Cours Zodiacal

 

Chapitre précédent
Chapitre suivant

 

3. Les Gémeaux

Du 20 mai au 20 juin.

Régit les bras, les épaules, les poumons et le système des bronches.

Métal : le mercure.

Pierre : le béryl de couleur or.

Parfum : la résine de pin.

Plante : le chèvrefeuille.

Fleur : le chrysanthème.

Planète : Mercure.

Couleur : orange et jaune brillant.

Élément : air.

Mot-clé : Raison.

Jour : le mercredi astrologique (lundi actuel).

Régent : Raphaël.

 

Cher disciple,

Vous avez pratiqué les exercices du Taureau, à présent nous entrons dans la brillante constellation des Gémeaux.

Ce signe gouverne les bras, les épaules et les poumons, et il est de nature essentiellement mercurienne.

Les Gémeaux sont la maison de Mercure. Le métal de ce signe est le vif-argent, le mercure. La pierre est le béryl doré, et la couleur le jaune.

Les Seigneurs de Mercure sont, actuellement, en train d’enseigner à l’humanité à voyager en corps astral. Il incombe au disciple d’apprendre à voyager en astral ; c’est une nécessité impérieuse. Les authentiques Écoles de Mystères se trouvent dans le plan astral, c’est pour cela que le disciple doit absolument apprendre à « sortir » en corps astral. Il faut que l’étudiant apprenne à se rendre aux sanctuaires d’instruction interne pour recevoir un enseignement direct des Maîtres de la Grande Loge Blanche.

Le temps est venu pour les étudiants d’apprendre à se rendre à volonté dans ces sanctuaires de l’Astral afin de recevoir un enseignement directement des grands Instructeurs de l’humanité. L’heure est venue d’abandonner les théories et d’aller droit à la pratique.

Les Seigneurs de Mercure aident quiconque sollicite leur aide.

Dans l’Ère future, l’homme ne sera plus enfermé à l’intérieur du corps comme dans une geôle. Le corps humain deviendra un temple confortable et précieux. L’homme apprendra à en sortir et entrer chaque fois qu’il le voudra.

Mercure sort, actuellement, d’une nuit cosmique, et au fur et à mesure que le temps passera, on sentira toujours plus intensément les effets cosmiques du scintillement de Mercure.

Il est tout aussi indispensable que le disciple apprenne à franchir en corps astral les portes des Temples sidéraux.

Les exercices principaux des Gémeaux ont justement pour objet d’apprendre l’usage et le maniement du corps astral. Nous enseignons aussi, dans ce signe, l’art secret des états de Jinas (ou Djinn), qui permettra à nos disciples de se transporter avec leur corps physique, en quelques instants, aux endroits les plus isolés et les plus éloignés de la Terre.

Nous allons maintenant vous donner plusieurs clés pratiques pour les « sorties » en Astral ou en Jinas :

1. Le disciple s’allonge dans son lit, sur le dos ; il relaxe tout son corps afin qu’aucun muscle ne fasse pression sur le corps astral. Puis il s’assoupira en prononçant le mantra RUSTI de cette façon : ruuuuuuuusssssssstiiiiiiiii. Ce mantra sera vocalisé mentalement ; le U se prononce ou.

Le disciple doit alors devenir un « espion » de son propre sommeil. Lorsque l’étudiant se trouvera dans l’état d’engourdissement ou de somnolence qui précède le sommeil, qu’il se lève de son lit et sorte de sa chambre. Il ne doit pas se préoccuper de son corps physique ; il se lèvera de son lit et sortira de sa chambre, c’est tout.

Mais comment, de quelle manière ? Presque tous les étudiants croient qu’il s’agit d’une pratique de magnétisme ou d’autosuggestion, etc., mais ils se trompent lamentablement, car cela n’a rien à voir avec l’autosuggestion ou l’hypnotisme. Il faut tout simplement se lever de son lit, la Nature fera le reste, elle saura comment séparer le corps astral du corps physique. Il suffit donc au disciple de se lever et de sortir de sa chambre, et la Nature fera le reste.

Une fois levé, le disciple fera un petit saut dans l’intention de flotter dans l’espace ; s’il flotte, il pourra alors se transporter en quelques secondes à l’Église Gnostique. Mais s’il ne flotte pas, il se remettra au lit et répétera l’expérience. Certains triomphent immédiatement, dès le premier coup, d’autres prennent des mois ou même des années pour apprendre. Mais celui qui est tenace finira par triompher.

