Arcane 9 - L'Ermite - Theth

Répondre
Hors ligne Gemani
#1
Avatar du membre
Messages : 6792
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

Arcane 9 - L'Ermite - Theth

Message le 8 juillet 2010, 19:56

MMP09 (Theth) L'Ermite

L'Initiation.

1 L'Initiation c'est ta vie même.

2 Tous les écrivains Théosophes et Rosicruciens n'ont fait que falsifier la Vérité de l'Initiation.

3 Dans tous les ouvrages Théosophiques et Rosicruciens, nous voyons d'innombrables récits qui n'ont rien à voir avec la légitime Initiation.

4 Toutes ces historiettes fantastiques des Théosophes et Rosicruciens n'ont servi qu'à fausser le Mental des étudiants.

5 La réalité est que l'Initiation est la vie même.

6 L'Intime est celui qui reçoit les Initiations.

7 L'Intime assiste aux fêtes des temples, pour recevoir les Initiations.

8 Lorsque le disciple n'a pas développé ses pouvoirs, ils ne pressent même pas qu'il a reçu l'Initiation.

9 Les pouvoirs de l'Initiation sont les pouvoirs de l'Intime.

10 Cependant, si la personnalité n'a pas développé ces pouvoirs, le disciple ne se rend pas compte qu'il possède des pouvoirs initiatiques.

11 Ainsi donc, l'Initiation n'a rien à voir avec aucun de ces récits fantastiques qui abondent tellement dans les livres de Théosophie et de Rose-Croix.

12 Les pouvoirs sont les paiements que le Logos fait à l'homme, lorsque le disciple s'est sacrifié pour l'Humanité.

13 Celui à qui on ne doit rien, on ne lui paye rien.

14 Les Initiations sont les paiements que le Logos fait à l'homme, lorsque le disciple s'est sacrifié pour l'Humanité.

15 Ceux qui se préoccupent seulement de leur progrès spirituel et qui ne travaillent pas pour les autres, n'obtiendront absolument rien.

16 Celui qui veut progresser doit se sacrifier pour les autres.

17 Ceux qui vivent en racontant aux autres la quantité d'initiations qu'ils possèdent, commettent une faute très grave, parce que les âges ésotériques sont quelque chose de très individuel et de très sacré.

18 Ainsi donc, l'Initiation c'est la vie même intensément vécue avec droiture et avec amour.

Chapitre tiré du livre http://gnosis.gnose.samael.free.fr/text/MMP.html
Issu d'une civilisation décadente qui est plus admirative des pseudo-miracles de la science que du chemin emprunté par les alchimistes et Maîtres des écoles de régénération, comment puis-je me détourner des fausses valeurs ?
-----
Est-il possible de soulever le voile d'Isis avec une pure intention quand on est un animal intellectuel ?
-----
Pourquoi faut-il que la mystique me tente mais pas assez pour que je prenne le ciel d'assaut ?
-----
Quels egos me faut-il éliminer afin de pouvoir emprunter le chemin de l'intégration de L’Être ?

Hors ligne Gemani
#2
Avatar du membre
Messages : 6792
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

Re: Arcane 9 - L'Ermite - Theth

Message le 8 juillet 2010, 19:57

VC15 La Neuvième Chambre

Tu passes à présent, ô Bouddha, par une période de solitude.

La neuvième chambre correspond à la carte Neuf du Tarot : l'Ermite.

« Je suis seul, je suis Dieu, et là où je suis il y a des Dieux. »

L'entrée dans cette chambre est réellement difficile.

Mais toi tu dois faire preuve de ténacité et de décision, ô Bouddha, car il te faudra de la patience pour ouvrir cette chambre.

Le nombre neuf est le nombre de l'Initiation.

Le nombre neuf est une « mesure d'homme ».

En réalité, nous sommes un et nous ne sommes rien.

En réalité, il n'y a qu'un seul Être, qui s'exprime comme s'il était un grand nombre.

Nous sommes tous à l'intérieur de tous, et nous sommes un seul et unique à l'intérieur de l'éternité.

Les étincelles se détachent des flammes, afin de se réaliser comme Maîtres et retourner aux flammes ; et les flammes sont à l'intérieur des flammes, dans les profondeurs de l'Atman, de l'Innommé, de l'Esprit Universel de la vie, qui s'exprime comme s'il était nombreux : c'est le Verve.

« Je suis seul, je suis Dieu, et là où je suis, il y a des Dieux. »

Chaque être humain est, dans le fond, une étoile.

À l'intérieur de tout être humain il y a une étincelle divine détachée d'une flamme ineffable. Cette flamme est le Moi-Christ.

Avant que l'étincelle se déprenne de la flamme, elle était la flamme elle-même.

Chapitre tiré du livre http://gnosis.gnose.samael.free.fr/text/VC.html
Issu d'une civilisation décadente qui est plus admirative des pseudo-miracles de la science que du chemin emprunté par les alchimistes et Maîtres des écoles de régénération, comment puis-je me détourner des fausses valeurs ?
-----
Est-il possible de soulever le voile d'Isis avec une pure intention quand on est un animal intellectuel ?
-----
Pourquoi faut-il que la mystique me tente mais pas assez pour que je prenne le ciel d'assaut ?
-----
Quels egos me faut-il éliminer afin de pouvoir emprunter le chemin de l'intégration de L’Être ?

Hors ligne Gemani
#3
Avatar du membre
Messages : 6792
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

Re: Arcane 9 - L'Ermite - Theth

Message le 8 juillet 2010, 19:59

CEK09 L'Ermite
Dans cette leçon nous étudierons la neuvième clé de Basile Valentin (illustration du Viridarium Chymicum).

La neuvième clé représente le vieux Saturne en train de tomber et la déesse Lune s'élevant victorieuse. Le premier est le plomb et la seconde est l'argent. L'Adam terrestre, le Moi psychologique, doit tomber et mourir pour qu'en nous naisse l'Adam-Christ. Il nous faut transmuter le plomb en or ; le plomb de la personnalité doit être transmuté en or de l'Esprit.

La lune, le Mercure sophique (des Sages), c'est-à-dire l'Ens-Seminis, doit s'élever, doit retourner vers le dedans et vers le haut. Se désincarner signifie perpétuer l'erreur.

Le Moi psychologique, l'Adam terrestre, naît des milliers de fois, se réincarne pour satisfaire les désirs. Les naissances terrestres sont la perpétuation de l'ignorance. Naître en Esprit et en Vérité signifie la mort de l'Adam terrestre.

