Document sans titre
34 Entretiens ou conférences diverses à lire en ligne:
Gnose de Samael Aun Weor - Gnosis du Christ - Auto-réalisation Intime pour l'Homme Révolutionnaire
33 entretiens ou conférences de Samaël Aun Weor
 
1. Le Christ Cosmique et la Semaine Sainte
2. Le Feu Sacré
3. La Transformation des impressions
4. La Transformation des impressions et l'Eveil de la Conscience
5. Nous sommes proches d'une grande catastrophe
6. L'Ere du Verseau
7. L'Anneau d'Alcyone
8. L'Antéchrist
9. L'émancipation de la Conscience, Clef du Salut
10. La Moisson du Soleil
11. Les Niveaux de l'Etre
12. La Quatrième Verticale
13. La Gnose
14. Les Trois Facteurs de la Révolution de la Conscience
15. La Machine Humaine
16. Le Sens de l'Auto-Observation Psychologique
17. Les Trois Sortes de Mental
18. Conseils aux aspirants gnostiques
19. Sexologie Transcendantale
20. Message aux Dames Gnostiques
21. Le Penser Psychologique et le Mental Intérieur
22. L'Eternel Principe Féminin et notre Jeshua Particulier
23. La Mission de l'Avatar
24. L'enseignement de l'Avatar du Verseau
25. L'Horizontale et la Verticale de la Vie
26. La Sagesse de l'Etre
27. La Transformation Intérieure
28. Sur les cultures Maya et Nahuatl
29. Le Chemin Secret Révolutionnaire
30. Révélations Gnostiques sur le Baptême
31. Le Jugement Porté sur les Autres
32. La Technotronique
33. La Raison d'être du Mouvement Gnostique
34. 150 questions posées au VM Samaël Aun Weor


Conférences sur Différents Thèmes ou Entretiens

       


15. La Machine Humaine


La Machine Humaine

L'organisme du bipède tri-cérébral, erronément appelé homme, est une machine précieuse avec cinq centres psycho-physiologiques. L'ordre de ces centres est le suivant : intellectuel, moteur, instinctif, émotionnel, sexuel.

Quand on s'auto-observe profondément, on arrive à la conclusion que chacun des cinq centres pénètre tout l'organisme et a cependant son fondement dans quelque endroit de la machine humaine.

Le centre de gravité de l'intellect se trouve dans le cerveau ; le centre de gravité du mouvement est situé dans la partie supérieure de l'épine dorsale ; le centre de gravité des émotions se trouve dans le plexus solaire ; le centre de gravité de l'instinct, il faut le chercher dans là partie inférieure de l'épine dorsale ; le centre de gravité du sexe, il est clair qu'il a ses racines dans les organes sexuels.

Chacun des cinq centres de la machine a des fonctions spécifiques absolument définies. Une étude de fond sur les cinq centres nous permet de comprendre qu'il existe une différence de vitesse entre ceux-ci et cela est déjà prouvé.

Les étudiants de type pseudo-occultiste et pseudo-ésotériste croient que le centre de la pensée ou l'intellect est extraordinairement rapide et ils se trompent lamentablement car les centres moteur et instinctif sont 30 000 fois plus rapides. On nous a dit que le centre émotionnel est encore plus rapide que les centres moteur et instinctif ; les grands savants affirment que le centre émotionnel est réellement 30 000 fois plus rapide que les centres du mouvement et de l'instinct.

La machine humaine, comme n'importe quelle machine, se meut sous les impulsions des forces subtiles de la nature. Les radiations cosmiques en premier lieu et le Moi pluralisé en second lieu, sont les agents secrets qui meuvent les machines humaines.

Le soleil, avec sa chaleur, et le beau ou le mauvais temps donnent lieu à l'apparition immédiate de certains "moi"qui s'emparent de la machine ; certains de ces « moi » s'avèrent être plus forts que d'autres. La pluie, les contrariétés, les joies passagères sont à l'origine de nouveaux et ennuyeux "moi", mais la pauvre marionnette humaine n'a pas notion de ces changements, car elle a la conscience endormie et vit toujours avec le dernier Moi.

Les procédés du Moi psychologique dans la Machine Humaine

Le moi exerce un contrôle sur les cinq centres inférieurs de la machine humaine (intellect, mouvement, émotion, instinct et sexe). Les deux centres supérieurs de l'être humain, l'intellect supérieur et l'émotionnel supérieur, ne peuvent être contrôlés par le moi. Nous devons donc étudier les cinq centres inférieurs. Nous avons besoin pour cela de la compréhension. Il est urgent de comprendre les actions et réactions de chacun des cinq centres inférieurs de la machine humaine. Le moi travaille avec ces cinq centres inférieurs et en comprenant à fond l'activité de chacun d'eux, nous sommes sur le chemin de dissoudre le moi pluralisé.

