Cours Zodiacal

 

Page précédente
Page suivante

 

Résumé Analytique de ce Cours d’Astrologie Ésotérique

Première Leçon

Au cours de la première leçon, sur le signe du Bélier, nous avons enseigné comment, de quelle manière, nous pouvons remplir notre calice (le cerveau) de lumière christique pour nous christifier totalement, de la tête jusqu’aux pieds. Il va de soi, et chacun doit le comprendre clairement, que cette lumière est le Semen christonique, ou Énergie christique, qui résulte de la transmutation du sperme en énergie, car la masse se transforme toujours en énergie, comme l’a déjà démontré Einstein.

Nous avons commencé cette leçon sur le Bélier en indiquant qu’il est formellement défendu au disciple de forniquer. Cette interdiction a pour objet de permettre au disciple d’accumuler de l’Énergie christique pour se réaliser en profondeur.

L’Énergie christique doit passer à travers les douze portes zodiacales de notre organisme pour que nous puissions parvenir à notre Christification, et la première porte que doive franchir notre Semen christonique, après que les forces sexuelles se soient élevées à partir des glandes génitales (ovaires et testicules), c’est la porte du Bélier dans la tête. Là, dans le cerveau, notre Semen christonique s’imprègne de la lumière du Bélier. Puis la force christique continue, passant par le cou, la glande thymus, le cœur, etc., sous l’impulsion des forces de la ceinture zodiacale.

Ce parcours des courants séminaux a été admirablement décrit par Marc, le grand Gnostique de l’Église primitive, qui a porté une attention toute particulière à notre sainte Onction Gnostique.

 

Deuxième Leçon

Dans notre étude du signe du Taureau nous avons enseigné à nos disciples le pouvoir du Verbe créateur. Le larynx est un utérus sexuel où est engendrée la parole.

On fornique non seulement avec nos organes sexuels, mais aussi par la parole. La médisance est une fornication.

L’homme parfait est celui qui sait se taire lorsque son Intime ne parle pas.

Durant le signe du Taureau, nous devons brûler les scories de notre larynx afin que les forces christiques puissent s’exprimer à travers lui, comme dans le larynx des Anges. Les Anges créent par le moyen de la parole.

 

Troisième Leçon

Au début du douzième siècle, un moine du nom de Norbert a fondé en Europe un ordre à caractère religieux. Avant de fonder cet ordre, Norbert était un homme mondain, exclusivement consacré aux vices et aux plaisirs, jusqu’au moment où, un jour, une chose très importante lui arriva : il fut frappé par un éclair, il n’en mourut pas, mais tout son être fut totalement transformé. Cet événement n’était absolument pas l’effet du hasard, il n’y a là aucune causalité. C’est un événement cosmique provoqué par les Dieux, car cet homme était prédestiné à travailler sur le Karma des mondes, en accomplissant une grande œuvre et en annonçant une nouvelle étape culturelle de la conscience. Les liens fluidiques entre les corps physique, astral et mental de cet homme furent complètement modifiés par le choc de la force contenue dans le rayon de la foudre, et ce choc extérieur a éveillé la nouvelle conscience qui, dans l’Ère du Verseau, parviendra à son plein épanouissement.

Or, jusqu’en l’an 1889, ces chocs extérieurs étaient chose commune, car entrer dans les mondes internes était réellement, aux dix-huitième et dix-neuvième siècles, presque impossible. La nature avait fermé les portes des mondes internes à l’humanité, car il fallait que l’homme passe d’abord par une ère de ténèbres avant de pouvoir pénétrer à nouveau dans les mondes internes de façon différente et positive.

Ces chocs externes étaient pratiquement la seule façon de permettre à quelques Âmes évoluées, aux dix-huitième et dix-neuvième siècles, d’avoir accès aux mondes internes.

En 1889 s’est terminé le premier cycle du Kali-Yuga, et à partir de cette date, ces chocs « animiques-externes » sont devenus internes.

Au cours de la leçon sur les Gémeaux nous avons enseigné à nos disciples comment entrer de façon positive dans les mondes internes.

