Le Mariage Parfait

 

Chapitre précédent
Chapitre suivant

 

5. La Sexualité Normale

Par « personnes de sexualité normale », il faut entendre les personnes qui n’ont aucune espèce de conflit sexuel. Il y a trois sortes d’énergie sexuelle : Premièrement, l’énergie qui est en relation avec la reproduction de la race et la santé du corps physique en général. Deuxièmement, l’énergie qui est en relation avec les sphères de la pensée, du sentiment et de la volonté. Troisièmement, l’énergie qui est en relation avec l’Esprit divin de l’homme.

L’Énergie Sexuelle est, réellement et sans aucun doute, l’énergie la plus subtile et la plus puissante qui soit normalement produite et distribuée à travers l’organisme humain. Tout ce que l’homme est, y compris les trois sphères de la pensée, du sentiment et de la volonté, n’est rien d’autre que le résultat exact des diverses modifications de l’Énergie sexuelle.

À cause du caractère terriblement subtil et puissant de l’Énergie Sexuelle, il s’avère assurément difficile de contrôler et d’emmagasiner cette énergie. En outre, l’Énergie Sexuelle est une source d’immense pouvoir qui, si l’on ne sait pas le manier, peut conduire à une véritable catastrophe.

Il existe dans l’organisme certains canaux par où, normalement, doit circuler cette puissante énergie. Lorsque cette énergie vient à s’infiltrer dans le mécanisme délicat d’autres fonctions, le résultat est alors l’échec, un échec violent. Car dans ce cas, plusieurs centres extrêmement délicats de l’organisme humain sont endommagés et l’individu se convertit par le fait même en un infrasexuel.

Toute attitude mentale négative peut conduire directement ou indirectement à ces catastrophes violentes et destructrices de l’Énergie Sexuelle. La haine du Sexe, la haine de l’Arcane A.Z.F., le dégoût ou l’aversion pour le Sexe, le mépris du Sexe, la surestimation du Sexe, la jalousie passionnelle, la peur du Sexe, le cynisme sexuel, le sadisme sexuel, l’obscénité, la pornographie, la brutalité sexuelle, etc., convertissent l’être humain en un infrasexuel.

Le Sexe est la fonction créatrice par laquelle l’être humain est un véritable Dieu. La sexualité normale résulte de la pleine harmonie, de l’entière concordance de toutes les autres fonctions. La sexualité normale nous confère le pouvoir de créer des enfants sains ou de créer dans le domaine artistique ou dans le monde des sciences. Toute attitude mentale négative envers le Sexe produit des infiltrations de cette puissante énergie dans d’autres fonctions, provoquant d’effrayantes catastrophes dont le résultat fatal est l’Infrasexualité.

Toute attitude négative du mental force l’Énergie Sexuelle et l’oblige à circuler par des canaux et des systèmes organiques qui conviennent aux énergies mentales, volitives ou à n’importe quel autre type d’énergies moins puissantes que l’énergie sexuelle. Le résultat est fatal parce que les canaux et les systèmes de cette sorte, ne pouvant résister au formidable voltage de l’énergie extrêmement puissante du Sexe, chauffent et fondent comme un câble trop ténu, trop fin, lorsqu’il est traversé par un courant électrique de haute tension.

Quand un homme et une femme s’unissent sexuellement dans le Mariage Parfait, ils sont, en ces instants de volupté, de véritables Dieux ineffables. L’homme et la femme unis sexuellement forment un Androgyne divin parfait, un Élohim Mâle-Femelle, une divinité terriblement divine. Les deux moitiés séparées depuis l’aube de la vie s’unissent pendant un instant pour créer. C’est quelque chose d’ineffable, de sublime, c’est une chose du Paradis.

L’Énergie Sexuelle est dangereusement volatile et potentiellement explosive. Durant l’acte secret, durant l’extase sexuelle, le couple est enveloppé de cette formidable énergie terriblement divine. En ces instants de bonheur suprême et de baisers ardents qui incendient les profondeurs de l’Âme, nous pouvons retenir cette merveilleuse lumière pour nous purifier et nous transformer de façon absolue. Lorsque nous renversons le Vase d’Hermès, lorsque vient l’émission séminale, la lumière des Dieux se retire en laissant derrière elle les portes ouvertes par où pénètre dans le foyer la lumière rouge et sanguinolente de Lucifer. Alors, le charme disparaît pour laisser place à la désillusion et au désenchantement. Peu de temps après, l’homme et la femme entrent sur le chemin de l’adultère parce que leur foyer s’est converti en un enfer.

C’est une caractéristique de la nature de mobiliser d’énormes réserves d’énergie créatrice pour créer n’importe quel cosmos ; mais elle n’emploie, de ses immenses réserves, qu’une quantité infinitésimale pour réaliser ses créations. De même, l’homme perd, dans une seule éjaculation séminale, des dizaines de millions de spermatozoïdes ; toutefois, il n’est nécessaire que d’un infinitésimal spermatozoïde pour engendrer un enfant.

Dans la Lémurie, aucun être humain n’éjaculait son Semen. Les couples alors, s’unissaient sexuellement dans les temples pour créer ; les hiérarchies lunaires savaient utiliser, au cours de cette union, un spermatozoïde et un œuf pour créer, sans qu’il faille arriver jusqu’à l’orgasme et l’éjaculation séminale. Personne ne répandait son Semen. L’acte sexuel était un sacrement qui ne pouvait être accompli que dans le temple. La femme, à cette époque-là, enfantait sans douleur et le Serpent s’élevait triomphalement le long du canal médullaire des lémuriens. En ce temps-là, l’homme n’était pas sorti de l’Éden ; la nature tout entière lui obéissait, et il ne connaissait pas la douleur ni le péché. Ce sont les ténébreux Lucifers qui ont enseigné à l’homme à répandre son Semen. Le péché originel de nos premiers parents, ce fut le crime de répandre son Semen. C’est la fornication. Lorsque l’homme paradisiaque a forniqué, il a pénétré alors dans le royaume des Lucifers ; l’homme actuel est luciférien.

