Introduction à la Gnose
Premier degré d’introduction à la Gnose

 

Chapitre précédent
Retour au début

 

Appendice

Le corps physique est l’un des instruments merveilleux dont l’homme dispose pour s’exprimer. En considérant ce corps d’un point de vue strictement physique, c’est ce que nous pourrions appeler une machine, la nourriture étant le combustible. Selon le type de combustible que l’on utilise, cette machine donnera un bon ou un mauvais rendement, travaillera bien ou mal.

Nous rencontrons souvent des gens qui irradient une atmosphère de bonheur, de joie, de santé, d’optimisme, de sympathie, d’amour. Ces personnes se gagnent l’amitié de tous : elles possèdent une force d’attraction, un magnétisme, un « aimant » irrésistible. D’autres sont faibles et manquent de cet « aimant » si merveilleux : elles échouent quand elles tentent de recevoir de l’aide, et lorsqu’elles sont propriétaires de quelque commerce, leurs clients s’éloignent graduellement.

La psychologie a découvert que le caractère d’une personne dépend de son état interne. Le caractère ne se développe pas dans le corps physique mais s’exprime par son intermédiaire, et si le corps physique n’est pas en bon état, notre partie interne ne peut pas alors s’exprimer efficacement.

Il est indispensable que chaque personne se nourrisse suffisamment. Lorsque la nutrition est imparfaite, le sang s’affaiblit et s’appauvrit et, par conséquent, les cellules aussi se débilitent. Un des meilleurs moyens pour obtenir une nutrition complète avec la nourriture habituelle consiste à mastiquer parfaitement les aliments. Les aliments à moitié broyés perdent une grande partie de leur valeur nutritive.

Un autre point de grande importance, c’est l’irrigation du corps : l’usage approprié de l’eau au bénéfice de l’organisme. La quantité minimum d’eau requise quotidiennement est de deux litres et demi. S’il manque d’eau, certaines glandes ne peuvent travailler efficacement, le corps n’élimine pas bien les déchets de l’organisme, le foie fonctionne mal, etc.

Diète végétarienne

La majeure partie des gens croient qu’un repas sans viande est incomplet. Rien n’est plus erroné, car la science a clairement démontré que l’alimentation à base de végétaux possède un pouvoir sustentateur supérieur.

Tous les animaux portent en eux les poisons de la putréfaction. Le sang veineux est rempli d’acide carbonique et d’autres substances nocives. Ces substances nuisibles et répugnantes se trouvent partout dans la viande, et lorsque nous mangeons ces aliments, nous imprégnons notre corps de ces toxines.

Il existe des preuves abondantes qui démontrent que la diète carnivore stimule la férocité. Observons la férocité des bêtes de proie et la cruauté des cannibales, et comparons-les avec la vigueur et la docilité prodigieuse du bovin, de l’éléphant, du cheval.

Toutefois, nous ne devons pas sauter à la conclusion que tout le monde doit cesser de manger de la viande d’un seul coup et se mettre à manger des végétaux. Ce serait une folie, pour une personne, de changer son régime ordinaire qui la nourrissait adéquatement depuis des années. Éliminer la viande de la diète ordinaire des personnes qui y sont accoutumées minerait complètement leur santé. La seule et unique manière sûre de procéder c’est d’expérimenter et d’étudier d’abord la question.

Vous devez faire très attention à votre alimentation. Nous ne vous demandons pas de laisser la viande d’un seul coup mais nous voulons vous avertir que la viande, lorsqu’elle est consommée en grande quantité (tous les jours, voire même à tous les repas), est un véritable poison pour le corps. Le Dr Arnold Krumm-Heller, professeur de médecine à l’Université de Berlin et grand médecin gnostique, soutenait que l’homme ne devrait pas consommer plus de vingt pour cent de viande parmi ses aliments.

Nous avons pu constater que certains aliments comme le blé, l’œuf, l’avocat, peuvent remplacer la viande. Les céréales en général ont une très grande valeur nutritive. La protéine du lait de vache est merveilleuse. Le lait de soja est très nutritif et sa composition chimique est similaire à celle du lait de vache entier.

Les aliments doivent être utilisés de façon équilibrée pour ainsi procurer la meilleure nutrition possible. Évitez de manger du pain blanc. La farine blanche est dommageable et n’a aucune valeur nutritive. Mangez du pain complet, des bananes, de la farine de maïs, etc., au lieu du pain blanc et de la farine blanche. Mangez beaucoup de fruits et légumes. Rappelez-vous qu’ils ont une grande puissance nutritive. Les vitamines se trouvent dans les fruits et les légumes.

 

Chapitre précédent
Retour au début