Document sans titre
Section : Lecture par Chapitre
Gnose de Samael Aun Weor - Gnosis du Christ - Auto-réalisation Intime pour l'Homme Révolutionnaire
Livres de Gnose de Samael Aun Weor - Lecture par chapitre
Ebooks ou pdf des livres de Samael Aun Weor
 
Table des matières

Le Message du Verseau


Livre de Samael Aun Weor
MV Préface de l'auteur
MV Introduction
Partie I - Le Fils de l'Homme
MV01 Le Fils de l'Homme
MV02 Le Premier Né des Morts
MV03 Les Sept Eglises
MV04 Le Serpent de Métal
MV05 La Méditation Interne
MV06 L'Eglise d'Ephèse
MV07 L'Eglise de Smyrne
MV08 L'Eglise de Pergame
MV09 L'Eglise de Thyatire
MV10 L'Eglise de Sardes
MV11 L'Eglise de Philadelphie
MV12 L'Eglise de Laodicée
MV13 Les Etats de Jinas et les Pratiques Jinas
Partie II - Le Livre Scellé
MV14 Le Trône dans le Ciel
MV15 Le Livre Scellé
MV16 Les Sept Sceaux
MV17 Les Quatre Anges
MV18 Le Septième Sceau
MV19 Le Cinquième Ange
MV20 La Sixième Trompette
MV21 La Septième Trompette
MV22 Les Deux Témoins
MV23 La Femme et le Dragon
MV24 Les Deux Bêtes
MV25 L'Agneau à Sion
MV26 Les Sept Anges et les Sept coupes
MV27 Les Sept Coupes sont renversées
MV28 La Prostituée et la Bête
MV29 Babylone est tombée
MV30 Le Bouddha Maitreya
MV31 Le Millénaire et le Jugement
Partie III - La Nouvelle Jérusalem
MV32 La Nouvelle Jérusalem
MV33 Le Fleuve d'Eau de Vie
 
 


1960 Le Message du Verseau - Le Livre Scellé

       


MV25 L'Agneau à Sion

Apocalypse 14:1-20 « Et je vis : Voici l Agneau se tenant sur la montagne de Sion, et avec lui, cent quarante quatre milliers ayant son nom et le nom de leur Père écrits sur leur front » v.1.

La colline de Sion, ce sont les mondes supérieurs. Le nombre cent quarante quatre mille de ceux qui ont le nom de leur Père écrit sur leur front, est une quantité symbolique et kabbalistique : 144 000 se décompose ainsi : 1+4+4=9.

Ce nombre neuf est la Neuvième Sphère (le sexe);

Nous pouvons être sains et saufs et recevoir le nom du Père au front seulement avec le Grand Arcane. Le peuple de Sion est le peuple d Israël (spirituel de Dieu).

Ce peuple est formé par tous ceux qui pratiquent la Magie Sexuelle (peuple de Chasteté).

« Et j entendis une voix venant du ciel comme une voix de grandes eaux et comme une voix d un grand tonnerre ; et la voix que j entendis était comme des joueurs de harpe, jouant de leur harpe (v.2).

Et ils chantent un cantique nouveau devant le trône, et devant les quatre animaux (de l Alchimie) et les anciens. Et personne ne pouvait apprendre le cantique, sinon les cent quarante quatre milliers qui ont été achetés de la terre (v.3) (avec grand sacrifice).

Ce sont ceux qui ne sont point souillés avec les femmes car ils sont vierges (ce sont ceux qui apprirent à réfréner la bête pour ne pas éjaculer le semen).

Ce sont ceux qui suivent l Agneau où qu il soit ; ceux-ci ont été achetés d entre les hommes, des prémices à Dieu et à l Agneau (v.4) ; et il n a pas été trouvé de mensonge dans leur bouche ; ils sont irréprochables (v.5).

Et je vis un autre Ange volant par le milieu du ciel, ayant l évangile éternel pour l annoncer à ceux qui sont établis sur la terre et à toute nation, tribu, langue etpeuple (V.6), disant à haute voix :

Craignez Dieu et donnez-lui la gloire car l heure de son jugement est venue ; et rendez hommage à celui qui a fait le ciel, la terre, la mer et les fontaines d eaux (v.7).

Et un autre, un second Ange suivit, disant : Elle est tombée Babylone, Babylone la grande, qui du vin de la fureur de sa fornication, en a fait boire à toutes les nations (v.8) (Paris, Rome, Londres, Berlin, Etats-Unis, etc, la présente civilisation).

Et un autre, un troisième Ange suivit ceux-là, disant à haute voix : Si quelqu un rend hommage à la bête et à son image, qu il reçoive une marque sur son front ou sur sa main (v.9).

Lui aussi boira du vin de la fureur de Dieu versé sans mélange dans la coupe de sa colère ; et il sera tourmenté devant le feu, le soufre, les saints, les anges et l Agneau » v.10.

