Stopper les critiques ou jugements

Pour les idées, suggestions et améliorations à apporter
Répondre
Hors ligne Paul
#1
Avatar du membre
Messages : 512
Enregistré le : 03 décembre 2016
Localisation : FRANCE
Sexe :
Zodiaque :

Stopper les critiques ou jugements

Message le

Bonjour à tous,

Suite à différentes réflexions sur ma façon d'agir, et sur la façon d'agir d'autres personnes (je n'ai pas à cibler, chacun est libre de se sentir concerné ou non) je me demande s'il ne faudrait pas adopter, comme sur Don et Compasion, une attitude différente.

La critique envers autrui, ou un jugement sur sa façon d'être, bien qu'il puisse être à but d'aide, ne semble pas être une bonne chose. Aussi bien pour la personne qui reçoit que pour celle qui donne.

Les raisons qui me font penser cela sont celles-ci :

- Les Grands ne critique pas. Ils proposent éventuellement un voie, réfute une façon de faire ou d'être en appuyant leurs propos d'explications vérifiables, et sans forcément viser quelqu'un en particulier. S'ils le font, c'est que la personne à demandé de l'aide.

- On ne fait pas avancer quelqu'un à coup de bâton, même si c'est à but salutaire. Cela le fera éventuellement avancer quelque temps, mais SI la leçon n'est pas comprise, il finira tôt ou tard par retomber de plus belle. Pour faire avancer quelqu'un, il faut l'inspirer par l'exemple. Lui donner envie de faire pareil. L'inviter éventuellement à comprendre une chose en essayant de se mettre à sa place, avec empathie et Compassion.
Encore que, l'avancement spirituel (ou d'un autre domaine) se fait principalement par la pratique PERSONNELLE et l'auto-observation.

Il faut s'auto-observer. Sans cela, peu importe qu'on nous disent nos défauts, cela ne changera rien.

Certains acceptent de se faire remuer pour apprendre, mais tout dépend du tempérament. Par conséquent, les sang chaud comme les Béliers, Taureaux etc doivent apprendre l'empathie et la compassion (qu'ils pensent avoir, ou possède déjà, mais ne pratique pas correctement).

- Lorsque l'on juge et critique quelqu'un, il est fort probable, voir systématique, que ce que l'on reproche à l'autre, nous l'avons en nous. Donc nous nous critiquons nous-même en faisant cela. Pas d'Amour là dedans.
En s'auto-observant durant la critique que nous faisons, on peut souvent y voir surgir de la Colère/agacement, Impatience.... si ce n'est pas fait dans les règles de la Compassion.

On peut aussi remarquer bien souvent que ce que l'on juge chez l'autre, nous l'avons en nous. Face visible ou cachée de notre Lune psychologique.

En d'autres termes, je pense qu'il serait préférable d'interdire la critique ou le jugement envers autrui. Et méditer sur l'éventuel Faux Moi Bon qui pense faire bien en jugeant l'autre.

Cela risque d'être difficile pour beaucoup d’entre-nous et va falloir s'auto-observer constamment pour comprendre et accepter de ne plus juger. Tout du moins le garder pour sois.

Cela donnerait une meilleure image au forum, et éviterait une perte d'énergie exagérée.

Pour ceux qui pensent que juger et critiquer est un moyen d'apprendre et d'aider, je leur propose de faire comme moi. De méditer sur cela intensément.

Manitoba, je pense qu'il serait judicieux de modérer tout messages qui jugent d'une mauvaise manière une autre personne.
Difficile de savoir où est la limite.

Par conséquent, que dirais-tu de modérer tout messages qui critique une personne spécifiquement, sans qu'elle ai demandée de l'aide ?

C'est une notion qui doit être acceptée comme Règle et que tout le monde s'engagerait à respecter.

Avant de donner votre avis, je vous propose de lire (c'est pas négociable :) ) cette conférence du 5e Évangile que Manitoba m'a rappelée il y a peu :
Conférence 035 intitulée : Pourquoi Jugeons-nous les Autres ?

PUIS, de réfléchir à cette notion un jour ou deux. Pas la peine de répondre une seconde après, il faut réfléchir dessus.
Hors ligne Rem
#2
Messages : 103
Enregistré le : 03 mai 2015

Message le

Je vais citer Samaël Aun Weor pour la première fois: :write:
Si vous voulez être victorieux dans la vie, ne critiquez personne. Celui qui critique les autres est un faible, tandis que celui qui s’autocritique instant après instant est un colosse. La critique est inutile parce qu’elle blesse l’orgueil d’autrui et provoque la résistance de la victime qui cherche alors à se justifier elle-même. La critique suscite une réaction inévitable contre son auteur. Si vous voulez vraiment triompher, écoutez ce conseil : ne critiquez personne !

