Cours Ésotérique de Kabbale

 

Chapitre précédent
Chapitre suivant

 

2. La Grande-Prêtresse, la Papesse, la Prêtresse

image

Examinons maintenant, dans l’Arcane II du Tarot, l’équilibre magique.

Le corps physique est organisé avec les éléments. L’Intime est émané de l’Étoile intérieure qui nous a toujours souri ; il est polarisé positivement. Le corps physique est l’ombre négative de l’Intime.

L’Esprit et la Matière vivent en lutte éternelle. Lorsque l’Esprit vainc la Matière, un Maître, alors, naît. Maya, (l’illusion) ne pourrait exister sans la dualité. Force et Matière, sont deux modalités d’une seule et même chose : l’Énergie. La matière est énergie déterminée, et déterminatrice de nouvelles ondulations. L’évolution est un processus de complication de l’énergie dont le résultat est le Macrocosme et le Microcosme. L’Univers est Maya (illusion). L’Univers existe à cause du Karma, et il est une masse d’ombres flottantes.

Lorsque l’Esprit (l’Intime) se libère de Maya, il retourne à l’Ain-Soph de la Kabbale. En dernière analyse, chaque Être n’est autre chose qu’un atome superdivin de l’Espace Abstrait Absolu. Cet atome est l’Ain-Soph.

Les dieux ineffables de l’Ain-Soph sont, pour nous, au-delà de toute compréhension. Le mental humain est, pour les dieux de l’Ain-Soph, ce que les activités du règne minéral sont pour nous. Dans l’Ain-Soph règne seulement l’unité de la vie. C’est la félicité suprême. L’univers est dualité, Maya est douleur. Il nous faut nous libérer du Binaire et retourner à l’Unité de la vie. Il est urgent d’aller au-delà des manifestations douloureuses de Maya. Il existe une science grâce à laquelle nous pouvons déchirer le voile de Maya et retourner à l’Ain-Soph. Cette science est l’Alchimie.

Le Docteur Arnold Krumm-Heller a dit : « Un chimiste a oublié par hasard une bague avec une émeraude près d’une éprouvette qui contenait du radium et, après quelques semaines il s’aperçut que l’émeraude avait changé du tout au tout ; elle était devenue une autre pierre, inconnue pour lui. Il mit alors délibérément d’autres pierres, tels des rubis, des saphirs, etc., au contact du radium : quelle ne fut pas sa surprise en voyant, après quelque temps, qu’elles avaient complètement changé de couleur, les bleues étaient devenues rouges, et les rouges vertes. »

« Messieurs, ajoute le Docteur Krumm-Heller, cette chose que je ne fais que mentionner, car je ne considère pas que c’est un fait scientifiquement établi, savez-vous ce qu’elle signifie ? Que Shakespeare a eu raison de dire “qu’il y a plus de choses dans le ciel et sur la terre que notre conscience scolastique n’en rêve”, et que l’Alchimie renaît, en démontrant la transmutation des métaux. » L’homme et la femme doivent équilibrer leurs forces ; ils doivent être Alchimistes, afin de retourner à l’Ain-Soph. Circé offre la Coupe tentatrice, et Ulysse la repousse avec l’Épée. Dans le signe sacré de l’infini se trouvent représentés le Cerveau, le Cœur et le Sexe du Génie Planétaire. La lutte est terrible : cerveau contre sexe, sexe contre cerveau, et ce qui est plus terrible encore, c’est cette lutte « cœur contre cœur, tu le sais ».

Sur les autels des temples de la Grande Loge Blanche, les Maîtres ont l’habitude de mettre trois vases de Loria, trois vases d’Alchimie, et chacun des trois vases sacrés du Temple contient un baume précieux. Le baume rouge est le Feu, le bleu est l’Eau, et le blanc est l’Esprit Universel de vie.