2. Dans le cerveau de tout être vivant résonne toujours une note-clé, de façon quasi imperceptible, cette note-clé est celle du Rayon auquel chacun appartient, et elle semble sortir des cellules du cervelet. Certains entendront le son des chalumeaux et des flûtes du Rayon égyptien ; d’autres entendront le gong du Rayon oriental ; d’autres encore, le rugissement de la mer, du Rayon de la Lune, etc.

Si le disciple fait taire toutes ses pensées, il entendra, dans le calme de la nuit, sa note-clé, il devra alors faire vibrer fortement cette note, au moyen de la volonté, et quand cette note sera si forte qu’elle envahira et engourdira tout le corps physique, qui sera comme à demi-paralysé, le disciple se lèvera de son lit, sortira de sa chambre et se dirigera vers l’Église Gnostique où les Maîtres de la Fraternité Blanche le recevront avec une joie indicible.

3. Si vous rêvez que vous vous trouvez à un endroit déterminé et que vous vous réveillez, ne bougez pas et rendormez-vous en concentrant votre imagination sur l’endroit auquel vous rêviez, en vous sentant là-bas, et comme essayant de reprendre le rêve où vous l’avez quitté, vous accrochant de toute votre volonté à cet endroit du rêve. Le secret de cette clé c’est l’imagination et la volonté unies en vibrante harmonie.

4. Au moment où vous serez en train de vous endormir, concentrez vivement votre imagination et votre volonté, unies en vibrante harmonie, sur un endroit déterminé, un lieu précis. La concentration doit être parfaite. Puis, commencez à marcher avec foi à l’endroit « imaginé » ; vous ne devez pas imaginer que vous êtes en train d’imaginer, car alors l’expérience échouera. Il faut se sentir réellement à l’endroit imaginé et oublier totalement la chambre à coucher.

Cette expérience doit être réalisée durant le demi-sommeil, c’est-à-dire, durant l’état de transition entre la veille et le sommeil. Une fois que vous serez à l’endroit désiré, agenouillez-vous et demandez à votre propre Dieu intérieur de vous conduire à la Sainte Église Gnostique, qui est la grande Cathédrale de l’Âme et le Temple où officie le Logos Solaire, notre Seigneur, le Christ.

5. En tenant compte que durant le sommeil nocturne l’Âme erre dans tous les endroits qui lui sont familiers et qu’elle vaque alors aux mêmes occupations, qu’elle a les mêmes appétits et désirs que durant le jour, vous devrez vous accoutumer à vous poser sans cesse ces questions, à tout instant de la journée : Où suis-je ? Suis-je dans mon corps physique ou en dehors de lui ? Faites ensuite un petit saut avec l’intention de flotter dans les airs. Il va sans dire que si vous flottez dans l’espace, c’est que vous êtes en dehors de votre corps, et que si vous ne flottez pas, c’est que vous êtes dans votre véhicule de chair et d’os, dans lequel cas vous pourrez continuer à faire ce que vous faisiez avant de vous être posés ces questions. Mais si vous flottez, priez votre Intime de vous amener à la Sainte Église Gnostique.

On doit se poser ces questions en présence de tout ce qui appelle notre attention, comme un rassemblement de gens, un cortège funèbre, un tumulte soudain, un objet curieux, etc.

Nombreux sont ceux qui ont réussi à éveiller leur conscience à l’aide de cette clé formidable, car en se posant les questions et en faisant le petit saut, ils ont flotté en l’air et se sont rendus compte qu’ils se trouvaient en dehors de leur corps physique qu’ils avaient laissé endormi dans le lit ; c’est que lorsque le corps dort, l’Âme se promène. Mais l’Âme peut, grâce à cette clé, sortir de sa torpeur inconsciente, de son sommeil.

Habituez-vous à faire cet exercice aussi souvent que possible, durant la journée, afin qu’il se grave dans votre subconscient et agisse pendant le sommeil.

6. Avant de vous endormir, étendus dans votre lit, effectuez cette pratique d’autosuggestion, dites-vous : « Je vais m’endormir. Là où j’apparaîtrai, je serai en corps astral. Je me reconnaîtrai, je me reconnaîtrai, je me reconnaîtrai, et je me rendrai à l’Église Gnostique. »

Vous pourrez vous faire cette autosuggestion pendant une demi-heure, après quoi vous vous endormirez tranquillement. Une fois dans l’Astral, vous vous reconnaîtrez automatiquement. Au moment du réveil, ne bougez pas et faites un exercice de rétrospection, pour vous rappeler où vous êtes allés.

