Cours Zodiacal

 

Chapitre précédent
Chapitre suivant

 

7. La Balance

Du 23 septembre au 22 octobre.

Régit les reins.

Métal : le cuivre.

Pierre : la chrysolithe.

Parfum : le galbanum.

Plantes : le pin et le cyprès.

Fleur : le narcisse.

Planète : Vénus.

Couleur : vert.

Élément : air.

Mot-clé : Amour.

Jour : le vendredi astrologique (mardi actuel).

Régent : Uriel.

 

Bien-aimé disciple,

Nous entrons maintenant dans le signe équilibrant de la Balance. Ce signe est la maison de Saturne et de Vénus. Les planètes : Lune, Mercure, Vénus, Soleil, Mars, Jupiter et Saturne, vivent et palpitent à l’intérieur de notre conscience. L’Âme évolue et se développe à l’intérieur de ce système solaire qui vit au fond même de notre conscience.

Entre la mort et la nouvelle naissance, les « bonnes Âmes » doivent passer par chacune des auras planétaires qui forment ce que tous les livres de spiritualisme appellent des « plans ».

La Balance influe sur les reins. La Balance est le signe des forces équilibrantes et c’est dans nos reins que les forces de notre organisme humain doivent s’équilibrer parfaitement.

Toutes les forces de l’Univers ne cessent de chercher l’équilibre, et nous devons apprendre à équilibrer toutes les forces.

Vous ne devez jamais mélanger des forces antagonistes, car de ce mélange résulteraient des forces terriblement destructives. Faites bien attention à ceux qui vous entourent et ne vivez pas dans une maison avec des gens pleins de haine ou de superficialité, parce que le mélange de forces antagoniques crée des forces destructrices pour vous et pour ceux qui vivent avec vous. Apprenez donc la force de l’équilibre.

Les intellectuels finissent par devenir cinglés ou fous, parce qu’ils attentent aux forces de l’équilibre.

Imaginez une rencontre de forces formant un X. Si vous fixez intensément votre attention au centre des forces qui forment le X, vous entraverez la circulation de ces forces, et le résultat sera la déformation et la rupture du centre ou noyau du X. Reportons maintenant cet exemple à l’homme : tout être humain est constitué d’un enchaînement de sept véhicules, et si nous concentrons notre attention sur le mental, ou sur le corps mental, qui est en quelque sorte le centre de notre X, le résultat sera la rupture du corps mental.

Les intellectuels qui fixent leur attention sur l’intellect seulement, finissent par disloquer le corps mental. Presque tous les intellectuels ont leurs manies, leur démence, dissimulées sous des théories et des toquades.

Jadis, l’homme était plus simple, et comme il n’avait pas encore l’intellect de l’Âme-animale, il percevait le monde subtil et les Génies planétaires. Les hommes de l’Antiquité ont grandi spirituellement sous l’influence de la Grande Ourse, et si nos étudiants veulent éveiller leur conscience, ils doivent méditer intensément sur la Grande Ourse. Cette constellation irradie de puissantes forces spirituelles ; l’homme doit apprendre à converser avec les Génies sidéraux de cette constellation.

Il existe une clé pour se rendre à cette constellation. Cette clé consiste à méditer profondément sur une pierre jaune qui se trouve dans l’Astral. Effectuez cette pratique dans l’état de transition entre la veille et le sommeil, et vous vous transporterez alors en corps astral à l’étoile principale de la Grande Ourse, où existe une puissante civilisation.

Depuis le XVIIe siècle, la Terre est entrée dans une nouvelle époque d’éveil spirituel. Cet éveil culminera dans tout son éclat, atteindra son apogée, dans l’Ère du Verseau, qui est déjà commencée. La cause de cet éveil doit être cherchée dans l’influence du grand illuminé Bouddha qui, au XVIIe siècle, est devenu le Rédempteur de l’humanité martienne et s’est crucifié dans les forces de Mars afin de racheter les Martiens et d’aider notre humanité terrestre au moyen des forces bouddhico-martiennes qui irradient aujourd’hui de la planète Mars. Dans la prochaine leçon nous parlerons plus amplement du Bouddha de Mars.

Michaël, Gabriel, Raphaël et Orifiel sont les quatre Seigneurs qui régissent la balance karmique et les quatre vents (du nord, du sud, de l’est et de l’ouest). Ce sont les quatre Anges des quatre points cardinaux de la Terre.

L’Astrologie ésotérique doit vivre à l’intérieur de la loi du parfait équilibre.

Lundi, mercredi, vendredi, dimanche, mardi, jeudi et samedi, voilà l’ordre véritable et légitime des jours de la semaine. C’est la succession authentique des jours, le calendrier légitime, que la secte catholique-romaine a adultéré et qu’il nous incombe de restaurer, pour vivre en accord avec la loi du parfait équilibre. La semaine authentique est basée sur la loi du véritable équilibre et de l’ordre planétaires.

Nous devons apprendre à regarder avec indifférence les alternatives du plaisir et de la douleur, du gain et de la perte. La Bhagavad-Gita dit :

« Le mental qui suit les sens erratiques rend l’âme aussi invalide et fragile que la petite embarcation que le vent pousse sur les eaux. »

« Tue la sensation, enseigne un Soutra, regarde de la même façon le plaisir et la douleur, le gain et la perte, la victoire et la défaite. »

Les natifs de la Balance devront vivre continuellement dans cette attitude d’égalité, s’ils veulent transcender la douleur.

Les natifs de la Balance sont très habiles en tout, mais ils souffrent beaucoup en amour, car leurs amours et leur vie sont aussi instables que la balance.

 

Pratique du signe de la Balance :

Debout, bien droit, les bras ouverts de chaque côté pour former une croix ou une balance, pliez le tronc (au niveau de la taille) sept fois vers la droite et sept fois vers la gauche, en vous concentrant sur les reins afin que vos forces s’équilibrent dans ces organes.

Méditez ensuite sur les Génies sidéraux de la Balance pour qu’ils vous aident à équilibrer vos forces et qu’ils guérissent vos reins. Ne pas oublier que tous ces travaux sont accomplis par l’intermédiaire de notre Être Intime.

 

Chapitre précédent
Chapitre suivant