Anciennement, à l’époque de la Lémurie et de l’Atlantide, l’humanité tout entière vivait dans les mondes internes, mais de façon négative ; les chakras astraux tournaient de droite à gauche, c’est-à-dire, de façon négative, à l’envers. La conscience des humains était comme celle que les gens ont dans ce que nous appelons les rêves, cette même conscience du rêve est celle des règnes animal, végétal et minéral.

Grâce aux exercices des Gémeaux, nous changeons notre conscience « picturale » propre au rêve pour une conscience consciente et totalement éveillée.

Ces exercices nous confèrent une conscience permanente, qui est la nouvelle conscience du Verseau.

Le disciple qui se trouve endormi dans les mondes internes éveillera sa conscience et ne rêvera plus ; il changera ses rêves pour des expériences conscientes.

Ces exercices produiront ces chocs internes qui éveilleront la conscience, et les rêves seront remplacés par des expériences réelles et effectives dans les mondes internes. Et ainsi, tandis que son corps dormira dans le lit, le disciple voyagera consciemment dans les mondes internes, deviendra une aide invisible et pourra travailler sous les ordres de la Fraternité Blanche Universelle. Avant, ses chakras tournaient de droite à gauche, et maintenant, grâce à ces exercices, ils tourneront positivement, dans le sens des aiguilles d’une horloge. Ces exercices empêcheront le disciple de retomber dans le sommeil de la conscience et le rêve et, pendant que son corps sera endormi, il sera conscient dans les mondes internes. La conscience des rêves est un résidu, une survivance de la conscience animale que nous possédions autrefois ; les animaux vivent une existence de rêves « picturaux ».

À plusieurs, le travail pour sortir en astral à volonté leur coûtera, mais de toute façon les exercices de cette leçon des Gémeaux éveilleront leur conscience inévitablement, et ainsi, alors que leur corps sera en train de dormir dans leur lit, ils travailleront consciemment dans les mondes internes. L’important, c’est qu’au réveil ils se remémorent en détail leurs expériences astrales, qui ne sont pas des rêves mais des expériences conscientes. Pour réussir à bien se rappeler, il faut, à l’instant du réveil, ne pas bouger, ne pas ouvrir les yeux, et faire aussitôt un exercice de rétrospection pour bien se souvenir de tout ce que nous avons fait, vu et entendu lorsque nous étions en dehors du corps physique, car tout individu, quand son corps dort, est en astral, en dehors de son corps ; ceux qui ont la conscience endormie, alors, rêvent, et ceux qui ont la conscience éveillée, travaillent consciemment dans les mondes internes.

 

Quatrième Leçon

Dans cette leçon sur le Cancer nous avons enseigné à nos disciples à préparer leur corps physique pour la Magie Pratique.

Jamblique, le grand Théurge, fit apparaître un jour, devant la foule ébahie, deux génies : le Génie de l’Amour (Anaël) et celui de l’Anti-Amour (Lilith). Jamblique rendait les Dieux sidéraux visibles et tangibles, et nos disciples peuvent en faire autant s’ils « préparent » leur corps physique.

Le jour où l’humanité apprendra à manier les forces lunaires, « la Lune tombera sur la Terre », car l’homme n’en aura plus besoin.

 

Cinquième Leçon

Dans la leçon sur le signe du Lion, nous avons montré à nos disciples à converser avec leur propre Maître intérieur à travers la Méditation Interne.

Dharana (concentration), Dhyana (méditation) et Samadhi (extase), sont les trois échelons qui nous conduisent jusqu’au trône du Maître interne de chacun, qui est « l’Intime ».

Le disciple doit apprendre à parler avec son propre Intime, et il doit être exigeant avec lui. Le disciple doit recevoir son instruction de son Être Intime, et le devoir de l’Intime, c’est d’instruire son Bodhisattva, c’est-à-dire, son Âme qui aspire ardemment à la lumière.

La doctrine de Shin-Sien enseigne que le mental humain est comme un miroir, qui attire et reflète chaque atome de poussière ; il doit être épousseté et nettoyé chaque jour, jusqu’à ce qu’il soit converti en un Mental-Christ. Shin-Sien était le sixième patriarche du nord de la Chine, et il transmettait la doctrine ésotérique de Bodhidharma.

