Le Mariage Parfait

 

Chapitre précédent
Chapitre suivant

 

6. La Suprasexualité

La Suprasexualité est le résultat de la Transmutation Sexuelle. Le Christ, Bouddha, Dante, Zoroastre, Mahomet, Hermès, Quetzalcóatl et tous les autres Grands Maîtres ont été des êtres suprasexuels.

Les deux grands aspects de la Sexualité sont appelés la génération et la régénération. Dans le chapitre précédent nous avons étudié la génération consciente ; nous allons maintenant étudier la régénération.

Lorsque nous étudions la vie des animaux, nous découvrons des choses très intéressantes. Si nous coupons un serpent en deux, nous pouvons être assurés que, grâce à son pouvoir de régénération, il pourra développer totalement une nouvelle moitié avec tous les organes de la moitié perdue. La plupart des vers de terre et de mer ont aussi le pouvoir de se régénérer de façon illimitée. Le petit lézard peut régénérer sa queue, l’étoile de mer ses bras, et l’organisme humain sa peau. Le pouvoir de régénération est absolument sexuel.

L’homme a le pouvoir de se recréer lui-même. L’homme peut créer à l’intérieur de lui-même le Surhomme. C’est possible grâce à la sage utilisation du pouvoir sexuel. Nous pouvons nous recréer comme d’authentiques Surhommes. Ceci n’est réalisable qu’avec la Transmutation Sexuelle. La clé fondamentale de la Transmutation Sexuelle, c’est l’Arcane A.Z.F. (la Magie Sexuelle).

La clé de tout pouvoir se trouve dans l’union du phallus et de l’utérus. L’important, c’est que le couple apprenne à se retirer de l’acte sexuel avant le spasme, avant l’écoulement séminal. On ne doit pas répandre le Semen, ni dans la cavité vaginale, ni en dehors, ni à côté, nulle part. Nous parlons ainsi, en langage clair, pour que les gens comprennent, même si certains puritains infrasexuels nous qualifient de pornographiques.

La vie humaine n’a, par elle même, aucune signification. Naître, grandir, travailler durement pour vivre, se reproduire comme un animal et ensuite mourir, c’est, réellement, une chaîne de martyre que l’homme porte et qui tient son Âme ligotée. Si la vie c’est cela, il ne vaut pas la peine de vivre. Heureusement, nous possédons dans nos glandes sexuelles la semence, le grain, le germe ; de cette semence, de ce grain, peut naître le Surhomme, l’Adam-Christ, l’Enfant d’Or de l’Alchimie Sexuelle. Pour cela, oui, il vaut la peine de vivre. Le chemin, c’est la Transmutation Sexuelle. Ceci est la science d’Uranus. Uranus est la planète qui contrôle les gonades ou glandes sexuelles ; c’est la planète qui gouverne la constellation du Verseau. Uranus a un cycle sexuel de quatre-vingt-quatre ans. Uranus est la seule planète qui dirige ses pôles vers le soleil. Les deux pôles d’Uranus correspondent aux deux aspects masculin et féminin. Uranus oriente tour à tour ses deux pôles vers le soleil ; ces deux phases alternent pour former deux périodes de quarante-deux ans chacune. La stimulation alternante des deux pôles d’Uranus gouverne toute l’histoire sexuelle de l’évolution humaine. Les époques où les femmes se dénudent pour que brille leur corps alternent avec des époques où les hommes s’affichent. Les époques de prépondérance féminine alternent avec des époques de chevaliers intrépides. C’est là l’histoire des siècles.

Lorsque l’être humain atteint l’âge mûr, il est alors stimulé par le cycle opposé, contraire à celui qui l’a gouverné durant son enfance et sa jeunesse. Nous sommes à ce moment-là réellement mûrs. Nous nous sentons sexuellement stimulés par le sexe opposé. L’âge mûr est véritablement merveilleux pour le travail de régénération sexuelle. Les sentiments sexuels sont plus riches et plus matures à quarante ans qu’à trente ans.

Le Surhomme n’est pas le résultat de l’évolution. Le Surhomme naît de la semence. Le Surhomme résulte d’une formidable Révolution de la Conscience. Le Surhomme est le Fils de l’homme mentionné par le Christ. Le Surhomme est l’Adam-Christ.

L’évolution signifie que rien n’est stable, immobile, tout vit et se développe à l’intérieur des concepts de temps, d’espace et de mouvement. La nature contient en elle-même toutes les possibilités. Personne ne peut atteindre la Perfection par l’évolution. Certains deviennent meilleurs, mais l’immense majorité deviennent terriblement pervers. C’est l’évolution. L’homme de l’innocence, l’homme paradisiaque d’il y a quelques millions d’années est, aujourd’hui, après une longue évolution, l’homme de la bombe atomique, l’homme de la bombe à hydrogène, l’homme corrompu du péculat et du crime. L’évolution est un processus de complication de l’énergie. Il nous faut retourner au point de départ (le Sexe) et nous régénérer. L’homme est un vivant grain de semence. La semence, le grain doit fournir un effort pour que germe et croisse le Surhomme. Ce n’est pas de l’évolution ; il s’agit au contraire d’une formidable Révolution de la Conscience. C’est avec raison que le Christ a dit : « Et comme Moïse a élevé le Serpent dans le désert, ainsi faut-il que le Fils de l’homme soit élevé. » Le Fils de l’homme est l’Adam-Christ, le Surhomme.