Il est absurde de répandre des dizaines de millions de spermatozoïdes alors qu’un seul est nécessaire pour créer. Un spermatozoïde unique peut facilement s’échapper des glandes sexuelles sans qu’il faille répandre son Semen. Lorsque l’homme retournera au point de départ, lorsqu’il rétablira le système sexuel de l’Éden, le Serpent sacré Kundalini s’élèvera à nouveau victorieusement pour nous convertir en Dieux. Le système sexuel de l’Éden est la Sexualité normale. Le système sexuel de l’homme luciférien est absolument anormal.

On ne fornique pas seulement physiquement ; il peut aussi y avoir fornication dans les mondes astral et mental. Ceux qui prennent part à des conversations de type luxurieux, ceux qui lisent des revues pornographiques, ceux qui fréquentent des salles de cinéma où l’on projette des films érotiques et passionnels, gaspillent d’énormes quantités d’Énergie Sexuelle. Ces pauvres gens se servent du matériau sexuel, du matériau le plus subtil, le plus raffiné que puisse produire l’organisme, et le gaspillent misérablement dans la satisfaction de leurs brutales passions mentales.

La fantaisie sexuelle provoque une impuissance de type psycho-sexuel. Les malades de ce genre ont des érections normales, ce sont des hommes apparemment normaux, mais au moment où ils vont effectuer la connexion du membre viril et de la vulve, l’érection cesse et le phallus retombe, au grand désespoir de l’individu. Ces gens, donc, ont vécu dans la fantaisie sexuelle et lorsqu’ils se trouvent vraiment devant la cruelle réalité sexuelle qui n’a rien à voir avec la fantaisie, ils sont alors confondus et ne sont pas capables de répondre à la réalité comme ils le devraient.

Le sens sexuel est formidablement subtil et terriblement rapide, grâce à son énergie extrêmement fine et impondérable. Le niveau moléculaire où agit le sens sexuel est des millions de fois plus rapide que les ondes de la pensée. L’esprit logique et la fantaisie sont des pierres d’achoppement pour le sens sexuel. Lorsque l’esprit logique, avec tous ses raisonnements, ou lorsque la fantaisie sexuelle avec toutes ses illusions érotiques, veulent contrôler le sens sexuel ou canaliser son activité dans le cadre de leurs illusions, ils le détruisent fatalement. L’esprit logique et la fantaisie sexuelle détruisent le sens sexuel lorsqu’ils essaient de le mettre à leur service. L’impuissance psycho-sexuelle est la tragédie la plus épouvantable qui puisse affliger les hommes et les femmes fanatiques ou les gens de type purement rationalistes.

La lutte de beaucoup de moines, nonnes, anachorètes, pseudo-yogis, etc., pour embouteiller le Sexe dans les normes de leur fanatisme religieux, pour l’enfermer dans la prison de leurs pénitences, pour le bâillonner et le stériliser, pour empêcher toute manifestation créatrice, convertit le fanatique en un esclave de ses propres passions, en un esclave du Sexe incapable de penser à autre chose qui ne relève pas du Sexe. Ce sont les fanatiques du Sexe, les dégénérés de l’Infrasexualité. Ces gens se déchargent toutes les nuits dans de répugnantes pollutions nocturnes, ou contractent des vices homosexuels ou se masturbent misérablement. Vouloir contenir, vouloir enfermer le Sexe, c’est tout comme vouloir embouteiller le Soleil. Celui qui veut emprisonner le Sexe en devient l’esclave le plus abject, sans aucun profit ni plaisir véritable. Un tel homme est un pécheur malheureux ; une femme comme cela est une mule stérile, une vile esclave de ce qu’elle veut asservir (le Sexe, la fonction sexuelle). Les ennemis de l’Esprit-Saint sont des gens de l’Abîme ; il aurait mieux valu pour ces gens ne pas être nés, ou s’accrocher une pierre au cou et se jeter au fond de la mer.

L’Être humain doit apprendre à vivre sexuellement. Nous sommes à présent dans l’Âge de la Sexualité, l’Âge de l’Ère nouvelle du Verseau. Les glandes sexuelles sont contrôlées par la planète Uranus, et cette planète est le régent de la Constellation du Verseau. Ainsi donc, l’Alchimie Sexuelle sera officiellement accueillie dans les futures universités de la nouvelle Ère du Verseau. Ceux qui prétendent être des messagers de l’Ère nouvelle du Verseau et qui, cependant, haïssent l’Arcane A.Z.F., démontrent jusqu’à satiété qu’ils sont, réellement, des imposteurs, parce que l’Ère nouvelle du Verseau est gouvernée par le régent du Sexe ; ce régent, c’est la planète Uranus.

L’Énergie Sexuelle est l’énergie la plus fine du cosmos infini. L’Énergie Sexuelle peut nous convertir en Anges ou en Démons. L’image de la Vérité se trouve déposée dans l’Énergie Sexuelle. Le dessin cosmique de l’Adam-Christ se trouve déposé dans l’Énergie Sexuelle.

Le Fils de l’Homme, le Surhomme, naît de la Sexualité normale. Le Surhomme ne pourrait jamais naître des infrasexuels. Le royaume des infrasexuels, c’est l’Abîme.

Le poète grec Homère a dit : « Mieux vaut être un mendiant sur la Terre qu’un roi dans l’empire des ombres. » Cet empire, c’est le monde ténébreux des infrasexuels.

 

Chapitre précédent
Chapitre suivant