Ida et Pingala sont les canaux par lesquels montent les atomes du Feu et de l’Eau, l’Esprit tient la Canne aux Sept Nœuds ; cette canne est la moelle épinière. Lorsque la femme et l’homme apprennent à éviter le spasme et l’éjaculation de l’Ens-Seminis, alors s’éveille le Serpent Igné de nos pouvoirs magiques. Si vous voulez retourner au « Père qui est en secret », vous devrez d’abord revenir au sein de votre Divine Mère Kundalini. Il vous faut élever par votre canal médullaire le Serpent de Vie. Voilà l’Alchimie. Vous avez oublié votre Divine Mère Kundalini. Vous devez adorer la divine et bienheureuse déesse Mère du Monde. Vous avez été ingrats envers votre Mère Cosmique. Elle est la Vierge de tous les cultes religieux. Elle est Isis, Marie, Cybèle, Adonia, Insoberte, etc. La pierre de la grâce est entourée de neuf montagnes délicieuses. Cette pierre est la Sexualité. Si vous désirez retourner au sein de votre Divine Mère, il vous faudra travailler avec la Pierre Philosophale : le Sexe.

Les Mayas disent que dans le premier ciel, Dieu, le Verbe, tenait assujettie sa pierre, tenait assujetti son serpent, tenait assujettie sa substance. C’est seulement par l’Arcane A.Z.F. que le Verbe peut se faire chair pour assujettir à nouveau sa pierre, son serpent et sa substance. Nous retournons alors à l’Ain-Soph, nous revenons à l’Unité de la vie. Soyez les enfants de la Veuve, votre divine Mère est à présent Veuve ; lorsqu’elle s’élève par le canal médullaire, elle épouse l’Éternel Aimé. Votre Divine Mère est l’Arcane II, la Papesse du Tarot. Elle est couronnée de la Tiare. La tête de la Mère Cosmique est entourée d’un voile. Vous devez être courageux et soulever le voile d’Isis. Notre devise gnostique est Thelema (Volonté).

La Mère porte son fils (le Verbe) dans ses bras. Et elle est assise entre les deux colonnes qui symbolisent l’homme et la femme. Adorez la Vierge de la Mer, mes frères. Dans l’Arcane II du Tarot apparaît la Divine Mère faisant de la main le signe de l’ésotérisme sacerdotal. Étudiez dans le Livre Sacré de votre Divine Mère. « Demandez et l’on vous donnera, frappez et l’on vous ouvrira. » Votre Divine Mère peut conférer les pouvoirs occultes auxquels vous aspirez. Priez votre Divine Mère ; pratiquez vos exercices ésotériques, vous pouvez demander à votre Mère adorée la Clairvoyance, la Télépathie, la Clairaudience, la faculté du dédoublement astral, etc. Vous pouvez être sûrs que votre Divine Mère saura écouter vos prières. Vous devez méditer profondément, tous les jours, sur votre Divine Mère, la priant et la suppliant car « il vous faut être dévorés par le Serpent ». Un désigne l’Homme, Deux la Femme ; l’Homme est l’une des colonnes du Temple, la Femme est l’autre. Les deux colonnes ne doivent être ni trop rapprochées ni trop écartées l’une de l’autre ; il doit y avoir juste assez d’espace pour que la Lumière passe entre elles.

Il faut transmuter le Plomb de la personnalité en l’Or pur de l’Esprit : voilà l’Alchimie. Il faut transformer la Lune en Soleil. La Lune est l’Âme, le Soleil est le Christ Interne. Nous devons nous Christifier. Aucun être humain ne peut retourner au Père s’il n’a pas été dévoré par le Serpent. Personne ne peut être dévoré par lui sans avoir travaillé dans la Forge incandescente de Vulcain (la Sexualité).

La clé de la Christification est l’Arcane A.Z.F. Le mantra du Grand-Arcane est I.A.O. ; I (Ignis), Feu ; A (Aqua), Eau ; O (Origo), Principe, Esprit.

Dans la Forge incandescente de Vulcain descendent Mars pour retremper son Épée et conquérir le cœur de Vénus ; Héraclès, pour nettoyer les écuries d’Augias, avec le Feu sacré ; et Persée, pour trancher la tête de la Méduse.

Rappelez-vous, bien aimés disciples, que notre Divine Mère est Nut et que sa « parole » est cinquante-six. Ce nombre donne, par la réduction kabbalistique : 5 plus 6, soit onze. 1 plus 1, soit 2. Un c’est le Père ; Deux, elle, Nut, la Divine Mère Kundalini.

