Introduction à la Gnose
Premier degré d’introduction à la Gnose

 

Chapitre précédent
Chapitre suivant

 

Sixième Leçon

Trois choses vous sont indispensables dans la vie : pain, vêtement et refuge. Nous ne devons pas avoir faim : nous avons besoin de manger. Nous ne devons pas aller mal vêtus : il est nécessaire de très bien nous vêtir. Il n’est pas juste de payer toute notre vie le loyer d’un appartement : nous avons besoin d’avoir notre propre maison. Réfléchissez à tout cela. Il est urgent que vous compreniez la nécessité de vivre mieux, sans qu’il faille pour autant tomber dans le péché de la convoitise. Nous disions, dans la leçon précédente, qu’il est nécessaire de distinguer entre le besoin et la convoitise. Il est nécessaire de savoir où finit le besoin et où commence la convoitise.

Vous devez apprendre à très bien impressionner les autres personnes. C’est un art très subtil. Beaucoup de femmes sont très bien habillées, parfois même avec un luxe excessif, des bagues de grande valeur brillent à leurs doigts, et néanmoins, malgré tout cela, elles n’arrivent pas à faire bonne impression sur les autres. Beaucoup d’hommes élégants arborent des vêtements très dispendieux et se promènent en voitures dernier modèle, ce qui ne les empêche pas d’échouer, souvent, pour n’avoir pas su faire bonne impression sur les gens.

Le Président de la Colombie, le Dr Olaya Herrera dominait le peuple avec son éternel sourire ; chaque sourire de monsieur le Président représentait en fait des millions de dollars. Nous savons, nous, les hommes, que le sourire d’une femme vaut, pour nous, plus que toutes les fourrures et tous les diamants qu’elles portent. Une femme avec un sourire captivant cause parmi les hommes une grande impression. Le sourire de la sincérité et le parfum de la courtoisie réalisent de véritables miracles dans le monde des affaires. Il est indispensable de distinguer le sourire de la sincérité d’avec le sourire mécanique. Le sourire mécanique est hypocrite et ténébreux : c’est une grimace du diable.

Il existe, chez l’homme, deux facteurs en discorde : l’âme et le diable. L’âme est divine ; le diable est malin. Toute bonne action relève de l’âme. Toute mauvaise action est du diable. Lorsque vous frappez à une porte afin que l’on vous ouvre, le maître de la maison va vous demander, souvent : « Qui est-ce ? » Vous répondez alors : « C’est moi ! » Ce Moi, ce Moi-même, est précisément le diable en nous. Les clairvoyants voient ce Moi comme une entité fluidique tout à fait horrible qui vit au-dedans du corps humain. Cette entité sort également du corps durant le sommeil, pour voyager très loin, là où l’emportent ses désirs et ses passions.

L’âme n’est pas le Moi. L’âme est l’Être. Distinguez bien l’Être du Moi. L’Être est l’âme. Le Moi, c’est Satan en nous.

Votre corps ne pense pas, ne désire pas. Le corps n’est qu’un costume, un vêtement. Vous pensez avec le mental. Le mental est un véhicule de l’âme. Cependant, lorsque nous sommes méchants, le mental devient un véhicule du diable. Le mental diabolique veut des guerres, fomente conflits et problèmes, réclame vices, boissons alcooliques, adultères, fornication, convoitise, hypocrisie, etc.

L’abeille jouit en travaillant. La fourmi est heureuse en travaillant. Apprenez à vous réjouir du travail. L’employé d’un magasin, lorsqu’il est content dans son travail, irradie des ondes mentales de succès et de progrès. Alors les ventes augmentent, et le patron est content de son employé et ne veut pas qu’il s’en aille. Préoccupez-vous de la réussite du commerce où vous travaillez. Il vous faut gagner l’estime du patron. Apprenez à sourire sincèrement. Apprenez à être heureux dans votre travail. Si vous voulez que les gens se sentent heureux avec vous, il est nécessaire que vous vous sentiez heureux avec les autres. Si vous ne vous sentez pas heureux dans votre travail, si vous ne voulez pas sourire, nous vous conseillons d’écouter de la bonne musique. Rappelez-vous que la musique accomplit des miracles. Vous pourrez donc, ainsi, changer votre caractère. Lorsque nous écoutons de la bonne musique, lorsque nous passons de longs moments absorbés à écouter de la bonne musique, nous élevons notre mental à des niveaux plus hauts de conscience.

