Centre Permanent de Conscience

Répondre
Hors ligne Gemani
#1
Avatar du membre
Messages : 6730
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

Centre Permanent de Conscience

Message le 20 octobre 2010, 22:24

RD0110 Le Centre Permanent de Conscience

Les bipèdes tricérébrés n'ont aucune individualité et n'ont pas de Centre permanent de Conscience, CPC. Chacune de leurs pensées, chacun de leurs sentiments et actions, dépendent de la calamité du Moi qui à un moment déterminé contrôle les centres capitaux de la machine humaine.

Nous qui, pendant de nombreuses années de sacrifice et de douleur, avons lutté pour le Mouvement Gnostique, nous avons pu voir dans la pratique des choses terribles : beaucoup jurèrent, les larmes aux yeux, de travailler pour la Gnose jusqu'au dernier jour de leur vie. Ils promirent à la Grande Cause une fidélité éternelle et prononcèrent des discours terribles. Et alors ?, que devinrent leurs larmes de sang ?, qu'en fut-il de leurs terribles serments ?. Tout fut inutile, seul le Moi, passager d'un instant, jura, mais quand un autre Moi supplanta celui qui avait juré fidélité, le sujet se sépara de la Gnose, trahit la Grande Cause ou passa à d'autres petites écoles en trahissant les Institutions Gnostiques.

Réellement, l'être humain ne peut pas avoir de continuité dans ses objectifs parce qu'il n'a pas le CPC, ce n'est pas un individu et il a un Moi qui est une somme de nombreux petits Moi.

Nombreux sont ceux qui attendent la Bienheureuse éternité avec la mort du corps physique, mais la mort du corps ne résout pas le problème du Moi.

Après la mort, la cathexis isolée, l'ego, continue enveloppée de son corps moléculaire. Le bipède humain se termine mais la cathexis isolée, l'énergie de l'ego, continue dans son corps moléculaire, et ensuite, plus tard, l'ego se perpétue chez nos descendants, retourne pour satisfaire ses désirs et continuer les mêmes tragédies.

L'heure est venue de comprendre la nécessité de produire en nous une Révolution Intégrale définitive, afin d'établir le CPC, un Centre Permanent de Conscience ; c'est seulement ainsi que nous nous individualisons, c'est seulement ainsi que nous cessons d'être légion, c'est seulement ainsi que nous nous convertissons en individus conscients.

L'homme actuel est semblable à une barque pleine de nombreux passagers où chaque passager a ses propres plans et projets. L'homme actuel n'a pas un seul mental, il a de nombreux mentaux. Chaque Moi a son propre mental.

Heureusement, il y a chez le bipède humain quelque chose de plus, il y a l'Essence. En réfléchissant sérieusement sur ce principe, nous pouvons conclure que c'est le matériel psychique le plus élevé avec lequel nous puissions former notre Ame.

En éveillant l'Essence, nous créons l'Ame. Eveiller l'Essence, c'est éveiller la Conscience. Eveiller la conscience équivaut à créer en nous un CPC. Seul celui qui éveille la conscience se convertit en individu, mais l'individu n'est pas la fin, plus tard, nous devons arriver à la surindividualité.

Chapitre extrait de http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... -livre.php


À mesure qu'on avancera dans la désintégration de l'Ego, la Conscience deviendra de plus en plus forte et, à la fin, se trouvera établi, pour ainsi dire, à l'intérieur de soi-même, un Centre de Gravité Permanent, un Centre d'Individualité authentique qui nous libérera totalement des actions et des réactions qui proviennent du monde extérieur. Mais, il faut créer ce Centre de Gravité Permanent à l'intérieur de soi-même et ce n'est possible qu'en dissolvant l'Ego. En créant (je le répète) ce Centre de Gravité, nous obtiendrons l'Individualité. Mais pour le moment, nous ne sommes pas des sujets individuels, nous sommes des machines contrôlées par des « Mois » ; tout le monde joue avec nous, nous n'avons pas d'Individualité authentique.

Passage extrait de http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... erance.php

Hors ligne Gemani
#2
Avatar du membre
Messages : 6730
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

Re: Centre Permanent de Conscience

Message le 28 décembre 2013, 22:10

Le LIBRE ARBITRE, proprement dit, N'EXISTE QUASIMENT PAS. Imaginez, un instant, un violon à l'intérieur de son propre étui : c'est à peine s'il y a une petite marge insignifiante entre l'instrument de musique et son étui.