L'Adam-Christ naît du grain de semence. Le grain, la semence, a besoin de Thelema (la Volonté) pour que germe héroïquement le Surhomme ; sa naissance n'est pas le résultat de l'évolution. Celle-ci ne nécessite aucun perfectionnement, comme le supposent à tort beaucoup d'étudiants d'occultisme. L'évolution est tout simplement le mouvement de la vie universelle en accord avec les concepts de temps, d'espace et de mouvement. Dans la nature évolutionnante toutes les possibilités sont contenues. Les uns deviennent très bons, et les autres deviennent très mauvais. Cependant le Surhomme n'est le résultat d'aucune évolution, mais le produit d'une formidable révolution de la conscience.

L'Adam-Christ est aussi distinct de l'Adam-terrestre que la foudre l'est du nuage noir ; l'éclair naît du nuage noir mais n'est pas le nuage. Le rayon de la foudre est le Surhomme et le nuage est l'homme. Naître est un problème sexuel, le chemin c'est la transmutation sexuelle. Dans la neuvième clé apparaît un rectangle, représentant les quatre éléments de l'Alchimie. Poursuivant notre étude attentive de la gravure, nous découvrons un double cercle qui symbolise ingénieusement la matière mercurielle, avec ses deux propriétés : génération et régénération. Le double cercle contient trois serpents émergeant de trois coeurs. Il nous faut, réellement, travailler avec le Mercure, le Soufre et le Sel, pour élever sur le bâton le serpent de métal. C'est seulement en travaillant avec la Tria Prima, Mercure-Soufre-Sel, que naît en nous l'Adam-Christ ; sur le double cercle de la matière mercurielle s'appuie l'oiseau Phénix naissant de ses propres cendres. Nous devons imiter cet oiseau mythologique, mais ceci n'est possible qu'en travaillant avec le grain.

L'aigle de la volatilité en l'Adam terrestre est dominé par le corbeau de la putréfaction. La déesse Lune porte sur la tête un cygne blanc. Nous devons blanchir le corbeau avec la transmutation sexuelle, jusqu'à le convertir en le cygne immaculé de l'Ascension. Dans la neuvième clé est enfermé tout le symbolisme du Grand-OEuvre. On ne peut travailler avec l'arbre Séphirotique si l'on n'est pas alchimiste et kabbaliste. Le sage de l'Arcane neuf doit chercher le trésor dans la Neuvième Sphère. Il faut étudier les théories et travailler avec le grain. « Il ne peut y avoir de pratique sans théorie ».

La Neuvième Sphère :

Une sentence occulte affirme que « rien ne peut sortir si ce n'est par la même porte par où il est entré ». Nous sommes sortis de l'Eden. L'Eden c'est le sexe lui-même. Nous ne pouvons rentrer dans l'Eden que par la porte du sexe. Le foetus, après avoir accompli tout son processus de gestation, et son temps étant arrivé, sort par la même porte par où son germe est entré. C'est la Loi.

Le corps physique de l'homme est le résultat de neuf mois de gestation dans le cloître maternel. Par la loi des analogies philosophiques, nous déduisons que l'espèce humaine est aussi demeurée en gestation durant neuf âges dans le cloître maternel de la Divine Mère cosmique, Isis, Rhéa, Cybèle, Marie, Adonia, Insoberte, Kali, etc.

« Ce retour au point de départ n'est rien d'autre que l'Initiation authentique, que la descente à la Neuvième Sphère, épreuve nécessaire pour mériter la suprême dignité du grand Hiérophante des Mystères ».

Dans la Neuvième Sphère se trouve la Forge incandescente de Vulcain (la sexualité). C'est là que descend Mars pour retremper son épée flammigère et conquérir le coeur de Vénus (l'Initiation Vénuste) ; et Hercule, pour nettoyer les écuries d'Augias (les bas-fonds animaux) ; et Persée pour trancher la tête de la Méduse (le Moi psychologique ou Adam terrestre) avec son épée flammigère.

Tous les grands Maîtres de l'humanité, tels que Hermès, Bouddha, Jésus, Dante, Zoroastre, etc., ont dû passer par la suprême épreuve. Sur le portique terrible de la Neuvième Sphère est écrite cette phrase qui ferme le passage aux profanes : « Lasciate ogni speranza, voi ch'entrate » (Laissez toute espérance, vous qui entrez).

Le Zohar nous apprend de façon péremptoire qu'au fond de l'abîme vit l'Adam Protoplastos, le principe différenciateur des âmes. Nous devons disputer la victoire à ce principe, et ceci, dans une lutte à mort. Le combat est terrible, cerveau contre sexe, sexe contre cerveau ; et ce qui est le plus terrible, ce qui est le plus douloureux, c'est cette lutte coeur contre coeur, tu le sais.

Au coeur de la Terre resplendit le signe de l'Infini. Le signe de l'Infini est le Saint-Huit.

Dans ce signe se trouvent représentés le coeur, le cerveau et le sexe du Génie de la Terre. Le nom secret de ce Génie est Chamgam.

Le signe de l'Infini est au centre de la Neuvième Sphère. La Terre a neuf strates atomiques. Le signe de l'Infini se trouve dans la neuvième strate. Les Neuf initiations de Mystères Mineurs correspondent chacune, successivement, à l'une de ces neuf strates terrestres. Chaque Initiation de Mystères Mineurs nous donne accès à chacune de ces neuf strates terrestres. Seuls peuvent parvenir jusqu'au coeur de la Terre ceux qui ont reçu les neuf Initiations des Mystères Mineurs.

Chaque strate terrestre est gardée par de terribles gardiens. Des chemins secrets conduisent le disciple jusqu'au coeur de la Terre. Le double courant vital du Génie de la Terre se trouve représenté dans le signe de l'Infini.

Le double courant vital soutient et nourrit toute la planète Terre ; nous, tous les êtres vivants, sommes organisés selon cet archétype divin. Au centre du signe de l'Infini existe un atome divin. Les neuf sphères de vibration atomique sont disposées concentriquement autour de cet atome du Génie de la Terre. Le Saint-Huit resplendit de gloire au centre de la Terre.

Au centre de ce Saint-Huit se trouve l'atome central qui est le foyer d'où rayonnent les neuf Sphères de Vibration Universelle. C'est la Loi.

Traditions kabbalistiques :

Les traditions kabbalistiques disent qu'Adam avait deux épouses, Lilith et Nahémah. Lilith est la mère des avortements, de l'homosexualité et, en général, de tous les crimes contre nature. Nahémah est la beauté maligne et fatale. Nahémah est la mère de l'adultère et de la fornication passionnelle. Tout mariage qui viole la Loi est facile à reconnaître car, au jour des noces, « la jeune mariée apparaît chauve ». La chevelure étant, chez la femme, le symbole sacré de la pudeur, il lui est interdit, en ce jour, de s'en servir ; elle recouvre alors instinctivement ses cheveux avec le voile (comme pour les sauvegarder).

