Manque de Continuité de Propos Causés par les Egos

Quand Samael liste des défauts différents dans un même texte ou parle du Moi Pluralisé
Répondre
Hors ligne Gemani
#1
Avatar du membre
Messages : 6792
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

Manque de Continuité de Propos Causés par les Egos

Message le 13 août 2011, 16:58

On a écrit beaucoup de livres de Psychologie sur le Pouvoir de la Volonté ; mais à quelle volonté veut-on se référer ? Nous ne devons pas oublier qu'en nous-mêmes il y a des milliers de volontés, que chacun des Démons Rouges de Seth a sa propre volonté ; et alors ?

Les volontés se heurtent aux volontés, à l'intérieur de nous-mêmes, et les nombreux mentals se heurtent aux mentals ; nous vivons en nous-mêmes un éternel conflit ; nous sommes remplis de terribles contradictions ; si nous pouvions nous voir de la tête aux pieds devant un miroir, tels que nous sommes, nous fuirions affolés.

Nous sommes REMPLIS de TERRIBLES CONTRADICTIONS : le Moi, par exemple, du Centre Intellectuel dit, à un moment donné : « Je vais étudier un livre »... Soudain, intervient le Moi du Centre du Mouvement qui s'exclame : « Non, ouvrir des livres à cette heure ? Non, il vaut mieux que j'aille faire une promenade, quelque part, en bicyclette !... » Le Moi [...] alors que l'individu est prêt à prendre sa bicyclette, surgit un autre Moi (celui de l'estomac) qui dit : « Non, non, non, je vais manger ; manger d'abord, ensuite viendra tout le reste »...

C'est-à-dire que nous sommes remplis de terribles contradictions : soudain, nous disons à la femme que nous aimons : « Je t'adore ma chérie et j'irais jusqu'à donner ma vie pour toi, mon amour... » et ensuite, plus tard, nous disons la même chose à une autre dame ; alors, que décidons-nous ? La dame se [...] quelques heures plus tard, peut-être qu'elle est en train de sourire aussi à un prétendant, alors quoi ? Que de terribles contradictions ! Parfois, nous donnons notre parole dans une affaire et brusquement nous nous ravisons : « Non, ma maman a dit qu'il ne vaut mieux pas »...

Nous n'avons pas de CONTINUITÉ de PROPOS, mes chers amis : à un moment donné, nous pensons à une chose et, à un autre instant, à autre chose. Nous regardons le journal pour savoir quel film on va passer et nous nous préparons même pour aller au cinéma et au théâtre, mais il se trouve que quelqu'un nous dit [...] c'est mieux, alors nous n'allons pas où nous devions aller, mais nous prenons notre petite voiture et nous allons ailleurs. Un patient arrive chez un médecin et dit :

- « Docteur, j'ai une douleur ici, du côté du coeur, mais c'est comme s'il ne me faisait pas mal ; c'est le foie qui me fait mal et c'est comme s'il ne me faisait pas mal ; je sens une douleur ici, mais parfois je la sens par là »...

Alors le docteur lui répond :

- « Prenez ce remède et faites comme si vous ne le preniez pas ».

C'est ainsi que nous sommes tous, mes chers amis, remplis de contradictions épouvantables ; nous n'avons pas de continuité de propos : nous commençons à étudier à l'Université pour devenir ingénieur ; très heureux, nous allons aux premiers cours avec un livre sous le bras, avec les étudiants d'Ingénierie [...] et alors, à un moment donné, nous disons : « Finalement, non, je préfère être médecin »..., nous nous inscrivons alors à la Faculté de Médecine et nous commençons à étudier très sagement la Médecine ; un jour parmi tant d'autres, en nous rendant chez nous, nous disons à notre père et à notre mère : « Non, je ne suis pas fait pour être médecin ! Faire une autopsie sur des cadavres n'a vraiment rien d'agréable et le pire est que j'ai dû manger sur la panse d'un mort »...

Conclusion, mes chers amis : nous ne serons pas médecin non plus ; et ainsi, nous finirons par être employé de bureau (si nous avons de la chance), ou derrière le comptoir d'une humble boutique.

Quelles terribles contradictions nous avons, mes chers amis ! Tout ça par manque de continuité de propos. Mais, à quoi sont dues ces terribles contradictions ? Simplement à la MULTIPLICITÉ DES MOIS que nous avons en nous. En nous, il y a des Mois médecins, des Mois ingénieurs, des Mois licenciés, des Mois négociants et jusqu'à des Egos d'apprentis. Quelles sortes de Moi demeurent en nous ? Nous avons une espèce de jardin zoologique ambulant. Ce n'est pas du tout agréable ce que je suis en train de vous dire, n'est-ce-pas ? Mais c'est ainsi !...

Il est urgent, mes chers amis, de nous auto-explorer et de commencer le travail de DISSOLUTION DU MOI. Quand nous y arriverons, vous verrez comme nous serons différents : Une Conscience Éveillée nous convertira en véritables Individus Sacrés, en Individus Conscients.

Mais, à présent, nous sommes vraiment [...] à commencer par mon insignifiante personne qui ne vaut rien. On dirait que nous avons tous été taillés avec les mêmes ciseaux : certains ont leurs défauts qui vont dans une direction et d'autres en ont qui vont dans une autre direction. « Ils vont là où abondent les noix de coco », comme on dit ici.

L'heure est venue de comprendre que nous devons passer par une transformation radicale ; c'est urgent, inéluctable, impératif...

Mes amis, la vie en elle-même est vraiment comme un film et si nous ne travaillons pas notre propre vie, croyez-moi, nous perdons notre temps misérablement. Quand se termine notre vie, quand elle arrive à sa fin, nous sommes simplement revenus au point de départ originel ; alors nous enroulons notre film et retournons avec lui dans l'Éternité, dans la Dimension Inconnue, car, comme je l'ai déjà dit, l'Ego continue dans l'ESPACE PSYCHOLOGIQUE.

Ensuite, plus tard dans le temps (en accord avec une autre Loi qui existe ici-bas et qu'on appelle la « LOI de l'ETERNEL RETOUR de TOUTES CHOSES »), les valeurs retournent, reviennent, se réincorporent dans un nouvel organisme.

Passage tiré de https://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... Humain.php
Issu d'une civilisation décadente qui est plus admirative des pseudo-miracles de la science que du chemin emprunté par les alchimistes et Maîtres des écoles de régénération, comment puis-je me détourner des fausses valeurs ?
-----
Est-il possible de soulever le voile d'Isis avec une pure intention quand on est un animal intellectuel ?
-----
Pourquoi faut-il que la mystique me tente mais pas assez pour que je prenne le ciel d'assaut ?
-----
Quels egos me faut-il éliminer afin de pouvoir emprunter le chemin de l'intégration de L’Être ?

Répondre

Retourner vers « Présentation générale des égos »