Introduction à la Gnose
Premier degré d’introduction à la Gnose

 

Chapitre précédent
Chapitre suivant

 

Neuvième Leçon

Le Mental Universel

Le Mental Universel

La vie en société se fonde nécessairement sur les fonctionnalismes du mental. Il nous faut explorer en profondeur les différents niveaux du mental.

La sphère de la pensée où l’homme vit n’est jamais enfermée à l’intérieur de la circonférence limitée du crâne, comme le supposent généralement les ignorants, voire même les ignorants instruits du monde. S’il existait un homme ainsi fait, comment serait-il donc ? Cet homme serait, dès lors, l’être le plus malheureux du monde. Un homme avec la pensée enfermée dans la boîte crânienne ne pourrait rien voir ni percevoir, ce serait un parfait idiot vivant au milieu des ténèbres les plus profondes. Cette malheureuse créature ne pourrait pas voir le soleil, ni la lune, ni les étoiles, ni la terre sur laquelle nous vivons, ni les gens, ni les choses, ni la lumière. Rien de ce qui existe n’existerait dans le mental d’un homme ainsi fait ; on peut expliquer ceci par le fait que l’homme ne peut rien percevoir qui n’existât au préalable dans son propre mental.

Emmanuel Kant dit, dans sa « Critique de la Raison Pure » : « L’extérieur est l’intérieur. » Tout l’Univers existe dans le Mental Cosmique. La sphère mentale de chaque personne s’étend dans tout le Cosmos et englobe même les étoiles les plus lointaines. C’est la raison pour laquelle nous voyons et sentons toute la création. C’est pourquoi aussi nous pouvons voir les étoiles les plus éloignées. Notre pensée n’est pas enfermée dans le crâne. Notre pensée s’étend dans tout le Cosmos. Notre pensée pénètre partout : mondes, soleils, personnes et choses, tout est dans la pensée de chaque homme.

Le mental est une énergie universelle. Le mental vibre et scintille dans tout le créé. Le cerveau n’est pas le mental. Le cerveau est uniquement un centre récepteur, un bureau de radiotélégraphe qui reçoit les messages du mental. Le cerveau ne pense pas. C’est le mental qui pense, et celui-ci n’est pas le cerveau.

Les religions disent que l’âme humaine a un corps de chair et d’os. Les théosophes soutiennent que l’âme possède, en plus du corps de chair et d’os, un corps mental. Toutes les écoles d’Orient et d’Occident qui se consacrent à l’étude de l’occultisme enseignent à leurs étudiants à manier le corps mental. L’âme enveloppée dans le corps mental peut se transporter à volonté vers d’autres planètes et voir ce qui se passe là-bas.

L’Univers tout entier est à l’intérieur du mental humain. Tous les mentaux se trouvent à l’intérieur de tous les mentaux. Nous vivons mutuellement dans la sphère de pensée d’autrui. Les problèmes économiques et sociaux de chaque personne sont présents dans tous les gens : personne n’est étranger à personne. Nous sommes tous dans le mental de tous. Le mendiant vit dans le mental du riche et celui-ci vit dans le mental du mendiant. Nous sommes tous immergés dans l’océan du Mental Universel.

Imagination et volonté

Les deux pôles du mental sont l’imagination et la volonté. L’imagination est féminine. La volonté est masculine. La clef du succès se trouve dans l’imagination et la volonté unies en vibrante harmonie.

Action mentale

L’inventeur conçoit avec son imagination : le téléphone, la radio, les voitures, etc., puis, avec la volonté, il cristallise ce qu’il a conçu, il le convertit dans les faits, dans la réalité concrète. Les couturiers de Paris dictent les modes telles qu’ils les conçoivent dans leur imagination.

Épidémies mentales

Lorsqu’un homme pense, que ce soit en bien ou en mal, les ondes qui émanent de son mental parviendront au corps mental de tous les individus. Les ondes mentales se propagent partout. Lorsque les ondes sont des ondes de sagesse et d’amour, tous ceux qui les reçoivent en bénéficient. Quand les ondes sont imprégnées de dévotion et de vénération envers Dieu, elles apportent paix et consolation à ceux qui sont dans la souffrance. Les ondes mentales de haine, d’envie, de cupidité, de luxure, d’orgueil, de paresse, de gourmandise, etc., produisent de véritables épidémies mentales. Les ondes mentales perverties empoisonnent, par leur radioactivité, beaucoup d’esprits faibles. Le cas des « rebelles sans cause » est un bon exemple de ce que sont les épidémies mentales. Les « rebelles sans cause » sont devenus une plaie maligne et nocive.

