Document sans titre
Section : Lecture par Chapitre
Gnose de Samael Aun Weor - Gnosis du Christ - Auto-réalisation Intime pour l'Homme Révolutionnaire
Livres de Gnose de Samael Aun Weor - Lecture par chapitre
Ebooks ou pdf des livres de Samael Aun Weor
 


1954 Traité d'Alchimie Sexuelle

       


TAS15 Le Fohat Divin


1 Les astres invisibles, qui palpitent dans les profondeurs de l'Infini, sont des flammes ineffables.

2 Nous sommes des étincelles, détachées de ces flammes éternelles.

3 Avant que l'étincelle ne se détache de la flamme, elle est la flamme même.

4 Nous fûmes ces Flammes.

5 Nous fûmes ces Logos ineffables, qui, à l'aube de la vie, fécondèrent le Chaos, avec notre Feu sacré, afin que jaillisse d'entre les Eaux de la Vie, la pépinière du Cosmos.

6 Ces Eaux supracélestes sont pur Semen.

7 Ces Eaux, sont enfermées dans nos glandes sexuelles.

8 L'Air et le Feu de ces Eaux sont l'Eden ineffable, qui réside à l'intérieur de nous-mêmes, dans les profondeurs de notre conscience.

9 La Bible, dans la Genèse, Chap 1, nous parle de ces eaux.

10 Daniel 3,6 et le Psaume 104,3 nous parlent de ces eaux supracélestes du Chaos universel.

11 Ce Chaos est notre Semen christonique même.

12 Ce verre liquide, flexible, malléable, est une substance enflammée, mais non consumée, qui constitue la demeure des Anges, Séraphins, Trônes, Vertus, Puissances, etc.

13 Cette substance christonique est le Chaos, d'où jaillit la vie.

14 C'est le Christ en substance, le Christ liquide qui réside dans nos glandes sexuelles.

15 Les Eaux supracélestes sont compénétrées par l'Air supracéleste et par le Feu divin, où vivent les Dieux de l'inaltérable infini.

16 Si nous répandons ces Eaux, pendant la transe sexuelle, nous répandons également l'Air supracéleste et le Feu divin qui vit à l'intérieur de ces Eaux.

17 C'est ainsi que nous nous noyons dans nos propres enfers atomiques, et dans les mondes des ténèbres, où l'on n'entend que pleurs et grincements de dents.

18 Le Feu et l'Air sont des éléments supérieurs.

19 Le Feu, dans son absolue simplicité, est le summum de toutes les perfections.

20 L'Air, pour être moins pur, ne parvient pas à le pénétrer à fond ni à fusionner avec lui ; sauf quand il a été épuré de manière absolue.

21 Le Feu élémental est concentré dans les Lumières du Ciel.

22 Ces Lumières sont les Astres ineffables, les Logos planétaires qui nous envoient leurs rayons, pour nous aider dans notre évolution cosmique.

23 Le Feu purifie toute chose, en les transmutant en ineffables perfections.

24 Le Feu agit au centre de chaque planète et dans le coeur de toute vie.

25 Le Feu a son habitacle dans l'Eau, et, si nous répandons ces Eaux, nous répandons également le Feu et nous restons dans les ténèbres.

26 Le mouvement sexuel provoque l'émotion : l'émotion met en mouvement la respiration : l'air ; et l'air insuffle la vie au feu, quand les atomes solaires et lunaires entrent en contact avec le coccyx.

27 C'est ainsi que s'éveille la Kundalini, et nous parvenons à la fusion avec l'Intime.

28 Le Feu ne peut supporter l'Eau crue, mais il doit la transmuter en vapeurs très subtiles, au moyen du calorique.

29 Quand ces vapeurs se transmutent en courants solaires et lunaires, alors, l'Eau est déjà suffisamment transmutée et purifiée, pour fusionner éternellement avec le Feu de la Kundalini.

30 Ce travail est l'Alchimie sexuelle.

31 Le Feu purifie l'Air, l'Air purifie l'Eau, l'Eau purifie la Terre, par le mouvement continu du Feu.

32 C'est ainsi que les éléments se purifient, les uns avec les autres.

33 L'Eau du Semen agit sur le Feu, l'enferme dans nos organes sexuels, pour l'élever ensuite par notre colonne vertébrale.

34 Le Feu travaille sur les quatre corps de péché, pour les élever à son propre degré de perfection.

35 Au moyen du Feu, nous extrayons de nos quatre corps de péché, l'huile pure de l'Esprit.

36 Cette huile, épurée de ses impuretés, s'enflamme et brûle, comme une flamme ineffable.

37 C'est ainsi qu'il agit sur la planète Homme, retirant l'inégalité des éléments et en les menant tous à la perfection, pour les convertir en Feu vivant.

38 C'est ainsi que le Feu purifie les éléments, avant de les assimiler totalement.

39 Nous voyons, dans la nature, la Terre se réduire à l'eau, l'Eau se transmuter en Air, en nuages, et finalement en Feu, en tonnerre, en foudre et éclairs.

40 Le Feu du ciel provoque des pluies, et la pluie vivifie les entrailles des semences, afin que jaillisse la vie.

41 Ces aspersions réitérées travaillent sur les ciments de la Terre, où est enfermé le Feu de la Vie, robuste et active.

42 L'Eau du Ciel agissant sur les semences, pour faire jaillir le Feu de la Vie, c'est là pure Alchimie sexuelle.

43 Le Feu de la Kundalini, agissant sur nos semences séminales, fait jaillir de la vie intérieure un univers atomique interne, plein de perfections ineffables.

44 C'est ainsi que la planète Homme, nettoyée de ses scories, se consubstantialise avec le Feu de l'Esprit, et se convertit en Flamme éternelle.

45 Le vieux Phénix, dans son nid d'aigle rebelle, se nourrit du Feu sacré, et ses petits lui arrachent les yeux, ce qui produit la blancheur immaculée de l'ineffable Esprit qui resplendit aux confins de l'Univers.

46 C'est ainsi que nous transmutons tous nos métaux en l'Or pur de l'Esprit.

47 Ceci est le Grand-OEuvre.

48 Tous ces Initiés, qui divulguèrent le Grand Arcane, moururent.

49 Au Moyen-Age, tous ces Initiés qui, avant moi, divulguèrent le Grand Arcane, moururent, soit par les tuniques de Nessus, les bouquets parfumés, le poignard ou la décapitation.

50 Dans l'antique Egypte des Pharaons, ceux qui tentaient de divulguer le Grand Arcane, étaient condamnés à mort.

51 On leur coupait la tête, leur arrachait le coeur et leurs cendres étaient éparpillées aux quatre vents.

52 Il n'y a qu'un homme, qui ait pu divulguer le Grand Arcane sans en mourir.

53 Cet homme, c'est moi : Samaël Aun Weor.


Document sans titre

Alchimie

Explique l'art hermétique
et dévoile le langage
des vieux alchimistes médiévaux.