Avec la Transmutation Sexuelle nous nous régénérons de manière absolue. L’âge de l’extase sexuelle est toujours précédé de l’âge de la jouissance sexuelle. La même énergie qui produit la jouissance sexuelle, lorsqu’elle est transmutée, produit alors l’extase.

La lampe de l’Ermite (dans l’Arcane IX du Tarot), qui se trouve normalement enfermée dans les profondes cavernes des organes sexuels, doit être placée à l’intérieur de la tour du temple. Cette tour c’est le cerveau. Nous sommes alors illuminés. Voilà le chemin réellement positif qui nous convertit en Maîtres du Samadhi (de l’Extase).

Toute véritable technique de méditation interne est en relation intime avec la Transmutation Sexuelle. Il nous faut élever notre lampe bien haut pour nous illuminer.

Tout « pigeon » de l’Alchimie, après avoir été couronné, s’éloigne peu à peu de l’acte sexuel. Le Mariage secret est de moins en moins fréquent, le couple se retire progressivement du Magistère du Feu, en accord avec certains rythmes cosmiques marqués par le gong oriental. C’est ainsi que les énergies sexuelles sont sublimées jusqu’à être totalement transmutées afin de produire l’Extase continue.

Le « pigeon » de l’Alchimie qui, lors de ses réincarnations précédentes, a travaillé dans le Magistère du Feu, réalise ce labeur du laboratoire sexuel dans un temps relativement court. Cependant, ceux qui travaillent pour la première fois dans le Grand-Œuvre ont besoin d’au moins vingt ans de labeur très intense et de vingt autres années pour se détacher graduellement du travail du laboratoire. Au total, quarante années pour réaliser tout le travail. Lorsque l’Alchimiste renverse le Vase d’Hermès, le feu du fourneau du laboratoire s’éteint et tout le travail est perdu.

La période de l’Extase mystique commence là où la période de la jouissance sexuelle se termine. Quiconque parvient à l’Initiation Vénuste a ensuite un travail très difficile à réaliser. Ce travail concerne la transformation des énergies sexuelles. De la même manière que l’on peut effectuer une transplantation végétale, faire passer une plante d’un pot de terre à un autre, nous devons, de même, transplanter l’Énergie Sexuelle, l’extraire de l’homme terrestre et la transplanter, la faire passer dans l’Adam-Christ. On dit, dans l’Alchimie, que nous devons libérer l’œuf philosophal de la dégoûtante pourriture de la matière et le remettre définitivement au Fils de l’homme. Le résultat de ce travail est surprenant et merveilleux. C’est l’instant précis où l’Adam-Christ peut dévorer sa Conscience Humaine ; mais la Conscience de l’Adam de péché doit être déjà morte. Le Dieu Interne seul peut dévorer l’Âme. En parvenant à ces hauteurs le Maître s’est réalisé de façon absolue. À partir de ce moment, nous jouissons de l’Extase continue, de la suprême Illumination des Grands Hiérophantes.

La naissance du Surhomme est un problème absolument sexuel. Il nous faut naître à nouveau pour entrer dans le Royaume des Cieux. Le Surhomme est aussi différent de l’homme que l’éclair l’est du nuage noir ; l’éclair sort du nuage mais n’est pas le nuage. L’éclair, la foudre, c’est le Surhomme ; le nuage, c’est l’homme. La régénération sexuelle remet en activité les pouvoirs que nous avions dans l’Éden ; nous avons perdu ces pouvoirs quand nous sommes tombés dans la génération animale ; nous reconquérons ces pouvoirs lorsque nous nous régénérons. Tout comme le ver peut régénérer son corps et le lézard sa queue, de même aussi nous pouvons régénérer nos pouvoirs perdus pour resplendir à nouveau comme des Dieux. Les énergies sexuelles, une fois transplantées dans l’Adam-Christ, resplendissent avec la blancheur immaculée de la Divinité. Ces énergies ressemblent alors à de terribles éclairs divins. La grandeur et la majesté du Surhomme est indescriptible. Réellement, le Surhomme brille un moment dans la nuit des siècles puis il disparaît, il devient invisible pour l’homme. Nous pouvons d’ordinaire découvrir des traces de cette sorte d’êtres dans certaines écoles secrètes de régénération, desquelles on ne sait officiellement presque rien. C’est par ces écoles secrètes que nous connaissons l’existence de ces sublimes êtres suprasexuels. Les écoles de régénération ont des époques d’activité publique et des époques de travail secret. La planète Neptune gouverne de façon cyclique l’activité de ces écoles. Dans l’organisme humain, Neptune contrôle la glande pinéale. C’est avec la Transmutation Sexuelle seulement que l’on peut mettre en activité cette glande des Dieux. Uranus contrôle les glandes sexuelles et Neptune la glande pinéale. Uranus, c’est l’Alchimie Sexuelle pratique ; Neptune, c’est l’étude ésotérique. Nous devons d’abord étudier et ensuite travailler dans le laboratoire. Uranus a un cycle sexuel de quatre-vingt-quatre ans et Neptune un cycle d’étude de cent soixante-cinq ans. Le cycle d’Uranus est en rapport avec la durée de la vie humaine. Le cycle de Neptune est le cycle d’activité publique de certaines écoles de régénération. C’est seulement par le sentier du Mariage Parfait que nous parvenons à la Suprasexualité.

 

Chapitre précédent
Chapitre suivant