Le Mariage Parfait

 

Chapitre précédent
Chapitre suivant

 

19. L’Initiation

L’Initiation c’est ta vie elle-même. Si tu veux l’Initiation, écris-la sur un Bâton. Celui qui a de l’entendement, qu’il entende, car ici il y a Sagesse. L’Initiation ne peut être achetée ni vendue. Fuyons ces écoles qui donnent des Initiations par correspondance. Fuyons tous ceux qui vendent des Initiations.

L’Initiation est une chose très intime de l’Âme. Le Moi ne reçoit pas d’Initiations. Ceux qui disent : J’ai tant d’Initiations, j’ai tant ou tant de degrés, ceux-là sont des menteurs et des farceurs, car le Moi, le « Je », ne reçoit pas d’Initiations ni de degrés.

Il y a neuf Initiations de Mystères Mineurs, et cinq importantes Initiations de Mystères Majeurs. C’est l’Âme qui reçoit les Initiations. C’est quelque chose d’extrêmement intime et personnel, quelque chose dont on ne parle pas : on ne doit le raconter à personne.

Toutes les Initiations et tous les Degrés (ou Grades) que confèrent beaucoup d’écoles du monde physique n’ont réellement aucune valeur dans les mondes supérieurs. Les Maîtres de la Loge Blanche ne reconnaissent comme véritables que les légitimes Initiations de l’Âme. C’est quelque chose d’entièrement intérieur.

Le disciple peut s’élever à travers les neuf Arcades, passer les neuf Initiations de Mystères Mineurs sans avoir travaillé avec l’Arcane A.Z.F. (la Magie Sexuelle). Cependant, il est impossible d’entrer dans les Mystères Majeurs sans la Magie Sexuelle, le Maïthuna Yoga.

En Égypte, quiconque atteignait la Neuvième Sphère recevait inévitablement, de bouche à oreille, le secret terrible du Grand Arcane (l’Arcane le plus puissant, l’Arcane A.Z.F.).

Les trois épreuves du Gardien du Seuil

La première épreuve que doit affronter le candidat, c’est l’Épreuve du Gardien du Seuil ; celui-ci est le reflet du Moi, son centre magnétique, son noyau profond. Nombreux sont ceux qui échouent dans cette terrible épreuve.

Le néophyte doit invoquer, dans les mondes internes, son Gardien du Seuil. Un épouvantable ouragan, un terrifiant orage électrique, précède la formidable apparition.

La Larve du Seuil est armée d’un terrible pouvoir hypnotique. Ce monstre a, réellement, toute l’horrible laideur de nos propres péchés. C’est le miroir vivant de nos propres turpitudes. La lutte est effroyable, face à face, corps à corps. Si le Gardien triomphe sur le candidat, celui-ci reste l’esclave de l’horrible monstre. Si le candidat sort victorieux, le monstre du Seuil s’enfuit, terrorisé. Alors, un son métallique fait tressaillir l’Univers et le candidat est reçu dans le Temple des Enfants. Ceci nous rappelle cette phrase du Hiérophante Jésus, le Christ : « Tant que vous ne serez pas comme des enfants, vous ne pourrez entrer dans le Royaume des Cieux. »

Dans le Temple des Enfants, le candidat est accueilli par les Saints Maîtres. Leur joie est immense, car un être humain est entré sur le sentier de l’Initiation. Tout le Collège d’Initiés (les « Enfants ») félicite le candidat. Celui-ci a vaincu le Premier Gardien. Cette épreuve est passée dans le monde astral.

Le Gardien du Seuil a un deuxième aspect : l’aspect mental. Nous devons savoir que le mental de l’homme n’est pas encore humain. Il se trouve au niveau animal. Chacun a, dans le plan mental, la physionomie animale qui lui correspond, selon son caractère. Le rusé est, dans le monde mental, un véritable renard. Le passionnel apparaît sous la forme d’un chien ou d’un bouc, etc.

La rencontre avec le Gardien du Seuil dans le plan du Mental est plus effrayante encore que dans le plan astral. Le Deuxième Gardien est, en réalité, le grand Gardien du Seuil Mondial.

La lutte contre le Deuxième Gardien est horrible au-delà de toute expression. C’est le candidat qui doit invoquer le Deuxième Gardien dans le plan mental. Celui-ci vient, précédé d’un épouvantable orage électrique. Si le candidat sort victorieux, il est reçu chaleureusement dans le Temple des Enfants du plan mental. S’il échoue, il reste l’esclave de l’horrible monstre. Cette Larve personnifie tous nos crimes mentaux.

La rencontre avec le Troisième Gardien s’effectue dans le monde de la Volonté. Le Démon de la Mauvaise Volonté est le plus terrible des trois. Les gens font leur volonté personnelle ; les Maîtres de la Loge Blanche accomplissent uniquement la Volonté du Père, sur la Terre comme au Ciel.

Lorsque le candidat sort victorieux, lors de la troisième épreuve, il est à nouveau accueilli triomphalement dans le Temple des Enfants. La musique est ineffable, l’allégresse est à son comble, c’est une grande fête qui est célébrée en l’honneur du néophyte.

Le Temple du Feu

Puis, quand le candidat a remporté les trois épreuves fondamentales du Gardien de l’immense Espace, il doit alors entrer dans le Temple du Feu. Là, les flammes purifient ses véhicules internes.

Les Épreuves du Feu, de l’Air, de l’Eau et de la Terre

Dans la vieille Égypte des Pharaons ces quatre épreuves devaient être affrontées courageusement dans le monde physique. Aujourd’hui, le candidat doit passer les quatre épreuves des Éléments dans les mondes suprasensibles.

 

L’Épreuve du Feu

Cette épreuve doit éprouver la sérénité et la douceur du candidat. Les irascibles et les coléreux échouent inévitablement dans cette épreuve. Le candidat se voit persécuté, insulté, injurié, etc. Nombreux sont ceux qui réagissent violemment et retournent au corps physique, ayant totalement échoué. Les vainqueurs sont reçus dans le Temple des Enfants, aux accords solennels d’une musique délicieuse, la Musique des Sphères. Les flammes horrifient les faibles.

 

L’Épreuve de l’Air

Ceux qui sont désespérés à cause de la perte de quelqu’un ou de quelque chose ; ceux qui ont peur de la pauvreté ; ceux qui ne sont pas prêts à perdre ce qu’ils ont de plus cher, tous ceux-là échouent dans l’Épreuve de l’Air. Le candidat est poussé dans un précipice. Celui qui est faible crie et revient à son corps physique, terrifié. Les vainqueurs sont reçus dans le Temple des Enfants, on leur fait une fête et on leur remet des présents.

 

L’Épreuve de l’Eau

La grande Épreuve de l’Eau est réellement terrible. Le candidat est lancé dans l’océan et il croit se noyer. Ceux qui ne savent pas s’adapter à toutes les multiples conditions sociales de la vie, ceux qui ne savent pas vivre parmi les pauvres, ceux qui après avoir fait naufrage dans l’océan de la vie renoncent à la lutte et préfèrent mourir, ceux-là échouent fatalement dans l’Épreuve de l’Eau. Les vainqueurs sont reçus dans le Temple des Enfants où l’on célèbre pour eux des fêtes cosmiques.