Cette marge, par similitude, peut nous donner une indication sur le type de libre-arbitre que nous possédons ! Cependant, il nous est possible d'augmenter cette petite marge de libre-arbitre : en travaillant sur nous-mêmes, en cessant d'être des machines.

Nous tous, ainsi que toutes les créatures qui vivent à la surface de la Terre et qui constituent, disons, le Monde Organique, nous sommes la machinerie de ce grand organisme appelé « Terre ». Le pendule qui met en mouvement cet organisme compliqué, c'est la Lune.

L'humanité (en partant de ce principe) est complètement mécanique et chaque jour on devient de plus en plus mécanique, c'est évident. Il est nécessaire de créer en nous-mêmes une LUNE PSYCHOLOGIQUE ; c'est seulement ainsi que nous pourrons cesser d'être mécaniques.

Aujourd'hui, la seule chose que nous ayons en nous, c'est UN CENTRE DE GRAVITÉ MÉCANIQUE ; ce centre SE TROUVE DANS LA PERSONNALITÉ. Il est évident que, dans notre Personnalité, il y a ce qu'on nous a enseigné, l'exemple de nos aînés et de notre famille, ce que nous avons appris à l'école, dans la rue, au restaurant, au bar, etc. Tout cela constitue la personnalité. C'est là que se trouve notre Centre de Gravité.

Plus une personnalité est brillante, plus elle est cultivée, plus elle se distingue et plus les autres la respectent. On respecte les grands plénipotentiaires, les grands ambassadeurs, on respecte les ministres des gouvernements, on respecte les multimillionnaires, on respecte les gens de la « haute société », parce qu'ils ont de très brillantes personnalités, parce qu'ils ont dans leurs poches ce qu'on appelle de « l'argent ». Certains possèdent une culture intellectuelle fascinante, ce qui les rend plus brillants encore (en apparence).

De sorte que notre Centre de Gravité est donc, aujourd'hui, malheureusement dans la Personnalité...

Donc, on ne respecte pas celui qui n'a pas d'argent. Je sais qu'à New York il y avait un panneau qui disait : « Qui es-tu ? L'argent parle pour toi. Tu vaux ce que tu as. Si tu n'as pas d'argent, gagnes-en en travaillant ; et si tu n'en gagnes pas en travaillant, arrange-toi pour toujours en avoir ». Cette affiche ou ce panneau existait à New York. Je ne sais pas s'il existe encore, mais il existait.

Et voilà l'humanité : « En ayant de l'argent, alors les pires défauts psychologiques sont cachés ». « Avec l'argent, toutes les portes du Monde Physique s'ouvrent. Comme il est puissant, le Seigneur Argent ! »...

Qu'est ce que cela veut dire ? Que nous avons le Centre de Gravité dans la Personnalité. Si une personne n'a pas beaucoup d'argent, si elle pauvre, si elle vit quelque part dans une humble maisonnette et se promène mal vêtue, alors tout le monde la regarde avec... ne la regarde même pas ; une telle personne, on ne la regarde pas, tout simplement ; elle n'existe pas pour les puissants. Pourquoi ? Parce qu'ils ont leur Centre de Gravité dans la Personnalité ; et si les autres ont un Centre de Gravité très petit, très faible, on ne tient même pas compte d'eux.

Cela signifie qu'il y a des Centres de Gravité plus forts que d'autres. Le Centre de Gravité de la Personnalité, par exemple, d'un Ford (le Président des États-Unis [entre 1974 et 1977]) n'est pas le même que le Centre de Gravité que pourrait avoir, par exemple, un humble travailleur à la pelle et à la pioche.

Donc, plus le Centre de Gravité de la Personnalité est fort, plus on respecte la personne, c'est évident. Mais, ce Centre de Gravité est totalement mécanique.

Nous devons créer un nouveau Centre de Gravité, non pas mécanique, mais conscient. Est-il possible de le créer ? Oui, c'est possible. Si nous le créons, nous passerons du Centre de Gravité Mécanique au CENTRE DE GRAVITÉ CONSCIENT. Mais, on ne peut pas passer du Centre de Gravité Mécanique au Centre de Gravité Conscient « comme ça » ; il faut TRAVAILLER SUR SOI-MÊME.

