Ego de la Fuite

Les Mois que nous avons identifiés en nous et ceux de la liste de Georges
Répondre
Hors ligne Gemani
#1
Avatar du membre
Messages : 6648
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

Ego de la Fuite

Message le

Elanka, tu as blessé mes ego en parlant de mon éloignement ou de la distanciation à mon Intime. me sentant désavoué, j'ai pensé vous quitter définitivement et sceller un peu plus le destin de l'Arche Gnostique. Peut-on aimer s'entendre dire :"Tu es blessé, tu as vécu des choses qui t'ont éloigné de ton Intime" tu es sur le mental, tu as tort". "Dés que ton intime pointe le bout de son nez, tu le fais fuir".

Quel en est la conséquence, je me sens mal sur le Forum de l'Arche. J'ai l'impression d'assister à une rébellion ou une guerre des chefs du style toi, t'es trop éloigné de ton Intime donc tu n'apportes rien de valable. "Tu nous saoules avec ton SAW" remise en cause de l'orientation que j'avais choisie : considérer le forum comme des cases où l'enseignement de SAW viendrait remplir les trous.

Donc, qu'ai-je décidé ? de suivre mon Ego de la fuite qui me souffle à l'oreille par l'intermédiaire de l'ego de l'orgueil... Ils t'accablent, abandonne-les.. tu verras bien s'ils arrivent à insuffler de la joie en ton absence, si ton absence même permettra de faire venir ceux que ta présence et tes idées noires dérangent. Préviens-les seulement que tu reviendras plus tard et que si tu vois que la vie a quitté le forum, tu choisiras de fermer l'Arche. te justifiant ainsi : qu'il n'est pas bon de segmenter la communauté gnostique qui n'a nullement besoin de ça

Alors Elanka, dois-je te remercier pour me rendre compte combien je suis manipulé par mes ego ?

Le manque de maîtrise que j'ai sur mes ego me fait douter de mener à bien l'aventure commencée ici.

Imaginons un apprenti gnostique dans mon genre qui arrive et qui "salit" la clarté du forum par ses idées noires. Que va-t-on lui dire : tu es éloigné de ton Intime, tu as dû beaucoup souffrir, il y a quelque chose que tu as vécu qui a du te faire divorcer de lui. Que va-t-il en tirer, qu'il y a quelque chose qui cloche en lui, qu'il n'est pas bien comme il faut selon les critères avec lesquels on l'a jugé.

S'il se sent mal, que va-t-il faire, pour ne plus avoir mal, il va s'en aller se sentant floué - l'ego de la fuite"

S'il se sent très mal, incompris, il risque même d'écouter la voix de l'ego du suicide...

Peut-être que si on se risque à faire cette critique, c'est qu'on juge que la personne est capable de la recevoir sans trop la déstabiliser, croyant même la remettre dans le bon rail, l'invitant à être son Intime ou du moins à l'écouter.

Moi je ne voudrais pas perdre un seul d'entre eux et le détourner aunsi de l'enseignement gnostique.
Issu d'une civilisation décadente qui est plus admirative des pseudo-miracles de la science que du chemin emprunté par les alchimistes et Maîtres des écoles de régénération, comment puis-je me détourner des fausses valeurs ?
-----
Est-il possible de soulever le voile d'Isis avec une pure intention quand on est un animal intellectuel ?
-----
Pourquoi faut-il que la mystique me tente mais pas assez pour que je prenne le ciel d'assaut ?
-----
Quels egos me faut-il éliminer afin de pouvoir emprunter le chemin de l'intégration de L’Être ?

Hors ligne Gemani
#2
Avatar du membre
Messages : 6648
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

Message le

Voila ce qui arrive quand on est pas maître de son mental... on se fait surprendre...

Ce que j'aurais dû faire :

Il faut gouverner le mental au moyen de la volonté.

Lorsque le mental nous assaille de représentations inutiles, parlons ainsi au mental :

« Mental, enlève-moi cette représentation, je ne l'accepte pas, tu es mon esclave et je suis ton seigneur. »

Lorsque le mental nous assaille de réactions de haine, de peur, d'appétence, de convoitise, de luxure, etc., adressons-nous ainsi au mental :

« Mental, enlève-moi ces choses, je ne les accepte pas, je suis ton maître, je suis ton seigneur et tu dois m'obéir, parce que tu es mon esclave jusqu'à la consommation des siècles. »

Il nous faut maintenant des hommes de théléma, des hommes de volonté, qui ne se laissent pas asservir par le mental.
Issu d'une civilisation décadente qui est plus admirative des pseudo-miracles de la science que du chemin emprunté par les alchimistes et Maîtres des écoles de régénération, comment puis-je me détourner des fausses valeurs ?
-----
Est-il possible de soulever le voile d'Isis avec une pure intention quand on est un animal intellectuel ?
-----
Pourquoi faut-il que la mystique me tente mais pas assez pour que je prenne le ciel d'assaut ?
-----
Quels egos me faut-il éliminer afin de pouvoir emprunter le chemin de l'intégration de L’Être ?

Répondre

Retourner vers « Identification de nos égos et confession publique »