L'abîme se divise en deux grandes sphères infrasexuelles. Ce sont les sphères de Lilith et de Nahémah. Les habitants de la sphère de Lilith ne donnent aucun espoir de salut. Les habitants de la sphère de Nahémah donnent encore un espoir de Rédemption.

La Sphère de Lilith :

Là-bas nous rencontrons les personnes qui abhorrent le sexe, des anachorètes, des moines, des mystiques, des spiritualistes, des gens de diverses organisations pseudo-occultistes, etc. Tous ces gens infrasexuels haïssent le sexe et se croient supérieurs à ceux qui pratiquent la sexualité normale.

Les infrasexuels qui ont fondé ces organisations haïssent mortellement le sexe, mais ils s'accordent, toutefois, des licences spéciales, ainsi donc, il n'est pas difficile de trouver l'homosexualité répandue dans beaucoup de couvents et d'écoles consacrés aux études spiritualistes ou pseudo-ésotériques. Tous les crimes contre nature se trouvent dans la sphère infrasexuelle de Lilith.

La Sphère de Nahémah :

Nahémah séduit par le charme de sa beauté maligne. L'adultère naît de ce charme fatal. Dans la sphère de Nahémah nous trouvons les délices cruels du royaume de l'infrasexualité. Dans les régions atomiques de la sphère infrasexuelle de Nahémah vivent tous les Don Juan Tenorio et les dame Agnès, ou les belles Hétaïres, les unes douces, les autres cruelles. Si les personnes de sexualité normale ne vivent pas alertes et vigilantes, elles peuvent se convertir en prosélytes fatals des infrasexuels qui se considèrent comme des saints, des apôtres, des anachorètes, etc., et se croient, par là même, supérieurs, abusant les personnes de sexualité normale pour en faire leurs suiveurs. Nous entendons par « personnes de sexualité normale » celles qui n'ont aucune espèce de conflit sexuel.

Chez ces personnes, la sexualité est en équilibre parfait avec les sphères de la pensée, du sentiment et de la volonté. Ces personnes n'abusent pas du sexe et n'ont aucune espèce d'aberrations.

La sphère de la suprasexualité est la sphère de l'Illumination interne. La joie sexuelle précède l'extase mystique. Les sensations sexuelles se transmutent en sensations d'Extase ineffable. Le temps de l'extase mystique est toujours précédé du temps de la joie sexuelle.

La période de l'extase mystique commence où la période de la réjouissance sexuelle se termine. Après avoir reçu l'Initiation Vénuste, après que soit né en nous l'Adam-Christ, nous devons alors tirer l'OEuf philosophal de la matière putréfiée et le remettre au Fils de l'Homme. Cela signifie « transplanter » la totalité des énergies sexuelles. Nous devons livrer à l'Adam-Christ la totalité des énergies sexuelles, c'est ainsi, absolument, qu'il se fortifie. Le chemin est appelé : Transmutation et Sublimation sexuelle. Quiconque parvient à ces hauteurs est un Maître du Samadhi. La même énergie qui produit les sensations sexuelles, lorsqu'on transmute, produit alors l'extase mystique. Christ, Bouddha, Hermès, Quetzalcoatl et beaucoup d'autres Avatars ont été suprasexuels.

Vulcain :

L'énergie sexuelle se manifeste selon trois manières différentes. Le premier type de manifestation est en relation avec la reproduction de l'espèce, le second, avec les sphères de la pensée et de la volonté. Le troisième, avec le monde de l'Esprit pur.

Tous les processus en relation avec la transmutation sexuelle sont rendus possibles par l'intervention du corps vital. Celui-ci est l'artisan qui élabore le sang et la semence dans l'organisme humain. Il est le Vulcain qui transmute la liqueur séminale en Energie christique. Le corps vital est le véhicule de l'Ame-Conscience en l'être humain. La conscience est la flamme et le corps vital est la mèche. Vulcain existe dans le microcosme et dans le macrocosme, en l'homme et dans la nature. Le grand Vulcain de la nature est l'Eden, et ceci se trouve être le plan éthérique.

Rythmes cosmiques :

Tout pigeon alchimiste, après avoir été couronné, s'éloigne peu à peu de l'acte sexuel. L'hymen secret va se desserrer toujours plus en accord avec certains rythmes cosmiques marqués par le gong oriental. Ainsi sublimées, les énergies sexuelles se transmutent en extase continue.

Le pigeon de l'alchimie qui a travaillé, au cours de précédentes réincarnations, dans le Magistère du Feu, réalise ce travail de laboratoire en un temps relativement court. Ceux qui travaillent pour la première fois dans le Grand-OEuvre, ont besoin d'au moins vingt ans de travail intensif pour entrer dans la seconde étape, et de vingt années supplémentaires pour se retirer lentement du travail de laboratoire. Au total, quarante années pour réaliser tout le travail. Lorsque l'alchimiste renverse le Vase d'Hermès, alors le feu du fourneau du laboratoire s'éteint et tout le travail est perdu.

Mantras de la Magie Sexuelle :

IAO Ou Aoai Ouo Ouoae Kore. Continuer à ce moment par les puissants mantras Kawlakaw, Sawlasaw, Seesar.

Kawlakaw est le Dieu interne. Sawlasaw est l'homme terrestre, et Seesar est le corps astral. Ces puissants mantras développent tous nos pouvoirs internes. Nous avons déjà parlé, aussi, de l'Inri et de ses modifications. L'alchimiste ne doit oublier aucun de ces mantras.

L'Arcane neuf du Tarot : l'Ermite prudent et sage, enveloppé dans le grand manteau protecteur d'Apollonius, qui symbolise la prudence, s'appuie sur le bâton des Patriarches et s'éclaire avec la lampe d'Hermès (la Sagesse). L'alchimiste doit toujours accomplir la volonté du Père, il doit être humble afin d'atteindre la Sagesse et, après l'avoir obtenue, il doit être encore plus humble que tout le monde car il est mieux de se taire et de mourir. Lorsque l'Adam de péché meurt, l'Adam-Christ naît.

Chapitre tiré du livre http://gnosis.gnose.samael.free.fr/text/CEK.html
Issu d'une civilisation décadente qui est plus admirative des pseudo-miracles de la science que du chemin emprunté par les alchimistes et Maîtres des écoles de régénération, comment puis-je me détourner des fausses valeurs ?
-----
Est-il possible de soulever le voile d'Isis avec une pure intention quand on est un animal intellectuel ?
-----
Pourquoi faut-il que la mystique me tente mais pas assez pour que je prenne le ciel d'assaut ?
-----
Quels egos me faut-il éliminer afin de pouvoir emprunter le chemin de l'intégration de L’Être ?