 

L’Épreuve de la Terre

Nous devons apprendre à tirer parti des pires adversités. Car les pires revers nous offrent les meilleures opportunités. Nous devons apprendre à sourire devant l’adversité. C’est la Loi.

Ceux qui succombent de douleur devant les adversités de l’existence ne peuvent pas franchir victorieusement l’Épreuve de la Terre.

Dans les mondes supérieurs, le candidat se voit entre deux énormes montagnes qui se rapprochent dangereusement l’une de l’autre. Si le postulant crie d’horreur, il retourne à son corps physique, ayant échoué. S’il reste serein, il sort victorieux et est reçu dans le Temple des Enfants avec une grande fête et une immense allégresse.

Les Initiations des Mystères Mineurs

Lorsque le candidat a été vainqueur dans toutes les épreuves d’introduction au Sentier, il a le droit d’entrer dans les Mystères Mineurs. Chacune des neuf Initiations de Mystères Mineurs est reçue dans la conscience intime. Si l’étudiant a une bonne mémoire, il pourra amener au cerveau physique le souvenir de ces Initiations. Lorsque la mémoire du néophyte n’est pas bonne, le pauvre candidat ignore, dans le monde physique, tout ce qu’il apprend et reçoit dans les mondes supérieurs. Ceux qui ne veulent ignorer dans le physique rien de ce qui leur arrive sur le chemin de l’Initiation devront développer leur mémoire. Il est important que le candidat développe au plus vite sa mémoire. Il est urgent que le candidat apprenne à sortir consciemment en corps astral. Il est indispensable que le postulant éveille sa conscience.

Les neuf Initiations des Mystères Mineurs constituent le Sentier Probatoire. Les neuf Initiations des Mystères Mineurs sont pour les disciples qu’il faut mettre à l’épreuve.

Les disciples mariés qui pratiquent l’Arcane A.Z.F. passent très rapidement ces neuf Initiations élémentaires. Lorsque le disciple est célibataire et absolument chaste, il passe aussi les neuf Initiations, mais plus lentement. Les fornicateurs ne peuvent recevoir aucune Initiation.

Les Initiations des Mystères Majeurs

Il y a cinq grandes Initiations de Mystères Majeurs. Il y a sept Serpents : deux groupes de trois, avec le couronnement sublime de la septième Langue de Feu qui nous unit avec l’Un, avec la Loi, avec le Père. Nous devons élever la septénaire Échelle de Feu.

La Première Initiation est en relation avec le premier Serpent ; la Deuxième Initiation avec le deuxième Serpent ; la Troisième Initiation avec le troisième Serpent ; la Quatrième Initiation avec le quatrième Serpent ; la Cinquième Initiation avec le cinquième Serpent. (Les sixième et septième Serpents correspondent à la Bouddhi, ou Âme-Conscience, et à l’Atman, l’Intime de l’être humain.)

 

Première Initiation des Mystères Majeurs

Le premier Serpent correspond au corps physique. Il faut élever le premier Serpent par le canal médullaire du corps physique ; lorsque le Serpent atteint le champ magnétique de la racine du nez, le candidat complète la Première Initiation des Mystères Majeurs. L’Âme et l’Esprit du néophyte accourent devant la Grande Loge Blanche, sans les corps de péché et en l’absence totale du Moi. Ils se contemplent, s’aiment et se fusionnent comme deux flammes qui, en s’unissant, ne forment plus qu’une seule flamme. Ainsi naît l’Hermaphrodite Divin. Celui-ci reçoit un trône pour commander et un Temple pour officier. Nous devons nous convertir en Rois et Prêtres de la Nature, selon l’Ordre de Melchisédech. Celui qui reçoit la Première Initiation des Mystères Majeurs reçoit l’Épée Flammigère qui lui donne le pouvoir de commander aux quatre Éléments de la Nature. Il est nécessaire de pratiquer intensément la Magie Sexuelle pour élever le Serpent sur la verge, comme l’a fait Moïse dans le Désert. L’Amour est la base, le fondement de l’Initiation. Il faut savoir aimer. La lutte pour l’ascension du Serpent est très dure. Le Serpent doit monter lentement, degré par degré, le long des trente-trois vertèbres, le long des trente-trois degrés. À chacune des vertèbres, les ténébreux nous attaquent férocement. La Kundalini monte très lentement, conformément aux mérites du cœur. Nous devons en finir avec tous nos péchés.

Il faut de toute urgence fouler le sentier de la plus absolue Sainteté. Il est indispensable de pratiquer la Magie Sexuelle sans le désir animal. Nous devons tuer non seulement le désir, mais aussi l’ombre même du désir. Il nous faut être comme le citron. L’acte sexuel doit être converti en une véritable cérémonie religieuse. La jalousie doit être éliminée ; sachez que la jalousie passionnelle fait disparaître la Paix du foyer.

 

Deuxième Initiation des Mystères Majeurs

Le deuxième Serpent monte, au prix de grands efforts, par le canal médullaire du corps éthérique. Lorsque le deuxième Serpent parvient au champ magnétique de la racine du nez, l’Initié entre dans le Temple pour recevoir la Deuxième Initiation des Mystères Majeurs. Il est bon de préciser que la personnalité humaine n’entre pas dans le Temple. Elle reste à la porte, pour régler ses affaires avec les Seigneurs du Karma.

À l’intérieur du Temple, l’Intime se crucifie avec son corps éthérique, c’est-à-dire que l’Intime revêt le corps éthérique pour la crucifixion. C’est ainsi que le corps éthérique est christifié. Au cours de la Deuxième Initiation naît le Soma Puchicon, « l’Habit de Noces » de l’Âme, le Corps d’Or. Ce véhicule est constitué des deux éthers supérieurs (le corps éthérique a quatre éthers, deux supérieurs et deux inférieurs). Nous pouvons, avec l’Habit de Noces de l’Âme, pénétrer dans tous les départements du Royaume.

Cette Initiation est très difficile. L’étudiant est durement éprouvé. S’il sort victorieux, alors le Soleil de Minuit brille et il en descend l’Étoile à cinq pointes avec son œil central. Cette Étoile se pose sur la tête du néophyte pour marquer qu’il est reçu. Le résultat de la victoire, c’est l’Initiation.

 

Troisième Initiation des Mystères Majeurs

Le troisième Serpent monte par le canal médullaire du spectre astral. Le troisième Serpent doit parvenir au champ magnétique de la racine du nez puis, de là, descendre jusqu’au cœur par un chemin secret, le long duquel se trouvent sept chambres saintes.

Lorsque le troisième Serpent arrive au cœur, alors naît un très bel enfant, l’Astral-Christ. Le résultat de tout ceci est l’Initiation. Le néophyte doit passer, en corps astral, par tout le drame de la Passion du Christ. Il doit être crucifié, mourir et être enseveli, il doit ressusciter et aussi descendre à l’Abîme et y demeurer quarante jours, avant son Ascension.