Etudions brièvement chaque centre séparément pour arriver à une compréhension du mécanisme de notre machine et ainsi nous dédier plus effectivement à l'auto-observation, à la réflexion et la compréhension de nos "moi".

Le centre intellectuel

Il est en relation avec tous les procédés du raisonnement, de la pensée en général. C'est le centre le plus lent, et par conséquent se manifestent à travers lui une infinité de "moi" généralement en relation avec la sub-imagination et la fantaisie pernicieuse. Nous devons mettre fin à l'infinité de pensées qui nous assaillent constamment, en nous imposant la meilleure concentration dans les différents actes de notre vie.

Le gaspillage excessif de l'énergie de ce centre occasionne des déséquilibres psychiques et physiques qui, en dernière instance, se convertissent en folie, schizophrénie, hystérie, etc. La lecture prolongée pendant plusieurs heures est préjudiciable pour ce centre. Il faut équilibrer la lecture avec l'action du centre moteur et émotionnel (marcher, respirer profondément, écouter de la musique douce, etc.).

Le centre moteur

Nous avons besoin de nous auto-découvrir et de comprendre à fond nos habitudes. Nous ne devons pas permettre que notre vie continue à se développer mécaniquement. Il paraît incroyable qu'en vivant dans les moules des habitudes, nous ne connaissions pas ces moules qui conditionnent notre vie. Nous avons donc besoin d'étudier nos habitudes, de les comprendre, de nous auto-observer dans notre façon de parler, de nous vêtir, de marcher, etc.

Les habitudes appartiennent au centre moteur. Les sports en général appartiennent aussi à ce centre. L'abus de l'activité du centre moteur conduit à la détérioration des parties du corps physique ou l'invalidité partielle ou totale de l'organisme ; nos mouvements doivent être rythmiques.

Le centre instinctif

Il est en relation avec tous les procédés d'assimilation physico-chimique : la dégustation, la digestion, la circulation du sang, etc. De plus, il existe les instincts de conservation, instinct sexuel, etc. Et aussi beaucoup de perversités de l'instinct. Dans tout être humain, des forces sub-humaines instinctives paralysent le vrai esprit de l'amour et de la charité. Ces forces démoniaques doivent d'abord être comprises, puis jugées et éliminées. Ce sont des forces bestiales, instinctives, criminelles : luxure, lâcheté, peur, etc.

Le centre émotionnel

Deux personnes réagissent devant une représentation de façon différente. Ce qui est agréable pour une personne peut être désagréable pour l'autre, tout dépend comment se canalise l'impression reçue du monde extérieur. Le centre émotionnel est notre antenne réceptrice de toutes les impressions provenant de l'extérieur. Nous devons éviter les impressions néfastes provenant de musique non rythmique et trop forte, et de conversations morbides ou violentes. Les émotions négatives ou sub-humaines sont stimulées avec le cinéma et la télévision, dans les projections ou films violents, pornographiques et romans médiocres, etc. Le sentimentalisme appartient à ce centre, l'étude et la compréhension de ce dernier est fondamentale pour l'élimination du moi psychologique pluralisé.

Le centre sexuel

Il est extraordinairement subtil et rapide. Grâce à sa fine énergie, la plus grande partie de ses manifestations ont lieu à un niveau moléculaire où les impulsions sont transmises mille fois plus vite que celles du mental. Le sexe peut libérer l'homme ou l'enchaîner. Nous avons besoin de transcender la mécanique du sexe ; en abuser conduit à la ruine de toutes nos valeurs physiques cosmiques. Le centre sexuel est le siège de notre énergie physique vitale.

Le moi est la racine de la douleur, de l'ignorance et de l'erreur. C'est uniquement en dissolvant l'Ego, le moi pluralisé, que l'ignorance, l'erreur et la douleur disparaissent. Quand le moi se dissout, l'authentique et légitime bonheur nous arrive. Le bonheur n'a rien à voir avec l'argent, la position sociale, le luxe, etc. Le bonheur est de l'Essence, de l'Ame, de la Conscience ou de la Bouddhata.

Comment résoudre des problèmes

Il est nécessaire de ne pas se créer de problèmes dans la vie. Il est préférable de se balader dans la nature et de mener une vie en harmonie avec l'infini. Les problèmes ne sont que des formes mentales créées par le mental.

Qu'est-ce qu'un problème ? Il s'agit d'une forme mentale avec deux pôles, l'un positif, l'autre négatif ; ces formes mentales sont soutenues par le mental et cessent d'exister lorsque le mental cesse de les soutenir, de les alimenter.