Hors ligne Gemani
#4
Avatar du membre
Messages : 6792
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

Re: Arcane 9 - L'Ermite - Theth

Message le 8 juillet 2010, 20:02

TK09 Arcane 9 : L'Ermite
tarot-9-L-Ermite.jpg
tarot-9-L-Ermite.jpg (18.23 Kio) Vu 4117 fois
Description de la lame : Dans cet arcane, nous voyons dans les eaux de la vie une lune qui monte. Dans la partie centrale, un vieil ermite avance en tenant dans sa main gauche la lampe qui lui indique le chemin ; c'est la lampe d'Hermès, la sagesse. Il s'appuie de sa main droite sur la canne des patriarches, qui représente la colonne vertébrale avec ses sept Eglises.
L'ermite, prudent et sage, est enveloppé dans la cape protectrice d'Apollonius, qui symbolise la prudence. Derrière lui se dresse le palmier de la victoire.

Dans la partie supérieure, un soleil qui éclaire de ses trois rayons (indiquant les trois forces primaires) descend pour s'unir à la lune. La lune monte et le soleil descend ; cela indique que nous devons transformer la lune en soleil par la transmutation, convertir par l'arcane AZF les corps lunaires en corps solaires.

L'Arcane 9 nous indique clairement les neuf sphères des enfers atomiques de la nature, et les neuf sphères des neuf cieux. Cet arcane indique également les neuf planètes représentées dans les neuf sphères de la planète Terre.

L'initié doit descendre dans les neuf sphères submergées pour ensuite gagner les neuf cieux correspondant à chaque planète.

Signification ésotérique de l'Arcane : L'Arcane 9 est l'Ermite, la solitude. Cet arcane, à un niveau plus élevé, est la Neuvième Sphère, le sexe. La descente à la Neuvième Sphère était, dans les temples anciens, la plus grande épreuve pour la dignité suprême de l'Hiérophante. Hermès, Bouddha, Jésus-Christ, Zoroastre, Dante, et beaucoup d'autres grands initiés ont dû traverser cette épreuve suprême, descendre dans la Neuvième Sphère, pour travailler avec le feu et l'eau, origine des mondes, des bêtes, des hommes et des Dieux. Toute initiation blanche authentique commence par là.

Dans la Neuvième Sphère ou neuvième strate de la Terre, au centre de la Terre, au coeur même de celle-ci, se trouve le signe de l'infini, resplendissant. Ce signe a la forme d'un huit. Le signe de l'infini est le Saint-Huit. On trouve dans ce signe la représentation du coeur, du cerveau et du sexe du génie de la Terre. Le nom secret de ce génie est Chamgam.

Le Zohar nous avertit avec insistance qu'au fond de l'abîme vit l'Adam Protoplastos, le principe différenciateur des âmes. Nous devons livrer une lutte à mort contre ce principe. La lutte est terrible, cerveau contre sexe et sexe contre cerveau ; et ce qu'il y a de plus terrible et de plus douloureux, c'est cette lutte coeur contre coeur.

Il est évident que toutes les forces tournent dans les êtres humains sur la base du Saint-Huit. Celui qui veut entrer dans la cité aux neuf portes que mentionne la Bhagavad-Gita doit se résoudre à descendre dans la Forge ardente de Vulcain.

Dans l'organisme humain, la Neuvième Sphère est le sexe ; celui qui veut s'autoréaliser doit descendre à la Neuvième Sphère pour y travailler avec l'eau et le feu, pour parvenir à la Seconde Naissance.

La Forge ardente de Vulcain (le sexe) se trouve dans la Neuvième Sphère. C'est là que Mars descend pour retremper son épée flammigère et conquérir le coeur de Vénus (l'initiation Vénuste) ; Hercule pour nettoyer les écuries d'Augias (les bas-fonds animaux) ; Persée pour couper la tête de la Méduse (le Moi psychologique ou Adam terrestre) avec son épée flammigère, et cette tête parsemée de serpents, l'étudiant ésotérique doit la remettre à Minerve, la déesse de la sagesse.

Le foetus demeure neuf mois à l'intérieur du ventre maternel, et, neuf âges sont nécessaires dans le ventre de Rhéa, de Tonantzin, de Cybèle, c'est-à-dire de la Mère Nature, pour que naisse une humanité planétaire. Il est donc tout aussi évident qu'il faille descendre à la Neuvième Sphère pour pouvoir y être conçu et parvenir à cette seconde naissance.

Jésus dit à Nicodème : « A moins de naître de nouveau, tu ne pourras entrer dans le Royaume des cieux » (Jean 3 :1-15). Cela signifie fabriquer les corps solaires ; personne ne peut pénétrer dans le Royaume en étant vêtu de haillons lunaires. Il faut fabriquer les corps solaires, et cela ne s'obtient qu'en transmutant l'énergie créatrice. En théogonie égyptienne, ces corps solaires sont représentés par le Sahu égyptien. Personne n'a le droit de s'asseoir à la table des anges s'il n'est pas vêtu des corps solaires. Nous devons fabriquer le To Soma Heliakon, le corps d'or de l'homme solaire.

Il est écrit : « Etroit est le chemin qui mène à la lumière ». Celui qui veut suivre le chemin, « qu'il se renie lui-même, qu'il porte sa croix et qu'il me suive » (les trois facteurs de la révolution de la conscience : mourir, naître et se sacrifier).

Celui qui veut s'autoréaliser doit être disposé à renoncer à tout : richesse, honneurs, paix, prestige ; il doit donner son propre sang.

Il doit avoir un centre de gravité, un centre permanent de conscience. Nous tous, les êtres humains, nous ne sommes que des machines manipulées par nos Moi (l'Ego est pluriel), nous sommes placés dans une situation désavantageuse, ce qui implique pour nous la nécessité de faire des surefforts et de tuer le Moi ; cet Ego est le Méphistophélès, la racine de toutes nos souffrances et douleurs, et il vit en fonction de son propre conditionnement. Nous devons le réduire en poussière cosmique pour acquérir une conscience éveillée, pour être capables de voir le sentier.

Par savoir, on entend : voir, entendre et palper les grandes réalités.

Il est nécessaire de comprendre ce que signifie le fond de l'abîme ; quand on parle de descendre au fond de l'abîme, c'est une chose réelle. En descendant dans la Neuvième Sphère, nous nous mettons, par la Loi des concomitances ou des relations, en accord avec l'organisme planétaire où nous vivons. Quiconque travaille dans la Neuvième Sphère est descendu au fond de son aspect réel, et si cette personne qui est en train de travailler se désincarnait, elle verrait qu'elle vit réellement dans cette région (la Neuvième Sphère est le centre de la Terre). Bien entendu, c'est celui qui a éveillé sa conscience qui pourrait se rendre compte de cela. Il faut avertir le néophyte que dans la Neuvième Sphère existe la douleur suprême, comme nous le dit Dante dans La Divine Comédie ; les larmes des condamnés se figent dans leurs yeux, et dans d'autres cas, les eaux leur montent jusqu'aux organes créateurs.