La cérémonie suprême de la Troisième Initiation est reçue avec l’Astral-Christ. Sur l’Autel apparaît Sanat Kummara, l’Ancien des Jours, pour nous conférer l’Initiation.

Quiconque parvient à la Troisième Initiation des Mystères Majeurs reçoit l’Esprit-Saint.

Il faut savoir aimer sa femme pour parvenir à cette Initiation. L’Union Sexuelle doit être imprégnée d’un immense amour. Le phallus doit toujours pénétrer très doucement dans la vulve afin de ne pas maltraiter les organes de la femme. Chaque baiser, chaque parole, chaque caresse, doit être libre de tout désir. Le désir animal est un obstacle extrêmement grave pour l’Initiation.

Une foule de personnes puritaines, en lisant ces lignes, nous qualifieront d’immoral. Pourtant, ces gens ne sont pas scandalisés par les bordels et les prostituées. Ils nous insultent mais ils sont incapables de s’élancer vers les quartiers où vivent les prostituées pour leur prêcher la Bonne Parole. Ils nous détestent mais ils sont incapables d’abhorrer leurs propres péchés. Ils nous condamnent parce que nous enseignons la Religion du Sexe, mais ils ne sont pas capables de condamner leur propre fornication. L’humanité est ainsi.

 

Quatrième Initiation des Mystères Majeurs

Lorsque le quatrième Serpent a complété son ascension le long du canal médullaire du spectre mental, alors vient la Quatrième Initiation des Mystères Majeurs. Le quatrième Serpent arrive aussi jusqu’à l’espace entre les sourcils, pour descendre ensuite jusqu’au cœur.

Dans le monde du Mental, Sanat Kummara offre toujours la bienvenue au candidat en lui disant : « Tu t’es libéré des quatre corps de péché. Tu es un Bouddha. Tu as pénétré dans le Monde des Dieux. Tu es un Bouddha. Quiconque se libère des quatre corps de péché est un Bouddha, tu es un Bouddha, tu es un Bouddha. »

La fête cosmique de cette Initiation est grandiose. Le monde entier, tout l’Univers, tressaille de joie en disant : « Un nouveau Bouddha est né ! » La Divine Mère Kundalini présente son fils au Temple en disant : « Celui-ci est mon fils bien-aimé. Celui-ci est un nouveau Bouddha, il est un nouveau Bouddha, il est un nouveau Bouddha. » Les Saintes Femmes félicitent le candidat et lui donnent un baiser sacré. La fête est terriblement divine. Les Grands Maîtres du Mental extraient du spectre mental le bel Enfant du Mental-Christ. Celui-ci naît au cours de la Quatrième Initiation des Mystères Majeurs. Quiconque reçoit la Quatrième Initiation gagne le Nirvana. Le Nirvana est le monde des Dieux Saints.

Celui qui parvient à la Quatrième Initiation reçoit le Globe de l’Imperator du Mental. Au-dessus de ce globe resplendit une Croix.

Le Mental doit être crucifié et stigmatisé lors de l’Initiation.

Dans le monde du Mental brille avec éclat le Feu Universel. Chacune des trente-trois chambres du Mental renferme de terribles vérités qui nous sont enseignées au fur et à mesure de l’ascension de la Kundalini.

 

Cinquième Initiation des Mystères Majeurs

Le cinquième Serpent monte par le canal médullaire de cet Embryon de l’Âme que nous avons incarné. Le cinquième Serpent doit atteindre l’espace entre les sourcils, puis descendre jusqu’au cœur.

Lors de la Cinquième Grande Initiation naît le corps de la Volonté Consciente. Quiconque naît dans le monde de la Volonté Consciente incarne son Âme, inévitablement. Quiconque incarne son Âme se convertit en un Homme Véritable, doté d’une Âme. Tout Homme Véritable, Immortel et Complet est un véritable Maître. Personne n’a le droit, avant la Cinquième Initiation des Mystères Majeurs, de porter le titre de Maître.

Nous apprenons, au moment de la Cinquième Initiation, à faire la Volonté du Père. Nous devons apprendre à obéir au Père. C’est la Loi.

Lors de la Cinquième Initiation, nous devons nous décider pour l’un ou l’autre des deux chemins : ou bien rester dans le Nirvana pour y jouir du bonheur infini de l’Espace Sacré qui n’a pas de limites, partageant la vie des Dieux Ineffables, ou bien renoncer à cet immense bonheur et continuer à vivre dans cette vallée de larmes afin d’aider la pauvre humanité souffrante. Ce dernier Sentier est celui du long et amer Devoir. Quiconque renonce au Nirvana par amour pour l’humanité, après avoir gagné et perdu le Nirvana par amour pour l’humanité, pourra mériter, plus tard, l’Initiation Vénuste.

Quiconque reçoit l’Initiation Vénuste incarne le Christ Interne. Il existe, dans le Nirvana, des millions de Bouddhas qui n’ont pas incarné le Christ. Mieux vaut renoncer au Nirvana par amour pour l’humanité et avoir ainsi le bonheur d’incarner le Christ. L’Homme-Christ pénètre dans des mondes de félicité supranirvanique et, plus tard, dans l’Absolu.

Le Mariage Parfait

Le Sentier de la Réalisation Cosmique, c’est le Chemin du Mariage Parfait. Victor Hugo, le grand humaniste initié, écrivait, au sujet de l’homme et de la femme :

« L’homme est la plus élevée des créatures ;

la femme est le plus sublime des idéaux.

Dieu a fait pour l’homme un trône ;

pour la femme un autel.

Le trône exalte ; l’autel sanctifie.

L’homme est le cerveau,

la femme le cœur.

Le cerveau fabrique la lumière ; le cœur produit l’Amour.

La lumière féconde ; l’Amour ressuscite.

L’homme est fort par la raison ;

la femme est invincible par les larmes.

La raison convainc ;

les larmes émeuvent.

L’homme est capable de tous les héroïsmes ;

la femme de tous les martyres.

L’héroïsme ennoblit ;

le martyre sublime.

L’homme a la suprématie ;

la femme la préférence.

La suprématie signifie la force ;

la préférence représente le droit.

L’homme est un génie,

la femme un ange.

Le génie est incommensurable ;

l’ange indéfinissable.

L’aspiration de l’homme, c’est la suprême gloire ;

l’aspiration de la femme, c’est l’extrême vertu.

La gloire fait tout ce qui est grand ;

la vertu fait tout ce qui est divin.

L’homme est un Code ;

la femme un Évangile.

Le Code corrige ;

l’Évangile parfait.

L’homme pense ;

la femme songe.

Penser, c’est avoir dans le crâne une larve ;

songer, c’est avoir sur le front une auréole.

L’homme est un océan ;

la femme est un lac.

L’Océan a la perle qui orne ;

le lac, la poésie qui éclaire.

L’homme est un aigle qui vole ;

la femme est le rossignol qui chante.

Voler, c’est dominer l’espace ;

chanter, c’est conquérir l’Âme.