Pratique :

  1. Couchez-vous dans votre lit, sur le dos, le corps bien relaxé.
  2. Assoupissez-vous, en méditant sur le Serpent Sacré qui se trouve dans le Chakra coccygien.
  3. Priez de tout votre cœur, en méditant sur la prière suivante des anciens Rituels sacrés :

Invocation :

« Sois donc, Ô Hadith, mon secret, le mystère gnostique de mon être, le point central de ma connexion, mon cœur même, et fleuris, en te faisant verbe, entre mes lèvres fécondes. Là-haut, dans les cieux infinis, dans la hauteur profonde de l’inconnu, l’éclat sans fin de la lumière est la beauté nue de Nut ; elle s’incline, se penche dans une délicieuse extase, pour recevoir le baiser du secret désir de Hadith : la sphère ailée et le bleu du ciel sont miens. »

O AO KAKOF NA KHONSA

O AO KAKOF NA KHONSA

O AO KAKOF NA KHONSA

Ces mantras ont le pouvoir de transmuter notre énergie sexuelle en lumière et en feu, à l’intérieur du laboratoire alchimique de l’organisme humain. On peut utiliser la prière et ses mantras dans la Magie Sexuelle ; cette oraison, accompagnée de ses mantras, est une clé toute-puissante pour méditer sur notre Mère Divine. Le Maître Huiracocha a écrit, dans son récit « Rose-Croix » : « Ainsi donc, au moment où l’homme, dans l’acte secret, s’unit à la femme, il est un Dieu, ainsi, à ce moment-là, il devient un Créateur. » Les voyants disent qu’au moment précis de l’amour, du spasme, ils voient les deux êtres enveloppés dans une rafale de lumière brillante : les forces les plus subtiles et les plus puissantes de la nature les enveloppent. S’ils savent tirer profit du moment (en n’éjaculant pas l’Ens-Seminis), s’ils savent suspendre leur vibration, ils peuvent, avec elle, opérer comme le Mage pour se purifier et tout obtenir. S’ils ne savent pas respecter cette Lumière, elle les abandonnera, pour se réfugier dans les courants universels, mais en laissant derrière elle les portes ouvertes, par où s’introduit le mal. L’amour se convertit en haine, l’illusion cède la place à la déception.

Par la prière mantrique que nous enseignons dans cette leçon, nous retenons cette brillante lumière cosmique qui enveloppe le couple humain à l’instant suprême de l’Amour, à condition d’éviter à tout prix l’éjaculation de l’Ens-Seminis. Les mantras de cette invocation ont le pouvoir de transmuter les énergies créatrices en Lumière et en Feu.

Les célibataires, hommes et femmes, peuvent transmuter et sublimer leurs énergies sexuelles et les conduire jusqu’au cœur, avec cette prière et ces mantras. Il est indispensable de sublimer les énergies sexuelles jusqu’au cœur. Sachez que dans le Temple-Cœur les énergies créatrices se mêlent aux forces du Christ et s’élèvent aux mondes supérieurs. Dans le Temple-Cœur vit le Christ Interne. La Croix de l’Initiation est reçue dans le Temple-Cœur. Et cette oraison mantrique est aussi une formule de pouvoir Sacerdotal que le Mage utilise dans ses pratiques de Méditation Interne, pour se rendre aux pieds de sa Divine Mère. Si la méditation est parfaite, notre adorable Mère écoutera votre appel et viendra à vous ; vous pourrez alors vous entretenir avec elle des choses ineffables du Paradis. Elle est Devi Kundalini. Elle est la Papesse du Tarot. La Mère Divine écoute toujours ses dévots. Sur la terre sacrée des Védas, l’Illuminé Ramakrishna fut l’un de ses plus grands dévots.

Désirez-vous les hauteurs du Nirvikalpa-Samadhi ? Vous faut-il développer Anuyaba (perception de votre Dieu Interne dans la méditation) ? Voulez-vous la Science des Jinas (Djinns) ? Souvenez-vous que vous avez une Mère Adorable. « Demandez et l’on vous donnera, frappez et l’on vous ouvrira. »

 

Chapitre précédent
Chapitre suivant