Logos, Mantras, Théurgie

 

Chapitre précédent
Chapitre suivant

 

10. Lumière et Ténèbres

L’antithèse ésotérique

Il y a deux Loges qui se combattent mutuellement : la Blanche et la noire, la Lumière et les ténèbres !

Là où brille la Lumière la plus claire et la plus intense, coïncident également d’épaisses ténèbres. Et le double de tout ange de Lumière est un ange des ténèbres !

Ainsi, le double de tout Temple de Lumière est lui-même un Temple des ténèbres. Dans notre Traité Ésotérique de Théurgie, nous avons déjà expliqué ce mystère des Âmes Jumelles.

Du Bouddha Gautama, le Grand Initié, on dit qu’il avait un frère et rival appelé Devadhet, lequel, selon le dire des bouddhistes, est le « Roi des Enfers ».

Toute personne a un double humain incarné en elle. Et il est exactement égal en physionomie, en attitudes, en manières, dans certaines capacités, etc. Par ceci, on ne fait pas référence au double éthérique ou au double astral. On parle d’un autre type différent de personnalité : une âme jumelle, une antithèse. Et ladite âme est le double. Elle possède les mêmes traits physiques, disons, que la personne : c’est exactement une Antithèse.

Ainsi, la Loge Blanche a également une Antithèse : la loge noire. Et les mages noirs de celle-ci luttent pour dévier l’homme du sentier.

Alors, il est nécessaire, implacablement pressant que celui-ci se défende des attaques de ces ténébreux et qu’il apprenne d’urgence à le faire.

Diverses formes d’attaques des ténébreux

Les ténébreux ont, dans leur avoir malveillant, une infinité de recours pour attaquer l’homme de diverses manières :

  1. Durant le sommeil.
  2. Quand il est en état de veille.
  3. Avec les travaux de magie noire.
  4. Avec des obsessions psychiques.
  5. Avec les inimitiés.
  6. Avec les infirmités organiques.
  7. Par le moyen du vice.
  8. Au moyen de certains aspects de la culture.
  9. Par le moyen des faux prophètes.
  10. Par l’intervention des élémentaires.

Séduction onirique de magies noires

Ceux qui parcourent le Sentier sont habituellement attaqués par les ténébreux quand ils s’abandonnent au repos du sommeil. Dans les Mondes internes existent des temples de magie noire. Et, bien sûr, leurs affiliés ténébreux envoient certaines magiciennes noires, très belles et séductrices, vers l’étudiant dans l’unique but de le faire tomber sexuellement.

Et eux et elles savent que si l’étudiant renverse son Liquide séminal, la Kundalini descend, et l’étudiant faible et imprudent perd son pouvoir !

Chant mantrique

Donc, il est nécessaire que l’étudiant apprenne à se défendre de ces attaques nocturnes. À cet effet, l’ange Aroch nous a révélé un Chant mantrique pour la défense personnelle contre les ténébreux.

Ce chant s’entonne avant de dormir : « Belilin… Belilin… Belilin… Amphore de salut, je veux rester auprès de Toi ; le matérialisme n’a pas de force sur moi. Belilin… Belilin… Belilin… »

Ces mantras doivent être chantés en y mettant tout notre amour et notre sentiment. Ainsi, nous nous défendons des ténébreux.

Rappelez-vous qu’à l’aube de la vie, les Pères des Dieux enseignèrent les Lois cosmiques aux constructeurs de l’Univers en chantant délicieusement.

Il faut chanter ces mantras avec toute l’âme. Il faut les chanter avec un sentiment profond. Ainsi, nous nous défendons des ténébreux. Quand l’être humain s’habitue à pratiquer quotidiennement la Magie sexuelle, il est impossible que les ténébreux puissent décharger sa précieuse réserve séminale ; pas seulement cela, mais également les pollutions nocturnes cessent, si elles avaient lieu.

