étaient que le corps des Dieux...

Ces Hyperboréens ne voyaient pas la Terre comme quelque chose de mort ; pour eux, le monde était quelque chose de vivant, un organisme qui avait la vie et l'avait en abondance. On parlait alors le LANGAGE TRÈS PUR DE LA LANGUE DIVINE qui court comme une rivière d'or sous l'épaisse forêt du Soleil...

Celui qui savait jouer de la Lyre, tirait de celle-ci les plus étranges symphonies... En ce temps-là, la Lyre d'Orphée n'était pas encore tombée, mise en pièces, sur le pavé du Temple.

C'était une autre époque ; c'était l'époque de l'ANTIQUE ARCADIE où l'on rendait un culte aux Dieux de l'Aurore et où l'on fêtait toute naissance par des fêtes mystiques transcendantales...

Si vous développez de manière efficace la Faculté de l'Imagination, vous pourrez non seulement vous souvenir de vos vies antérieures, mais vous pourrez également vérifier spécifiquement ce que je suis en train d'exprimer ici, avec une entière clarté, de façon didactique.

Mais, l'Imagination en elle-même et par elle-même n'est que le premier échelon ; un second échelon, plus élevé, nous mène à l'INSPIRATION.

La Faculté de l'Inspiration nous permet de converser, face-à-face, avec toute particule de vie élémentale ; la Faculté de l'Inspiration nous permet de sentir en nous-mêmes la palpitation de chaque coeur.

Imaginons de nouveau, un instant, l'exercice du rosier. Si, après avoir tout fait, si, après avoir terminé la méditation sur la naissance et la mort de ce rosier (une fois les branches et les pétales de la fleur disparus), nous voulons en savoir plus, nous aurons alors besoin de l'Inspiration...

La plante est née, elle a donné des fruits, elle est morte, et ensuite, que se passe-t-il ? Nous avons alors besoin de l'Inspiration pour savoir quelle est la signification de cette naissance et de cette mort de toutes les choses.

La Faculté de l'Inspiration est encore plus transcendantale et elle nécessite une dépense d'énergie plus grande ; il s'agit de laisser de côté le symbolisme sur lequel nous avons médité, de capter sa signification intérieure et, pour cela, il nous faut LA FACULTÉ DE L'ÉMOTION, le CENTRE ÉMOTIONNEL.

Le Centre Émotionnel vient alors valoriser le Travail Ésotérique de la Méditation ; le Centre Émotionnel nous permet de nous sentir inspirés et ensuite, étant inspirés, nous connaîtrons la signification de la naissance et de la mort de toute chose...

Avec l'Imagination, nous pourrons vérifier la réalité de l'existence antérieure ; avec l'Inspiration, nous pourrons capter la signification de cette existence : sa raison, sa cause, son pourquoi...

L'Inspiration est donc un pas au-delà de la Faculté de l'Imagination Créatrice. Avec l'Imagination nous pouvons vérifier la réalité de la Quatrième Verticale, mais l'Inspiration nous permettra de capter sa profonde signification.

Pour finir, au-delà de la Faculté de l'Imagination et de la Faculté de l'Inspiration, nous devons atteindre les cimes de l'Intuition. Ainsi donc, l'Imagination, l'Inspiration et l'Intuition sont les trois échelons de L'INITIATION...

L'INTUITION est quelque chose de différent. Revenons à l'exemple du rosier. Il n'y a pas de doute qu'à l'aide du processus de l'Imagination, durant l'exercice ésotérique transcendantal et transcendant, nous avons vu les processus, nous avons vu la façon dont croît le rosier, dont il a donné des fruits et, pour finir, comment il est mort et s'est transformé en un tas de bois...

L'Inspiration nous permettra de connaître la signification de tout cela, mais l'Intuition nous mènera à la réalité spirituelle de cela ; nous pénétrerons alors, grâce à cette précieuse Faculté Superlative, dans un monde spirituel exquis ; nous nous trouverons face-à-face, non seulement avec l'Élémental (vu à l'aide de l'Imagination), avec l'Élémental du rosier, mais plus encore : nous nous trouverons face à l'Étincelle Virginale, à la Monade Divine ou Particule Ignée Suprême du rosier ; nous pénétrerons dans un monde où nous rencontrerons les Elohim créateurs, cités par la Bible de Moïse, la Bible Hébraïque, nous verrons toute la Troupe Créatrice de l'Armée de la Parole, c'est-à-dire que nous rencontrerons le Démiurge Créateur de l'Univers...

