Catéchisme Gnostique - Étude individuelle des Chakras

 

Chapitre précédent
Chapitre suivant

 

6. Chakra Ajna ou Église de Philadelphie

Il est dans le nadi Sushumna ; dans le corps physique, il est en relation avec le plexus caverneux dans l’entre-sourcils. On l’appelle également sens spatial ou troisième œil.

La couleur de ce chakra est blanc pur. C’est l’Œil de la Clairvoyance. En éveillant ce chakra, on obtient les 8 Siddhis ou pouvoirs majeurs et les 32 pouvoirs mineurs. Il est en relation intime avec la glande hypophyse.

Ce chakra réunit des fonctions très importantes ; il a 96 pétales dont 48 de couleur rose et 48 violet pâle ; chacune de ces couleurs prend la moitié du chakra, de sorte que dans quelques ouvrages, il est décrit comme possédant deux pétales seulement.

Les fonctions de ce centre sont liées à la voyance dans les plans supérieurs de l’univers ; cela permet à l’Initié de mener ses investigations jusqu’à l’atome, dont la structure peut être perçue et analysée avec clarté. De même, les facultés de ce chakra permettent d’observer un système solaire. La technique pour obtenir ce pouvoir de vision est plus ou moins le suivant : l’opérateur module la taille du chakra jusqu’à ce qu’il prenne la taille de l’objet à observer ; de cette manière, surgit une relation d’égalité dimensionnelle entre le sujet et l’objet, ce qui permet un examen total et minutieux de celui-ci.

Le clairvoyant doit être aussi simple et humble que la timide petite fleur parfumée de la nuit étoilée.

Il existe deux sortes de clairvoyances : clairvoyance objective, celle que possède un véritable Maître et qui ne peut jamais se tromper et la clairvoyance subjective, dans laquelle le chakra n’a pas atteint son plein développement ; si on n’éveille pas l’intuition, on peut commettre beaucoup d’erreurs.

Les chakras Ajna et Sahasrara sont liés intimement. L’Ajna est une petite porte par laquelle se manifestent des pouvoirs du chakra Sahasrara. « L’Ajna est un serviteur du Sahasrara. »

 

Chapitre précédent
Chapitre suivant