L’homme et la femme qui savent vivre sans critiquer personne ne provoquent pas de résistance ni de réactions de la part des autres et ainsi se crée une atmosphère de succès et de progrès. D’un autre côté, celui qui critique les autres s’entoure d’ennemis. Nous devons nous rappeler que les êtres humains sont remplis d’orgueil et de vanité, et cet orgueil, cette vanité inhérente en eux engendre une réaction (ressentiment, haine, etc.) qui est dirigée contre celui qui les critique. Nous concluons alors que celui qui critique son prochain échoue inévitablement. Mieux vaut pour celui qui veut corriger les autres qu’il commence par se corriger lui-même. Le résultat est meilleur et c’est moins dangereux.
Hors ligne Papillon
#3
Avatar du membre
Messages : 668
Enregistré le : 08 juin 2015

Message le

Super sujet paul, c'est constructif, merci !
Wa-kanda soph.
En ligne Gemani
#4
Avatar du membre
Messages : 6417
Enregistré le : 25 septembre 2008
Localisation : Vision de l'Intime. Je naquis dans le Dauphiné. A 37 ans, je vins dans les Landes (proche plages)
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

Message le

Paul a écrit : 25 janvier 2017, 07:56 Vos conversations sont très intéressantes mes amis. Il en ressort que vous jugez tout les deux. L'un pour essayer de faire avancer, l'autre par colère, tristesse etc.

Manitoba, permet moi de te proposer d'essayer de "dé-zoomer" la situation. Par là, j'entends que tu es parti trop loin dans tes moi de colère, tristesse etc... Le vrai Manitoba ne veux pas fermer le forum.

c'est comme ça Paul que tu stoppes les critiques et les jugements en déterminant les egos de ton interlocuteur, me traitant de colérique et de tristounet ?!

Et cela au travers de ton mauvais secrétaire qui travestit les impressions que tu reçois.
Issu d'une civilisation décadente qui est plus admirative des pseudo-miracles de la science que du chemin emprunté par les alchimistes et Maîtres des écoles de régénération, comment puis-je me détourner des fausses valeurs ?
-----
Est-il possible de soulever le voile d'Isis avec une pure intention quand on est un animal intellectuel ?
-----
Pourquoi faut-il que la mystique me tente mais pas assez pour que je prenne le ciel d'assaut ?
-----
Quels egos me faut-il éliminer afin de pouvoir emprunter le chemin de l'intégration de L’Être ?
Hors ligne Paul
#5
Avatar du membre
Messages : 512
Enregistré le : 03 décembre 2016
Localisation : FRANCE
Sexe :
Zodiaque :

Message le

c'est comme ça Paul que tu stoppes les critiques et les jugements en déterminant les egos de ton interlocuteur, me traitant de colérique et de tristounet ?!
Personne n'est parfait, et j'ai bien dit que cela allais être difficile pour certains. Et je signal que j'ai rédiger le message que tu cites AVANT ce sujet et cette réflexion.

Je vais à l'opposé de comme j'ai toujours fais, juger. Juger pour aider ou pour détruire. C'est un défaut que j'ai et que j'essaye de remédier. Mais c'est pas quelque chose de facile à faire pour moi. D'où l'intérêt d'appliquer une telle règle.

Nous sommes tous une quantités d'ego qui cherchent à s'affirmer, tantôt la colère, tantôt la tristesse etc...
Et aucun d’entre nous a éliminé ses défauts, nous ne sommes que des moutons noirs, sans exceptions.

Samael : "C'est dans les pires situations que nous pouvons le plus travailler sur nos Moi."
Modifié en dernier par Paul le 26 janvier 2017, 11:40, modifié 1 fois.
Hors ligne manuelito
#6
Avatar du membre
Messages : 166
Enregistré le : 04 août 2015
Sexe :
Zodiaque :

Message le

Ah les belles paroles. Mais qui en est capable ? Faut pas demander l'impossible aux gens. Tout ça c'est du mensonge. Et le mensonge ne mène nulle part. Et puis dire j'ai tel défaut, j'ai pas tel défaut, c'est réservé à celui qui a une conscience éveillée ! Sinon il ne sait rien, mais alors rien du tout.

On commence à savoir, quand on commence à percevoir, à ressentir, à sentir le poids horrible de son ignorance et de sa bêtise. Et là on se tait. Mais avant ça, on ne sait rien du tout.
Hors ligne Paul
#7
Avatar du membre
Messages : 512
Enregistré le : 03 décembre 2016
Localisation : FRANCE
Sexe :
Zodiaque :

Message le

Ah les belles paroles. Mais qui en est capable ? Faut pas demander l'impossible aux gens.
C'est impossible de ne pas juger et critiquer ?