Que devons-nous faire ? Résoudre des problèmes ? Non, ce n'est pas de cela dont on a besoin. Alors quoi ? Ce dont on a besoin, c'est de les dissoudre. Comment les dissoudre ? Simplement en les oubliant. Quand nous sommes préoccupés par quelque chose, nous devons nous balader dans la forêt ou à la campagne et essayer d'être en harmonie avec toutes les choses, avec la nature, avec tout ce qui est, avec tout ce qui a été et tout ce qui sera. Oublier les problèmes est fondamental. Vous me direz : « Il est impossible d'oublier des problèmes ». Si ! C'est possible. Quand on veut les oublier, la seule chose à faire, c'est de faire travailler n'importe quel autre centre de la machine organique.

Rappelez-vous que l'organisme possède cinq piliers très importants :

1. le centre intellectuel, situé dans le cerveau,

2. le centre émotionnel, qui est évidemment situé dans le plexus solaire et les centres nerveux sympathiques,

3. le centre moteur, il se trouve dans la partie supérieure de l'épine dorsale,

4. le centre instinctif, il se trouve dans la partie inférieure de l'épine dorsale,

5. le centre sexuel, il se trouve dans le sexe.

Il faut apprendre à contrôler ces cinq centres fondamentaux et indispensables.

Résumons un peu. Prenons uniquement le centre intellectuel, à savoir l'homme purement intellectuel. Prenons l'homme émotionnel et prenons également l'homme instinctif-moteur. Résumé de cette manière, nous comprendrons mieux.

Concernant l'homme intellectuel : c'est lui qui crée les problèmes de toutes sortes. J'ai déjà dit que si on avait des problèmes, il faut les résoudre en les oubliant, car l'important, ce n'est pas de les résoudre, mais de les oublier. Alors que faire ? Mettre en route le centre émotionnel, ceci est vraiment important, car de cette manière, le centre intellectuel se repose, et ainsi, nous oublions le problème. Et si nous voulons travailler avec un autre centre, nous pourrions travailler avec le centre instinctif-moteur, mais ceci serait très différent. Par exemple dans la forêt, nous faisons travailler le centre émotionnel et l'instinctif-moteur. L'émotionnel se met à travailler à travers les échanges d'impressions et les joies ; quant à l'instinctif-moteur, nous le faisons travailler en montant à cheval, en courant. Bien, ceci est une clé pour résoudre des problèmes et cela est très important.

Si nous disions que de cette manière on ne peut résoudre par exemple le paiement d'une facture, ou bien l'expulsion d'une maison pour ne pas avoir payé le loyer, ou les dettes que nous avons, ... c'est logique, car les faits sont les faits et suivent leur cours. Le problème est quelque chose de totalement différent, le problème est quelque chose que le mental crée. Quand on le dissout, il cesse d'exister pour nous, mais les gens ont peur de résoudre un problème, ils ont peur de l'oublier et cela est très grave. Penser par exemple : « Si je ne paie pas le loyer de la maison, on va me mettre dehors, je devrai partir et où irai-je ? », voilà où réside la peur. Tout d'abord, il faut qu'on apprenne à ne pas avoir peur, c'est très important de ne pas avoir peur ; quand la peur est partie, la vie nous réserve un tas de surprises très agréables ; et parfois, ce qui paraissait insoluble devient très clair, le problème qui paraissait tellement difficile apparaîtra plus simple que de prendre un verre d'eau.

La préoccupation s'en irait car elle serait de trop. Les tracas et les préoccupations abîment le mental, la préoccupation, créée par le problème avec ses pôles positifs et négatifs, est une simple forme mentale. Quand le problème entre en conflit avec le mental, apparaît la préoccupation qui abîme ce mental ainsi que le cerveau. Apprendre à vivre d'instant en instant est ce que je recommande, de moment en moment sans préoccupation d'aucune sorte, sans se créer des problèmes. Quand on apprend à vivre seconde après seconde, d'instant en instant sans projection sur le futur et sans les charges douloureuses du passé, on perçoit la vie sous un autre angle, on la voit différemment ; vivez-en l'expérience, je vous le conseille. Dans la forêt, par exemple, les gens semblent si plaisants, si contents. Pourtant, ces pauvres gens fuient les problèmes véritablement créée par eux-mêmes ; ils peuvent fuir autant qu'ils veulent, s'ils n'oublient pas leurs problèmes, ils continueront à exister.

Ainsi, c'est le conseil que je vous donne, n'ayez jamais peur de rien. Cela ne veut pas pour autant dire de ne rien faire, qu'il ne faille pas travailler, qu'il ne faille pas gagner de l'argent pour vivre, ou pour payer ses dettes. Tout ceci, il faut le faire, mais sans se créer des problèmes dans le mental. Apprenez à contrôler les centres intellectuel, moteur ou émotionnel et vous verrez comme vous changerez.