Tous ceux qui adorent la bête des passions et son image (l intellectualisme sans spiritualité) brûleront dans l abîme, dans le feu et le soufre de leurs propres désirs.

Il est préférable de payer tout le karma ici même, dans le plan physique, et jamais dans les mondes internes.

La Némésis, le Karma, pour très grave qu il soit dans le plan physique est très doux si nous le comparons au Karma du Plan Astral et à l abîme.

« Et la fumée de leur tourment monte aux siècles des siècles ; et ils n ont aucun repos, ni jour, ni nuit, ceux qui rendent hommage à la bête et à son image, et quiconque prend la marque de son nom » v.11.

L intellect mis entièrement au pur service de l Esprit est un instrument extrêmementprécieux pour le Grand Ruvre du Père.

Un mystique sans intellect échoue par manque de culture. L intellect mis au service de la bête est satanique. De l intellectualisme sans spiritualité viennent lescoquins. Les coquins sont exactement à l image de la bête.

Les ténébreux dans l abîme se tourmentent les uns les autres de leurs haines, leurs intrigues, calomnies, colères, envies, luxure, etc. Et la fumée de leur tourment monte à jamais.

Les saints savent cela, c est pourquoi, ils sont patients.

« Voilà la Patience des saints, ce sont ceux qui gardent les commandements deDieu et la Foi de Jésus (v.12).

Et j entendis une voix du ciel qui me disait : Bienheureux les morts qui meurent désormais dans le Seigneur. Oui, dit l Esprit, qu ils se reposent de leurs labeurs car leurs Suvres suivent » v.13.

Quand l homme meurt quelque chose continue ; ce quelque chose est la pensée.

Tous les désirs, toutes les pensées du désir continuent, et ceci est démontré. La somme totale de toutes les valeurs mentales continuent.

La somme totale de toutes ces valeurs du désir constituent le Moi, le moi-même, l Ego, l individualité.

Le moi pluralisé se réincarne pour satisfaire ses désirs. Bienheureux ceux qui meurent dans le Seigneur. Ils entreront dans le Nirvana pour toujours.

Celui qui décapite et dissout le moi, meurt en vie, meurt dans le Seigneur. Là où est le moi ne peut être la vérité. Le Seigneur est vérité.

Le Seigneur Bouddha nous enseigna une essence, une loi et une fin.

L essence est l Ens Seminis. La loi est l Arcane AZF. La fin est le Nirvana.

Le Bouddha parla ainsi :

« Si tu comprends, Ô Kasyapa, que tous les êtres sont d une même essence (l Ens Seminis) et qu il n y a plus qu une seule et unique vérité (le CHRIST), alors vis en accord avec cette compréhension et tu atteindras le Nirvana ».

« Le Tathagata apporte de l allégresse au monde entier comme le nuage qui verse ses eaux (le semen) sur les justes et les pécheurs (tous l ont). Il a les mêmes sentiments de compassion pour le grand que pour le petit, pour le sage que pour l ignorant, pour le vertueux que pour le pécheur ».

« Le vaste nuage imprégné d eau la répand en pluie sur prairies et buissons, montagnes et vallées, vergers et cultures ».

« Et tous boivent l eau (semen) de pluie qui est une même essence, et arbres, plantes et herbes croissent, fleurissent et fructifient chacun selon son espèce et sa nature ».

« Enracinées dans le même sol, toutes les plantes d un champ de verger reçoivent la même eau (semen) qui les vivifie toutes ».

« Le Tathagata connaît, Ô Kasyapa ! La loi dont la vertu est la connaissance et dont la fin est la paix du Nirvana » (la loi de l Arcane AZF).

« Il est le même pour tous, mais il ne se manifeste pas de la même manière à tous, mais à chacun suivant ses besoins. On ne donne pas à tous dès le début la plénitude de la connaissance, mais on tient compte de la prédisposition de chacun ».

Anciennement l Arcane AZF était remise secrètement seulement aux initiés.

Le Bouddha enseigna cette Clé à ses disciples bien préparés.

Celui qui veut mourir dans le Seigneur doit laver ses pieds dans l eau du renoncement.

Le Seigneur Bouddha enseigna la chasteté comme fondement de base de l initiation.

Bouddha demanda à ses disciples : « Dites-moi, ô disciples, quand un disciple cesse de l être ? ». Et Suriputra répondit : « Le bon disciple ne doit pas briser la chasteté. Celui qui la brise n est pas le disciple de Sakyamuni ».

Ceci est extrait de l Evangile du Seigneur Bouddha, transcrit dans des Pitakas, ou Ecritures sacrées du bouddhisme, voyez le texte du yogi Kharishnanda.

Le Maître Huiracocha remit la clé suprême de la chasteté en latin, voyons : « Immisio membri virilis in vaginum sine ejaculatio seminis ».