7. Assoupissez-vous en prononçant le mantra OMNIS BAUM IGNEOS comme suit :

Ommmmmmmmmmm

Niiiiiiiiisssssssss

Baaaaaaaaaaaauuuuuuuuuuuummmmmmmmmmmm

Iiiiiiiiiiiignéééééééééééééééééooooooooooossssssssss

En séparant les trois mots par une inspiration profonde et en priant votre Intime de vous sortir de votre corps. Après quoi vous vous lèverez tout doucement de votre lit, puis vous ferez un petit saut pour flotter dans l’espace et vous vous rendrez, si vous flottez, à l’Église Gnostique des mondes supérieurs.

Voilà les sept clés pour voyager en corps astral. Il faut de toute urgence que le Théurge apprenne à voyager vers les étoiles de l’infini, qu’il apprenne à s’introduire par les portes des Temples sidéraux pour manipuler les rayons stellaires et provoquer des scintillements cosmiques.

Lorsque le Théurge sortira de son corps physique, il se transportera aux Temples sidéraux de la façon suivante : le corps astral commencera à tourner en rond, il marchera non en ligne droite mais en effectuant des cercles concentriques, avec l’intention de parvenir au Temple-Cœur d’une étoile déterminée. Le panorama des choses changera et, en quelques instants, le Théurge se trouvera en face du Temple sidéral, devant les deux gardiens des colonnes Jakin et Bohaz. Le Théurge fera les salutations de rigueur, telles que nous l’avons enseigné dans les leçons précédentes, il fera les sept pas sacrés vers l’intérieur du Temple-Cœur de l’étoile, puis il se prosternera aux pieds du Génie sidéral, les mains posées à plat sur le sol et la tête sur les mains. Après cela il se relèvera et adressera au Génie sidéral la supplique qu’il veut lui faire. Si le Génie dit : « accordé », le disciple demandera un « chœur » ; le Génie fera alors un signe et l’Armée de la Voix commencera à chanter en langue sacrée pour réaliser le travail que nous avons demandé. L’Armée de la Voix crée à l’aide de la parole. En ces instants sublimes, nous entrons en extase. La Nature tout entière s’agenouille devant les Dieux sidéraux, et leur cantique ineffable nous élève jusqu’au Plérôme de la Lumière.

Les mélodies les plus divines et les plus émouvantes saturent les espaces infinis, et les eaux des rivières murmurent doucement. Ainsi est Dieu. Il est impossible de décrire l’immense félicité qu’éprouve alors l’Âme détachée du corps.

Là-bas, le passé et le futur fraternisent dans un éternel « maintenant », et nous percevons alors la voix du Bienheureux qui, du plus profond de notre Être, nous invite aux Noces éternelles.

Lorsque le disciple a acquis une bonne connaissance pratique de l’Astro-Théurgie, les Dieux sidéraux l’acceptent alors comme « frère lai » et lui remettent une tunique de couleur grise et un bâton. C’est la tunique de l’Astrologue Ésotériste, la tunique ineffable du Théurge, la tunique de l’authentique Alchimiste. Et au fur et à mesure qu’il progresse dans la Sagesse, il reçoit différents degrés initiatiques.

Là-bas, le disciple apprendra aussi à combiner les diverses substances alchimiques pour produire des événements de toute sorte dans les différents plans cosmiques.

On reste bouche-bée dans la contemplation de ces Enfants-Génies des étoiles travaillant dans les laboratoires alchimiques de leur Temple pour susciter les événements les plus divers dans le plan physique.

Devant SAMAËL, l’ouvrier du fer, travaillant dans les forges de Mars.

Devant ANAËL, le Génie de l’Amour et de l’Art, dans son laboratoire de l’Amour ; il ressemble à un enfant de douze ans, avec des cheveux blonds et un visage rose, et il travaille dans la planète Vénus.

Devant MICHAËL, indescriptible et ineffable, gouvernant, depuis le cœur du Soleil, tout le créé ; lequel d’entre vous aura le courage de descendre dans cet abîme au fond duquel palpite le cœur vivant du Système Solaire ?