La chambre intérieure du cœur est appelée en sanscrit : Brahmapura, « la cité du Dieu suprême ». Le disciple doit devenir un maître du Samadhi. La doctrine de Bodhidharma est la religion de la Sagesse, en Chine.

La doctrine du cœur est appelée le « sceau de la Vérité » ou le « vrai sceau ».

 

Sixième Leçon

Dans notre leçon sur la Vierge nous avons dit que, dans le ventre, les forces qui montent de la terre se chargent d’hormones (adrénaline) afin de se préparer pour leur ascension au cœur. Nous avons enseigné aussi à vocaliser la voyelle « OU » pour développer le chakra du plexus solaire ou cerveau des émotions.

Le plexus solaire est l’antenne qui reçoit les pensées à distance, grâce à lui nous pouvons percevoir l’état émotionnel et les intentions véritables de tous ceux qui se mettent en contact social ou commercial avec nous.

 

Septième Leçon

Dans la leçon sur la Balance nous avons enseigné à nos disciples la loi de l’équilibre.

Trois Gunas ou « qualités » de la nature maintiennent l’Âme esclave de la nature. Ces trois qualités de la nature sont Sattva, Rajas et Tamas, c’est-à-dire, Harmonie, Émotion et Inertie.

Avant que cet univers n’existe, il y avait seulement Akasha et Prana. Puis vinrent les trois Gunas. Ces trois qualités, Harmonie, Émotion et Inertie, vivaient en parfait équilibre, mais lorsque cet équilibre fut rompu, alors commença le mouvement de la grande balance de la nature, le flux et le reflux, le bien et le mal, la haine et l’amour, etc. C’est alors que les « Intimes » humains entrèrent dans cette grande « université » de la nature, où nous évoluons et involuons sans fin. Si nous voulons nous libérer des liens de la nature, nous devons transcender les trois qualités de la nature, les trois Gunas.

Nous devons apprendre à être indifférents devant la victoire et la défaite, le plaisir et la douleur, la louange et le blâme ; lorsque la nature tout entière retrouvera son équilibre primordial, les continents s’enfonceront dans les mers, il y aura beaucoup de feu, les océans s’évaporeront et les vapeurs se décomposeront en leurs éléments atomiques, et tout reviendra à l’Akasha primitif, à la Nuit Cosmique (Mahapralaya), à l’équilibre originel de la grande balance cosmique, après l’activité d’un Mahamanvantara, lequel dure trois cent onze trillions quarante milliards (311 000 000 040 000 000 000) d’années. Les grands cataclysmes de la nature ont tous été accomplis par le feu.

 

Huitième Leçon

Nous avons enseigné, dans cette leçon sur le signe du Scorpion, à éveiller la Kundalini par le moyen de la Magie Sexuelle.

Les Dragons de la Sagesse sont le résultat de la Science du Serpent, et « l’Arbre-Dragon » est cette Sagesse du Serpent elle-même.

L’Akasha pur circule par le canal Sushumna, qui est le Cordon Brahmanique, et les deux aspects complémentaires de l’Akasha circulent dans les canaux Ida et Pingala.

Ces cordons, Ida et Pingala, sont les deux colonnes J et B (Jakin et Bohaz) de la Maçonnerie. Par ces deux canaux nerveux montent les forces solaires et lunaires de notre système séminal, lesquelles, quand elles entrent en contact dans le coccyx, éveillent Hiram, le Feu divin qui a construit le temple pour Salomon (l’Intime).

Hiram est aussi un mantra pour l’éveil de la Kundalini. On doit allonger le son de chaque lettre de cette manière : Hhhhh Iiiii Rrrrr Aaaaa Mmmmm (Le H est prononcé comme un H « aspiré »).

Le Feu a sept degrés de pouvoir. Ces sept degrés de pouvoir du Feu sont les sept échelles de la Connaissance. La Magie Sexuelle nous convertit en tout-puissants Dragons de Feu.

 

Neuvième Leçon

Dans cette leçon qui traitait du Sagittaire, nous avons parlé de la Kabbale sacrée, car le Sagittaire est le signe de la clairvoyance et de la compréhension.