Quand il y a préoccupation émotionnelle, changez de centre, mettez en fonction le centre moteur-instinctif, allez vous promener, faire du cheval, marchez s'il le faut, mais faites quelque chose et vous verrez que la vitalité ne s'épuisera pas, mais le corps physique rajeunira merveilleusement. Ceci est le conseil que je vous donne.

Au Tibet, ou plutôt là-bas en Asie, on dit qu'il y a un monastère bouddhiste très intéressant, là où les moines atteignent de 400 à 500 ans de vie, car ils savent contrôler les centres émotionnel, intellectuel, moteur. Quand ils se fatiguent du centre intellectuel, ils continuent avec l'émotionnel. Quand ils se fatiguent de l'émotionnel, ils continuent avec le moteur, et de cette manière, ils conservent l'énergie, n'épuisent pas leurs valeurs vitales.

Il y en a qui croient que lorsqu'on vient au monde, il f aut mourir à une date, à un âge déterminés. Ceci est quelque chose de discutable. Ce qui arrive, c'est que si on épuise les valeurs vitales qui sont déposées dans les centres intellectuel, émotionnel et moteur, on meurt très vite. Mais si l'on conserve ces valeurs, on peut vivre jusqu'à l'âge de 90 ou 100 ans au moins. Donc, ce qu'il faut faire, c'est d'apprendre à manier les trois centres de la machine humaine.

Vous comprendrez pourquoi je vous parle de l'homme intellectuel, de l'homme émotionnel et de l'homme instinctif-moteur. Apprenez à contrôler ces trois centres afin de les maintenir en parfait équilibre, vous verrez que l'on peut conserver ses valeurs vitales et vivre longtemps. Ceci est comme l'homme qui voyage avec une certaine quantité d'argent. S'il le gaspille, il n'arrivera pas à la fin du voyage. Mais s'il le conserve, non seulement, il ira jusqu'au bout du voyage, mais il pourra se payer un bon hôtel et retournera chez lui tranquillement.

On meurt toujours par morceaux. Remarquez que Roosevelt par exemple commença à mourir lorsqu'il devint paralytique, c'est-à-dire que le système cérébro-moteur a été le début de sa maladie et de sa mort, à long terme. D'autres meurent par le centre intellectuel. Ils abusent tellement de l'intellect, ils ont tellement de préoccupations qu'ils épuisent les valeurs qui sont dans le cerveau. Il y en a d'autres, comme les artistes de l'écran, qui abusent du centre émotionnel ; ils commencent par là ; à la longue, cela leur affecte le coeur et ils meurent.

Ainsi est l'humanité. Quant à vous, ne suivez pas ce chemin. Apprenez à maintenir vos trois centres en parfait équilibre. Ne gaspillez pas les valeurs vitales et vous atteindrez l'ancienneté.



Document sans titre

1. Le Christ Cosmique et la Semaine Sainte (96)
2. Le Feu Sacré
3. La Transformation des impressions (34)
4. La Transformation des impressions et l'Eveil de la Conscience (39 et 61)
5. Nous sommes proches d'une grande catastrophe
6. L'Ere du Verseau
7. L'Anneau d'Alcyone
8. L'Antéchrist (103)
9. L'émancipation de la Conscience, Clef du Salut
10. La Moisson du Soleil (111)
11. Les Niveaux de l'Etre
12. La Quatrième Verticale
13. La Gnose
14. Les Trois Facteurs de la Révolution de la Conscience
15. La Machine Humaine (19)
16. Le Sens de l'Auto-Observation Psychologique
17. Les Trois Sortes de Mental (64)


18. Conseils aux aspirants gnostiques
19. Sexologie Transcendantale
20. Message aux Dames Gnostiques
21. Le Penser Psychologique et le Mental Intérieur (64)
22. L'Eternel Principe Féminin et notre Jeshua Particulier
23. La Mission de l'Avatar
24. L'enseignement de l'Avatar du Verseau
25. L'Horizontale et la Verticale de la Vie (55)
26. La Sagesse de l'Etre
27. La Transformation Intérieure
28. Sur les cultures Maya et Nahuatl (71)
29. Le Chemin Secret Révolutionnaire
30. Révélations Gnostiques sur le Baptême
31. Le Jugement Porté sur les Autres (35)
32. La Technotronique
33. La Raison d'être du Mouvement Gnostique (99)
34. 150 questions posées au VM Samaël Aun Weor

/// En italique, sont affichées les intitulés des conférences sur divers thèmes en doublon avec les conférences du 5ème Evangile
(voir explications au bas de la page Liste des Conférences sur Divers Thèmes)
///