C'est cette Intuition-là qui nous permettra de converser face à face avec les Archanges, avec les Trônes et ils ne seront plus pour nous une pure spéculation, une croyance, mais une réalité palpable, manifeste.

L'Intuition nous permettra d'accéder aux Régions Supérieures de l'Univers et du Cosmos. Au moyen de l'Intuition, nous pourrons étudier la Cosmogenèse, l'Antropogenèse, etc.

L'Intuition nous permettra de pénétrer dans les Temples de la Fraternité Blanche Universelle, dans les Temples des Elohim, Prajapatis, Kumaras ou Trônes...

L'Intuition nous permettra de connaître la Genèse de notre monde. Grâce à l'Intuition, nous pourrons assister à l'Aurore même de la Création ; savoir, non pas par ce qu'en a dit quelqu'un, mais par voie directe, comment a surgi ce monde du Chaos, de quelle façon il a été créé, de quelle manière il a fait son apparition dans le concert des mondes...

L'Intuition nous permettra donc de savoir de manière spécifique et directe ce qu'ignorent les brillants intellectuels de l'époque...

Il existe beaucoup de théories en ce qui concerne le monde, l'Univers, le Cosmos, et elles passent de mode constamment comme les remèdes des pharmacies, comme les modes féminines ou masculines.

Une théorie est suivie d'une autre, puis d'une autre et encore d'une autre et, finalement, l'Intellect ne fait que spéculer et rêvasser joliment, sans jamais pouvoir expérimenter le Réel ; mais l'Intuition nous permet de connaître le Réel ; c'est une Faculté Cognitive Transcendantale.

Il est grandiose de pouvoir assister au spectacle de l'Univers, de se sentir pour un temps à l'écart de la Création ; de regarder le monde comme si c'était un théâtre et qu'on soit spectateur ; de vérifier comment une comète sort du Chaos, comment n'importe quelle unité cosmique surgit donc du Non Être (qui est l'Être Réel).

C'est l'Intuition qui nous permet de savoir que la Terre existe à cause du Karma des Dieux, car autrement, elle n'existerait pas ; c'est l'Intuition qui nous permet de vérifier la crue réalité de ce Karma.

Assurément, ces Elohim, Prajapatis ou Pères qui, dans leur ensemble, constituent le Divin, ont agi dans un cycle de manifestation passé, bien avant que la Terre et le Système Solaire aient surgi à l'existence.

Voyons un cas très sympathique : on discute beaucoup de la Lune ; bien des gens pensent que c'est un morceau de la Terre lancé dans l'espace par la force centrifuge de l'Univers, comme si on lançait une fusée atomique. Mais, l'Intuition nous permet de vérifier les choses d'une manière complètement différente ; l'Intuition nous permet de savoir que la Lune est beaucoup plus ancienne que la Terre.

C'est pourquoi nos ancêtres d'Anahuac disaient : « Notre grand-mère la Lune » ; elle est évidemment notre grand-mère. Elle est la mère de la Terre et la Terre est notre mère à nous ; bref, c'est notre grand-mère. Sages Concepts de l'Anahuac !...

En réalité, la Terre est apparue beaucoup plus tard au fil des siècles. La Lune a été dans le passé un monde riche : elle a eu une vie minérale, végétale, animale et humaine ; des mers profondes, des volcans qui firent éruption, etc. Même les scientifiques actuels ont pu constater concrètement que la Lune est plus ancienne que la Terre.

Ces initiés qui ont commis l'erreur d'affirmer que « la Lune est un morceau qui s'est détaché de la Terre » se sentirent mal à l'aise lorsqu'on vérifia, avec des appareils spéciaux, par l'étude des cailloux ramenés de la Lune, que celle-ci est plus ancienne que la Terre. Et c'est ainsi : elle a eu une humanité, elle a eu une vie végétale, ce fut un monde riche...

Mais pourquoi s'est-elle convertie ainsi en Lune ? L'Intuition nous permet de savoir que tout ce qui naît doit mourir et que tout monde de l'espace étoilé se convertit, à la longue, en une nouvelle Lune. Cette Terre que nous habitons vieillira un jour : elle mourra et se convertira en une nouvelle Lune.

Et il y a des Lunes aussi lourdes que, par exemple, celle qui tourne autour du Soleil Sirius, qui a une densité cinq mille fois plus grande que celle du plomb...