L’homme est un Temple ;

la femme est le Sanctuaire.

Devant le Temple nous nous découvrons ;

devant le Sanctuaire nous nous agenouillons.

Enfin : l’homme est placé où finit la terre ;

la femme où commence le ciel. »

Ces phrases sublimes du grand initié humaniste Victor Hugo invitent à vivre le Sentier du Mariage Parfait.

Béni soit l’Amour. Bénis soient les êtres qui s’adorent.

La Nourriture du Serpent

Le Sentier Initiatique est tout entier fondé sur le Serpent. Celui-ci a sa nourriture cosmique spéciale. Il existe cinq Éléments de base connus, desquels se nourrit le Serpent, à savoir : la Terre Philosophique, l’Eau Élémentale des Sages, le Feu Élémental, l’Air Élémental et l’Éther. Dans ces cinq Éléments vivent les Élémentaux de la Nature : les Gnomes habitent la Terre Philosophique ; les Ondines vivent dans l’Eau ; les Sylphides dans l’Air ; les Salamandres dans le Feu ; les Punktas (les « Pointes ») dans l’Éther.

Les Gnomes travaillent dans les entrailles de la Grande Cordillère, c’est-à-dire, de la moelle épinière. Tout le travail que réalisent les Gnomes consiste à transmuter le plomb de la personnalité en l’Or de l’Esprit. La Matière Première est la liqueur séminale. Le Fourneau du Laboratoire, c’est le chakra coccygien. L’Eau est la liqueur séminale et les deux cordons sympathiques (Ida et Pingala) constituent la grande Cheminée par où s’élèvent les vapeurs séminales jusqu’au distillateur qui est le cerveau. Le travail des Gnomes est totalement alchimique. La transmutation métallique est la base de l’Initiation. La Matière Première (Materia Prima) doit être transmutée en l’Or Philosophal.

Les Gnomes ont besoin du Feu des Salamandres et de l’Eau des Ondines. Les Gnomes ont aussi besoin de l’Air Vital et des sympathiques Sylphes du mental pour qu’ils poussent les vapeurs séminales vers l’intérieur et vers le haut. Le résultat de toutes ces opérations, c’est la transmutation du plomb en or ; lorsque l’Aura de l’Initié est en or pur, l’Œuvre a été réalisé totalement.

La région de la Terre va des pieds jusqu’aux genoux ; son mantra est LA. La région de l’Eau se trouve entre les genoux et l’anus ; son mantra est VA. La région du Feu se trouve entre l’anus et le cœur ; son mantra est RA. La région de l’Air est comprise entre le cœur et la racine du nez ; son mantra fondamental est YA. La région de l’Éther s’étend de la racine du nez au sommet de la tête, et son mantra est HA.

Le Serpent de Feu se nourrit des cinq Éléments de base. Nous comprenons maintenant pourquoi le néophyte doit passer par les épreuves de la Terre, de l’Eau, du Feu et de l’Air. Les purifications et sanctifications en rapport avec ces Éléments de la Nature alimentent le Serpent et lui permettent d’accomplir son ascension le long de la Cordillère sacrée de la moelle épinière. L’ascension du Serpent s’avère impossible sans les purifications et sanctifications de ces quatre Éléments. Brahma est le Dieu de la Terre. Narayana est le Dieu de l’Eau. Rudra est le Dieu du Feu. Ishwara est le Dieu de l’Air. Suddashiva est le Dieu de l’Éther.

En méditant sur ces Dieux ineffables, nous pouvons obtenir d’eux qu’ils nous aident dans l’éveil des chakras, « roues » ou « disques » du corps vital. Il convient de faire vibrer ces centres magnétiques, dans le but de les préparer pour l’avènement du Feu. Méditez et vocalisez le mantra de chaque Élément. Concentrez votre attention sur chacun de ces Dieux élémentaux et implorez-les de vous aider à éveiller vos chakras ; c’est ainsi que vous vous transformerez en occultistes pratiques.

Le Laboratoire du Troisième Logos

La Terre a neuf strates, et le Laboratoire du Troisième Logos est situé dans la neuvième. À vrai dire, la Neuvième Strate de la Terre occupe tout le centre de la masse planétaire. C’est là que se trouve le Saint-Huit, le divin symbole de l’Infini. Ce symbole représente le Cerveau, le Cœur et le Sexe du Génie Planétaire. Le nom de ce Génie est Chamgam. Le centre du Saint-Huit correspond au Cœur, et les extrémités supérieure et inférieure, au Cerveau et au Sexe, respectivement. Tous les êtres de la Terre sont constitués sur cette base, sur ce modèle. La lutte est terrible : Cerveau contre Sexe, Sexe contre Cerveau et, ce qui est le plus terrible, ce qui est le plus grave et douloureux, c’est cette lutte Cœur contre Cœur.

Le Serpent sacré est enroulé au cœur de la Terre, dans la Neuvième Sphère précisément. Elle est septuple dans sa constitution et chacun de ses sept aspects ignés correspond à chacun des sept Serpents de l’homme.

L’Énergie créatrice du Troisième Logos élabore les éléments chimiques de la Terre, avec toute son infinie complexité de formes. Lorsque cette Énergie créatrice se retirera du centre de la Terre, notre monde se transformera alors en un cadavre. C’est ainsi que meurent les mondes.

Le Feu Serpentin de l’homme provient du Feu Serpentin de la Terre. Le terrible Serpent dort profondément dans son nid mystérieux au cœur de cet insolite assemblage de sphères creuses qui ressemble à un véritable casse-tête chinois. Ces sphères sont des sphères concentriques astrales et subtiles. En vérité, de même que la Terre a neuf sphères concentriques avec, au fond, au milieu, le terrible Serpent, ainsi également, l’homme est composé de neuf sphères avec, au centre, le Serpent sacré, car l’homme est le Microcosme du Macrocosme.

L’homme est un Univers en miniature. L’infiniment petit est analogue à l’infiniment grand.

L’hydrogène, le carbone, l’azote et l’oxygène sont les quatre éléments de base avec lesquels travaille le Troisième Logos. Les éléments chimiques sont disposés selon l’ordre de leur poids atomique. Le plus léger est l’hydrogène, dont le poids atomique est 1, et le Tableau Périodique des éléments se termine par l’Uranium, dont le poids atomique est 238,5 et qui s’avère être le plus lourd des éléments connus.

Les électrons viennent constituer un pont entre l’Esprit et la Matière. L’hydrogène en lui-même est l’élément le plus raréfié que l’on connaisse, il est la première manifestation du Serpent. Tout élément, tout aliment, tout organisme peut être synthétisé en un type déterminé d’hydrogène. L’Énergie Sexuelle correspond à l’hydrogène 12, et sa note musicale est le Si.

La Matière électronique solaire est le Feu Sacré de la Kundalini. Lorsque nous libérons cette Énergie, nous entrons sur le Chemin de l’Authentique Initiation.