RAPHAËL, le Génie de Mercure, a l’aspect d’un vieillard à la longue barbe et au visage couleur de feu. Il tient dans sa main le trident des atomes transformateurs et là-bas, dans son Temple de Mercure, il a l’air d’un terrible monarque, faisant frémir le mental cosmique. Qui donc oserait désobéir à ses ordres sacrés ?

Et qui est celui-là, portant une tunique blanche ainsi qu’une cape blanche, devant qui tremblent les colonnes des Anges et des Démons ? Regardez-le à l’œuvre dans le Temple-Cœur de Jupiter, donnant aux rois leur sceptre et dirigeant l’économie des hommes. Les tyrans tremblent devant ce Génie, c’est ZACHARIEL, le Génie de Jupiter.

Au centre de la pâle Lune se trouve le Temple de Gabriel, le pêcheur. Il régit la vie des mers et les larmes des femmes. Voulez-vous apprendre à vous rendre invisibles ? Appelez-le soir après soir pour qu’il prépare votre corps ; nourrissez pour GABRIEL une dévotion quotidienne. Un corps physique bien « préparé » est l’instrument le plus extraordinaire qui soit pour l’exercice de la Magie Pratique. Un corps bien « préparé » peut se rendre invisible. Ni la balle ni le poignard ne peuvent pénétrer dans un corps bien « préparé ».

Et que dirons-nous à présent de l’Ancien du Ciel, le Seigneur de la Loi, le vieux ORIFIEL ? O Saturne !, tu es l’Épée de la Justice qui nous atteint à partir du ciel !, tu tiens dans ta main la vie et le sort de tous les humains !

Écoutez-moi bien, cher disciple, choisissez bien la planète avec laquelle vous allez travailler. Mars est guerrier ; Vénus, amoureux ; Mercure, sage ; Saturne, mélancolique et « concret » ; la Lune est maternelle ; le Soleil dirige ; Jupiter est le Seigneur des hauts personnages.

N’entrez jamais dans une de ces divines demeures sans frapper d’abord à la porte. Les Magiciens Noirs assaillent les Temples du ciel. Les Magiciens Blancs frappent d’abord à la porte. La porte de toute étoile est le Temple-Cœur de cette étoile. Les visiteurs intrus entrent dans les étoiles comme les voleurs dans la maison d’autrui. Les fils de la Lumière entrent par la porte du Temple-Cœur. Les fils de la Lumière demandent d’abord la permission au Maître de la maison de connaître sa demeure.

Le Temple-Cœur d’une étoile est la porte d’entrée et de sortie de cette étoile.

Notre Terre a aussi un Temple-Cœur ; ce Temple est la demeure du Génie de la Terre, c’est par là qu’entrent et sortent les visiteurs des autres étoiles. Savez-vous qui est le Génie de la Terre ? C’est notre Seigneur le Christ.

Notre Terre est un petit astre de couleur bleue appartenant à la Voie lactée. « Il y a beaucoup de demeures dans la maison de mon Père. » Chaque étoile du ciel est une demeure, et la porte de cette demeure céleste est le Temple-Cœur.

Lorsque, étant en dehors de votre corps, vous invoquerez un habitant d’une autre planète, vous le verrez sortir de terre, et quand il prendra congé de vous, vous le verrez s’enfoncer dans les profondeurs de la Terre. C’est qu’il entre et sort par la porte de l’intérieur de la Terre.

Vous pourrez aussi, quand vous serez en Astral, invoquer de là votre corps physique. Vous vous agenouillerez par terre et prierez votre Intime en disant : « Mon Père, amène-moi mon corps. » Et votre Intime vous amènera votre corps physique. Les atomes du corps physique vous diront : « Je suis ton corps physique, ne me reconnais-tu pas ? » Vous serez tout ahuris lorsque vous apercevrez votre propre corps physique face à face et en vêtements de nuit, tel que vous l’avez laissé dans le lit.

Vous commanderez alors ainsi au corps physique : « Saute sur ma tête et entre par ma glande pinéale. » Le corps physique obéira et vous pourrez vous rendre avec votre corps n’importe où sur la Terre, même aux endroits les plus éloignés. Si quelqu’un entrait à ce moment-là dans votre chambre, il ne vous y trouverait pas. Il verrait votre lit vide.

Vous devrez vous rendre à l’Église Gnostique avec votre corps physique, tous les vendredis et dimanches, à l’aurore, afin de recevoir en chair et en os la Sainte Onction Gnostique.

