La Transformation Radicale

(Exercices de lamaserie)

 

Retour à l’index
Chapitre suivant

 

Prologue

Par Samaël Aun Weor

Ici, dans ce parc de la ville de Mexico, je suis en train de dicter le prologue du livre de notre Missionnaire gnostique Efraín Villegas Quintero.

Je vois en ce moment de grands arbres, de belles pelouses et des enfants qui jouent sous les ardents rayons du soleil.

Il y a quelques bancs où des gens sont assis, contemplant les beautés de la nature.

Des scènes me viennent à la mémoire, des drames, des événements extraordinaires des temps anciens.

Je vois des collèges initiatiques, des ermitages solitaires où les anachorètes méditent en silence ; des petits ruisseaux chantants qui se précipitent entre les roches ; les merveilleuses sibylles de l’Europe druidique ; les ermites de la vieille Égypte des premiers pharaons, etc.

Il n’y a pas de doute, mes chers frères, que dans les Mystères d’Éleusis, de même que dans les Mystères de Troie, de Rome, de Carthage, d’Égypte, le psychique et le physique marchaient de façon parallèle, harmonieuse, parfaite.

Rappelez-vous un instant, par exemple, les Mystères pythagoriques où n’était pas admis celui qui ne connaissait pas les mathématiques ; rappelez-vous les derviches tourneurs, les Runes magnifiques, les précieuses danses de l’Inde antique et les mouvements rythmiques parfaits des Initiés égyptiens, et vous verrez, mes frères bien-aimés, ce parallélisme extraordinaire qui a toujours existé entre le spirituel, l’animique et le physique.

Ce corps de chair et d’os que nous avons possède une eurythmie merveilleuse et il y a dans notre cerveau beaucoup de pouvoirs latents qui doivent être développés.

Il est indispensable d’apprendre à manier notre propre corps, à en tirer, à en extraire ses plus douces mélodies.

Il faut le faire vibrer au plus tôt comme une symphonie sur la harpe miraculeuse de l’Univers infini.

Il est absurde de laisser Cronos (le temps) endommager ce précieux véhicule qu’on nous a donné pour notre Réalisation intime.

En vérité, mes frères, je vous dis que nous, les Gnostiques, nous avons des méthodes précises pour rajeunir l’organisme et pour guérir toutes les maladies.

Nous pouvons, indiscutablement, apprendre à nous guérir nous-mêmes ; chacun peut devenir son propre médecin, en apprenant à se soigner lui-même sans avoir recours aux médicaments. Voilà notre plus cher souhait.

Il est primordial de conserver notre corps en parfaite santé durant de nombreuses années afin de pouvoir disposer de ce précieux véhicule pour notre propre Autoréalisation intime.

Par l’intermédiaire de notre frère Efraín Villegas Quintero, je fais parvenir à tous les gens du mouvement gnostique international des enseignements ésotériques très importants.

Vous avez ici, mes frères, les exercices nécessaires pour conserver la santé et allonger la vie ; vous avez ici les méthodes précieuses grâce auxquelles vous pourrez, si vous êtes vieux, reconquérir la jeunesse ou, si vous êtes jeunes, prolonger cette jeunesse indéfiniment.

Donc, lisez attentivement, comprenez et pratiquez ! Il ne sert à rien de théoriser, il faut aller au but, au noyau, aux faits.

Ne vous contentez pas uniquement de l’information livresque, convertissez la doctrine dans les faits.

En avant, cher lecteur, en avant ! Pratiquez intensément, ne vous découragez pas dans la lutte, soyez ferme sur le sentier.

Vous trouverez aussi dans cette œuvre des enseignements pour l’éveil de la Conscience ; l’heure est venue, le moment est venu de s’éveiller.

Pourquoi devrions-nous rester endormis ? Les techniques que nous avons livrées à l’humanité, par le moyen de cet ouvrage, sont efficaces et absolument pratiques à cent pour cent.

N’importe quel aspirant sincère pourra, à l’aide des exercices physiques et psychologiques appropriés, susciter réellement en lui le Grand Changement, la Transformation Radicale authentique.

Avant tout, il est indispensable d’avoir une continuité de propos : il ne suffit pas de pratiquer une journée pour oublier le lendemain, ce qu’il faut, c’est pratiquer et pratiquer intensément durant toute sa vie jusqu’à ce qu’on parvienne au but, à la victoire définitive.

 

Retour à l’index
Chapitre suivant