Tentations à l’état de veille

Les magiciens noirs ont l’habitude d’employer de façon malveillante de nombreuses personnes du sexe opposé pour attaquer sexuellement le prochain. Ceci constitue la Tentation.

Alors, dans un cas semblable et urgent, le mantra antérieur sert également à dresser une défense efficace contre ces tentations perverses.

État de veille et envoûtements

Les magiciens noirs ont l’habitude d’employer de façon malveillante et avec persévérance la magie noire pour faire du tort à leurs victimes. Alors, arrivent fréquemment aux Consultations médicales certains patients atteints de maux mystérieux qui disent être envoûtés. Et, en général, les docteurs leur prescrivent des bromures et toutes sortes de médicaments pour les nerfs. Les malades consomment leur dose et continuent d’aller de mal en pis !

Un des procédés les plus détestables et les plus communs que les magiciens noirs utilisent pour faire du tort à leurs victimes est celui des poupées. Bien sûr, nous nous abstenons d’expliquer comment on travaille ces poupées, comment les emploient les ténébreux pour ne pas fournir des armes à certains sujets irresponsables et inhumains.

Symptômes et thérapeutique théurgique

Une personne attaquée au moyen de poupées se reconnaît facilement : elle sent une grande angoisse, d’intenses palpitations dans le cœur, une dépression de l’âme, des douleurs poignantes dans le cerveau et extérieurement, dans les tempes, des douleurs dans le cœur ainsi que dans certaines autres régions du corps.

Dans de tels cas, on organisera des sessions curatives pour soigner ces patients envoûtés. À cet effet, le malade s’assiéra sur une chaise face à une table sur laquelle on aura placé une nappe blanche. Sur celle-ci, on aura disposé un Christ, un verre d’eau et une chandelle allumée. Et le Thaumaturge (le soignant), s’assiéra à son tour face au patient. Les personnes intéressées, s’il y en a, comme des amis ou des parents du malade prendront place aussi autour de la table, à condition de posséder une foi sincère et une grande force. Puis, quand tout sera bien conditionné et disposé, on invoquera les Grands Maîtres de la Lumière en disant à voix haute ce qui suit :

Invocation de Salomon

Puissances du Royaume, placez-vous sous mon pied gauche et dans ma main droite !

Gloire et Éternité, touchez mes deux épaules et dirigez-moi dans les voies de la Victoire !

Miséricorde et Justice, soyez l’Équilibre et la Splendeur de ma vie !

Intelligence et Sagesse, donnez-moi la Couronne !

Esprits de Malkuth, conduisez-moi entre les deux colonnes sur lesquelles s’appuie tout l’édifice du temple !

Anges de Netzah et de Hod, affermissez-moi sur la pierre cubique de Jesod !

Ô Gédulaël ! Ô Géburaël ! Ô Tiphéreth !

Binaël, sois mon amour !

Ruach Hochmaël, sois ma lumière !

Sois ce que tu es et ce que tu seras, Ô Kéthériel !

Ischim, assistez-moi au nom de Shaddaï !

Chérubim, soyez ma force au nom d’Adonaï !

Béni-Élohim, soyez mes frères au nom du Fils le Christ et par les vertus de Sabaoth !

Élohim, combattez pour moi au nom du Tétragrammaton !

Malakhim, protégez-moi au nom de Jéhovah !

Séraphim, épurez mon amour au nom d’Éloah !

Hasmalim, éclairez-moi avec les splendeurs d’Élohim et de Shekhinah.

Aralim, agissez !

Ophanim, tournez et resplendissez !

Hajoth-a-Kadosh, criez, parlez, rugissez, mugissez : Kadosh, Kadosh, Kadosh, Shaddaï, Adonaï, Jot-Chavah, Eieazereie.

Hallélu-jah ! Hallélu-jah ! Hallélu-jah !

Amen, Amen, Amen.