Le mental irradie des ondes qui voyagent à travers l’espace. Ces ondes passent d’un cerveau à un autre. La télépathie constitue une preuve de la réalité de ces ondes. Combien de fois, marchant dans la rue, ne sommes-nous pas soudain assaillis par le souvenir de quelqu’un, rencontrant, l’instant d’après, la personne dont nous venons de nous souvenir ? C’est de la télépathie. Les ondes mentales de cette personne sont parvenues jusqu’à nous, et à notre tour nous les avons captées.

Nous avons dans notre organisme un véritable système sans fil. La glande pinéale, située dans la partie postérieure du cerveau, est le centre émetteur de la pensée, et le plexus solaire, situé dans la région au-dessus du nombril, est l’antenne réceptrice. La glande pinéale est le siège de l’âme, la fenêtre de Brahma. Par cette fenêtre, l’âme entre dans le corps et en sort. La glande pinéale est une petite masse de tissu rouge gris. Cette glande sécrète une hormone qui contrôle le développement des organes sexuels. Après la maturité, cette glande dégénère en un tissu fibreux qui ne sécrète plus rien. La glande pinéale est le casse-tête des savants, le centre émetteur de la pensée. Cette glande se trouve développée chez les grands génies de la science, de l’art et de la philosophie, et totalement atrophiée chez les idiots. Les grands commerçants et les individus qui en général ont du succès dans leurs affaires ont, habituellement, cette glande très développée.

La glande pinéale se trouve en relation étroite avec les organes sexuels. De la puissance sexuelle dépend la puissance de la glande pinéale. L’homme et la femme qui gaspillent stupidement leur énergie sexuelle échouent dans leurs entreprises parce que leur glande pinéale s’atrophie. Une glande pinéale faible ne peut irradier avec force les ondes mentales. Le résultat est l’échec.

Soyez prudents. Ne gaspillez pas sottement vos énergies sexuelles. La Bible dit : « Tu ne forniqueras pas. » C’est le Sixième Commandement, observez-le. Économisez votre énergie sexuelle. Ainsi vous fortifierez votre glande pinéale et triompherez inévitablement. Ainsi pourrez-vous irradier vos ondes mentales avec force, pouvoir et gloire. Ces ondes mentales, après être parvenues au centre récepteur (le plexus solaire) des autres personnes qui entrent en contact avec vous, vous donneront le succès que vous cherchez. Soyez un triomphateur. Souriez toujours avec sincérité. Vivez toujours joyeux. Travaillez avec plaisir et allégresse, et le monde sera à vous ; la chance vous sourira où que vous soyez.

Pratique

Devant un miroir. Contemplez longuement votre visage dans le miroir. Ensuite, priez de cette façon :

« Mon âme, tu dois triompher. Mon âme, tu dois vaincre Satan.

Mon âme prend possession de mon mental, de mes sentiments, de ma vie.

Tu dois éloigner de moi le Gardien du Seuil ! Tu dois le vaincre !

Tu dois t’emparer totalement de moi. Amen. Amen. Amen. »

Récitez cette prière sept fois, puis observez dans le miroir vos yeux, vos pupilles, le centre de vos pupilles, la prunelle de vos yeux. Imaginez qu’elles sont remplies de lumière, de force et de pouvoir. Il faut que vous essayiez de pénétrer avec votre mental à l’intérieur de vos yeux réfléchis dans le miroir. Il faut qu’à l’aide de votre imagination vous vous efforciez de voir, au centre de ces yeux réfléchis, la beauté de votre âme. Il faut que vous vous exclamiez : « Mon âme, je veux te voir, je veux te voir, je veux te voir ! »

Persévérez dans la pratique de cet exercice ; vous devrez l’effectuer tous les jours avec intensité. Faites votre pratique le soir avant d’aller dormir. Avec cet exercice vous développerez la clairvoyance. Pratiquez dix minutes par jour, pas plus.

 

La clairvoyance

Il est nécessaire que vous sachiez qu’il existe un sixième sens. Ce sens c’est la clairvoyance. Cette faculté a son siège dans la glande pituitaire. Quand la clairvoyance se développera, vous pourrez lire les pensées des autres comme dans un livre ouvert. Lorsque vous serez clairvoyant, vous pourrez voir l’âme des gens. Lorsque vous serez clairvoyant, vous pourrez voir le Moi des autres personnes. Vous comprendrez alors que l’âme n’est pas le Moi. Le Moi est le Satan en nous. La clairvoyance nous permet de voir ce qui est au-delà de la mort. Avec les exercices que nous vous donnons, vous développerez totalement la clairvoyance. Vous devez pratiquer ces exercices. Nous voulons que vous nous écriviez pour nous faire part de vos impressions.

 

Chapitre précédent
Chapitre suivant