Avant tout, nous devons faire la distinction entre LA PERSONNALITÉ et la FAUSSE PERSONNALITÉ. La personnalité normale doit exister, bien sûr que oui ! C'est le véhicule de manifestation dont nous disposons ; mais la Fausse Personnalité, c'est autre chose.

Si nous voulons créer en nous un Centre de Gravité Conscient, il faut donc, avant tout, éliminer de nous-mêmes LES ÉLÉMENTS INDÉSIRABLES de la PRÉSOMPTION, de l'ORGUEIL, de la VANITÉ, de l'ÉGOÏSME, de L'AMOUR-PROPRE, de la JALOUSIE, etc.

C'est seulement lorsque ces éléments psychologiques seront éliminés que nous pourrons alors créer dans notre constitution intime, c'est-à-dire dans notre ESSENCE INTÉRIEURE, le Centre de Gravité Conscient (c'est-à-dire la Lune Psychologique qui est le Centre de Gravité Conscient). Celui qui réussit à créer une Lune Psychologique à l'intérieur de lui-même pourra sans nul doute se libérer des Influences Mécaniques de la Lune qui tourne autour de la Terre.

Donc, pour nous libérer de cette influence mécanique qui vient de là-haut, de la Lune Physique, il est nécessaire de créer en soi-même, en nous-mêmes la Lune Psychologique, c'est-à-dire le Centre de Gravité Conscient.

À la différence du Centre de Gravité Mécanique qui se trouve dans la Personnalité, le Centre de Gravité Conscient réside véritablement dans l'Essence, dans la Conscience, dans la partie animique, voilà la différence...

Maintenant, éliminer les agrégats psychiques de l'orgueil, de la vanité, de l'ambition, de la jalousie, de la colère, de l'amour-propre, de l'égoïsme, implique un assez gros travail, car ces agrégats, évidemment, jouissent d'une certaine auto-indépendance ; nous pourrions dire que ce sont des Créatures Psychologiques ou des Personnes Psychologiques qui existent au fond de nous-mêmes et qui contrôlent la Personnalité.

À l'intérieur de ces « entités » est embouteillée l'Essence, la Conscience. Si nous voulons désintégrer ces défauts, ces agrégats psychologiques, il est nécessaire de les comprendre et si nous voulons les comprendre, nous devons d'abord les découvrir.

Dans la vie pratique, nous devons vivre en état d'ALERTE-PERCEPTION, d'ALERTE-NOUVEAUTÉ si nous voulons vraiment éliminer les agrégats psychiques indésirables que nous portons à l'intérieur de nous. Dans les relations avec nos amis, dans la rue, sur la place publique, dans le Temple, etc., les défauts cachés que nous avons affleurent spontanément et, si nous sommes alertes et vigilants comme la sentinelle en temps de guerre, alors nous les voyons.

Un défaut DÉCOUVERT doit être ANALYSÉ et COMPRIS totalement, au moyen de la MÉDITATION INTÉRIEURE PROFONDE. Quand on a compris que l'on a tel ou tel défaut de type psychologique, on doit évidemment LE DÉSINTÉGRER. Il est possible de le désintégrer en faisant appel à une Force qui soit supérieure au mental.

Le mental par lui-même ne peut altérer fondamentalement aucun défaut, il peut le faire passer d'un niveau à un autre, il peut le cacher à lui-même et aux autres, il peut l'étiqueter de divers noms, il peut le justifier ou le condamner, mais jamais il ne pourra l'éradiquer de lui-même.

Pour pouvoir éliminer celui-ci, ce défaut découvert, il faut un pouvoir qui soit supérieur au mental. Heureusement, ce pouvoir existe.

Je veux me référer, de manière emphatique, au KUNDALINI ou à la Kundalini, LE SERPENT IGNÉ DE NOS POUVOIRS MAGIQUES ; c'est un Feu Serpentin, annulaire, enroulé, à la façon d'une couleuvre, dans le centre magnétique du coccyx.