Celui qui veut mourir dans le Seigneur doit pratiquer les dix commandements de la Nouvelle Ère du Verseau :

Tu aimeras ton Dieu interne (Sceau de Dieu nde) et ton prochain comme toi-même.

Tu étudieras la doctrine secrète du sauveur du monde.

Tu ne vitupéreras jamais contre le prochain, ni ne prononceras des paroles immodestes ou vaines.

Tu devras te sacrifier par amour de l humanité et aimer tes pires ennemis.

Tu dois obéir à la volonté du Père dans les cieux comme sur la terre.

Tu ne commettras ni fornication, ni adultère en pensée, parole ou Suvre.

Tu lutteras contre le monde, le démon et la chair.

Tu devras être infiniment PATIENT et miséricordieux.

Tu pratiqueras l arcane AZF avec ta femme (la magie sexuelle du maithuna élève les deux témoins qui produise l'éveil de Kundalini, le serpent sacré nde).

Tu laveras tes pieds dans les eaux du renoncement.

Avec ces dix commandements, vous mourrez dans le Seigneur.

« Et je vis : Voici une nuée blanche et sur la nuée quelqu un assis, semblable au Fils de l Homme, ayant sur sa tête une couronne d or et dans sa main une faucille tranchante (v.14).

Et un autre Ange sortit du temple, criant à haute voix à celui qui était assis sur la nuée : Lance ta faucille et moissonne car l heure de moissonner est venue, parce que la moisson de la terre est mûre (V.15) (l heure est arrivée).

Et celui qui était assis sur la nuée mit sa faucille sur la terre, et la terre fut moissonnée (v.16) (l heure du faucheur est arrivée).

Et un autre Ange sortit du temple qui est dans le ciel, ayant lui aussi une faucille tranchante (v.17).

Et un autre Ange ayant pouvoir sur le feu, sortit de l autel et en jetant un grand cri, il cria à celui qui avait la faucille tranchante, disant :

Lance ta faucille tranchante et vendange les grappes de la vigne de la terre, car ses raisins ont mûri » v.18.

Le pouvoir du feu est dans le sexe. Du sexe sortent anges et diables, dieux et bêtes.

L homme est le prêtre, la femme est l autel.

Dans le sexe on sème, dans le sexe on récolte. Si la récolte est bonne, c est une récolte de Dieu. Quand la récolte est mauvaise, elle se perd dans l abîme.

Le sage kabbaliste Nord-Américain Manly H. Hall, cité par le grand Maître de la Loge Blanche Dr Franscico A. Propato, dit ce qui suit dans un livre sur l anatomie occulte de l homme :

« Ceux qui sont incapables de lever le feu de la moelle épinière à travers le canal Sushumna seront jetés dans un royaume latéral semblable à celui des simiens (singes) actuels ».

« Et l Ange mit sa faucille sur la terre, et vendangea la vigne de la terre, et jeta les grappes dans la grande cuve du courroux de Dieu ».

Ce verset 19 du chapitre XIV de l Apocalypse est déterminant. L Ange jeta tout le raisin de la récolte dans le grand pressoir de la colère de Dieu.

La Grande Loge Blanche sait que l évolution humaine sur la terre est perdue. L évolution humaine a échoué totalement et l humanité s est enfoncée dans l abîme.

« Et la cuve fut foulée hors de la ville ; et de la cuve, il sortit du sang jusqu aux mors des chevaux sur un espace de mille six cent stades » v.20.

Cette quantité kabbalistique se décompose ainsi : 1+6=7. La race humaine expiera toutes ses méchancetés avec suprême douleur.

Les trois êtres ineffables de ce chapitre XIV de l Apocalypse correspondent aux trois aspects de l Humanité : Monde, Famille et Homme.

Les trois Anges du Très-Haut châtient le peuple, la famille et l homme. La Loi est loi et la loi s accomplit.

Les trois obéissent au Fils de l Homme.

Le Seigneur de tout pouvoir est assis sur un nuage de gloire.

Le Seigneur de toute perfection a sur sa tête, une couronne d or, et une faux aiguisée dans sa main.

 

 

Document sans titre


Le Message du Verseau

Livre de Samael Aun Weor

Ere du Verseau

Révélation de l'Apocalypse
de Saint-Jean

MV Préface de l'auteur
MV Introduction
Partie I - Le Fils de l'Homme
MV01 Le Fils de l'Homme
MV02 Le Premier Né des Morts
MV03 Les Sept Eglises
MV04 Le Serpent de Métal
MV05 La Méditation Interne
MV06 L'Eglise d'Ephèse
MV07 L'Eglise de Smyrne
MV08 L'Eglise de Pergame
MV09 L'Eglise de Thyatire
MV10 L'Eglise de Sardes
MV11 L'Eglise de Philadelphie
MV12 L'Eglise de Laodicée
MV13 Les Etats de Jinas et les Pratiques Jinas
Partie II - Le Livre Scellé
MV14 Le Trône dans le Ciel
MV15 Le Livre Scellé