La Dernière Cène - le Pacte de Sang qui Lie pour l'Eternité

Répondre
Hors ligne Gemani
#1
Avatar du membre
Messages : 6792
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

La Dernière Cène - le Pacte de Sang qui Lie pour l'Eternité

Message le 8 juin 2011, 07:06

La dernière Cène.

La Dernière Cène est une cérémonie magique d'un immense pouvoir. Quelque chose de très similaire à la cérémonie archaïque de la Fraternité du Sang. La tradition de cette Fraternité dit que si deux ou plusieurs personnes mêlent leur sang dans une coupe et ensuite boivent ce sang, ils deviennent frères par le sang, éternellement. Les véhicules astraux de ces personnes s'unissent alors intimement pour toute l'éternité. Le peuple hébreux attribue au sang des caractéristiques très spéciales. La Dernière Cène fut une cérémonie de sang. Les Apôtres ont déposé chacun dans leur coupe des gouttes de leur propre sang, puis ils ont vidé ces coupes dans le Calice du Christ Jésus. Dans ce Calice l'Adorable avait aussi versé de son « sang réel ». Ainsi, dans le Saint-Graal, le Christ Jésus a mêlé son sang avec le sang de ses disciples.

La tradition raconte que Jésus donna aussi à manger à ses disciples d'infimes particules de sa propre chair. « Et prenant le pain et rendant grâces, il le rompit et le leur donna en disant : « Ceci est mon corps qui est donné pour vous ; faites ceci en mémoire de moi ». Il fit de même pour la coupe, après le repas, en disant : « Cette Coupe est la Nouvelle Alliance dans mon Sang qui est versé pour vous ». C'est ainsi que le pacte fut signé. Tout pacte est signé avec du sang. L'Astral de Jésus le Christ devint associé, uni à celui de ses disciples et de toute l'humanité par le pacte de sang. L'Adorable est le Sauveur du monde. Cette cérémonie de sang est aussi ancienne que l'Infini. Tous les grands Avatars l'ont accomplie depuis les temps antiques. Le grand Seigneur de l'Atlantide a lui aussi accompli la Dernière Cène avec ses disciples.

Cette cérémonie de sang ne fut pas improvisée par le divin Maître. C'est une cérémonie archaïque d'une très haute antiquité, c'est la traditionnelle cérémonie de sang des grands Avatars.

Toute Onction Gnostique, quel que soit le culte ou la croyance, la secte ou la religion, est intimement associée, unie, par le pacte de sang, à la Dernière Cène de l'Adorable. La Sainte Eglise Gnostique Chrétienne Primitive, à laquelle nous avons le bonheur d'appartenir, conserve en secret les rituels originels que célébraient les Apôtres. Ce sont les rituels des premiers chrétiens qui se réunissaient dans les catacombes de Rome à l'époque du César Néron. Ce sont les rituels des Esséniens, humble caste de grands Initiés parmi lesquels on comptait le Christ Jésus. Ce sont les rituels primitifs des anciens chrétiens.

Ces rituels ont un grand pouvoir. Toute notre science secrète du Grand Arcane est contenue en eux. Lorsque nous ritualisons, nous vocalisons certains mantras qui ont le pouvoir de sublimer l'Energie sexuelle jusqu'au coeur. Dans le Temple-Coeur vit le Christ Interne. Lorsque les Energies sexuelles sont sublimées jusqu'au coeur, elles ont alors l'immense privilège de se mêler avec les forces du Christ Interne, pour que nous puissions entrer dans les mondes supérieurs. Nos rituels se répètent dans tous les sept grands Plans Cosmiques. La cérémonie rituelle établit un canal secret à partir de la région physique, en passant par les sept grands Plans, jusqu'au monde du Logos Solaire. Les Atomes christiques du Logos Solaire descendent par ce canal et s'accumulent dans le Pain et dans le Vin, au moment de la Consécration. C'est ainsi que, réellement, le Pain et le Vin, par l'oeuvre de la Transsubstantiation, se convertissent en la Chair et le Sang du Christ. Lorsque nous mangeons le Pain et buvons le Vin, les Atomes christiques se répandent dans tout notre organisme et passent à nos corps internes afin d'éveiller nos pouvoirs de nature solaire.

Les Apôtres ont bu le Sang du Christ et ont mangé la Chair du Christ.

...

La force sexuelle est comme l'électricité : elle est répandue partout. C'est une force qui réside dans les électrons. Cette force flue dans le noyau de chaque atome et au centre de toute nébuleuse. Sans cette force, les mondes de l'espace infini n'existeraient pas. Elle est l'Energie créatrice du Troisième Logos. Les Magiciens Blancs et les Magiciens Noirs travaillent avec cette force. Les Magiciens Blancs opèrent des rituels blancs, et les Magiciens Noirs des rituels noirs. La Dernière Cène de l'Adorable Sauveur du monde s'inscrit dans une tradition archaïque et d'une très grande antiquité, qui se perd dans la nuit des siècles. La Messe Noire et toutes ces noires cérémonies des ténébreux proviennent d'un passé lunaire extrêmement éloigné. Il a existé, à toutes les époques, deux rituels : l'un de lumière, l'autre de ténèbres. Le rituel, c'est de la Magie Pratique.

Les Magiciens Noirs haïssent mortellement la Sainte Eucharistie. Les Mages des ténèbres justifient leur haine des rituels centrés sur le Pain et le Vin de toute sorte de manières. Ils donnent parfois aux Evangiles les plus capricieuses interprétations de leur fantaisie ; leur propre subconscient les trahit. Ils essaient, d'une certaine façon, d'abolir la Dernière Cène. Ils détestent la Dernière Cène de l'Adorable. Nos disciples doivent être alertes et vigilants, ils doivent prendre garde aux dangereux individus de cette sorte. Quiconque hait les rituels centrés sur la Dernière Cène est un Magicien Noir. Quiconque rejette le Pain et le Vin de la Sainte Onction Gnostique rejette, en fait, la Chair et le Sang du Christ. Les gens de cette sorte sont des Magiciens Noirs.


passage extrait de https://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... ituels.php
Issu d'une civilisation décadente qui est plus admirative des pseudo-miracles de la science que du chemin emprunté par les alchimistes et Maîtres des écoles de régénération, comment puis-je me détourner des fausses valeurs ?
-----
Est-il possible de soulever le voile d'Isis avec une pure intention quand on est un animal intellectuel ?
-----
Pourquoi faut-il que la mystique me tente mais pas assez pour que je prenne le ciel d'assaut ?
-----
Quels egos me faut-il éliminer afin de pouvoir emprunter le chemin de l'intégration de L’Être ?

Répondre

Retourner vers « Jésus Christ, sa vie revisitée »