Le Mariage Parfait

 

Chapitre précédent
Chapitre suivant

 

17. Songes et Visions

Les étudiants gnostiques doivent apprendre à faire une différence très nette entre ce que sont les songes ou les rêves et ce que sont les visions. Rêver est une chose, et avoir des visions en est une autre. Aucun Gnostique vraiment éveillé ne peut rêver. Seuls ceux qui ont la conscience endormie vivent en rêvant. Le pire type de rêveur est le rêveur sexuel. Ceux qui passent leur vie à rêver de passions charnelles gaspillent stupidement leur énergie créatrice dans la satisfaction de leurs plaisirs fantasmatiques. D’habitude, ces gens ne progressent pas dans leurs affaires, ils échouent dans tout ce qu’ils entreprennent. Ils tombent dans la misère.

Lorsque nous contemplons une image pornographique, cette image frappe nos sens et passe ensuite au mental. Le Moi Psychologique intervient dans ce processus, volant l’image érotique pour la reproduire dans le plan mental. Dans le monde du mental, cette image se transforme en une effigie vivante. Pendant son sommeil, le rêveur fornique avec cette effigie vivante qui, comme un démon érotique, le tente pour obtenir la satisfaction de la luxure. Le résultat, ce sont les pollutions nocturnes, avec toutes leurs horribles conséquences.

Aucun véritable dévot du sentier ne doit aller dans les salles de cinéma parce que ce sont des antres de Magie Noire. Les figures érotiques sur l’écran engendrent des effigies mentales et des rêves érotiques. En outre, les salles de cinéma sont pleines de larves diaboliques créées par le mental humain. Ces larves, ces entités élémentaires malignes, endommagent le mental des spectateurs.

Le mental subconscient crée des rêves fantastiques dans le pays des rêves. La qualité des rêves dépend des croyances du rêveur. Quand quelqu’un croit que nous sommes bons, il nous voit, dans ses rêves, comme des anges. Quand quelqu’un croit que nous sommes mauvais, nous prenons dans ses rêves une figure de diable.

Au moment où nous écrivons ces lignes, beaucoup de choses nous viennent à la mémoire. Dans le passé, au moment où nous travaillions dans certains pays, nous avons pu observer que tant que nos frères gnostiques croyaient en nous, dans leurs rêves ils nous voyaient comme des anges. Il suffisait qu’ils cessent de croire en nous pour que nous apparaissions, dans leurs rêves, sous l’aspect d’un diable. Ceux qui, hier, juraient devant l’Autel de nous suivre et de nous obéir, ceux qui nous admiraient avec un enthousiasme ardent et rêvaient à nous en nous voyant tel un ange, il leur a suffi bien souvent, à ces étudiants, qu’ils lisent quelque livre ou écoutent quelque conférencier pour s’affilier à une nouvelle école. Alors, au moment où ils ont cessé de croire, au moment où leur pensée et leurs opinions ont changé, nous sommes apparu, dans leurs rêves, converti en un diable. Mais quelle sorte de clairvoyance est-ce donc ? Qu’en est-il des rêves « clairvoyants » de ces gens ? Quel type de clairvoyant est celui qui, un jour, nous voit comme un Dieu et, le lendemain, assure que nous sommes un diable ? Où est la clairvoyance de ces rêveurs ? Pourquoi se contredisent-ils ? Pourquoi juraient-ils, hier, que nous étions un Dieu et aujourd’hui jurent-ils que nous sommes un diable ? Qu’est-ce que cela signifie ?

Le subconscient est un écran sur lequel sont projetés une multitude de films intérieurs.

Le subconscient actuel agit parfois comme un cameraman, parfois comme un directeur, et parfois aussi comme un opérateur projetant des images sur l’écran mental.

Il est indéniable que le subconscient projectionniste ne cesse de commettre une foule d’erreurs. Personne n’ignore que sur l’écran du mental surgissent à tout moment des pensées erronées, des soupçons et des craintes sans fondement, de même que des faux rêves.

Nous devons transformer le subconscient en conscient, cesser de rêver, éveiller notre conscience.

Celui qui s’est éveillé devient incapable de rêver, il vit dans les mondes internes dans un état de veille intense, tandis que son corps physique repose dans le lit. Cette personne-là est un authentique voyant illuminé.

Nous ne pouvons, franchement, reconnaître des clairvoyants qui n’ont pas éveillé leur conscience. Nous ne pouvons accepter des clairvoyants qui n’ont pas engendré l’Astral-Christ, le Mental-Christ et la Volonté-Christ. Les clairvoyants qui n’ont pas éveillé leur conscience et ne possèdent pas les véhicules christiques ne voient, dans les mondes internes, que leurs propres croyances et concepts. Bref, ce type de clairvoyance n’est d’aucune utilité.

Seuls les clairvoyants éveillés, seuls les clairvoyants qui possèdent déjà leurs véhicules christiques, sont véritablement dignes de confiance. Ces gens-là ne sont pas des rêveurs ; ils ne se trompent pas ; ils sont de véritables Illuminés. Les hommes de cette sorte sont, en fait, de vrais Maîtres de la Loge Blanche. Les visions de ces hommes sublimes ne sont pas de simples rêves. Ces Maîtres de Perfection ne peuvent plus rêver. Ces Maîtres peuvent investiguer dans les mémoires de la nature et lire, dans les archives scellées de la création, toute l’histoire de la Terre et de ses races.

Quiconque suit le sentier du Mariage Parfait doit vivre alerte et vigilant comme la sentinelle en temps de guerre. Durant les heures du sommeil, les Maîtres éprouvent leurs disciples. Lorsque nous avons commencé à travailler dans le Grand-Œuvre, les ténébreux profitent de notre sommeil pour nous attaquer. Pendant notre sommeil, nous devons passer, dans les mondes internes, par une foule d’épreuves. Les Maîtres éveillent la conscience du disciple lorsqu’ils vont l’éprouver.

 

Chapitre précédent
Chapitre suivant