Dans ce cas, pourquoi étudions-nous la gnose ? Qui sert précisément à travailler sur sois et éliminer ces défauts.

Si c'est impossible, il n'y a pas lieu de travailler sur sois dans ce cas là. Tout gymnase psychologique, c'est-à-dire tout lieu social ne sert à rien. Puisque c'est impossible.
Et puis dire j'ai tel défaut, j'ai pas tel défaut, c'est réservé à celui qui a une conscience éveillée ! Sinon il ne sait rien, mais alors rien du tout.
(Je ne fais que répéter les paroles de Samael)

"Il est capital de s'auto-observer afin de remarquer en nous les Moi infâmes qui veulent prendre les devants."

Donc, ce n'est pas réservé à des consciences éveillées, mais bel et bien à des consciences qui veulent prendre le chemin vertical, qui mène vers l'éveil.

Il est nécessaire de mettre en place un chemin d'action pour prétendre espérer avancer. L'auto-observation mène à l'éveil.
On commence à savoir, quand on commence à percevoir, à ressentir, à sentir le poids horrible de son ignorance et de sa bêtise
Je suis d'accord, et cela ne vient pas sans travail sur sois. Sans m'être observé, je n'aurais jamais distingué toutes ces horreurs que je porte en moi.

Nous sommes dans un gymnase psycho ici aussi. C'est ainsi. Donc si ont veut pouvoir travailler dans les règles de la gnose samaelienne, il faut agir en conséquence. Sinon c'est la porte ouverte à ce qu'il se passe en ce moment, un terrain de jeu pour Moi en quête de renommé :grin:

C'est pourquoi il faut transformer les impressions qu'on à lorsque l'on juge. Et s'observer.
Et là on se tait.
Je préfère au contraire agir en travaillant sur ces défauts à bras le corps. Je profite de mes incarnations pour expérimenter franchement.

Méditation active (travail sur sois) méditation passive (silence intérieur).

Le raisonnement que tu proposes ferme les portes à toute discussion. Chacun travail seul sans l'aide de personne.
C'est la plus juste solution. Mais les gymnases sont importants parce que sans rapports sociaux, difficile d'espérer pouvoir s'observer.

On ne peut pas bruler les étapes. Avant de connaitre l'éveil et de vraiment se rendre compte, il faut bien agir.

Néanmoins je comprend et ressens ce que tu veux dire. Mais dans ce cas, il faut fermer toute discussion ici et ailleurs. Cesser de parler et laisser les autres faire ce qu'ils veulent.

Je ne sais pas si c'est la meilleure solution.
Hors ligne Papillon
#8
Avatar du membre
Messages : 668
Enregistré le : 08 juin 2015

Message le

Fut un temps, paul, je pensais comme toi ! Tu comprendras à force, sois patient mon ami !

Entre répéter et comprendre en profondeur, ce sont deux choses différentes.

Je te comprends, nous faisons comme on peut sans éveil ! Il est impossible de ne pas juger, critiquer, objecter etc sans cet éveil, puisque la preuve , on le fait tous les jours non stop. Nous sommes mensonges ! Regardes ces derniers jours nos comportements sur ce forum ! Un ne vaut pas l'autre !

Si tu relis bien ce qui est cité, cela est un constat général, celui qui cite est concerné aussi !

On ne va fermer aucune discussion, on va faire avec ce qu'on peut faire. Avec nos propres armes du moment, ça pete, alors ça pete, on profitera pour s'autoanalyser, se remettre en question, se repentir, pardonner etc. Et on continuera notre travail intérieur toujours et toujours. Si la faiblesse survient, on demandera de la force et être guider.
Wa-kanda soph.
Hors ligne Paul
#9
Avatar du membre
Messages : 512
Enregistré le : 03 décembre 2016
Localisation : FRANCE
Sexe :
Zodiaque :

Message le

Entre répéter et comprendre en profondeur, ce sont deux choses différentes.
Mon point de vue :

Pour comprendre, il faut pratiquer. Selon ce que l'on apprend.
Il est impossible de ne pas juger, critiquer, objecter etc sans cet éveil, puisque la preuve , on le fait tous les jours non stop.
Il est possible de ne pas juger, de ne pas blesser quelqu'un, de ne pas laisser ces Moi prendre les devants. Il suffit de s'observer constamment et de contrôler ces émotions.

Ce n'est pas facile, mais c'est possible.

Quand on ne sait pas conduire une voiture, on apprend à conduire, malgré ses doutes, ses peurs, son ignorance. On ne se dit pas : "Je vais conduire sans apprendre et me ratatiner à chaque ruelle, parce que c'est impossible d'apprendre à conduire".