 

Après avoir récité avec ferveur, avec une foi intense, cette invocation, on demandera aux Grands Maîtres de la Lumière de soigner le malade. Puis le Théurge récitera avec toute sa force animique, d’une foi profonde et sûr de son pouvoir, la conjuration suivante :

Conjuration des Sept

Au nom de Michaël,

Que Jéhovah te commande et t’éloigne d’ici, Chavajoth !

Au nom de Gabriel,

Qu’Adonaï te commande et t’éloigne d’ici, Baël !

Au nom de Raphaël,

Disparais devant Élial, Samgabiel !

Par Samaël Sabaoth et au nom d’Élohim Gibor,

Éloigne-toi Andraméleck !

Par Zachariel et Sachel-Méleck,

Obéis à Elvah, Sanagabril !

Au nom divin et humain de Shaddaï

Et par le signe du Pentagramme que je tiens dans ma main droite,

Au nom de l’ange Anaël, par le pouvoir

D’Adam et Ève, qui sont Jot-Chavah,

Retire-toi, Lilith !

Laisse-nous en paix, Nahémah !

Par les saints Élohim et les noms des génies

Cashiel, Séhaltiel, Aphiel et Zarahiel,

Au commandement d’Orifiel,

Retire-toi, Moloch !

Nous ne te donnerons pas nos enfants à dévorer.

Amen, Amen, Amen.

Destruction ignée des fluides malins et des larves

En outre, il convient de maintenir auprès de la victime un fourneau avec des braises de charbon bien vif. Ainsi, le Théurge fera les passes magnétiques rapides et fortes avec sa main droite sur les organes malades, puis il jettera ces fluides délétères et dommageables arrachés à la victime sur les braises de charbon vif.

En outre, il est indispensable de placer du sel et de l’alcool sur un plateau. Mais ce sel doit être préparé préalablement avec l’exorcisme suivant :

Exorcisme du sel

In isto sale sit sapienta, et ab omni corruptione servet mentes nostros et corpora nostra, per Hochmaël et in virtute Ruach-Hochmaël, recedant ab isto fantasmata hylae, ut sit sal coelestis, sal terrae et terris salis, ut nutrieturbos triturans et addat spei nostrae cornua auri volantis. Amen.

 

Ensuite, on met le feu à l’alcool pour qu’il brûle avec le sel. C’est à cet instant précis qu’on dira l’Invocation de Salomon.

La cérémonie terminée, le malade boira l’eau de la table, parce que dans cette eau sont contenues les Médecines sacrées.

Saint-Thomas disait que, contre le maléfice, il faut utiliser la Sauge et la Rue, prises elles aussi en fumigations.

Le procédé que nous avons révélé et enseigné ici pour soigner les malades atteints par des sorcelleries sur des poupées peut être employé avec succès pour combattre toutes sortes d’ensorcellements.

Elémentaux noirs, chauves-souris

Nous devons avertir l’étudiant que les sorciers ont l’habitude de nuire à leurs victimes non seulement en employant des poupées, mais encore avec les élémentaux de quelques animaux. Pour cela, les sorciers ou magiciens possèdent des millions de procédés et d’influences pour causer de façon impie toutes sortes de maux à leurs victimes.

C’est ainsi que nous avons connu un magicien noir qui envoyait des vampires ou chauves-souris à la maison de ses victimes détestées dans le but de leur causer des maux fatals. Ainsi, cet homme ténébreux s’était enrichi avec ses travaux de magie noire en manipulant avec une habileté maligne ses armées de répugnants chiroptères. Il nourrissait ces petits animaux avec des huiles de platane. Mais quand ils refusaient de lui obéir, il les châtiait en leur refusant toute espèce d’aliments.

Naturellement, nous taisons les procédés de ce magicien, parce que nous n’enseignons pas la magie noire.

Surprendre et attraper les sorcières

Naturellement existent non seulement des sorciers, mais encore des sorcières. Ces femmes possèdent des secrets, que nous avons révélés ici, pour plonger leur corps physique dans la Quatrième dimension : elles se cachent de cette manière dans les Régions ténébreuses pour se transporter à des distances éloignées et causer des maux inouïs aux gens.

