Catéchisme Gnostique - Étude individuelle des Chakras

 

Chapitre précédent
Chapitre suivant

 

4. Chakra Anahata ou Église de Thyatire

À la hauteur du cœur, en relation avec le plexus cardiaque, ce chakra est situé dans le nadi Sushumna ; sa couleur est rouge vif ; à l’intérieur du chakra, il y a deux triangles qui se coupent, de couleur noir jais ; à l’intérieur de ces triangles, se trouve le centre de notre être individuel, la flamme même du divin qui brille avec la flamme pointue constante d’une lampe ; il a l’élément Air, le Tattwa Vayu. Quand ce chakra se développe, on domine l’air, les sorties astrales et se développent beaucoup de vertus satwiques : pouvoirs, domination (maîtrise) de l’état de Jinas. Il a cinq Yogas Nadis qui sont Kam, Kham, Gam, Gnam, Cham, Chham, Kam, Gnam, Tam, Tham.

Il gouverne le sens du toucher, le système circulatoire, le système locomoteur et le système respiratoire ; il influe sur le fonctionnement de la glande thymus. Son développement a une intime relation avec la montée de la Kundalini. Son mantra est la voyelle « O » avec le son allongé.

Il est de grande importance qu’il se développe avant qu’il ne se refroidisse, sinon la personne se transforme en intellectualisante. Les personnes qui méditent en ce chakra perçoivent ou entendent le son de l’Anahata qui a une intime relation avec le Fohat. Ce son, on le conçoit quand on prononce la voyelle O comme un son doux et paisible. Il est contrôlé par un être ou Maître… Un exercice pour éveiller ce chakra est la méditation, et on conquiert le pouvoir de l’intuition. Un autre exercice qu’on doit réaliser entre 5 et 6 heures du matin est celui-ci : on se relaxe, on s’assied commodément, face à l’orient, où on visualise une grande croix de couleur dorée qui reflète sa lumière jusqu’à notre cœur et on commence à vocaliser le O pur, en prolongeant le son et en arrondissant la bouche ; on le répète pendant dix minutes ou plus.

La vocalisation et la méditation développent cette Église, sanctuaire de l’amour. L’amour est aussi pur que l’étoile du matin ; l’amour est universel, impersonnel, ineffable, désintéressé.

Ce chakra confère aussi le pouvoir de l’inspiration et des sorties en corps astral.

Le cardias ou centre cardiaque est en intime relation avec le cœur du système solaire. L’homme est un univers en miniature ; si nous voulons étudier l’univers, nous devons étudier l’homme. Le chakra du cœur a douze pétales, six actifs et six inactifs. Avec l’énergie de la Kundalini la totalité des douze pétales entre en activité.

La description hindoustani de ce chakra est merveilleuse, qu’il n’est pas prudent de transcrire pour le moment.

Le cardias est le centre magnétique en relation avec les voyages astraux ; celui qui veut conquérir le pouvoir de sortir en corps astral à volonté doit changer totalement son type de vibration ; ceci est possible, uniquement en développant le cardias.

La sortie en astral est plutôt émotive et sentimentale ; le froid intellectuel n’a rien à voir avec les sorties en corps astral ; le cerveau est lunaire, le cœur est solaire.

Pour sortir en corps astral, on a besoin de l’émotion supérieure ; un certain type d’émotivité, le sentiment, une suprasensibilité très spéciale et du sommeil combiné avec de la méditation. Ces qualités s’obtiennent uniquement avec le développement du cardias.

 

Chapitre précédent
Chapitre suivant