Peut-être que je me trompe, je ne sais pas, mais en tout cas c'est le chemin d’expérimentation qui, aujourd'hui me paraît le plus juste. :)
Hors ligne Paul
#10
Avatar du membre
Messages : 512
Enregistré le : 03 décembre 2016
Localisation : FRANCE
Sexe :
Zodiaque :

Message le

Je tiens à préciser que quand je parle de ne pas juger, je parle de ne pas l'exprimer par la parole dans un premier temps. Puis par la pensée par la suite.
Hors ligne syrius70
#11
Avatar du membre
Messages : 110
Enregistré le : 17 juin 2015
Sexe :
Zodiaque :

Message le

Il y a ce qu'il est possible et conseillé de faire, ce qu'il faudrait faire, l'idéal, l'objectif, ce qu'on tente de faire, ce qu'on essaye ou qu'on pense faire, etc...
et il y a la réalité, ce que je constate.
ça donne deux discours bien différents et pas toujours utile: d'un côté rabâcher des conseils que tout le monde connaît plus ou moins et que personne n'arrive à appliquer... on s'entraîne, ok, d'accord, mais bon... perso je croyais m'entraîner et en fait pendant des années j'ai surtout été dans l'effort de me convaincre que j'allais y arriver... je m'y suis cassé les dents (cf. le rêve de Paul ;) )
D'un autre, on a des discours de complaisance sur l'image que l'on a de soi... C'est de la complaisance parce que ça nous fait plaisir de parler de soi, même en mal et surtout en mal peut-être.

Ce que je comprends de ce qu'à dit Manuelito c'est que quand on commence à voir vraiment qui on est, on a si honte, on se sent si mal qu'on peut préférer se taire... Bon, ou pas hein? Quand on a peur, qu'on est inquiet par exemple, qu'on commence à comprendre où on est intérieurement, on peut aussi paniquer un peu et chercher de l'aide à tout prix et vouloir être au plus vite rassuré.
Hors ligne Paul
#12
Avatar du membre
Messages : 512
Enregistré le : 03 décembre 2016
Localisation : FRANCE
Sexe :
Zodiaque :

Message le

je m'y suis cassé les dents (cf. le rêve de Paul ;) )
:mdr: :grin:

J'espère pour toi qu'elles étaient déjà fichues comme les miennes sinon c'est dommage :mrgreen:

Vous semblez avoir baissé les bras parce que vous n'avez pas réussi. C'est cela ou vous avez simplement compris ?

D'un autre, on a des discours de complaisance sur l'image que l'on a de soi... C'est de la complaisance parce que ça nous fait plaisir de parler de soi, même en mal et surtout en mal peut-être.
Oui sans doutes. C'est un moyen aussi de se rassurer et d'avoir une énergie qui vient de l'aide d'autrui.
Ce que je comprends de ce qu'à dit Manuelito c'est que quand on commence à voir vraiment qui on est, on a si honte, on se sent si mal qu'on peut préférer se taire... Bon, ou pas hein? Quand on a peur, qu'on est inquiet par exemple, qu'on commence à comprendre où on est intérieurement, on peut aussi paniquer un peu et chercher de l'aide à tout prix et vouloir être au plus vite rassuré.
Oui c'est une facette que je n'avais pas remarquée.

Biensur que nous ne sommes pas éveillé et que par conséquent ont tournent sans doute en rond, on fait des erreurs, dit des erreurs. On essaye, on pratique, on lis etc...

Surement qu'il faut tout "péter". Mais en attendant il faut bien expérimenter.

Je préfère me tromper que de rester sur place ou régresser.

J'aimerais (puisse ce mot avoir une quelconque importance) dans tous les cas pratiquer un maximum et atteindre ce dont tout le monde parle pour le comprendre vraiment. Je ne trouverai pas cela dans des discussions, mais ca aide à rester motivé.

Quand vous me verrez plus parler, c'est que j'aurais réussi :) Souhaitez-le moi comme cela vous serez tranquille :mrgreen:
Hors ligne syrius70
#13
Avatar du membre
Messages : 110
Enregistré le : 17 juin 2015
Sexe :
Zodiaque :

Message le

Oui, il faut tout péter, c'est l'idéal, en attendant on expérimente, on essaye des trucs, on se trompe, etc.
On peut dire aussi "Inutile d'en avoir honte et de s'en justifier", mais on fait ce qu'on peut avec la douleur que cela représente.
l'idéal est bien entendu d'accepter cette douleur, cette blessure narcissique par exemple, et de bien l’accueillir pour ensuite bien digérer cette douleur...
Répondre

Retourner vers « Boîte à idées »