Donc, pour revenir à notre Lune, nous dirons qu'elle est la Mère de la Terre. Mais, comment puis-je faire une affirmation d'une telle ampleur ?

Grâce à l'Intuition, nous voyons comment, après que cette vieille Lune, notre grand-mère, soit morte, l'ANIMA MUNDI Lunaire (crucifiée sur ce satellite) se submergea au sein de l'Éternel Père Cosmique Commun (l'Absolu) et lorsqu'arriva une nouvelle époque de manifestation, après un long intervalle, lorsqu'arriva, disons, un Grand Jour d'activité, cette Mère-Lune, cette Anima Mundi reconstruisit un nouveau corps, se réincarna, forma son nouveau corps qui est cette Terre.

Toutes les créatures qui existaient autrefois sur la Lune moururent, mais les germes mêmes, les germes de toute vie végétale, animale, ou humaine ne moururent pas ; ces germes, projetés par les Rayons Cosmiques, furent déposés ici sur cette nouvelle planète (même les germes de nos propres corps !). C'est pour cette raison que nous sommes fils de la Lune. Elle est la Mère de tous les vivants ; elle est la mère de la Terre...

Lorsqu'on fait l'une de ces affirmations devant un groupe de gens instruits, devant les érudits intellectuels, devant ceux qui sont habitués à jongler avec le Mental, devant les fanatiques des syllogismes, des prosyllogismes et des ésyllogismes du rationalisme subjectiviste, il est évident qu'on s'expose à la moquerie, au sarcasme, à l'ironie, à la vexation, à la satire, car cela ne peut jamais être admis par le Rationalisme Subjectif de l'Intellect ; ce que je suis en train de dire ne peut être accessible qu'à l'Intuition.

Si un jour, vous voulez arriver réellement à l'ILLUMINATION, à la perception du Réel, à la connaissance complète des Mystères de la Vie et de la Mort, vous devrez incontestablement gravir les merveilleux degrés de l'Imagination, de l'Inspiration et de l'Intuition. Le simple rationalisme ne pourra jamais vous amener à ces expériences intimes, profondes...

En aucune manière nous ne nous prononcerions contre l'Intellect ; ce que nous voulons c'est spécifier ses fonctions et ce n'est pas un délit.

Indubitablement, l'Intellect est utile à l'intérieur de son orbite ; hors de son orbite, je répète ce que j'ai déjà dit en commençant cette conférence, il est inutile. Mais, si nous sommes des fanatiques de l'Intellect et que nous refusons carrément de monter les échelons de l'Imagination, nous n'arriverons jamais - c'est indéniable - à Penser Psychologiquement.

Celui qui ne sait pas Penser Psychologiquement reste attaché, de manière absolument exclusive, au domaine Mystique Sensoriel et, en fait, il peut même se convertir en un fanatique de la Dialectique Marxiste...

Seul le PENSER PSYCHOLOGIQUE ouvrira le MENTAL INTÉRIEUR, c'est évident. En fait, celui qui a gravi les échelons de l'Inspiration et de l'Intuition a indubitablement ouvert les merveilleuses portes du Mental Intérieur : les INTUITIONS surgissent alors de l'intérieur et elles s'expriment à travers le Mental Intérieur, c'est-à-dire que le Mental Intérieur sert de véhicule aux Intuitions.

Ce Mental Intérieur est la RAISON OBJECTIVE même qui a été clairement définie par un Gurdjieff, par un Ouspensky ou un Nicoll.

Posséder la Raison Objective, c'est avoir ouvert le Mental Intérieur, et le Mental Intérieur fonctionne exclusivement à l'aide des Intuitions, des données de l'Être, de la Conscience, de ce qui est Superlatif, Éthique, de ce qui est Transcendantal et Transcendant en nous et de nulle autre manière...

Passages extrait de https://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... lumine.php
Issu d'une civilisation décadente qui est plus admirative des pseudo-miracles de la science que du chemin emprunté par les alchimistes et Maîtres des écoles de régénération, comment puis-je me détourner des fausses valeurs ?
-----
Est-il possible de soulever le voile d'Isis avec une pure intention quand on est un animal intellectuel ?
-----
Pourquoi faut-il que la mystique me tente mais pas assez pour que je prenne le ciel d'assaut ?
-----
Quels egos me faut-il éliminer afin de pouvoir emprunter le chemin de l'intégration de L’Être ?

