Catéchisme Gnostique - Étude individuelle des Chakras

 

Chapitre précédent
Chapitre suivant

 

5. Chakra Vishuddha ou Église de Sardes

Il est dans le nadi Sushumna, plexus laryngien en relation avec l’élément Éther ; le Tattva correspondant est Akasha.

Quand nous montons par le canal subtil à l’intérieur de la colonne vertébrale, le point suivant en lequel se mettent en contact le monde visible et le monde invisible est le chakra Vishuddha ou centre de grande pureté. Cette Église est liée à un ordre d’êtres hautement évolués ; c’est la porte d’entrée au plan de sagesse interne.

Son lieu est à la base de la gorge dans le point d’union de la colonne vertébrale et la moelle oblongue, dans la glande thyroïde.

Ses 16 yogas nadis et ses vibrations sont représentées par 16 lettres sanscrites ; il est de couleur bleu intense. Le développement confère à l’Initié beaucoup de pouvoirs, dont le principal est la clairaudience avec laquelle on entend dans le monde physique, les paroles des mondes supérieurs ; on les entend intérieurement. Il est en relation, ce chakra, avec le plan mental. Nous devons apprendre le sage maniement du verbe ; ce chakra est en relation avec le verbe universel de vie. Il est nécessaire de comprendre qu’il y a des silences délictueux et des paroles qui blessent ; il existe d’autres paroles qui disent : il y a un nain qui peut incendier des cités et qui peut aussi amener paix et harmonie. Ce nain est la langue.

Avec le développement du chakra du larynx, nous comprenons l’ésotérisme de tous les livres sacrés ; on connaîtra le passé, le présent, le futur de tout ce qui existe dans l’univers.

La gorge est un utérus où s’élabore la parole ; les maîtres créent avec le pouvoir du verbe ; la Kundalini est créatrice dans le larynx.

 

Chapitre précédent
Chapitre suivant