Le Chac-Mool

Le Chac-Mool du Mexique Aztèque est merveilleux. En réalité, le Chac-Mool a vraiment existé : il a été un Adepte incarné, l’un des Grands Initiés de la puissante civilisation serpentine de l’Ancien Mexique et de la grande Tenochtitlan.

Le sépulcre du Chac-Mool a été découvert et ses restes exhumés. Ainsi il est tout à fait indubitable que le Chac-Mool a réellement existé. Si l’on observe, dans les sculptures qui le représentent, la façon dont le Chac-Mool est allongé, nous verrons que cette position est celle-là même que prenaient les Initiés Égyptiens lorsqu’ils voulaient sortir en corps astral, en prononçant le mantra FA-RA-ON. Cependant, un objet curieux apparaît sur la région ombilicale du Chac-Mool : il s’agit d’une espèce d’écuelle, de récipient, comme pour recevoir quelque chose. Par là le Chac-Mool a laissé à l’humanité un grand enseignement, car le plexus solaire, situé dans la région du nombril, est réellement un centre merveilleux.

La Kundalini, ou le Serpent Igné de nos pouvoirs magiques, possède un grand réservoir d’énergie solaire dans la région ombilicale, dans le chakra du plexus solaire. Ce centre magnétique est très important pour l’Initiation parce que c’est lui qui reçoit l’Énergie primaire qui se subdivise en dix radiations resplendissantes. Cette Énergie primaire circule par les canaux nerveux secondaires, animant et alimentant tous les chakras. Le plexus solaire est gouverné par le Soleil. Si l’étudiant veut avoir une vigoureuse clairvoyance vraiment objective dans le sens le plus complet du mot, il doit apprendre à conduire l’Énergie solaire de son réservoir du plexus solaire jusqu’au chakra frontal. Le mantra SUI-RA est la clé qui nous permet d’extraire l’Énergie solaire du plexus du Soleil pour l’amener au centre frontal. On vocalisera ainsi ce mantra : SUIIIIIIIII RAAAAAAAAA. Une heure de vocalisation par jour suscitera l’éveil du chakra frontal de façon positive. Si nous voulons développer la clairaudience, nous enverrons la force solaire au chakra laryngien en vocalisant le mantra SUE-RA de la façon suivante : SUEEEEEEEE RAAAAAAAA. Si nous voulons éveiller le Cardias, nous enverrons l’Énergie solaire au lotus du cœur en vocalisant le mantra SUO-RA : SUOOOOOOOO RAAAAAAAA. Tout se résume dans le grand SUA-RA où, selon les Védas et les Shastras se trouve le silencieux Gandarva (la Musique Céleste). Il est indispensable d’apprendre à utiliser l’énergie solaire renfermée dans le plexus solaire. Les aspirants à l’Initiation doivent se coucher en décubitus dorsal (sur le dos), les pieds à plat sur le lit et les genoux relevés, comme dans la posture du Chac-Mool. Donc, la plante des pieds est posée sur le lit, ce qui fait que les genoux sont en l’air, dirigés vers le ciel, vers Uranie.

Allongé dans cette position, l’aspirant s’imaginera que l’Énergie du Soleil pénètre par son plexus solaire en faisant vibrer et tourner son chakra de gauche à droite, dans le sens des aiguilles d’une montre quand nous la regardons de face. Cet exercice pourra être fait une heure chaque jour. Le mantra fondamental de ce centre magnétique est la voyelle U (ou). Un plexus solaire bien éveillé anime de façon merveilleuse tous les chakras de l’organisme. C’est ainsi que nous nous préparons pour l’Initiation.

Le Chac-Mool était vénéré par le Mexique serpentin. Deux castes guerrières l’adoraient. Le Chac-Mool était porté dans de grandes processions et il entrait dans les temples aztèques, adoré par la foule. On lui adressait aussi des rogations en lui demandant des pluies pour la terre. Ce Grand Maître aide ceux qui l’invoquent. On peut faire des amulettes représentant le Chac-Mool pour les porter au cou sous forme de médaillons ou de figurines sculptées.

Civilisations Serpentines

Dans les grands Temples de Mystères des civilisations serpentines, on recevait l’authentique Initiation. Les civilisations serpentines sont les seules vraies civilisations.

Il faut que l’avant-garde de la civilisation humaine formée de tous nos frères bien-aimés, théosophes, rosicruciens, yogis, hermétistes, spiritualistes, abandonnent leurs vieux préjugés et leurs craintes pour s’unir et créer tous ensemble une nouvelle civilisation serpentine. Il nous est nécessaire de savoir que l’actuelle barbarie, appelée à tort civilisation moderne, est au bord d’une grande catastrophe finale. Le monde se débat aujourd’hui dans un chaos épouvantable et si nous voulons réellement le sauver, nous devons nous unir pour créer une civilisation serpentine : la Civilisation du Verseau. Il nous faut faire un suprême effort, un effort désespéré pour sauver le monde car, jusqu’à ce jour, tout est perdu.

Le Mouvement gnostique chrétien universel n’est pas sectaire. Le mouvement gnostique est constitué par l’Armée du Salut mondial, par toutes les écoles spirituelles, toutes les loges, religions et sectes.

Le Cercle Exotérique et le Cercle Ésotérique

L’humanité se développe dans deux cercles : le cercle exotérique et le cercle ésotérique. Le cercle exotérique est le cercle public ; le cercle ésotérique est le cercle secret. La grande majorité vit dans le cercle exotérique ; les Adeptes de la Grande Fraternité Blanche vivent dans le cercle ésotérique. C’est un devoir pour tous les Frères Initiés d’aider ceux du cercle public. Il faut amener le plus de gens possible au cercle secret de la Fraternité Blanche.

Le Chemin Initiatique implique une véritable Révolution de la Conscience. Cette Révolution a trois aspects parfaitement définis :

  1. Naître,
  2. Mourir,
  3. Nous sacrifier pour l’humanité, donner notre vie pour l’humanité, lutter pour en amener d’autres au Sentier secret.

Naître est un problème absolument sexuel. Mourir concerne le travail de dissolution du Moi, de l’ego. Le Sacrifice pour les autres, c’est de l’Amour.

Il existe, dans le cercle public, des milliers d’écoles, de livres, de sectes, d’enseignements contradictoires, de théories, etc. C’est un vrai labyrinthe d’où ne sort que le plus fort. Toutes ces écoles sont assurément utiles. Nous trouvons dans toutes des grains de vérité. Toutes les religions sont saintes et divines ; toutes sont nécessaires. Cependant, seuls les plus forts découvrent le chemin secret. Ce chemin est détesté à mort par les infrasexuels ; ceux-ci se croient plus parfaits que le Troisième Logos. Les infrasexuels ne pourront jamais trouver le Sentier secret, le Sentier du fil du Rasoir. Le Sentier secret c’est la Sexualité. C’est par ce chemin étroit, resserré et difficile que nous parvenons au cercle ésotérique, au Sanctum Regnum Dei, au Magnum Regnum.

Les Chakras et les Plexus

Le candidat à l’Initiation doit connaître à fond la position exacte des chakras et des plexus.

