L'Etoile du Père qui Nous a Toujours Souri - Signe Astral

Répondre
Hors ligne Gemani
#1
Avatar du membre
Messages : 6401
Enregistré le : 25 septembre 2008
Localisation : Vision de l'Intime. Je naquis dans le Dauphiné. A 37 ans, je vins dans les Landes (proche plages)
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

L'Etoile du Père qui Nous a Toujours Souri - Signe Astral

Message le

L'Astrologie :

A chaque réincarnation, l'être humain naît sous une Etoile différente. Un sage a dit : « Je lève les yeux vers les étoiles dont je veux obtenir l'aide, mais je suis toujours l'Etoile qui guide mon intérieur ». En réalité, cette Etoile est toujours la même, elle ne change en aucune de nos réincarnations. C'est l'Etoile du Père. L'important pour nous c'est d'incarner cette Etoile du Père. Voilà le mystère de l'Arcane XVII. La sève contenue dans les urnes d'or et d'argent, lorsqu'elle est sagement combinée et transmutée, nous permet de parvenir à l'incarnation de l'Etoile. L'Etoile crucifiée sur la croix est le Christ.

passage extrait de https://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr ... ter_17.php
Issu d'une civilisation décadente qui est plus admirative des pseudo-miracles de la science que du chemin emprunté par les alchimistes et Maîtres des écoles de régénération, comment puis-je me détourner des fausses valeurs ?
-----
Est-il possible de soulever le voile d'Isis avec une pure intention quand on est un animal intellectuel ?
-----
Pourquoi faut-il que la mystique me tente mais pas assez pour que je prenne le ciel d'assaut ?
-----
Quels egos me faut-il éliminer afin de pouvoir emprunter le chemin de l'intégration de L’Être ?
Hors ligne Gemani
#2
Avatar du membre
Messages : 6401
Enregistré le : 25 septembre 2008
Localisation : Vision de l'Intime. Je naquis dans le Dauphiné. A 37 ans, je vins dans les Landes (proche plages)
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

Message le

Les Nirvanis travaillent sous la direction de leur Père stellaire : l'Intime de tous les hommes est le fils d'un génie sidéral, et il y a autant de Pères dans le Ciel qu'il y a d'hommes sur la Terre.

Tout être humain naît, dans chaque réincarnation humaine, sous un astre différent, afin de faire peu à peu le tour de l'Ego, mais il y a un astre en particulier qui nous régit intérieurement, et cet astre ne change jamais, c'est l'astre du Père. C'est notre Père qui est aux Cieux. Isbener Albane écrit : « Je lève les yeux vers les Etoiles, desquelles je dois obtenir l'aide, mais je suis toujours l'Etoile qui guide mon intérieur ».

Quand, après la nuit profonde du Mahapralaya, commença à palpiter le coeur du Système Solaire, quand, à l'aurore du Mahamanvantara, le premier Logos non-manifesté du Grand Souffle a fécondé l'Akasha, alors surgirent nos sept Logos planétaires, modelant l'Akasha, ou matière primordiale, au moyen du feu de la vie, afin de construire ce Système Solaire dans lequel nous sommes en train d'évoluer.

Ces sublimes architectes de la vie ont vu que nous n'étions que des « rayons » inconscients du suprême Parabrahman, le Père Eternel toujours obscur, que nous appelons l'Absolu, et ce sont ces éminents Prajapatis ou Anges divins qui dotèrent les inconscients rayons de l'Absolu de ce que nous désignons sous le nom de « Monade » ou, mieux encore, « d'Intime ». Tout homme a son « Intime », et tout « Intime » a son Père qui l'a engendré et c'est notre Père qui est aux Cieux.

Om Mani Padme Hum ; ce mantra se prononce ésotériquement de la manière suivante : « Om Masi Padme Yom » (en détachant les syllabes et en allongeant le son de chaque lettre). La signification de ce mantra est : « O mon Dieu en moi ! ».

On doit vocaliser ce mantra avec le coeur, dans l'état de méditation profonde, en adorant l'Intime, en aimant l'Intime, en rendant un culte à l'Intime, parce que l'Intime est, en essence, l'Ame de notre Père incarnée en nous, notre divine Individualité dans laquelle il nous faut nous absorber pour entrer dans cette infinie et indescriptible félicité du Nirvana, où il n'y a plus de peines ni de larmes, ni de douleur.