Quand ce Feu s'éveille, il s'élève majestueusement le long du canal médullaire spinal en éveillant des Centres, des Pouvoirs, etc., et ainsi il nous transforme totalement. Il n'y a pas de doute que l'avènement du Feu est l'événement le plus grandiose qu'un homme puisse avoir dans sa vie.

Ce Serpent ascendant est dénommé « Kundalini ». Si nous nous concentrons sur cette Vipère Sacrée et que nous la supplions d'éliminer ou de désintégrer le défaut en question que nous avons découvert, vous pouvez être assurés qu'elle le fera. L'agrégat qui personnifie ce défaut sera réduit en poussière cosmique.

On peut désintégrer n'importe quel défaut, soit SEUL, PENDANT UNE MÉDITATION PROFONDE, ou pendant qu'on travaille dans la NEUVIÈME SPHÈRE (les célibataires le font seul, les gens mariés durant leur travail dans la Magie Sexuelle). Par leur travail, les célibataires pourront incontestablement éliminer vingt-cinq à trente pour cent de la totalité des éléments indésirables qu'ils portent à l'intérieur d'eux-mêmes.

Les gens mariés peuvent aller plus loin : ils peuvent, au moyen de la FORCE ÉLECTRIQUE SEXUELLE et à l'aide de Devi Kundalini Shakti, annihiler cent pour cent des défauts de type psychologique. Donc, il vaut la peine de réfléchir sur ce point (qui est très important).

N'importe quel couple d'ésotéristes gnostiques mariés peut, pendant la Copulation Chimique ou Métaphysique, invoquer Devi Kundalini et il sera assisté. Si on supplie le Serpent Igné de nos pouvoirs magiques d'éliminer telle ou telle erreur psychologique (si cette supplique se fait réellement en pleine Copulation Métaphysique), l'aide ne se fera pas attendre et la désintégration de l'agrégat psychique en question sera un fait concret, clair et définitif.

Ainsi donc, mes amis, il convient de réfléchir profondément à toutes ces choses...

Si nous parvenons à éliminer ces Mois pesants qui appartiennent au monde des quatre-vingt-seize lois et qui constituent la Fausse Personnalité, nous créerons un Centre de Gravité Conscient au fond de l'Essence ; nous sortirons donc de l'État de Mécanicité Lunaire et nous passerons à l'État Conscient.

Cependant, le passage du Centre de Gravité Mécanique au Centre de Gravité Conscient, implique DES TRAVAUX INTENTIONNELS ET DES SOUFFRANCES VOLONTAIRES sur soi-même, ici et maintenant.

Je suis donc en train de vous donner la clé pour que vous cessiez d'être des machines, parce qu'aujourd'hui vous pouvez être absolument certains que vous êtes des machines.

Toutes les énergies qui proviennent des planètes du Système Solaire ne pourraient pas pénétrer directement à l'intérieur de la Terre et si elles y pénétraient, alors il est indiscutable qu'elles ne pourraient rien réaliser, elles ne pourraient générer aucun processus organique, elles ne pourraient donc pas soutenir l'économie de la planète Terre.

Pour que les Ondes Vitales provenant des mondes qui nous entourent puissent jouer leur rôle d'économie vitale dans le monde, il faut des canaux capables de transformer ces Ondes ; ces Forces doivent s'adapter à l'intérieur de la planète Terre, ces Forces doivent se transformer, s'accommoder à l'intérieur de notre monde.

Si ces Forces Cosmiques, provenant de ces mondes, ne passaient pas par des CANAUX DE TRANSFORMATION, elles n'accompliraient pas leur mission à l'intérieur de la planète Terre ; à l'évidence, leur rôle serait nul.

Il faut que les Ondes Cosmiques provenant de toutes les planètes de notre Système Solaire d'ORS entrent, pénètrent à l'intérieur de la Terre par leurs canaux respectifs.

Il y a des canaux dans le végétal, il y a des canaux dans l'animal. Il n'y a pas de doute que les principaux canaux se trouvent dans les Machines Humaines (c'est pour cela qu'elles existent)...

Lorsqu'on essaie de ne plus être une machine, quand on ne veut plus être une machine, la Nature s'y oppose. La Nature a, à l'intérieur de chacun de nous, des éléments, des pouvoirs, des forces qu'elle mobilise pour nous combattre.