Le chakra fondamental se trouve à la base de l’épine dorsale, et il émerge de la quatrième vertèbre sacrée ; il est relié au plexus coccygien.

Le chakra splénique est situé sur la rate, et il part de la première vertèbre lombaire ; il correspond au plexus splénique. Ce centre obéit au plexus solaire. Nous devons cependant reconnaître que le véritable deuxième centre, c’est le centre prostatique ou utérin et non le splénique.

Le chakra ombilical prend racine au niveau de la huitième vertèbre dorsale et est relié au plexus solaire.

Le chakra cardiaque est situé sur le cœur ; il sort de la colonne au niveau de la septième vertèbre cervicale, et correspond au plexus cardiaque.

Le chakra laryngien se trouve dans la gorge, il a son point de départ à la troisième vertèbre cervicale et il correspond à la glande thyroïde et au plexus pharyngien.

Le chakra frontal se trouve dans l’espace entre les sourcils et il part de la colonne à la hauteur de la première vertèbre cervicale ; il est associé au plexus carotidien.

Le chakra coronal n’est pas relié à un plexus physique particulier, mais il prend racine dans la glande pinéale.

Nous devons savoir que les chakras et les plexus se trouvent connectés entre eux par des fils nerveux.

Lorsque le Serpent monte le long de la moelle épinière, les chakras spinaux entrent l’un après l’autre en activité, de même que, par induction, les plexus. Les chakras sont en relation avec le système nerveux cérébro-spinal, et les plexus avec le système sympathique.

Au fur et à mesure que le Serpent s’élève le long du canal médullaire, il active successivement les Églises ou chakras spinaux. Ceux-ci, à leur tour, font vibrer, par un phénomène d’induction électrique, les plexus sympathiques qui leur correspondent. Il nous faut savoir que chaque chakra spinal et chaque plexus sympathique est septuple dans sa constitution interne, tout comme le septénaire Serpent Igné de nos pouvoirs magiques.

Le premier Serpent ouvre les chakras dans le corps physique. Le deuxième Serpent, dans le corps éthérique. Le troisième, dans le corps astral. Le quatrième, dans le corps mental. Le cinquième, dans le corps causal. Le sixième, dans le corps bouddhique, et le septième dans le corps de l’Intime. C’est le même processus pour les plexus, car les chakras ou Églises sont connectés aux plexus par des ramifications nerveuses.

L’Initié ne doit donc pas être désespéré si, par l’ascension du premier Serpent, ses chakras astraux ne sont pas ouverts. Ceux-ci ne peuvent être ouverts que par le troisième Serpent, celui de l’Astral. Par le premier Serpent, seules s’éveillent dans l’Intime les contreparties physiques des chakras et des plexus présents dans les sept mondes. L’Intime est le pôle opposé au physique.

Précisions sur l’Initiation

L’Initiation ne peut être achetée avec de l’argent ni accordée par correspondance. L’Initiation, cela ne s’achète pas ni ne se vend. L’Initiation c’est ta vie même, avec, en outre, les fêtes célébrées dans les Temples internes.

Il est nécessaire de nous éloigner de tous ces imposteurs qui vendent des Initiations. Il faut éviter à tout prix ceux qui donnent des Initiations par correspondance.

L’Initiation est quelque chose de très intime, très secret, très divin. Fuyez quiconque vous dit : J’ai tant d’Initiations, tant de degrés.

Éloignez-vous de tous ceux qui disent : Je suis un Maître des Mystères Majeurs, j’ai reçu tant d’Initiations, etc.

Rappelle-toi bien, cher lecteur, que le Moi, que la personnalité, ne reçoit pas d’Initiations.

L’Initiation, c’est une chose de l’Intime, de la Conscience, une chose très délicate de l’Âme. Ces choses ne se disent pas. Aucun véritable Adepte ne prononcerait jamais des phrases comme celles-ci : Je suis un Maître de la Loge Blanche. J’ai reçu tel degré. J’ai tant d’Initiations. J’ai tels pouvoirs.

Le problème de l’Illumination Interne

Un grand nombre d’étudiants occultistes veulent l’Illumination interne et souffrent atrocement de ce que, malgré plusieurs années d’études et de pratiques ésotériques, ils continuent à être aveugles et inconscients comme lorsqu’ils ont commencé à lire les premiers livres sur ces questions. À quoi cela est-il dû ?

Nous, les frères du Temple, nous savons par notre propre expérience que le chakra cardiaque est déterminant pour l’Illumination intérieure. Le Shiva Samhita, grand livre sacré de l’Inde, parle de façon précise sur les bénéfices qu’obtient le Yogi en méditant sereinement sur le chakra du cœur : « Le Yogi acquiert d’immenses connaissances, il connaît le passé, le présent et l’avenir ; il a de la clairaudience et de la clairvoyance et il peut se rendre où il veut à travers les airs. Il voit les Adeptes et les Déesses Yoginis ; il obtient la faculté appelée Khechari (se déplacer dans l’espace) et Bhuchari (aller à volonté partout dans le monde). »

Ceux qui veulent apprendre à sortir à volonté en corps astral, ceux qui veulent posséder la science des Jinas pour apprendre à s’introduire avec leur corps physique à l’intérieur de la quatrième dimension et se transporter à n’importe quel endroit du monde avec ce même corps sans avoir besoin de prendre l’avion, ceux qui aspirent ardemment à éveiller leur clairvoyance et leur clairaudience, ceux-là doivent concentrer quotidiennement leur mental sur le chakra cardiaque et méditer profondément sur ce merveilleux centre. Une heure par jour de méditation sur ce centre donne d’admirables résultats. Le mantra de ce chakra, c’est la voyelle O que l’on doit vocaliser en allongeant le son de cette façon OOOOOOO.

Il faut aussi, durant cette pratique, prier le Christ et lui demander d’éveiller le chakra du cœur.

Résumé des cinq grandes Initiations

Première Initiation : L’Intime et l’Âme-Conscience (la Bouddhi) fusionnent ensemble pour donner ainsi un nouvel Initié ; un de plus qui est entré sur le chemin.

Deuxième Initiation : Naissance du corps éthérique appelé Soma Puchicon.

Troisième Initiation : Les chakras du corps astral s’ouvrent et l’Astral-Christ naît comme un Enfant plein de beauté.

Quatrième Initiation : Naissance du très précieux Enfant qu’est le Mental-Christ. L’Initié est né en tant que nouveau Bouddha.

Cinquième Initiation : L’Âme Humaine, ou corps causal, ou corps de la Volonté, fusionne avec le Maître intérieur, lequel est Atman-Bouddhi (l’Intime et la Conscience). Ainsi les trois flammes deviennent Une. Un nouveau et légitime Maître des Mystères Majeurs de la Loge Blanche est né. Celui qui atteint la Cinquième Initiation peut entrer au Nirvana. Celui qui parvient à la Cinquième Initiation naît dans le causal. Celui qui parvient à la Cinquième Initiation incarne l’Âme. Seul celui qui reçoit la Cinquième Initiation est un Homme doté d’une Âme, c’est-à-dire, un Homme Véritable.