La cause de cette épidémie mentale, nous devons la chercher dans l’imagination mal utilisée. Les salles de cinéma projettent des films de bandits et de tueurs qui se gravent dans le mental des jeunes. Les pères de famille achètent à leurs enfants : pistolets, chars d’assaut, canons miniatures, soldats de plomb, mitrailleuses jouets, etc. Tout ceci s’imprime avec force dans l’imagination des enfants et des adolescents. Viennent ensuite les journaux, les histoires de bandits et les romans policiers, les revues pornographiques, etc. Le résultat de tout ceci ne se fait pas attendre et bientôt l’enfant, l’adolescent, devient un « rebelle sans cause » et, plus tard, un voleur, un escroc, un bandit professionnel.

Hygiène mentale

Il faut pratiquer l’hygiène mentale. Une médecine préventive est nécessaire. Cultivez la Sagesse et l’Amour. Faites beaucoup de prières chaque jour. Sélectionnez les œuvres d’art : nous vous conseillons la bonne musique, la musique classique, la bonne peinture, les œuvres d’un Michel-Ange par exemple, les grands opéras, etc. Évitez les spectacles dommageables pour le mental, les spectacles sanglants comme la boxe, la lutte libre, etc. Les spectacles de cette sorte produisent des épidémies mentales. Prenez soin de votre mental. Ne permettez pas que de mauvaises pensées pénètrent à l’intérieur du temple de votre mental. Soyez pur en pensée, en parole et en acte. Enseignez à vos enfants tout ce qui est bon, ce qui est vrai, ce qui est beau.

Origine du Mental Universel

La Grande Réalité Divine a surgi de son propre sein à l’aurore de cet Univers solaire dans lequel nous vivons, agissons et avons notre Être. La Grande Réalité ne se connaît pas elle-même, mais en se contemplant dans le miroir vivant de la Grande Imagination de la Nature, elle parvient alors à se connaître elle-même. De cette façon, il se crée une activité mentale, vibratoire, au moyen de laquelle la Grande Réalité connaît ses images infinies qui vibrent merveilleusement sur la scène cosmique. Cette activité qui va de la périphérie vers le centre est ce que l’on nomme le Mental Universel.

Tous les êtres vivent immergés dans l’océan infini du Mental Universel. Ainsi, nous vivons tous à l’intérieur de tous. Personne ne peut se séparer mentalement. « L’hérésie de la séparativité est la pire des hérésies. »

L’activité intellectuelle du Mental Universel provient d’une force centripète ; et comme toute action est suivie d’une réaction, la force centripète rencontrant au centre une résistance réagit et crée une activité centrifuge appelée Âme Cosmique. Cette Âme cosmique, vibratoire, se révèle être un médiateur entre le centre et la périphérie, entre l’Esprit Universel de Vie et la Matière, entre la Grande Réalité et ses images vivantes.

Un Grand Maître a dit : « L’Âme est le produit de l’action centrifuge de l’activité universelle mise en branle par l’action centripète de l’Imagination universelle. »

Signification des termes

Centrifuge : c’est la force qui essaie de s’éloigner du centre ; la force qui va du centre vers la périphérie.

Centripète : c’est la force qui est attirée par le centre, la force qui circule de la périphérie vers le centre.

Tout individu peut se fabriquer une âme. Lorsque nous connaissons la technique de la méditation interne, lorsque nous dirigeons le pouvoir mental vers l’intérieur de notre propre centre, la résistance interne que nous rencontrons entraîne une réaction, et plus vigoureuse est la force centripète que nous appliquons, plus vigoureuse aussi sera la force centrifuge qui se formera. C’est ainsi que nous nous fabriquons une âme. C’est ainsi que l’âme croît et s’expand. L’âme forte et robuste régénère et transforme le corps physique : elle le transforme en une matière plus subtile et plus élevée jusqu’à le convertir aussi en âme.

Pratique

Apprenez à vous servir de votre imagination et votre volonté, unies en vibrante harmonie. Allongé sur votre lit ou assis dans un fauteuil confortable, imaginez un endroit éloigné que vous connaissez bien (une maison, un parc, une rue, une ville). Assoupissez-vous avec cette image dans votre mental. En entrant dans le sommeil, l’image toujours dans votre mental, effectuez cet acte d’imagination : oubliez l’endroit où votre corps se trouve, mettez en jeu votre force de volonté et, rempli d’une grande confiance en vous-même, promenez-vous sur le site que vous avez imaginé. Si l’exercice est fait correctement, vous vous dédoublerez et votre âme se transportera en ce lieu où vous pourrez voir et entendre tout ce qui se déroule.

 

Chapitre précédent
Chapitre suivant