Hors ligne Gemani
#2
Avatar du membre
Messages : 6792
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

Re: Imagination, Inspiration, Intuition en Pratique

Message le 28 août 2011, 10:43

Disciple. Maître, quels pourraient être les meilleurs exercices pour bien développer l'Imagination Consciente ?

Maître. Étant donné que l'Imagination Consciente est l'Imagination Dirigée, eh bien, indubitablement, il faut apprendre à « DIRIGER L'IMAGINATION ». Par exemple, si nous relaxons notre corps et qu'ensuite nous fixons notre imagination sur quelque chose qui ait de la vie (disons, sur le processus de la naissance et de la mort de toutes les choses), nous développerons l'Imagination Consciente.

Imaginons une semence, la semence d'un rosier en train de germer, comment la tige se met ensuite à croître, comment elle va se développer comment elle va donner des bourgeons, des branches, des feuilles et des fleurs.

Pensons ensuite au processus inverse, au processus involutif : comment se fanent les pétales de la rose, comment les feuilles tombent et comment, pour finir, ce rosier se convertit en un tas de bois...

C'est un exercice merveilleux ; avec lui, on obtient le développement de l'Imagination de façon positive. Avec lui, on obtient l'Imagination Consciente et c'est ce qui compte.

Comment éliminer de nous la Fantaisie, c'est-à-dire l'Imagination Mécanique ? Tout simplement en DISSOLVANT, avant tout, le MOI FANTAISIE, en l'achevant. Nous devons commencer par nous voir tels que nous sommes, non comme nous sommes en apparence, ou comme nous croyons être.

C'est difficile de se voir ainsi, tel qu'on est. Normalement, on se voit comme on n'est pas, on se voit comme on croit être, selon sa Fantaisie. C'est par là qu'il faut commencer pour rompre la Fantaisie.

Quand on s'est vraiment vu (tel qu'on est), dans sa réalité la plus crue, on souffre en général d'une terrible déception de soi-même, d'une épouvantable déception (quelle horreur !). Ensuite, il nous reste la consolation de la Sagesse...

Si on en finit avec la Mémoire Mécanique et qu'on établit la Mémoire du Travail, alors on élimine la Fantaisie, parce que dans la Mémoire Mécanique il y a de la Fantaisie.

J'ai déjà cité le cas des historiens. À quoi ça sert d'étudier les grandes oeuvres de notre Histoire si ce sont de pures fantaisies ? Les historiens étaient-ils présents, par hasard, à la Révolution Française ? Ont-ils connu Charles V d'Espagne, ont-ils connu Philippe le Bel ? Je crois qu'ils écrivent des versions déformées par le temps, qui sont le produit de la fantaisie.

Si, au lieu de la Mémoire Mécanique (qui est pure Fantaisie), nous établissons en nous la Mémoire-Travail, si nous travaillons sur nous-mêmes en dissolvant les éléments indésirables qui sont en nous, il est évident que nous allons acquérir la Mémoire Consciente, la Mémoire du Travail.

Cette Mémoire Consciente ou Mémoire Travail est merveilleuse, car appliquée à l'histoire universelle, elle nous permettra de découvrir vraiment, d'étudier, disons, dans les REGISTRES AKASHIQUES, la crue réalité de la Révolution Française, de Marie-Antoinette ou de n'importe quelle page de l'Histoire en général.

Par conséquent, la Mémoire Consciente appliquée à nous-mêmes nous mène très loin, et, appliquée à l'Univers, nous permet d'étudier les Archives des Registres Akashiques de la Nature.

Ainsi, à mesure qu'on va éliminer tout ce qu'il y a de Fantaisie en nous, l'Imagination Consciente deviendra de plus en plus active et l'Imagination Mécanique ou Fantaisie disparaîtra peu à peu, jusqu'à ce qu'il n'en reste rien.

Passage extrait de https://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... aladie.php
Issu d'une civilisation décadente qui est plus admirative des pseudo-miracles de la science que du chemin emprunté par les alchimistes et Maîtres des écoles de régénération, comment puis-je me détourner des fausses valeurs ?
-----
Est-il possible de soulever le voile d'Isis avec une pure intention quand on est un animal intellectuel ?
-----
Pourquoi faut-il que la mystique me tente mais pas assez pour que je prenne le ciel d'assaut ?
-----
Quels egos me faut-il éliminer afin de pouvoir emprunter le chemin de l'intégration de L’Être ?

Répondre

Retourner vers « Autres techniques ou pratiques »