Notre-Seigneur le Christ nous a enseigné à prier ainsi : « Notre Père qui es aux Cieux, que ton nom soit sanctifié, que ton règne vienne, que ta Volonté soit faite sur la Terre comme au Ciel. Donne-nous aujourd'hui notre pain de chaque jour, pardonne-nous nos offenses comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés et ne nous laisse pas tomber dans la tentation, mais délivre-nous, Seigneur, de tout mal, Amen ».

Nous devons faire cette prière dans l'état de méditation profonde, adorant cette Etoile ineffable de laquelle est sorti notre Intime et ainsi nous apprendrons à parler avec notre Père « qui est en secret ».

Plusieurs diront : « Bien, mais comment, de quelle manière notre Père qui est aux Cieux nous a-t-il engendré ? ». Cette question nécessite une explication : notre Père est, d'abord et avant tout, une flamme de feu ardent et toute flamme est susceptible d'expansion ignée et de développement, d'évolution et d'indépendance de chacune de ses étincelles. Faites l'expérience avec une flamme et vous verrez que cette flamme peut s'expandre de toutes parts et que chacune de ses étincelles peut se convertir en une flamme indépendante.

Si, à partir de cet exemple, vous vous reportez maintenant à l'aurore du Mahamanvantara, vous comprendrez alors comment votre Père céleste vous a engendré.

Si vous réfléchissez à présent que chaque étincelle est associée à un rayon de lumière particulier, vous saisirez alors la relation des étincelles avec la lumière, et de notre étincelle divine avec le rayon de lumière absolue auquel nous appartenons ; ce rayon de lumière absolue est notre « Glorian ».

Notre « Glorian » est un souffle qui, en lui même, est profondément inconnu. Notre « Glorian » est un souffle de l'Absolu.

Avant d'avoir une Monade divine, notre « Glorian » n'avait pas conscience de lui-même, sa conscience était la conscience de l'Absolu et il ne pouvait pas dire : « Je suis Moi ». Mais le « Glorian » de chacun de nous est maintenant doté d'un « Moi divin » et c'est pourquoi notre « Glorian » peut dès lors affirmer : « Je suis Moi », « Je suis l'Absolu » et « Je suis ici et maintenant ». Ainsi enivré de bonheur, il s'immergera dans cet Océan de la suprême Félicité absolue, au moment où arrivera la Nuit Cosmique, pour resurgir de son profond repos en tant que Dieu ineffable à l'aurore du nouveau Mahamanvantara, et alors chacun de nous, flamme ineffable, s'expandra comme s'expand le feu, et chacune de nos étincelles ignées se convertira en pierre, en plante, en animal, en homme et en Ange, et chacune de nos étincelles devenue flamme nous aimera et nous adorera, et élèvera vers nous ses cantiques, aujourd'hui et à jamais, Amen, en disant : « Allelouyah !, Allelouyah !, Allelouyah ! ». Et l'encens de ses prières parviendra jusqu'à nous comme un parfum rempli d'amour.

Nous ferons alors pour nos « fils du Feu » la même chose que notre Père a fait pour nous.

Il est important que le disciple apprenne à visiter son Père en corps astral pour recevoir des instructions directes de son Père qui est aux Cieux.

passage extrait du Signe des Poissons


Sujet remonté par Gemani le 13 juillet 2020, 22:25.
Issu d'une civilisation décadente qui est plus admirative des pseudo-miracles de la science que du chemin emprunté par les alchimistes et Maîtres des écoles de régénération, comment puis-je me détourner des fausses valeurs ?
-----
Est-il possible de soulever le voile d'Isis avec une pure intention quand on est un animal intellectuel ?
-----
Pourquoi faut-il que la mystique me tente mais pas assez pour que je prenne le ciel d'assaut ?
-----
Quels egos me faut-il éliminer afin de pouvoir emprunter le chemin de l'intégration de L’Être ?
Répondre

Retourner vers « Notre Père Divin »