Mais il est facile de les attraper : on place sur le sol des ciseaux ouverts en croix et on verse de la moutarde noire dans la chambre de la victime. Alors, les sorcières tombent !

Témoignage objectif

Nous avons connu le cas d’une femme qui ne croyait pas aux sorcières. Elle était dans la même situation mentale que celle dans laquelle se trouvent de nombreuses personnes qui ont acquis des éléments de la culture officielle et qui se sont intellectualisées.

Et bien, la femme en question rendit visite à sa cousine, laquelle vivait dans une certaine ville.

Au crépuscule, les deux femmes virent un oiseau de couleur noire, qui semblait être une buse ou un taffo. Cet oiseau se posa sur un arbre du patio de la maison. Et, de cet endroit, il se moquait des deux femmes ; en même temps, il imitait les paroles que celles-ci prononçaient dans la conversation.

La nuit, la cousine qui comprenait de quoi il s’agissait mit des ciseaux en croix dans la chambre et versa de la moutarde noire.

Le résultat fut merveilleux : cet oiseau étrange qui n’avait pas quitté l’arbre du patio s’introduisit dans la chambre de la maison et, après avoir battu incessamment des ailes, tomba sur les ciseaux ! Alors, sous les yeux stupéfaits de la cousine, il se transforma en femme, sans pouvoir l’éviter. Et cette femme était totalement nue. La cousine, irritée et inflexible, frappa horriblement la sorcière, un fouet à la main et la jeta nue à la rue. Plus tard, quelques voisins compatissants pour la sorcière lui fournirent des vêtements pour qu’elle couvre ses chairs. Ce cas est parfaitement historique !

Taches causées par des sorcelleries

Les pauvres et complaisantes victimes de sorcelleries ont la chair remplie de grandes taches de couleur noire. En général, les docteurs en médecine n’arrivent jamais à découvrir et à comprendre l’origine desdites taches mystérieuses.

Mais avec le Rituel liturgique que nous avons enseigné ici, on peut également soigner ces taches jusqu’à les faire disparaître. Cependant, nous devons vous avertir qu’une seule session curative n’est pas suffisante pour obtenir le succès. Toute maladie occasionnée par la sorcellerie se soigne en exactement six mois de travail quotidien et constant, persévérant et implacable.

Quand on suspecte que la victime a ingéré quelque substance maligne, on lui appliquera quotidiennement et à jeun, une cuillère d’huile d’olive. Et, à l’heure de lui faire ingérer, on lui fera prendre une infusion de Thé du Mexique mâle, lequel s’appelle aussi Herbe sainte ou Bec.

Fève de Saint-Ignace et eau jaune

Mais, dans des cas très graves et désespérés, on purgera le malade en lui administrant, à jeun, la Fève de Saint-Ignace. C’est une amande très draconienne. La victime des magiciens noirs rejettera de son estomac les substances malignes.

Dans ces cas également, on peut faire une purge de l’estomac avec la dénommée Eau jaune. Cette eau se prépare de la façon suivante : on remplit d’eau une bouteille jaune d’un litre ou diverses bouteilles.

On ajoute à l’eau un gramme d’aniline végétale jaune dans chaque bouteille. (Cette aniline est celle utilisée pour colorer les sucreries et le pain du Jour de la Toussaint. Que l’on ne la confonde pas avec l’aniline minérale.)

On abrite les bouteilles deux heures sous les rayons du soleil. Ensuite, on fait ingérer de cette Eau jaune au malade atteint par des substances malignes : un verre chaque heure. On continuera le traitement de façon constante et pendant une période plus ou moins longue.

Substances funéraires

Il y a des malades auxquels on a causé du tort, sans le moindre scrupule, avec des substances funéraires ou une autre sorte de substances suspectes mais non moins répugnantes. Ces cas se soignent avec l’Eau jaune.