Le fait est que ça ne convient pas à la Nature que quelqu'un cesse d'être une machine ! C'est un attentat contre son économie et elle dispose de Pouvoirs redoutables pour rappeler à l'ordre les rebelles qui se sont levés en armes contre elle. C'est la crue réalité des faits.

Ainsi donc, nous n'attendons absolument pas de vous qui m'écoutez, que vous cessiez d'être des machines « comme ça » du jour au lendemain.

Ici, je vous ai observés attentivement. À l'évidence, vous êtes en train de m'écouter et je suis en train de vous parler, mais je vois, ici même, au cours de cet exposé, comment travaille la Nature pour tenter de vous rappeler à l'ordre.

Certains parmi vous, en écoutant cette conférence, s'ils ont été attentifs, verront qu'ils ont ressenti de l'ennui ; il y a ceux qui ont bâillé, il y a ceux qui auraient voulu que, déjà, cette conférence fut terminée, etc. La Nature se sert de tout cela ; ce sont les armes qu'elle utilise pour éviter que quelqu'un cesse d'être une machine.

Vous êtes des machines. Il se peut que ça vous déplaise. Vous pensez peut-être que je suis en train de vous insulter, mais non, je vous donne ma parole que je ne suis pas en train de vous insulter. Ce que je suis en train de dire, à vous autres, est valable pour toute l'humanité.

Vous cesserez d'être des machines le jour où vous vous lèverez en armes contre la Nature, contre le Cosmos, contre vous-mêmes, contre tout et contre tous.

Quand cela arrivera, vous aurez la possibilité de cesser d'être des machines (si vous ne succombez pas avant, parce que la Nature ne va pas baisser la garde « comme ça » ; c'est un attentat contre son économie ; c'est évident).

Ainsi, ce qu'il nous faut en premier, c'est créer une Lune Psychologique, si nous voulons nous rendre indépendants de cette Lune pâle qui tourne autour de la Terre, qui nous pompe notre énergie, qui nous a convertis en créatures mécaniques (parce que tous les êtres humains sont LUNAIRES et ils se meuvent dans l'atmosphère psychologique de la Lune). C'est triste, mais c'est vrai.

Si nous les observons après leur mort, nous verrons qu'ils sont inconscients, endormis, ils ressemblent à des somnambules et si on les touche, ils sont froids, ils sont de glace...

Au moment où je suis en train de vous parler, il me vient à la mémoire un cas très intéressant : un jour, on m'a parlé d'une montagne où se passaient des choses insolites. Celui qui se risquait à monter au sommet de cette montagne restait « sans connaissance » (il tombait dans les pommes, comme on dit). Bon, « quelqu'un se présentait, on voyait un défunt à minuit, etc. ». Bref, aucun habitant n'osait monter là-haut...

Je me suis dit : « Bon, cela ne se passera pas avec moi, je vais aller voir ce qui se passe ! ». Bref, au milieu de la nuit, je me suis résolu à monter. Quand je suis arrivé au sommet de la montagne, je me suis dit : « Voyons maintenant ce qui va se passer ; pourquoi, ici, les gens perdent-ils connaissance, qu'on les retrouve le lendemain comme morts, et qu'il faut leur tirer la langue ou leur jeter de l'eau, et tout ?... Voyons, que se passe-t-il ? ».

Eh bien, je suis allé voir ce qu'il y avait là-bas sur ce sommet. En effet, je vis un homme. Je suis passé près de cet homme et je l'ai regardé pour voir qui il était ; il ne respirait pas ; il était debout ; il portait un pantalon de couleur grise, une chemise blanche. Il était pâle, extrêmement pâle et il ne respirait pas. Et je me dis en moi-même : « Qu'est-ce qu'il fait là, cet « énergumène » ? C'est donc lui qui fait peur à tout le monde ? Eh bien, avec moi ça ne marchera pas ! ».

« Au cas où », je portais à la ceinture, non pas un pistolet, mais une humble petite machette de travailleur à la pelle et à la pioche ; mais, je n'eus pas besoin de sortir cette machette ; ce ne fut pas nécessaire...

L'homme me regardait (il avait les yeux d'un somnambule). Je peux vous assurer qu'il n'était pas drogué, pas le moins du monde. Vraiment, il n'avait rien d'un drogué, mais, par contre, il était très pâle et avait les pieds légèrement suspendus au-dessus du sol, c'est-à-dire qu'il n'était pas totalement posé ainsi, debout sur le sol, mais légèrement suspendu.