Il faut savoir comprendre, il faut savoir apprendre à souffrir, à se résigner. Ceux qui ne sont pas résignés échouent, c'est comme un ex abrupto, une chose paradoxale, que de vouloir trouver le bonheur dans la Neuvième Sphère. Ce serait absurde ; le fait est que l'autoréalisation intime coûte cher et qu'on doit la payer, peut-être même au prix de sa propre vie.

Hiram Abif ne fut-il pas assassiné et recherché par « vingt-sept Maîtres », dont la somme kabbalistique donne 2 + 7 = 9 ?.

Il y a dans la Neuvième Sphère de grandes douleurs, jusqu'à ce que l'on parvienne enfin à la Seconde Naissance. Quand Jésus dit à Nicodème qu'il devait naître à nouveau, celui-ci n'a pas compris, mais Jésus, lui, connaissait le grand mystère. Et s'échappe-t-on un jour de la Neuvième Sphère ?. Oui, quand on parvient à la seconde naissance.

Après que j'eus créé le To Soma Heliakon dans la Forge des Cyclopes (le sexe), je dus passer un temps en réflexions profondes. Dans la demeure de l'amour, dans le temple des « deux fois nés », je rencontrai d'autres frères et soeurs qui avaient eux aussi travaillé intensément dans la Forge ardente de Vulcain (le sexe) ; ils resplendissaient tous glorieusement parmi les charmes divins et indescriptibles du Vendredi Saint. Nous nous réunissions pour discuter des luttes et des peines, nous en étions sortis victorieux. Cependant, tout ceci est le principe des principes et le fondement des fondements ; il y a autre chose à dire là-dessus, et il est nécessaire que vous en soyez informés.

Si un deux fois né, une personne qui est parvenue à l'Adeptat tente de parvenir à l'état angélique, il devra à nouveau descendre dans le puits profond de l'univers jusqu'à la Neuvième Sphère, et une fois le travail terminé, remonter par l'escalier ou l'échelle de Lucifer pour atteindre l'état angélique. S'il veut être archange, principe, trône ou chérubin, il doit faire la même chose, descendre pour ensuite monter.

Il faut comprendre et distinguer une chute d'une descente ; celui qui a déjà été décapité, ne peut être « récapité ». Juste avant d'entrer dans l'Absolu, il faut descendre à la Neuvième Sphère.

Si on parvient à la seconde naissance, le sexe devient alors interdit, on ne l'utilisera plus parce qu'on le veut simplement, mais seulement si on en reçoit l'ordre, l'ordre sacré, de la part de la Fraternité blanche ou du Père qui est en secret, et si on nous ordonne de descendre dans le puits de l'abîme, il faut obéir, et ce n'est pas du plaisir, mais plutôt de la douleur, du sacrifice.

Il faut descendre par l'échelle luciférienne et il faut souffrir, nous devons nous rendre maîtres tant des forces supérieures que des forces inférieures. Le Père qui est en secret ordonne ce qu'il faut faire, on descend seulement lorsqu'on en reçoit l'ordre.

Seul celui qui tombe perd ses degrés initiatiques, non pas celui qui descend. Une fois le travail terminé, on reçoit les ordres et on ne fait plus usage du sexe de manière capricieuse. C'est le Père qui est alors maître de cet acte, et l'ordre doit venir du Père. Le sexe ne nous appartient pas à nous, mais au Père.

La Loi du Léviathan est celle de ce Maçon qui est passé par tous les travaux ou degrés ésotériques, et comme il a été décapité, il ne peut être « récapité », il ne peut subir de dommages ni d'en haut, ni d'en bas ; il vit en accord avec la Loi, avec la grande Loi. Voilà la connaissance supérieure de la Maçonnerie ésotérique.

D'abord on fait sa volonté capricieuse, ensuite on doit faire la volonté du Père. Quand on n'a plus d'Ego, la méchanceté disparaît et on ne sait faire que la volonté du Père. C'est Lui notre Etre véritable, l'Ancien des jours, il est au-delà de l'Atman ; quand il ordonne, ses ordres doivent être exécutés.

On finit par se libérer de la Neuvième Sphère au moment où l'on se convertit en un Paramartasatya (un habitant de l'Absolu) ; on plonge alors dans le bonheur abstrait. Mais avant d'y accéder, il y aura une humiliation ; on doit redescendre, autrement on viole la Loi du Léviathan, le sceau de Salomon.

Nous trouvons aussi dans l'Apocalypse de la Sainte Bible les mystères de la Neuvième Sphère : « Et j'appris combien furent alors marqués du sceau : cent quarante-quatre mille de toutes les tribus des fils d'Israël » (7 :4). En faisant la somme kabbalistique de ces nombres, nous obtiendrons le nombre neuf : 1 + 4 + 4 = 9 ; c'est la Neuvième Sphère, le sexe. Seuls ceux qui seront parvenus à la chasteté absolue seront sauvés.

« Puis voici que l'Agneau apparut à mes yeux ; il se tenait sur le mont Sion, avec cent quarante-quatre milliers de gens portant inscrits sur le front son nom et le nom de son père » (14 :1). Le mont Sion représente les mondes supérieurs ; les chiffres sont une quantité symbolique, et ils se décomposent kabbalistiquement de cette manière : 1 + 4 + 4 = 9. Neuf est la Neuvième Sphère, le sexe. C'est seulement par le Grand Arcane que nous pourrons être sauvés et recevoir le nom du Père sur notre front. Le peuple, c'est Sion, le peuple spirituel de Dieu. Ce peuple est formé de tous ceux qui pratiquent la magie sexuelle (c'est un peuple de chasteté).

Parlant de la Jérusalem nouvelle, on y dit : « Puis il en mesura le rempart, soit cent quarante-quatre coudées, d'après une mesure humaine, qui est en même temps une mesure d'ange » (21 :17) 144 = 1 + 4 + 4, ce qui donne 9, le sexe. Le 9 est une mesure humaine qui est à la fois une mesure d'ange. Nous demeurons neuf mois dans le vendre maternel. Le Fils de l'homme ne peut naître que dans la Neuvième Sphère. On n'a jamais connu d'ange qui ne soit né dans la Neuvième Sphère.

Celui qui veut décapiter la Méduse doit descendre à la Neuvième Sphère ; celui qui veut incarner le Christ doit descendre à la Neuvième Sphère ; celui qui veut dissoudre le Moi doit descendre à la Neuvième Sphère. La Neuvième Sphère est le Sanctum Regnum de l'omnipotence divine du Troisième Logos. Dans la Neuvième Sphère, nous trouvons la Forge ardente de Vulcain.