Les Véhicules du Feu

Les authentiques et légitimes véhicules astral, mental et causal naissent grâce à la Magie Sexuelle. Il est indéniable que durant la copulation entre un homme et une femme, l’aura des époux s’imprègne totalement de courants aurifères et alors, des fécondations animiques merveilleuses peuvent être réalisées dans nos profondeurs intimes avec, précisément, comme résultat final, la naissance de notre vrai Corps Astral et, plus tard, successivement, la naissance des autres corps.

La Patience et la Ténacité

L’obtention des pouvoirs, ce n’est pas un simple jeu ; cela requiert une extrême patience. Les inconstants, ceux qui attendent toujours des résultats, ceux qui, après quelques mois de pratiques, exigent déjà des manifestations, à vrai dire ne sont pas prêts pour l’Occultisme. Les gens de cette espèce ne sont pas bons pour ces études ; ces gens ne sont pas mûrs. Nous conseillons à ces personnes de s’affilier à n’importe quelle religion et d’attendre un peu jusqu’à ce qu’elles mûrissent. Pour parcourir le Sentier du fil du Rasoir il nous faut la patience du Saint-Job. Pour avancer sur le Sentier du fil du Rasoir, nous devons avoir la ténacité, la fermeté d’un acier bien trempé.

La Foi Consciente

Les personnes pleines de doute qui entrent dans l’Occultisme pratique échouent totalement. Celui qui doute de nos enseignements n’est pas prêt pour le Sentier du fil du Rasoir. Mieux vaut pour ces gens qu’ils s’affilient à quelque religion et prient la Grande Réalité de leur accorder le pouvoir solaire de la Foi consciente. Lorsqu’ils auront obtenu la Foi consciente, ils seront prêts à entrer sur ce chemin étroit, resserré et difficile de l’Initiation. Celui qui doute de l’Occultisme ne doit pas emprunter ce dur chemin jusqu’à ce qu’il ait reçu le pouvoir de la Foi consciente. L’occultiste qui doute peut devenir fou. La Foi est un pouvoir solaire merveilleux.

Les Religions et les Écoles

Toutes les religions et toutes les écoles spirituelles qui existent dans le monde sont absolument nécessaires, elles servent d’antichambre avant de pénétrer dans le Temple de Sagesse. Nous ne devons jamais nous prononcer contre ces écoles et ces religions parce qu’elles ont toutes un rôle indispensable à jouer dans le monde. Nous recevons, dans ces écoles et religions, les premières lumières de la Spiritualité. Ce qui serait grave, ce serait de voir un peuple sans religion, un peuple où l’on persécuterait les gens qui se consacrent aux études spirituelles. Un peuple sans religion est réellement monstrueux. Chaque groupe humain doit avoir son école, sa religion, sa secte, ses instructeurs, etc. Chaque groupe humain est différent et, par conséquent les différentes écoles et religions sont nécessaires.

Celui qui parcourt le Sentier de l’Initiation doit apprendre à respecter les croyances d’autrui.

La Charité

Celui qui marche sur le Chemin du Mariage Parfait doit développer la Charité. Les gens cruels et impitoyables ne progressent pas sur ce chemin. Il est urgent d’apprendre à aimer et il faut être toujours prêt à donner jusqu’à la dernière goutte de son sang pour les autres. La chaleur de la Charité ouvre toutes les portes du cœur. La chaleur de la Charité apporte de la Foi solaire au mental. La Charité, c’est de l’Amour conscient. Le Feu de la Charité développe le chakra du cœur. Le Feu de la Charité permet au Serpent sexuel de monter rapidement le long du canal médullaire. Celui qui veut avancer rapidement sur le Sentier du fil du Rasoir doit pratiquer intensément la Magie Sexuelle et se livrer entièrement à la Grande Charité Universelle. Ainsi, en se sacrifiant complètement pour ses semblables, en donnant son sang et sa vie pour eux, le disciple se christifiera très vite.

Le développement psychique

Toute sensation est un changement élémentaire dans l’état de la psyché. Il y a des sensations dans chacune des six dimensions fondamentales de la Nature et de l’homme, toutes accompagnées de changements élémentaires de la psyché.

Les sensations éprouvées laissent toujours une trace dans notre mémoire. Nous avons deux sortes de mémoire : la mémoire spirituelle et la mémoire animale. La première conserve les souvenirs des sensations éprouvées dans les dimensions supérieures de l’Espace. La seconde conserve le souvenir des sensations physiques. Les souvenirs des sensations constituent les perceptions.

Toute perception, physique ou psychique, est, en réalité, le souvenir d’une sensation.

Les souvenirs des sensations s’organisent en groupes qui s’associent ou se dissocient, s’attirent ou se repoussent.

Les sensations se bipolarisent en deux courants précis. Le premier obéit au caractère des sensations ; le second obéit au temps de réception des sensations.

La somme totale de différentes sensations réunies par une intention unificatrice est projetée extérieurement et perçue comme un objet. Nous disons alors : cet arbre est vert, grand, petit, a une odeur agréable, désagréable, etc. Lorsque la perception a lieu dans le monde astral ou dans le Mental nous disons : cet objet, ou ce sujet, a telles qualités, telle couleur, etc. Dans ce dernier cas, la somme totale des sensations est interne, et sa projection est aussi interne, elle appartient aux quatrième, cinquième, ou sixième dimensions, etc. Les perceptions physiques, nous les effectuons avec le système sensoriel physique, et les perceptions psychiques, avec le système psychique. Car de même que nous avons des sens physiques, des organes de perception physiques, de même aussi, nous avons des organes de perception psychique, des sens psychiques. Quiconque parcourt le Sentier de l’Initiation doit développer ces sens psychiques.

Les concepts sont toujours formés à partir de souvenirs des perceptions. Ainsi, les concepts émis par les Grands Adeptes fondateurs de religions proviennent des souvenirs transcendantaux de leurs perceptions psychiques.

La formation des perceptions conduit à la formation des mots et à l’apparition du langage. La formation des perceptions internes conduit à la formation du langage mantrique et à l’apparition de la Langue d’Or que parlent les Adeptes et les Anges.

L’existence du langage est impossible lorsqu’il n’y a pas de concepts, et il n’y a pas de concepts quand il n’y a pas de perceptions. Ceux qui lancent des concepts sur les mondes internes sans avoir jamais perçu ces mondes ou ce que recouvrent supposément leurs concepts, ceux-là faussent habituellement la réalité, même s’ils ont de bonnes intentions.

Aux niveaux élémentaires de la vie psychique, beaucoup de sensations sont exprimées par des cris, des hurlements, des gémissements, des sons qui révèlent la joie ou la terreur, le plaisir ou la douleur. Cela se produit dans le monde physique aussi bien que dans les mondes internes.

L’apparition du langage représente un changement dans la conscience. De la même manière, lorsque le disciple commence à parler dans le langage cosmique universel, un changement de conscience s’est accompli. Seuls le Feu universel du Serpent et la dissolution de l’ego réincarnant peuvent provoquer un tel changement.