Je me suis dit : « Ce qui se passe avec ce type, c'est qu'il est mort ! C'est un défunt, matérialisé ici physiquement ». Il me regarda mais ne m'attaqua pas. Alors, je lui ai récité tout ce que je savais, je lui ai débité la Conjuration des Quatre, la Conjuration des Sept, je l'ai béni et lui ai fait cinquante mille choses, mais il est resté impassible... Il avait les yeux d'un somnambule.

Et je me suis dit : « Eh bien, c'est ce défunt qui fait si peur aux gens ? Allons donc ! ». Alors, je continuai mon chemin. Il ne s'en était pas pris à moi et moi non plus je ne m'en suis pas pris à lui. Je n'eus même pas besoin de sortir la petite machette que j'avais apportée « au cas où » ; ce ne fut pas nécessaire...

Mais par contre, je vis l'état de ses yeux qui étaient comme ceux d'un somnambule. Ainsi sont les défunts : après la mort, ils marchent comme ça, comme des somnambules. Parce que, comme dans la vie ils ne se sont jamais souciés de travailler sur eux-mêmes, ils n'ont jamais éveillé leur Conscience, ils ont toujours été des créatures mécaniques à cent pour cent, alors, après la mort, ils continuent à être des somnambules ; ils sont somnambules, inconscients (c'est très triste).

Mais, pour celui qui a créé un Centre de Gravité Conscient, c'est autre chose ; c'est bien différent : on le trouve totalement conscient après la mort et il sait qu'il est mort.

Par exemple, il y a peu de temps de cela, notre frère Guillermo Hickye est mort. (Certains parmi nous l'ont connu, il était très ami avec Toni ; enfin, c'était un bon frère gnostique du Siège Patriarcal. On avait pensé l'envoyer comme Missionnaire aux Etats-Unis). Après sa mort, un soir où je me trouvais en méditation, il vint, accompagné d'autres personnes. Il me salua et je lui dis :

- « Qu'est-ce qui est arrivé, Hickye ? Te rends-tu compte que tu es mort ? ». Il me dit :

- « Ah ! Mais je le sais, Maître, je sais que je suis mort ».

- « Très bien ; je vais te donner les enseignements que je te donnais dans le monde physique. Je vais te les donner maintenant dans le Monde Astral ; je vais t'emmener dans différentes régions de l'Univers ».

- « Ah, oui ça me plaît, c'est ce que je veux ». Les autres qui écoutaient lui dirent :

- « Le Maître dit qu'il va te donner ses Enseignements ici, en astral ».

- « Alors, c'est bien ce que je désire : oui cela me réjouit ! » Je lui dis :

- « Bon, Hickye, nous allons te les donner... »

Et il se retira, très heureux. Dans sa vie, cet homme avait éliminé les défauts de la présomption, de la vanité, de l'orgueil, de l'amour-propre, de la colère et de l'égoïsme ; c'est-à-dire qu'il avait réussi à établir au fond de sa Conscience, un Centre de Gravité Conscient, c'est pourquoi il était maintenant éveillé dans l'Astral, complètement éveillé...

Bon, pour aller plus loin, mes amis, je crois que construire ou fabriquer le Centre de Gravité Conscient n'est pas, non plus, la seule chose. Il faut quelque chose de plus.

Si l'on veut, par exemple, avoir le droit de vivre sur n'importe quelle planète du Système Solaire ou voyager vers les mondes qui constituent ce Système Solaire, alors on doit le gagner (ce droit). À cet effet, il faudra créer les Corps Existentiels Supérieurs de l'Être, c'est-à-dire créer les CORPS PLANÉTAIRES à l'intérieur de soi-même.

Comment ? Il faut fabriquer un CORPS ASTRAL. Quand on fabrique un Corps Astral, on sait qu'on l'a parce qu'on peut s'en servir comme on peut se servir de ses mains et de ses pieds. Mais, pour fabriquer le Corps Astral il faut forcément DESCENDRE À LA NEUVIÈME SPHÈRE. Qu'est-ce que la Neuvième Sphère ?

Passage extrait de http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... olaire.php

Répondre

Retourner vers « La conscience »