Tout pigeonneau qui travaille dans le Grand OEuvre doit s'appuyer sur son bâton, s'éclairer de sa propre lampe et s'envelopper dans sa cape sacrée. Tout pigeonneau doit être prudent. Si vous voulez incarner le Christ, soyez semblables au citron. Fuyez la luxure et l'alcool. Tuez les racines les plus intimes du désir.

Nombreux sont les étudiants ésotéristes qui affirment erronément qu'il y a de nombreux chemins pour parvenir à Dieu. Le divin grand Maître Jésus a pourtant dit : « Etroite est la porte et resserré le chemin qui mène à la Lumière, et il en est peu qui le trouvent » (Mat. 7 :14).

Si l'étudiant ésotériste passe au crible le contenu en entier des quatre Evangiles, il pourra constater par lui-même que Jésus n'a jamais dit qu'il y avait plusieurs chemins.

L'adorable Sauveur du monde n'a parlé que d'une seule porte étroite, et d'un seul chemin resserré et difficile. Et cette porte est le sexe !. Il n'y a pas d'autre chemin pour parvenir à Dieu. De toute l'éternité, on n'a jamais vu de prophète qui ait connu une porte autre que celle du sexe.

Certains étudiants ésotéristes dans l'erreur, confus, trompés, s'objectent à ces enseignements, et affirment que Pythagore, Zoroastre, Jésus et d'autres initiés étaient célibataires, et qu'ils n'auraient prétendument jamais eu de femme.

Dans tous les temples de mystères, il y eut des vestales sacrées. Les matérialistes, les irrespectueux, les mal intentionnés ont arbitrairement cherché à les traiter de prostituées sacrées. Ces vestales étaient cependant de véritables vierges initiées. Des vierges ésotériques, bien que leurs corps n'étaient plus, physiologiquement, des corps de vierges.

Les initiés du Temple, Pythagore, Zoroastre, Jésus-Christ et tous ces initiés de l'antiquité ont en réalité tous pratiqué, sans exception, l'Arcane AZF avec les vestales du Temple. C'est uniquement dans la Forge ardente de Vulcain que ces grands initiés ont pu retremper leurs armes et conquérir le coeur de Vénus.

Chapitre tiré de la partie du livre http://gnosis.gnose.samael.free.fr/text/TK1P.html
Issu d'une civilisation décadente qui est plus admirative des pseudo-miracles de la science que du chemin emprunté par les alchimistes et Maîtres des écoles de régénération, comment puis-je me détourner des fausses valeurs ?
-----
Est-il possible de soulever le voile d'Isis avec une pure intention quand on est un animal intellectuel ?
-----
Pourquoi faut-il que la mystique me tente mais pas assez pour que je prenne le ciel d'assaut ?
-----
Quels egos me faut-il éliminer afin de pouvoir emprunter le chemin de l'intégration de L’Être ?

Hors ligne Gemani
#5
Avatar du membre
Messages : 6792
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

Re: Arcane 9 - L'Ermite - Theth

Message le 16 juin 2011, 22:14

TK31 L'Arcane 9

Cet arcane est celui de l'ermite, que l'on représente comme un ancien qui porte une lampe dans sa main droite. Il faut élever cette lampe pour illuminer le sentier, il faut l'élever, la porter haut, afin d'éclairer.

Que l'on multiplie le nombre 9 par n'importe quel nombre simple, on obtient toujours 9. Par exemple : 2 x 9 = 18 , 1 + 8 = 9, 4 x 9 = 36 , 3 + 6 = 9, 5 x 9 = 45 , 4 + 5 = 9.

Ceci s'avère très intéressant ; il existe neuf cercles infernaux à l'intérieur de la terre ; de l'épiderme de la terre jusqu'à l'intérieur, on peut dire qu'il y a neuf univers parallèles infernaux, qui vont jusqu'au coeur même de la terre, ce qui situe le neuvième cercle au centre de la terre ; ces neuf cercles sont les neuf régions démoniaques ou diaboliques. Il existe également neuf cercles supérieurs que l'on appelle en occultisme les neuf cieux, et que nous pouvons représenter par les neuf planètes : Lune, Mercure, Vénus, Soleil, Mars, Jupiter, Saturne, Uranus, Neptune.

Lorsque nous faisons allusion, par exemple, à la Lune, il ne faut pas penser au satellite physique Lune. Il ne faut pas chercher la région sous-lunaire diabolique dans la Lune, mais plutôt à l'intérieur de la Terre. Pensons maintenant au ciel lunaire ; on ne veut pas dire précisément qu'il soit celui de la Lune, mais plutôt celui des régions supérieures, ou régions moléculaires, qui sont lunaires et gouvernées par la Lune. C'est un monde moléculaire lunaire qui se trouve ici, dans notre monde.

Ce premier ciel lunaire possède sa science ; on y trouve les âmes qui méritent de monter à cette région, car ce ne sont pas tous les désincarnés qui parviennent à ce ciel, la majorité d'entre eux font demi-tour au seuil pour entrer dans la région des morts et ensuite pénétrer dans une nouvelle matrice. D'autres pénètrent dans l'involution immergée des neuf sphères infernales.

On pénètre au premier ciel lunaire comme pour s'y reposer. La Lune est en rapport avec la chasteté, le sexe. On peut s'y remémorer différentes erreurs en relation avec le sexe.

Il existe un grave problème : la Lune tend à la matérialité. Toute la mécanicité terrestre est contrôlée par la Lune ; toute la vie de la Terre, toute la mécanique terrestre est contrôlée par la Lune ; toute cette vie mécanique dans laquelle nous vivons est de type lunaire.

La Lune, comme le pendule d'une grande horloge, anime la machinerie terrestre ; c'est d'elle que dépendent la croissance des végétaux, des animaux, l'ovulation chez la femme, le flux et le reflux des marées, les marées hautes et basses, etc. Etant donné que la vie est tellement mécanique, si on veut réellement triompher, il faut profiter de la lune croissante pour nos activités, et également de la pleine lune ; si on utilise par contre la lune décroissante, on échoue. La nouvelle lune est très laborieuse, elle n'a pas de force.

Si on veut triompher dans une activité quelconque ou dans les affaires, il faut profiter de la lune croissante et de la pleine lune. Ne jamais commencer une affaire en lune décroissante ou en nouvelle lune.

Pour contrôler la matérialité lunaire, il faut faire appel aux parfums végétaux des roses et des violettes. Il faut les utiliser pour contrôler la matérialité, parce que la Lune exerce une influence matérialiste sur le mental humain. Pour notre malheur, les éléments subjectifs que nous portons à l'intérieur sont contrôlés par la Lune.