Le concept et le mot sont une même substance ; le concept est intérieur et le mot est extérieur. Cette structure est analogue à tous les niveaux de la conscience et dans toutes les dimensions de l’Espace. Les idées sont uniquement des concepts abstraits. Les Idées Pures sont des concepts plus vastes et appartiennent au monde des Archétypes spirituels. Toutes les choses qui existent dans le monde physique sont des copies de ces Archétypes. Durant le Samadhi, l’Initié peut visiter, dans des voyages astraux ou supra-astraux, le monde des Archétypes spirituels.

Le contenu mystique des sensations et émotions transcendantales ne peut être exprimé en langage courant. Les mots ne peuvent que le suggérer, le signaler. En vérité, seul l’Art Royal de la Nature peut définir ces émotions superlatives et transcendantales. Toute civilisation serpentine connaît l’Art Royal. Les pyramides de l’Égypte et du Mexique, le Sphinx millénaire, les vieux monolithes, les hiéroglyphes sacrés, les sculptures des Dieux, etc., sont les témoins archaïques de l’Art Royal qui s’adresse uniquement à la Conscience et à l’entendement des Initiés. L’Initié apprend cet Art Royal pendant l’Extase Mystique.

L’espace, avec ses propriétés, est une forme de notre réceptivité sensitive. Nous pouvons le constater lorsque, grâce au développement des chakras, nous arrivons à percevoir l’espace de façon tétradimensionnelle, et non plus de la façon tridimensionnelle à laquelle nous étions habitués.

Les caractéristiques du monde changent lorsque change l’instrument de perception, quand nous percevons avec nos sens psychiques plutôt qu’avec nos sens physiques. Le développement des chakras fait que le monde change pour l’Initié. Par le développement des chakras, nous éliminons de notre mental les éléments subjectifs des perceptions. Est subjectif ce qui n’a pas de réalité. Est objectif ce qui appartient au Spirituel, au Réel.

Avec l’éveil des chakras, au moyen de la discipline interne, vient un accroissement des caractéristiques psychiques. La nouveauté dans le territoire psychique obscurcit les changements qui ont lieu simultanément dans la perception du monde physique. L’Initié ressent le nouveau mais il n’est pas capable de définir logiquement et de façon axiomatique la différence scientifique entre le vieil état et le nouvel état. Une telle incapacité résulte d’un manque d’équilibre conceptuel. Il est donc urgent d’obtenir le parfait équilibre conceptuel afin que l’exposition doctrinaire des Initiés puisse remplir adéquatement sa finalité.

L’objectif véritable de la discipline ésotérique, c’est le changement de conscience.

Il nous faut acquérir une Conscience Cosmique, c’est-à-dire, une Conscience du Cosmos, de la Vie et de l’Ordre universel.

La Conscience Cosmique amène à l’existence un nouveau type d’intellectualisme : l’Intellection Illuminée. Cette faculté est une caractéristique du Surhomme. Il existe trois types de conscience :

  1. la conscience simple,
  2. l’autoconscience individuelle,
  3. la Conscience Cosmique.

Les bêtes possèdent le premier type de conscience ; l’animal intellectuel appelé homme est caractérisé par le second ; les Dieux possèdent le troisième type de conscience. Lorsque la Conscience Cosmique naît dans l’homme, il se sent à l’intérieur comme si le Feu du Serpent le consumait. L’éclair de la Splendeur brahmique pénètre dans son mental et dans sa conscience, et à partir de cet instant il est initié à un ordre d’idées nouveau et supérieur. Le délice brahmique a une saveur de Nirvana.

Lorsque l’Initié est illuminé par le feu brahmique, il entre dans le cercle ésotérique ou secret de l’humanité. Nous faisons la connaissance, dans ce cercle, d’une famille ineffable, constituée de ces vieux Hiérophantes qui sont connus dans le monde en tant qu’Avatars, Prophètes, Dieux, etc. Les membres de cette famille distinguée se retrouvent dans toutes les races avancées de l’espèce humaine. Ces êtres sont les fondateurs du Bouddhisme, du Taoïsme, du Christianisme, du Soufisme, etc. À vrai dire, ces êtres sont peu nombreux mais, malgré qu’ils ne soient pas nombreux, ils n’en sont pas moins les vrais directeurs et recteurs de l’espèce humaine.

La Conscience Cosmique comporte d’infinis degrés de développement. La Conscience Cosmique d’un nouvel Initié est inférieure à celle d’un Ange et celle d’un Ange ne peut être aussi développée que celle d’un Archange. Dans tout cela, il y a des degrés et des degrés. C’est l’Échelle de Jacob.

Il s’avère impossible de parvenir à la Conscience Cosmique sans la Sainteté. Et il est impossible d’obtenir la Sainteté sans l’Amour. L’Amour est le chemin de la Sainteté. La manifestation la plus grandiose de l’Amour a lieu durant la Magie Sexuelle : à ce moment-là, l’homme et la femme ne forment plus qu’un seul Être, hermaphrodite et terriblement divin.

La Magie Sexuelle offre toutes les conditions internes qui sont nécessaires pour recevoir la Splendeur brahmique.

La Magie Sexuelle accorde au dévot tous les éléments ignés indispensables pour la naissance de la Conscience Cosmique.

Une certaine « culture » est requise pour l’apparition de la Conscience Cosmique. Cette culture opère l’éducation des éléments qui sont en affinité avec la Conscience Cosmique, et l’élimination des éléments contraires à la Conscience Cosmique.

Le trait le plus caractéristique des individus qui sont prêts à recevoir la Conscience Cosmique réside en ce qu’ils regardent le monde comme Maya (Illusion). Ils pressentent que le monde tel que les gens le voient n’est qu’une illusion, et ils cherchent la Grande Réalité, le monde spirituel, le monde véritable, ce qui est au-delà de l’illusion. Pour que naisse la Conscience Cosmique, il faut que l’homme s’engage à fond dans le Spirituel, à la recherche de la Réalité intérieure.

La Magie Sexuelle offre à l’Initié toutes les opportunités, tout ce qui permet d’obtenir la Splendeur brahmique et la naissance de la Conscience Cosmique. Il est indispensable de combiner la Magie Sexuelle avec la Méditation interne et la Sainteté. Nous nous préparons ainsi pour recevoir la Splendeur Brahmique.

Les Anges sont, réellement, des Hommes Parfaits. Celui qui parvient à la perfection de l’état d’Homme se convertit en Ange. Ceux qui assurent que l’Ange est inférieur à l’Homme, ceux-là faussent la vérité. Personne ne peut atteindre l’état angélique s’il n’a atteint auparavant l’état d’Homme Parfait. Personne ne peut parvenir à l’état d’Homme Parfait s’il n’a pas d’abord incarné son Âme. Et ceci est un problème sexuel. L’Ange naît seulement dans les Hommes Véritables. C’est seulement dans les Hommes Véritables que naît la Conscience Cosmique.

 

Chapitre précédent
Chapitre suivant