Le malade, par ingestion de substances funéraires, présente ces symptômes : couleur cadavérique ; s’il est normal, s’il n’est pas très gros ni très mince, il devient spectral, extrêmement maigre et faible, de façon que l’on devine facilement ses os ; en outre, il sent une boule qui remue et tourne constamment à l’intérieur de son estomac.

On pourra soigner un tel malade avec le rite déjà révélé et avec l’Eau jaune.

Il existe aussi des enfants que l’on a contaminés de façon perverse avec des substances funéraires. Mais il y a des cas où les personnes qui ont causé le mal l’ont fait par inadvertance et de façon inconsciente.

Nous avons connu le cas d’une petite fille âgée de deux ans dont l’aspect physique était exactement celui d’un spectre. Il se trouva que ses proches avaient assisté à une sépulture ou un enterrement et puis, au retour du cimetière, ils se mirent en contact avec la petite, comme il est naturel, et la touchèrent. De cette manière, ils la contaminèrent de fluides vitaux sans corps, mortels et infectieux.

Dans ce cas, les médecins échouèrent totalement. Nous, les frères du Temple, nous la soignâmes en lui prescrivant neuf bains de lait avec de la menthe. Ce bain se prépare facilement : on fait bouillir la menthe avec du lait avec lequel se baigne l’enfant malade. Ces neuf bains se font en neuf jours. Le résultat fut magnifique : la petite fille guérit totalement.

Mauvais œil

Cela paraît incroyable. Il y a des personnes qui ont une force hypnotique terrible. Quand elles regardent un enfant, parfois celui-ci meurt inévitablement. Symptômes : de grands yeux noirs, une fièvre cérébrale, vomissement et diarrhée.

Dans ces cas, le Théurge fera des passes magnétiques sur tout le corps de l’enfant, spécialement sur la tête et sur le tronc. De cette manière, il imaginera avec force qu’il chasse les fluides nuisibles et il les jettera immédiatement sur des braises de charbon bien vif.

Ces passes se concluent en récitant simultanément la Conjuration des Sept du Sage Roi Salomon.

Des milliers d’enfants meurent communément dans les villes à cause de ce mal. Quand les médecins établissent le certificat de décès, ils affirment que les petits sont morts d’une infection intestinale. Nombreux seraient les enfants qui seraient sauvés dans les villes, si leurs parents utilisaient des formules pour les soigner, sans que la censure gratuite ne leur importe.

On évite le Mauvais œil en parant les enfants de petits anneaux d’or portés aux petits doigts ou en leur faisant utiliser des bracelets de corail authentique. On peut également utiliser du jais.

Cercle magique

Le Cercle magique sert à se défendre des attaques de ténébreux. Ce Cercle ne doit pas être complètement fermé, car il sera interrompu dans sa trajectoire par le Sceau de Salomon.

Ce Sceau sera intégré par les Deux ternaires antagonistes : le ternaire de la Lumière et le ternaire des ténèbres.

Le premier est le Christ interne de tout homme, le resplendissant Dragon de Sagesse : Père, Fils, Esprit-Saint. Le second est le Dragon noir aux trois têtes : le Moi psychologique. Et ce Moi psychologique est constitué des Trois traîtres qui ont assassiné Hiram-Abif, qui est à son tour ce Maître, le Ternaire supérieur de l’Homme, son Dieu interne.

Le Dragon noir est triun : il contrôle les corps astral, mental et causal. C’est la Méduse dont la tête est parsemée de serpents venimeux. Maintenant, tout homme doit décapiter cette Méduse avec l’Épée flamboyante de Persée.

Ainsi, le disciple qui veut se défendre de l’action de la magie noire doit s’habituer à former mentalement son cercle. Il peut faire ceci avant de s’abandonner au sommeil ou chaque fois qu’il est nécessaire.

 

Chapitre précédent
Chapitre suivant