Vous pouvez aussi amener votre corps physique en état de Jinas sans avoir besoin de l’invoquer de loin, du dehors. Assoupissez-vous en vocalisant les mantras MIGNA PICA FRASCO, puis levez-vous de votre lit très doucement, en conservant le sommeil. Faites alors un petit saut, et si vous vous voyez tout enflé et que vous flottez dans l’espace, sortez de votre chambre et dirigez-vous vers l’Église Gnostique.

Les forces du subconscient entrent en activité durant le demi-sommeil, et ce sont précisément ces puissantes énergies qui nous permettent de nous introduire avec notre corps physique dans le plan astral. C’est ce que l’on appelle l’état de Jinas.

Le sublime gourou Huiracocha, le Maître Arnold Krumm-Heller, nous parle, dans son roman Rose+Croix, des états de Jinas. Le sage Krumm-Heller nous décrit le commandant Montenero recevant des mains d’un serviteur une missive. Le commandant lut le billet, soupira et dit : « enfin ! » Puis il sortit du Château de Chapultepec et, parcourant le chemin de la montagne de Chapultepec, il siffla plusieurs fois. Alors un indigène apparut, qui conduisit le commandant Montenero au Temple de Chapultepec, au cœur de la montagne. « Est-ce un phénomène de la quatrième dimension ? », demanda le commandant. « Oui, mon commandant, le vulgaire ne comprend pas ces choses », répondit l’indigène. C’est ainsi que, avec son corps en état de Jinas, Montenero reçut l’Initiation dans le Temple de Chapultepec.

Les œuvres de l’insigne Krumm-Heller (le Maître Huiracocha) sont un puits de Sagesse initiatique, que très peu ont compris. Son fils, Parsifal Krumm-Heller, a commencé par suivre fidèlement le sage sentier de son père, et il a acclamé sincèrement, lors de leur parution, nos œuvres intitulées le Mariage Parfait et la Révolution de Bel, mais il a fini, malheureusement, par trahir son père et s’est mis à enseigner la Magie Sexuelle Noire.

Dans le Cours Zodiacal de Huiracocha est enfermée la profonde Sagesse initiatique des siècles.

Les Gémeaux sont le signe de l’air et la maison de Mercure. Les Seigneurs de Mercure ont donné à l’homme le corps bouddhique ou Âme spirituelle. Les Hiérarchies de Mercure sont les hiérarchies jaunes ou jaune-or.

Les Gémeaux sont le signe des jumeaux ; cela nous rappelle les Âmes-Jumelles. La première femme que l’homme a connue dans l’Éden était son Âme-Jumelle.

Les Âmes-Jumelles, vie après vie, ne cessent de se rencontrer. Elles sont sorties ensemble de l’Éden, et c’est ensemble qu’elles devront retourner à l’Éden. Lorsque le karma les sépare, elles souffrent l’indicible. Le vrai bonheur du mariage n’est possible qu’entre deux Âmes-Jumelles. Quand le mariage ne se réalise pas avec l’Âme-Jumelle, c’est un mariage karmique et l’on souffre l’indicible.

Les natifs des Gémeaux ont une volonté puissante ; ils possèdent un grand courage, ils sont versatiles et ils aiment voyager. Leur vie est un mélange de succès et d’échecs. Ils vivent parfois dans l’aisance, mais ils doivent souvent endurer beaucoup de misère. Ils sont très intelligents et s’irritent facilement. Le défaut des natifs des Gémeaux est de vouloir résoudre toutes choses avec la tête. Ils veulent toujours taire la sage voix du cœur et se créent alors des problèmes et des difficultés de toute sorte.

 

Pratique des Gémeaux :

Couché sur le dos, par terre ou dans son lit, le disciple relaxe son corps, puis il effectue cinq inhalations profondes en s’efforçant de faire pénétrer la lumière dans ses bronches et ses poumons. À chaque inspiration, il ouvrira ses bras et ses jambes de chaque côté de son corps, et les fermera à chaque expiration.

Ensuite, s’asseyant confortablement, il priera son Intime de se transporter au Temple-Cœur de l’étoile la plus importante des Gémeaux pour qu’il lui amène les Dieux sidéraux de cette constellation, afin qu’ils guérissent ses poumons et « préparent » son organisme pour la Magie Pratique.

 

chapitre précédent
Chapitre suivant