L'âme de chaque être vivant émane d'un atome, de l'Ain-Soph ; chacun possède son Ain-Soph, c'est une étoile qui resplendit dans l'espace infini, au-delà des neuf cieux. Les âmes doivent retourner à leur étoile, à leur Ain-Soph ; le retour vers son étoile est une chose divine. Le jour où l'on s'autoréalisera, on pourra se payer le luxe de retourner à son étoile, c'est ce qu'a commenté Platon dans son Timée. Chaque bipède tricérébré doit faire, fabriquer le papillon pour retourner à cette étoile.

Les neuf cieux sont en concordance intime, ils s'accordent avec les neuf Cercles infernaux ; nous avons donc, en bref : 9 cieux + 9 cercles infernaux = 18 ; 1 + 8 = 9, le nombre du Maître, de l'initié.

Il nous faut nous autoréaliser dans les dix-huit cercles ; une personne qui ne s'est pas réalisée dans les dix-huit cercles n'est pas un Maître.

En résumé, être le Neuf parfait, c'est se développer dans les dix-huit cercles pour devenir un Maître.

Atman est l'esprit divin (c'est une émanation du Logos), qui possède deux âmes, Bouddhi et Manas. Il est vital de comprendre ceci : au Moyen-Age, quand le chevalier médiéval allait lutter pour sa dame, il ne s'agissait de rien d'autre que de l'âme humaine luttant pour conquérir son âme spirituelle.

Je parvins à comprendre cela lorsque mon Etre réel m'emmena au monde causal, qui est d'une couleur bleu électrique intense. Le roi, Atman, le Seigneur, s'assit à une table avec une belle dame, son âme spirituelle, sa Béatrice, sa Walkyrie, et avec l'âme humaine ; il s'assirent en triangle. Atman commença à parler et dit : « J'ai deux âmes, l'âme spirituelle et l'âme humaine, et tandis que l'âme humaine travaille, l'âme spirituelle joue, elle vit heureuse. Voilà ma doctrine ; ainsi, tous les trois, nous sommes un ».

Atman, Bouddhi et Manas, nous nous réunissons dans le monde causal, dans cette région des causes. Sans cette expérience, je n'aurais pas pu l'expliquer de manière claire.

Atman se dédouble en Bouddhi, et Bouddhi en Manas, comme si nous nous regardions dans une glace ; alors est créée la trinité. L'Essence est un dédoublement du Manas supérieur, cette Essence à son tour s'embouteille dans l'Ego. L'éveil de cette Essence est l'éveil de la conscience, c'est le fait de devenir conscient des mystères de la vie et de la mort. Beaucoup de gens veulent éveiller la conscience, mais à un moment ou à un autre, ils abandonnent le travail. C'est pourquoi on ne communiquait jamais le Maïthuna à une personne qui n'avait pas auparavant éveillé sa conscience. Le Message de Noël 1968-69 contient les runes pour l'éveil de la conscience.

Incarner l'Etre, la divine triade, est effectivement une chose très difficile ; il est nécessaire pour cela de fabriquer les corps solaires. Si on incarnait l'Etre sans avoir fabriqué les corps solaires, on ne saurait tolérer le choc électrique et on en mourrait.

Il est vital de fabriquer les corps solaires, il faut travailler dans la Neuvième Sphère ; il faut descendre dans la Forge des Cyclopes pour travailler avec l'eau et le feu. L'énergie créatrice est l'Esprit-Saint, Vulcain, le Troisième Logos, la force sexuelle, Shiva.

Le feu sacré, c'est Elle, la Mère Kundalini, le serpent igné qui monte par le canal médullaire ; elle épouse son mari dans la glande pinéale. C'est le Troisième Logos, l'Esprit-Saint, l'époux éternel, qui féconde la Mère divine Kundalini, la racine de la monade Mère-Espace.

Le semeur cosmique, la Matripadma, est la Deva Mater, la matière chaotique, la substance Mater, la Materia Prima du Grand-OEuvre, elle est la Mère-Espace. L'Esprit-Saint est le Troisième Logos qui la féconde, qui est latent dans la Matripadma ; sans lui, elle demeure tranquille, mais avec lui, elle s'enflamme, elle resplendit, elle se gonfle.

Le Père est le Premier Logos ; le deuxième est le Fils, et le troisième, l'Esprit-Saint. Ces trois aspects sont derrière Atman, Bouddhi et Manas. De l'Ain-Soph émane le Père, de celui-ci, le Fils et de ce dernier, l'Esprit-Saint.

Ces trois Logos sont le Tao, Brahatma, l'esprit universel de vie ; au-delà se trouve l'Absolu. Ces trois Logos émanent de cet océan universel de vie, une vague qui jaillit peut être Ishvara, un Purusha qui enseigne, et une fois qu'il a enseigné, il se fond dans l'esprit de l'océan.

L'Absolu en lui-même a ses trois aspects : l'Ain, l'Ain-Soph et l'Ain-Soph-Aur. Parler de l'Ain est difficile, car il est l'Absolu non-manifesté. Dans l'Absolu n'existe ni forme, ni apparence, ni nombre, ni poids ; quand l'univers se dissout, seul en subsiste le souvenir dans la conscience des dieux, et l'univers du Plérôme est formé de ces souvenirs. Si on voulait en retirer quelque chose, cette chose n'existerait pas, puisque ce ne sont que des souvenirs.

Synthèse : par « être autoréalisé », on entend quelqu'un qui a créé les corps solaires et qui en a terminé avec l'Ego ; on descend à l'abîme uniquement sur l'ordre de l'Ancien des jours, et c'est alors pour remonter ; l'initiation est ta vie même ; c'est l'Intime qui reçoit les initiations ; ainsi donc, l'initiation n'a rien à voir avec ces récits fantastiques qui abondent dans certains livres ; ici rien ne nous est donné en cadeau, tout se paie, à celui à qui on ne doit rien, on ne donne rien ; les initiations sont le salaire que le Logos verse à l'homme quand le disciple s'est sacrifié pour l'humanité ; ceux qui se préoccupent seulement de leur progrès spirituel et qui ne travaillent pas pour les autres n'obtiennent absolument rien, celui qui veut progresser doit se sacrifier pour les autres ; l'initiation est la vie même, intensément vécue avec droiture et avec amour.

Chapitre tiré de la partie du livre : http://gnosis.gnose.samael.free.fr/text/TK2P.html
Issu d'une civilisation décadente qui est plus admirative des pseudo-miracles de la science que du chemin emprunté par les alchimistes et Maîtres des écoles de régénération, comment puis-je me détourner des fausses valeurs ?
-----
Est-il possible de soulever le voile d'Isis avec une pure intention quand on est un animal intellectuel ?
-----
Pourquoi faut-il que la mystique me tente mais pas assez pour que je prenne le ciel d'assaut ?
-----
Quels egos me faut-il éliminer afin de pouvoir emprunter le chemin de l'intégration de L’Être ?

