Modèle Allemand qu'Apprécie Sarkozy : jobs à 1 € l'heure !

Rester ouvert sur le monde avec un "autre regard".
Répondre
Hors ligne Gemani
#1
Avatar du membre
Messages : 6792
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

Modèle Allemand qu'Apprécie Sarkozy : jobs à 1 € l'heure !

Message le 30 janvier 2012, 19:17

Allemagne - Au pays des «jobs à un euro»

2 extraits de la page à voir en intégralité ici : http://sociologias-com.blogspot.com/200 ... -euro.html

Mathieu Magnaudeix

Le quotidien en ligne français, Mediapart, consacre un article sur la situation sociale en Allemagne, en l’occurrence en Rhénanie-du-Nord-Westphalie. Un article qui mérite lecture. (Réd.)

Andreas s'est fait porter pâle. Le dentiste l'a opéré d'une rage de dents, il n'ira pas travailler. Six heures par jour, cinq jours sur sept, Andreas coupe des planches de bois dans une association. «Ils en font des étagères». Avec ce job, il gagne 9 euros par jour. Un euro cinquante par heure. Andreas, chômeur de longue durée, est un des 300’000 «travailleurs à 1,5 euro». Chaque mois, il touche en plus la somme forfaitaire versée aux chômeurs après un an sans emploi: 351 euros [soit 537 CHF] pour une personne seule.

Andreas fait sa tournée dans Wattenscheid. Une lettre à porter à l'agence pour l'emploi. Un saut à la mutuelle pour se faire rembourser les 25 euros du dentiste. Une visite à la poste pour payer le téléphone: 23,91 euros, «ils m'ont déjà envoyé un avertissement, je dois payer sinon j'aurai des pénalités». Plus tard, il ira faire ses courses au supermarché discount. Il n'a que l'embarras du choix, Wattenscheid regorge de magasins à bas prix. «Je vis avec très peu. Plus de sorties, plus de lectures.» Andreas devait être beau garçon. Il trottine comme un aïeul. Il n'a que 48 ans.

A Wattenscheid (Rhénanie-du-Nord-Westphalie), les chômeurs sont légion. Dans ce quartier de Bochum, grande ville industrielle de la Ruhr, la région symbole du miracle économique allemand d'après-guerre, il y avait des mines de charbon: à deux pas du centre-ville s'élève la «Holland», aujourd'hui mangée par la végétation. Toutes ont fermé.

...

A l'Est, une coiffeuse gagne 3,05 euros par heure

Dans un même secteur, d'une entreprise à l'autre, les disparités de salaire sont énormes. La caissière d'un supermarché peut être payée 12 euros parce que son entreprise applique le tarif négocié, sa collègue de la chaîne concurrente moitié moins. Dans Allemagne de troisième classe [voir l’ouvrage qui a pour titre : Deutschland Dritter Klasse de Julia Friedrichs, Eva Müller et Boris Baumholt] une enquête sur la pauvreté tout juste publiée. Le lecteur français y découvre avec stupéfaction les salaires horaires d'employés de l'Est: l'abatteur de viande de Saxe (4,50 euros), le jardinier de Thuringe (3,22 euros), la coiffeuse du Brandebourg (3,05 euros.

«Les rangs des pauvres grossissent. Ceux qui ont un travail vivent avec la peur, car ils ne sont qu'à quelques mois de la dégringolade. Du jour au lendemain, ils peuvent se retrouvent avec rien, ou presque», tonne Martin Reucher. Avocat atypique. Son cabinet est situé dans une zone d'activités, sur la voie rapide à la sortie de Bochum, à côté d'un magasin de décoration. A la robe de l'avocat propre sur lui, il préfère le pull zippé et la veste en cuir: Martin Reucher le rocker défend les «Hartz IV» devant les tribunaux. Il trouve la loi inique, veut l'anéantir par le droit. Quelque 700 dossiers s'entassent sur son bureau, deux de plus par jour.

Les chômeurs de Bochum se donnent le mot, son nom passe d'étage en étage dans les escaliers des HLM. «La loi Hartz est tellement mal ficelée qu'elle est attaquable de toutes parts», dit l'avocat. Les procès contre la loi se multiplient: pour la seule ville de Berlin, 9424 procès ont été recensés en 2008, 28% de plus que l'année précédente. Les tribunaux sont débordés.

L'avocat décrit un service de l'emploi toujours plus intrusif. Des agents s'invitent au domicile des chômeurs, épluchent les relevés de compte. Ouvrent les frigos pour compter les pots de confiture: «S'il n'y en a qu'un, ils en concluent que cette colocation est en fait un couple.» Dans ce cas, les allocations peuvent être revues à la baisse car l'un des deux habitants gagne assez pour entretenir l'autre.
Issu d'une civilisation décadente qui est plus admirative des pseudo-miracles de la science que du chemin emprunté par les alchimistes et Maîtres des écoles de régénération, comment puis-je me détourner des fausses valeurs ?
-----
Est-il possible de soulever le voile d'Isis avec une pure intention quand on est un animal intellectuel ?
-----
Pourquoi faut-il que la mystique me tente mais pas assez pour que je prenne le ciel d'assaut ?
-----
Quels egos me faut-il éliminer afin de pouvoir emprunter le chemin de l'intégration de L’Être ?

Hors ligne Germinal
#2
Messages : 212
Enregistré le : 29 mai 2011

Re: Modèle Allemand qu'Apprécie Sarkozy : jobs à 1 € l'heure

Message le 31 janvier 2012, 21:15

ANNONCE:

Mesure de Sarkozy: laisser aux entreprises le choix de traiter avec leurs salariés des conditions/horaires/revenus de leur travail.
Traduction: après des années d'esclavage grandissant, on vient de franchir le pas suprême: l'Etat se désengage totalement de la responsabilité des travailleurs. La toute puissance est entièrement aux mains des multinationales qui font des millions sur des français qui ne seront pas plus à plaindre que des chinois d'ici quelques temps.
Elles décideront de tout! Tous les acquis sociaux sont bafoués et violés! Nous sommes à la merci des PDG qui ont maintenant le pouvoir de nous virer à leur guise, ou de baisser les salaires à volonté, sans que l'Etat français ne fasse quoique ce soit pour protéger les travailleurs.
Nous sommes tous des esclaves de cette énorme machine qui tient encore debout qu'à cause de notre consentement. Être esclave n'a vraiment pas l'air de nous gêner. Voter Hollande n'y changera QUE DALLE !

vivement une révolution....ou l'asservissement des peuples.

Répondre

Retourner vers « Actualités »