Le Livre Jaune

 

Chapitre précédent
Chapitre suivant

 

2. Kundalini

La Kundalini est l’énergie primordiale enfermée dans l’Église d’Éphèse. Cette Église de l’Apocalypse est un centre magnétique situé entre l’anus et les organes génitaux.

La Kundalini est le Serpent Igné de nos pouvoirs magiques, le Serpent sacré endormi à l’intérieur de son Église enroulé trois fois et demie. La Kundalini est le Feu de la Pentecôte. La Kundalini est la Mère Divine. Le Sanctuaire de la Mère Divine est le cœur.

La Kundalini se développe, évolue et progresse à l’intérieur de l’Aura du Mahachoan (la Mère Cosmique, l’Esprit-Saint, le Troisième Logos).

Les feux dorsaux sont Jéhovaïques. Les feux du cœur sont Christiques. Sur le front brillent les rayons terriblement divins du Père.

Les feux du cœur contrôlent l’ascension du Serpent sacré dans le canal médullaire. La Kundalini se développe, évolue et progresse selon les mérites du cœur.

La Kundalini doit monter jusqu’au cerveau et ensuite parvenir au sanctuaire sacré du cœur.

La Kundalini demeure dans les électrons. Les sages méditent sur la Kundalini ; les dévots l’adorent ; dans les foyers de perfection, on lui rend un culte.

Lorsque les atomes solaires et lunaires entrent en contact nous buvons alors le nectar de l’immortalité parce que la Kundalini s’éveille.

Les atomes solaires et lunaires entrent en contact dans le Triveni près du coccyx ; alors s’éveille par induction la Kundalini.

La Kundalini s’éveille par le Pranayama, par la concentration et la méditation, par la dévotion très profonde, par la volonté et la compréhension, par les mantras sacrés et par la Magie Sexuelle.

La Kundalini peut aussi être éveillée par l’œuvre et la grâce de quelque Maître des Mystères Majeurs de la Fraternité Blanche, ou parce que la Mère Divine ainsi le veut.

Lorsque le yogi répand son Semen, la Kundalini ne peut s’éveiller. L’ascension de la Kundalini par le canal médullaire est très lente et difficile. Le passage du Serpent Igné d’une vertèbre à l’autre signifie de terribles épreuves, d’épouvantables sacrifices, de suprêmes purifications. Non seulement devons-nous tuer le désir mais jusqu’à l’ombre même du désir. Notre devise est Thelema (volonté).

Lorsque la Kundalini arrive à la glande pinéale, situé dans la partie supérieure du cerveau, nous parvenons alors à l’Extase parfaite.

Nous devons préciser que, bien que la Kundalini ait la forme d’un serpent, elle peut se présenter au dévot sous forme de la Mère Divine, Isis, Rhéa, Cybèle, Marie, etc.

Lorsque la Kundalini s’éveille, le dévot a des visions merveilleuses et entend une foule de sons. Lorsque la Kundalini s’éveille, tous les pouvoirs de l’âme se développent alors. Quand la Kundalini s’éveille, l’étudiant voit une lumière très brillante, égale à dix mille soleils ensemble qui resplendissent de joie à l’unisson avec l’Église d’Éphèse.

Si le dévot répand son Semen après avoir amorcé l’ascension de la Kundalini par le canal médullaire, la Kundalini descend alors d’une ou de plusieurs vertèbres selon la gravité de la faute. Aucun fornicateur ne pourrait atteindre la Réalisation Cosmique.

L’Eau est l’habitacle du Feu. Si nous répandons l’Eau nous perdons alors le Feu.

La chasteté est le fondement du Grand-Œuvre. Tout le pouvoir de la Kundalini se trouve dans le Semen.

Quiconque arrive à conduire cette énergie de la Kundalini jusqu’à la glande pinéale, obtient par le fait même la Supraconscience (l’état de Nirvikalpa-Samadhi).

Celui qui parvient à ces hauteurs est un Illuminé, un Dieu.

La Kundalini gît dans la cavité triangulaire connue sous le nom de « Triangle Céleste », centre de l’Église d’Éphèse.