Hors ligne Gemani
#6
Avatar du membre
Messages : 6792
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

Re: Arcane 9 - L'Ermite - Theth

Message le 12 septembre 2011, 19:45

Axiome : « Monte sur la montagne et contemple la Terre Promise ; mais je ne te dis pas que tu y entreras ».

Sens général : la descente aux enfers, dans la 9e sphère des infradimensions de la nature : c'est la Mort psychologique et le travail avec le feu sexuel pour solariser les « corps lunaires ». Le Renoncement à tout, la Maîtrise des forces inférieures et supérieures. Les 9 mois de la gestation. La dissolution des noeuds psychologiques et l'éveil de la Conscience.

Positif : la lumière de la sagesse au milieu des ténèbres, victoire par la prudence, la discrétion, le silence. Quête d'équilibre intérieur, la transmutation sexuelle permet l'élévation spirituelle.

Négatif : cancans, fausse connaissance, solitude, douleurs du travail sur l'Ego.
Issu d'une civilisation décadente qui est plus admirative des pseudo-miracles de la science que du chemin emprunté par les alchimistes et Maîtres des écoles de régénération, comment puis-je me détourner des fausses valeurs ?
-----
Est-il possible de soulever le voile d'Isis avec une pure intention quand on est un animal intellectuel ?
-----
Pourquoi faut-il que la mystique me tente mais pas assez pour que je prenne le ciel d'assaut ?
-----
Quels egos me faut-il éliminer afin de pouvoir emprunter le chemin de l'intégration de L’Être ?

Hors ligne Gemani
#7
Avatar du membre
Messages : 6792
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

Re: Arcane 9 - L'Ermite - Theth

Message le 18 janvier 2013, 12:52

tfr009.jpg
tfr009.jpg (149.13 Kio) Vu 3803 fois
Issu d'une civilisation décadente qui est plus admirative des pseudo-miracles de la science que du chemin emprunté par les alchimistes et Maîtres des écoles de régénération, comment puis-je me détourner des fausses valeurs ?
-----
Est-il possible de soulever le voile d'Isis avec une pure intention quand on est un animal intellectuel ?
-----
Pourquoi faut-il que la mystique me tente mais pas assez pour que je prenne le ciel d'assaut ?
-----
Quels egos me faut-il éliminer afin de pouvoir emprunter le chemin de l'intégration de L’Être ?

Hors ligne Gemani
#8
Avatar du membre
Messages : 6792
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

Re: Arcane 9 - L'Ermite - Theth

Message le 15 janvier 2014, 13:18

tvssslv09.jpg
tvssslv09.jpg (162.35 Kio) Vu 3607 fois
Issu d'une civilisation décadente qui est plus admirative des pseudo-miracles de la science que du chemin emprunté par les alchimistes et Maîtres des écoles de régénération, comment puis-je me détourner des fausses valeurs ?
-----
Est-il possible de soulever le voile d'Isis avec une pure intention quand on est un animal intellectuel ?
-----
Pourquoi faut-il que la mystique me tente mais pas assez pour que je prenne le ciel d'assaut ?
-----
Quels egos me faut-il éliminer afin de pouvoir emprunter le chemin de l'intégration de L’Être ?

Hors ligne Gemani
#9
Avatar du membre
Messages : 6792
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

Re: Arcane 9 - L'Ermite - Theth

Message le 18 janvier 2014, 08:18

tdfbwma09.jpg
tdfbwma09.jpg (148.03 Kio) Vu 3604 fois
Issu d'une civilisation décadente qui est plus admirative des pseudo-miracles de la science que du chemin emprunté par les alchimistes et Maîtres des écoles de régénération, comment puis-je me détourner des fausses valeurs ?
-----
Est-il possible de soulever le voile d'Isis avec une pure intention quand on est un animal intellectuel ?
-----
Pourquoi faut-il que la mystique me tente mais pas assez pour que je prenne le ciel d'assaut ?
-----
Quels egos me faut-il éliminer afin de pouvoir emprunter le chemin de l'intégration de L’Être ?

Hors ligne Gemani
#10
Avatar du membre
Messages : 6792
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

Re: Arcane 9 - L'Ermite - Theth

Message le 25 janvier 2014, 15:06

tpapguracr09.jpg
tpapguracr09.jpg (158.46 Kio) Vu 3600 fois
Issu d'une civilisation décadente qui est plus admirative des pseudo-miracles de la science que du chemin emprunté par les alchimistes et Maîtres des écoles de régénération, comment puis-je me détourner des fausses valeurs ?
-----
Est-il possible de soulever le voile d'Isis avec une pure intention quand on est un animal intellectuel ?
-----
Pourquoi faut-il que la mystique me tente mais pas assez pour que je prenne le ciel d'assaut ?
-----
Quels egos me faut-il éliminer afin de pouvoir emprunter le chemin de l'intégration de L’Être ?

Hors ligne Gemani
#11
Avatar du membre
Messages : 6792
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

Re: Arcane 9 - L'Ermite - Theth

Message le 26 mars 2015, 21:07

tfantastic09.jpg
tfantastic09.jpg (143.06 Kio) Vu 3544 fois
Issu d'une civilisation décadente qui est plus admirative des pseudo-miracles de la science que du chemin emprunté par les alchimistes et Maîtres des écoles de régénération, comment puis-je me détourner des fausses valeurs ?
-----
Est-il possible de soulever le voile d'Isis avec une pure intention quand on est un animal intellectuel ?
-----
Pourquoi faut-il que la mystique me tente mais pas assez pour que je prenne le ciel d'assaut ?
-----
Quels egos me faut-il éliminer afin de pouvoir emprunter le chemin de l'intégration de L’Être ?

Hors ligne Gemani
#12
Avatar du membre
Messages : 6792
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

Re: Arcane 9 - L'Ermite - Theth

Message le 8 juin 2019, 22:29

9-1-eternal-tarot.png
Issu d'une civilisation décadente qui est plus admirative des pseudo-miracles de la science que du chemin emprunté par les alchimistes et Maîtres des écoles de régénération, comment puis-je me détourner des fausses valeurs ?
-----
Est-il possible de soulever le voile d'Isis avec une pure intention quand on est un animal intellectuel ?
-----
Pourquoi faut-il que la mystique me tente mais pas assez pour que je prenne le ciel d'assaut ?
-----
Quels egos me faut-il éliminer afin de pouvoir emprunter le chemin de l'intégration de L’Être ?

Hors ligne PetitHommeLibre
#13
Avatar du membre
Messages : 426
Enregistré le : 01 septembre 2015
Localisation : France (Manche)
Contact :

Re: Arcane 9 - L'Ermite - Theth

Message le 25 juin 2019, 18:53

arcane 9 tarots égyptiens.jpg

Répondre

Retourner vers « Tarot et les arcanes »