Cours Zodiacal

 

Chapitre précédent
Chapitre suivant

 

11. Le Verseau

Du 20 janvier au 17 février.

Régit les mollets et les chevilles.

Métaux : l’aluminium, l’uranium et le plomb.

Pierres : le saphir et la perle noire.

Parfum : le nard.

Plantes : le pin et le cyprès.

Fleur : l’œillet.

Planète : Uranus.

Couleur : vert.

Élément : air.

Jour : le samedi astrologique (samedi actuel).

Mot-clé : Altruisme.

Régents : Archer et Sakmakrel.

 

Cher disciple,

Nous voici à la constellation du Verseau, et nous devons parler franchement.

La christification est réalisée peu à peu, corps par corps. Ce qui se christifie d’abord, c’est l’Âme-Conscience, que nous extrayons du corps physique au moyen de la Kundalini de ce corps afin d’enrichir l’Âme-Esprit ou corps bouddhique. Un corps bouddhique christifié et stigmatisé se fusionne avec l’Intime inévitablement.

Ensuite vient la christification et la stigmatisation du corps éthérique. Elle s’effectue grâce au processus de la progression, de l’évolution et de l’ascension de la Kundalini du corps éthérique.

Chaque corps a son propre système nerveux cérébro-spinal, sa moelle épinière et sa Kundalini. Chaque corps est un organisme complet. Ainsi donc, il y a sept corps, sept moelles épinières et sept Kundalinis.

Lorsque, après de terribles efforts, de dures et douloureuses épreuves, nous avons réussi l’ascension totale de la Kundalini dorée du corps éthérique, alors brille le soleil du Père dans la nuit pluvieuse, et l’Étoile à cinq pointes sur la tête du Sage indique qu’il a surmonté avec succès toutes les douloureuses épreuves.

On fixe ensuite la date de la seconde Initiation des Mystères Majeurs et, au jour dit, le Sage entre joyeux et victorieux dans le Temple, pour recevoir la seconde Initiation des Mystères Majeurs. Cette Initiation lui confère le pouvoir de voyager en corps éthérique à travers tous les plans cosmiques.

La Kundalini du corps éthérique ouvre toutes les facultés du corps éthérique. L’extrait animique du corps éthérique est peu à peu absorbé par l’Intime.

Puis vient la christification et la stigmatisation du corps astral. La Kundalini du corps astral est de la couleur de la foudre et elle s’éveille sous la direction d’un « spécialiste ».

La Kundalini du corps astral ouvre les chakras de notre corps astral. Ainsi donc, le plein et total développement des chakras du corps astral s’obtient seulement avec la troisième Kundalini qui est la Kundalini du corps astral.

L’ascension de la Kundalini du corps astral par le fil très fin du canal Sushumna qui se trouve au centre de la moelle épinière de ce corps est un travail extrêmement ardu et difficile, car pour conquérir chaque canon de la colonne vertébrale de l’astral, il faut endurer et vaincre les tentations les plus terribles et les plus indescriptibles.

Lorsque nous avons obtenu l’ascension totale de la Kundalini du corps astral, alors survient la troisième Initiation des Mystères Majeurs, et toutes les roues ou disques magnétiques du corps astral du Sage sont dès lors totalement ouverts et resplendissants.

Après cela vient la christification du mental, laquelle nous convertit en Arhat. Ce travail se réalise grâce à la Kundalini du corps mental, qui est la quatrième Kundalini.

Le cinquième Serpent appartient au corps causal ou Manas supérieur, duquel nous extrayons ensuite l’Âme humaine pour la fusionner avec le Maître Interne, et ainsi nous synthétisons le septénaire dans la triade Atman-Bouddhi-Manas.

Les deux Serpents supérieurs appartiennent au corps bouddhique et au corps atmique, et par leur éveil complet ils nous confèrent la félicité et la sagesse suprêmes du Nirvana.

Les huitième et neuvième Initiations des Mystères Majeurs sont, à toutes fins pratiques, macrocosmiques. L’important, donc, réside dans la christification des sept corps et tout le secret est dans le membre viril et dans la vulve.