Le temple merveilleux d’Éphèse est un lotus resplendissant. Ce lotus a quatre pétales. L’Église d’Éphèse a la luminosité de dix millions de soleils. La Terre élémentale des sages correspond à cette fleur de lotus.

Lorsque le Serpent sacré ouvre l’Église d’Éphèse, nous acquérons le pouvoir sur les créatures élémentales qui vivent dans les entrailles de la terre. Nous pouvons alors agir sur les tremblements de terre.

Lorsque le Serpent arrive à la hauteur de la prostate, l’Église de Smyrne s’ouvre. Ce chakra a six pétales. Le chakra prostatique nous confère le pouvoir de créer. Toute création serait impossible sans le chakra prostatique. L’immortel Babaji, le Christ-Yogi de l’Inde, dont le corps date de plusieurs millions d’années qui se perdent dans la nuit des siècles, est le suprême recteur du chakra prostatique. Babaji dirige toute vie et a le pouvoir de créer et recréer à volonté. L’Eau élémentale des sages (l’Ens-Seminis) est l’élément de ce chakra. Quiconque ouvre l’Église de Smyrne a le pouvoir sur les eaux et les tempêtes.

L’ascension de la Kundalini à la région du nombril nous confère le pouvoir d’agir sur le feu des volcans. Le chakra de la région du nombril est l’Église de Pergame. Ce chakra a dix pétales. Le Feu élémental des sages est l’élément de ce chakra.

Lorsque la Kundalini parvient à la hauteur du cœur, alors s’ouvre l’Église de Thyatire ; le pouvoir d’agir sur les quatre vents nous est conféré. Le lotus du cœur a douze pétales et son élément est l’Air élémental des sages. Quiconque veut apprendre à s’introduire avec son corps physique à l’intérieur des mondes suprasensibles, doit éveiller le chakra du cœur. C’est ce que l’on connaît sous le nom de science Jinas : le corps humain peut s’échapper du plan physique et entrer dans les mondes suprasensibles.

Lorsque le Serpent sacré parvient à la hauteur du cœur, alors s’ouvre l’Église de Thyatire, et nous devenons intuitifs.

L’ascension de la Kundalini jusqu’à la région du larynx nous confère le pouvoir d’entendre la voix des êtres qui vivent dans les mondes suprasensibles. Ce chakra laryngien est l’Église de Sardes. En arrivant à ces hauteurs, la Kundalini, faite Verbe, fleurit entre nos lèvres fécondes.

Le chakra laryngien a seize pétales.

Lorsque la Kundalini parvient à la hauteur de l’espace entre les sourcils, alors s’ouvre l’Église de Philadelphie. C’est l’Œil de la Sagesse. Dans ce centre magnétique demeure le Père. Le chakra de l’entre-sourcils a deux pétales et est le trône du mental. Lorsque le mental-matière se transforme en Mental-Christ, nous recevons le manteau des Bouddhas et l’Œil de Shiva. Quiconque éveille le chakra frontal devient clairvoyant.

Lorsque la Kundalini arrive à la glande pinéale, l’Église de Laodicée s’ouvre. Ce chakra a mille pétales resplendissants. C’est la Couronne qui brille comme une auréole de lumière sur la tête des saints. Dans la glande pinéale se trouve l’atome de l’Esprit-Saint. Nous recevons alors la blanche colombe de l’Esprit-Saint et nous nous remplissons d’Illumination, de Sagesse et d’Omniscience.

Dans l’Église d’Éphèse nous conquérons la terre ; dans l’Église de Smyrne, l’eau ; dans l’Église de Pergame, le feu ; dans l’Église de Thyatire, l’air ; dans l’Église de Sardes, le fluide akashique ; dans l’Église de Philadelphie nous conquérons l’Esprit, et dans l’Église de Laodicée nous conquérons la Lumière. C’est ainsi que nous devenons Rois et Prêtres de la nature, selon l’ordre de Melchisédech.

Dans le champ magnétique de la racine du nez se trouve l’atome du Père. Dans la glande pituitaire, l’atome du Fils, et dans la pinéale, l’atome du Saint-Esprit.

 

Chapitre précédent
Chapitre suivant