Nous avons expliqué qu’il existe deux sortes de kabbalistes : les kabbalistes de la raison et les kabbalistes de l’intuition. La raison est une insubordination et un crime de lèse-majesté contre le Maître Interne, c’est pourquoi les kabbalistes de la raison sont des magiciens noirs.

Les grands kabbalistes intuitifs ne raisonnent pas, ils comprennent par perception directe, et lorsqu’ils observent une lame quelconque du Tarot sacré, ils écoutent la voix du silence.

 

Dixième Leçon

Dans cette leçon sur le Capricorne, nous avons parlé de l’ordre planétaire authentique, du véritable calendrier, falsifié et adultéré par la secte romaine.

Nous considérons que l’Astrologie de l’Âge Noir (l’Âge révolu des Poissons) est basée sur un calendrier faux, et nous croyons que l’Astrologie arithmétique n’est plus d’aucune utilité pour l’Âge du Verseau.

 

Onzième Leçon

Dans cette leçon sur le signe du Verseau, nous avons expliqué à nos étudiants que les hommes hermaphrodites de la Lémurie (ou Mu) se reproduisaient par sporation, des « spores » se détachant de leurs mollets. À plusieurs, cette affirmation, comme beaucoup d’autres, semblera complètement farfelue, mais le clairvoyant pourra investiguer pour son compte dans les Annales Akashiques, et il constatera la véracité de nos affirmations.

Les femmes d’une Ère à venir concevront sans avoir besoin d’un homme, et les futurs hermaphrodites créeront de nouveaux corps et leurs véhicules internes au moyen de la Parole.

Le système grand-sympathique se transformera en une seconde colonne vertébrale, et les Hommes-Anges d’alors seront comme Melchisédech, rois du Feu, sans père ni mère ni aucune descendance connue ; ils seront prêtres du Très-Haut pour toujours.

 

Douzième Leçon

Dans cette dernière leçon sur les Poissons nous avons amplement parlé du Nirvana.

Je soutiens que l’on parvient au Nirvana en tirant profit au maximum des pouvoirs de notre moelle épinière et de notre Semen.

Celui qui pratique la Magie Sexuelle commence à construire le lumineux habit du Dharmasaya. La tunique des Dharmasayas est tissée par les feux sexuels.

J’affirme que nous pouvons atteindre le Nirvana en une seule incarnation, une seule vie, bien utilisée. Samaël Aun Weor vous a donné ce cours pour que vous puissiez, précisément, gagner le Nirvana rapidement, en quelques années. Je ne veux pas de sectateurs ni de partisans, mais des gens qui sont capables de suivre mon exemple.

Je ne suis pas venu ici pour former une autre secte, un credo de plus, les écoles actuelles et les croyances de chacun ne m’intéressent aucunement. Je suis l’Initiateur de l’Ère nouvelle. Je suis l’Avatar du Verseau.

Tous les dirigeants des loges ou écoles spirituelles défendent jalousement leurs cages de perroquets et m’ont déclaré la guerre. Mais ces cages, ce commerce, ce marché des Âmes n’intéressent pas Samaël Aun Weor.

J’ai dicté ce cours afin que tous les hommes se convertissent en Dieux tout-puissants, en Dieux du Feu, en Flammes ineffables.

Je ne veux pas voir de faibles ni de lâches ; c’est l’heure des grandes décisions, et on a besoin d’hommes héroïques, valeureux, courageux. Je ne veux plus d’exploitation, de mesquinerie, d’infamie, de lâcheté.

Nous avons le Nirvana dans notre Semen, il s’agit seulement de le réaliser en chacun de nous en faisant preuve d’un courage à toute épreuve. On a besoin aujourd’hui d’hommes forts comme l’acier, d’hommes héroïques, d’hommes libres. Il nous faut une puissante et robuste personnalité au service de notre Être tout-puissant.

Je connais le Nirvana et je puis vous assurer que tous les habitants du Nirvana sont des Dieux forts et tout-puissants, à la personnalité robuste et puissante.

Que la paix soit avec vous.

 

Page précédente
Page suivante