Du Semen s’élève le Feu de l’Esprit-Saint, qui nous convertit en Dieux, mais le Feu de l’Esprit-Saint a sept degrés de pouvoir qui sont les sept degrés de pouvoir du Feu.

Toutes les narrations symboliques des livres de spiritualité, lorsqu’elles nous parlent de l’Initiation, sont en fait totalement allégoriques, car jamais au grand jamais personne n’avait auparavant écarté le voile qui recouvrait les sept degrés de pouvoir du Feu.

Jusqu’à tout récemment, la plupart des spiritualistes pensaient qu’en s’éveillant la Kundalini montait instantanément jusqu’à la tête et que l’homme s’unissait alors instantanément avec son Intime, son Dieu interne, et se convertissait en Mahatma. C’est comme ça, tout bonnement, que théosophes, rosicruciens, spiritistes, etc., imaginaient la haute Initiation.

C’est à moi qu’il incombe de déchirer le voile sur la christification, et c’est pour cela que je parle clairement, afin que tous me comprennent.

L’ascension de chacune des sept Kundalinis est lente et difficile. Chaque canon ou vertèbre représente des pouvoirs occultes précis, c’est pourquoi la conquête de chaque canon ne peut se faire qu’au prix de terribles épreuves.

Il y a sept Couleuvres et sept portails terribles. Et à travers ces sept portails seule règne la terreur de l’Amour et de la Loi. Il faut tuer non seulement le désir mais aussi la connaissance même du désir. Tout le secret du pouvoir réside dans la Sexualité.

La force sexuelle est une, unique et de caractère absolument universel, et elle prend sa source dans l’Absolu.

Au moment où commence le Mahamanvantara, cette force s’exprime à travers les sept degrés de pouvoir du feu, et ces sept degrés de pouvoir du feu résident dans nos sept corps, ce sont nos sept Kundalinis, qu’il nous faut éveiller, l’une après l’autre, successivement, à travers les sept portails. C’est pour cela que le Bouddha a dit : « Écoutez-moi bien, ô guérisseurs, sachez que dans chaque Bouddha humain il y a sept Bouddhas ! » Ce sont les sept extraits animiques des sept corps et les sept Couleuvres.

Les organes sexuels de toutes les espèces vivantes ne sont rien d’autre que les instruments de cette force sexuelle unique et universelle.

La clé de tous les empires, la clé de tous les pouvoirs, se trouve dans la « Magie Sexuelle ». Il nous faut élever notre Couleuvre métallique ou, pour mieux dire, nos sept Couleuvres, sur la Verge, comme l’a fait Moïse dans le désert, et ainsi nous convertirons-nous en terribles puissances du bienheureux Nirvana.

Le signe du Verseau gouverne les mollets. Les brésiliens appellent les mollets : « ventres das pernas » ou « matriz das pernas », ce qui signifie : « ventre des jambes » ou « matrice des jambes ».

Les hommes hermaphrodites des temps anciens se reproduisaient par spores ; ces spores se détachaient des mollets. Les mollets sont extrêmement érotiques, et c’est pour cela que tout homme se sent attiré sexuellement par la femme qui a de beaux mollets. Là se rencontrent et se combinent mutuellement les forces terrestres et célestes.

 

Pratique du Verseau :

Le disciple fait des passes magnétiques sur ses mollets, il les frotte légèrement, en allant de bas en haut et en récitant la prière suivante :

« Force passe !, Force passe !, Force passe !, Pénètre dans mon organisme ; courant qui vient d’en bas, monte pour t’unir avec ta sœur jumelle, la force qui vient d’en haut, du Ciel, d’Uranie. »

Ensuite le disciple se livrera à la méditation interne, priant son Intime de pénétrer dans les profondeurs des Temples sidéraux du Verseau pour qu’il lui amène les génies de cette constellation afin d’obtenir l’Illumination.

Le Verseau est la maison d’Uranus, et cette planète apporte la chasteté, l’originalité du « génie », la Sagesse. Les natifs du Verseau sont indépendants et possèdent une grande force de volonté ; ils sont intuitifs et ils aiment beaucoup la science et la Sagesse. Ils ont une disposition pour les sciences naturelles.

 

Chapitre précédent
Chapitre suivant